Plombières

  • Décès de Monsieur Joseph PINCKAERS, époux de Victorine Meyers

    La famille annonce le décès de Monsieur Joseph PINCKAERS, époux de Victorine Meyers, né en septembre 1930 à Joseph_Pinckaers_20070224_042.gifSippenaeken et décédé à Rémersdael le 30 août 2016.

    Le défunt repose au funérarium à Aubel où la famille recevra les visites les mercredi, jeudi et vendredi de 17 à 19h.

    La veillée de prières aura lieu le vendredi 2 septembre à 19h30 en l'église d'Aubel.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, se tiendra le samedi 3 septembre à 10h30 en l'église St Hubert d'Aubel.

  • Projet de construction de 16 maisons

    L’Administration communale fait savoir qu’une demande de permis d'urbanisme a été introduite par la SPRL Kessels-Schweitzer Construction, rue du Parc, 30 à 4720 La Calamine, ayant trait à un bien sis rue du Village à 4850 Moresnet. et cadastré 2e division, section A, parcelle n° 281/A/2.
    Le projet consiste en la construction de 16 maisons d’habitation et est soumis à enquête publique du 4 septembre au 3 octobre 2016 à 15 heures pour les motifs suivants :
    - Modification du plan d'alignement de la rue du Village ;
    - Elargissement de la rue du Village par 3 emprises de voirie ;
    - Demande d’incorporation dans le domaine public d’un tronçon du sentier communal étant l’ancien sentier vicinai n° 37 (sentier de la chapelle à Moresnet);
    - Demande de dérogations aux prescriptions urbanistiques du plan communal d'aménagement (P.C.A. n° 4 de Moresnet approuvé par A.R. du 16 juin 1959) pour les raisons suivantes :


    - Le front de bâtisse ne sera pas respecté pour les habitations des lots 2, 3. 4. 5. 8.10.14 et 15 et la cabine électrique ;
    - La distance latérale entre des groupes de bâtisses sera de 5 m au lieu de 6 m minimum entre les lots 5 et 6.12 et 13;
    - Le non-respect et/ou l'inversion des zones de construction d'habitations et zones de construction d'annexes en ce qui concerne les lots 2, 5, 11. 12 et 13 ;
    - L'implantation de la cabine électrique en zone de recul ;
    - La création d’un parking public en zone herbagère.

    Lire la suite

  • Hombourg aurait pu se retrouver sans gardien

    Doigt luxé pour Xavier Stassen

    Très grosse frayeur, à cinq minutes du coup de sifflet final, quand Stassen entre en contact fortuit avec un attaquant adverse. Xavier se tord de douleur tout en se tenant la main. On a vite compris qu’il n’ira pas plus loin dans la Capture d’écran 2016-08-30 à 09.52.25.pngrencontre et transmet le relais à Arnaud Dehon qui n’aura d’ailleurs rien à se reprocher. Sur le moment, le mentor du cru passe les solutions de rechange en revue : « Espérons que ce ne soit pas trop grave car je suis à cours de plan B. D’une part, Thibaut Schnackers, son éventuel remplaçant, est actuellement blessé. Il faut savoir que le garçon ne désirait plus évoluer dans le jeu et nous l’avons repris comme second gardien. Il s’entraîne en conséquence mais, de toute façon, il manque logiquement de planche au niveau de la 1re provinciale. Reste dès lors l’ultime rempart de notre P3 dont j’ignore exactement la valeur. Mais, si nous le reprenions, nous privions cette équipe de son gardien. Ce n’est donc pas l’idéal non plus. Loin de là. »

    Pendant ce temps, l’infortuné Stassen rejoignait les urgences de l’hôpital le plus proche. Et, lundi matin, le ciel se dégageait sur les hauteurs de Plombières. « En réalité, Xavier a été touché à un doigt et j’ai eu l’occasion de voir les radios : c’est assez impressionnant car il part dans tous les sens », commente Christian Fitschy. « Mais, en fin de compte, il y aurait plus de peur que de mal. À l’autopsie, son doigt n’est pas cassé, mais simplement luxé. On lui a dès lors posé une attelle. Il ne pourra évidemment pas s’entraîner cette semaine mais, d’après les spécialistes, il devrait être en mesure de défendre ses filets, dimanche, à Wévercé. Ouf ! » Sûr que le keeper de l’AC Hombourg se souviendra longtemps de ses débuts en P1. Voici une huitaine de jours, il inscrivait un but d’anthologie au Val Fassotte et, ce week-end, il se retrouvait subitement fauché en plein vol. Mais, sans réelle conséquence néfaste, semble-t- il. 

    M.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 30 août 2016

  • Dimitri Schnackers et les Hombourgeois, les grandes révélations de 1re Provinciale

    FOOTBALL - PROVINCIALE 1

    On l’oublierait presque, mais l’attaquant de Hombourg évoluait en Provinciale 4 la saison dernière

    S’il est assez logique de retrouver les Disonais de Huet aux commandes de la P1, le co-leadership des promus de Fitschy est plus surréaliste. Pendant ce temps, Dimitri Schnackers est sur un nuage.

    Au propre comme au figuré, Dimitri Schnackers est actuellement l’homme fort de l’AC Hombourg. Dimanche après-midi, les infortunés défenseurs de Milanello en ont fait l’amère expérience, en seconde période. 76e minute, en rat des surfaces, il est à l’affût d’un coup-franc repoussé par Maxime Colson : 1-0. 79 e , Charly Meesen se fait faucher dans le grand rectangle, « Dimi » se charge de transformer en force le penalty : 2-0. Le compte est (très) bon !

    « Je n’ai pas vraiment la mémoire des chiffres, mais je crois avoir réalisé un doublé la saison passée, mais c’était en… P4 », s’excuse quasiment le buteur frontalier. Dont l’histoire est belle : « Quand Van Melsen a signé au Stade Disonais et, comme je ne m’étais pas trop mal débrouillé à l’étage inférieur, on m’a demandé si je ne franchirais pas le grand saut en 1re Provinciale ? J’ai rapidement répondu par l’affirmative, mais je ne m’imaginais pas la différence de niveau. Surtout au niveau de la vitesse d’exécution. Ceci dit, je me suis presque étonné moi-même en signant une aile de pigeon « à la Zlatan » sur mon premier goal… »

    Grâce à leur succès sur les troupes de Didier Ernst et à la conjugaison d’autres verdicts, les promus « orangés » se retrouvent donc en tête de l’élite provin- ciale en compagnie des Disonais. Christian Fitschy croit rêver debout : « Je leur avais fixés comme objectif de départ un 7 points sur 15 et nous avons déjà pris ces sept unités après trois rencontres. Tout ce qui est pris n’est plus à prendre, mais pas question de se reposer sur ses lauriers car tout peut arriver dans une série serrée comme la nôtre. » On ajoutera que l’instituteur de Creppe - qui est impatient de reprendre le collier - espère glaner 42 points au terme de la compétition.

    « BANDE DE COPAINS »

    Retour à un Dimitri Schnackers heureux comme un poisson dans l’eau : « Il faut bien avouer que ce qui nous arrive est assez incroyable. Nous qui pensions devoir cravacher pour nous maintenir. Ce qui demeure d’ailleurs notre objectif prioritaire. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est d’abord parce que nous formons une formidable bande de copains. L’ambiance au sein du groupe fait sans conteste la différence. » Et elle ne sera pas de trop, en fin de semaine, lorsque les Johnen, Antonelli et autre Potoms devront aller donner la réplique à un KFC Weywertz blessé, voire meurtri, par la gifle (4-0) encaissée à Aubel. 

    MICHEL CHRISTIANE

  • Les autres matches du week-end

    P3C

    Hombourg B - Baelen: 1 - 2

    P3D

    La Calamine B - Trois Frontières: 2 - 0

    P4D

    Union Limbourg - Trois Frontières B: 0 - 3

    Après 3 matches, Trois Frontières B partage la troisième place du classement en P4D.

     

  • Une liaison douce entre Montzen et Welkenraedt

    Que les cyclistes et promeneurs se réjouissent, d’ici quelques années, une liaison douce, reliant Montzen à Welkenraedt devrait être finalisée. En pratique, ce sentier, d’environ 2,5 mètres de large longera la ligne 39 et permettra aux usagers faibles de rejoindre les deux localités sans devoir emprunter les voiries traditionnelles.

    Capture d’écran 2016-08-27 à 09.03.35.pngActuellement, la liaison entre le château de Ruyff et la gare de Welkenraedt est établie depuis quelques années et rencontre un franc succès. Le chaînon manquant se situe donc entre la rue de Birken à Montzen et le château de Ruyff. « Pour les 200 mètres qui se trouvent sur le territoire de la commune de Plombières, nous venons de prendre un accord avec Infrabel concernant l’occupation du terrain qui loge les voies », explique le bourgmestre, Thierry Wimmer. Moyennant le payement d’une redevance de 126 euros par an et l’installation de grillage pour empêcher l’accès aux voies de chemin de fer ainsi que l’empierrement de lieux, il sera alors possible, dans un premier temps, de rejoindre Henri-Chapelle, à hauteur du petit terrain de golf, depuis Birken. Ces travaux représentent un coût de 35.000 euros pour la commune.

    « Les aménagements prévus sur le territoire de la commune de Welkenraedt étant budgétisés par la jonction entre Henri-Chapelle et le château de Ruyff, il devrait être possible de rejoindre, en vélo, Welkenraedt depuis Montzen, dans le courant de l’année 2017 », conclut le deuxième échevin Joseph Austen.

    Une bonne nouvelle pour certains navetteurs qui souhaitent rejoindre la gare de Welkenraedt par d’autres moyens de locomotion que la voiture.

    FRANÇOISE PEINER dans LA MEUSE VERVIERS du 27 août 2016

  • Avec 7 points sur 9, Hombourg est co-leader !

    Poursuivant sur leur lancée enthousiaste de la P2, les Hombourgeois sont toujours invaincus à l’étage supérieur. Milanello, sans réel perçant offensif, en a fait les frais. Un succès local d’autant plus significatif qu’acquis sans Spirlet, blessé jeudi à l’entraînement et dont l’essai dominical s’est avéré négatif. Si Salemi, Troch puis Limbourg auraient pu ouvrir la marque, un certain Dimitri Schnackers sort de l’anonymat en trouvant le poteau en vue de la pause. Ce n’est que partie remise car le même Schnackers y va subitement d’un doublé en trois minutes. Dans l’ultime ligne droite, on note encore une tentative de Ljubic (81e) avant que Stassen ne doive jeter les gants (touché, semble-t-il, à la main) et ne cède le relais, entre les perches, à Dehon, un joueur de champ. Pas vraiment un danger pour les « Frontaliers » car les banlieusards liégeois ne montrent plus rien. Depuis un certain temps déjà d’ailleurs…

    En dépit des trois points de la victoire, Christian Fitschy était partagé entre deux sentiments. « Je suis effectivement à la fois soulagé et tracassé », confie-t-il. « Soulagé car il n’était pas évident d’affronter Milanello sans Spirlet dont on connaît l’influence sur notre jeu. En outre, on fait preuve de trop d’imprécision en 1re mi-temps, mais on se crée plus d’espaces à la reprise. Bref, on ne va pas se plaindre avec ce 7 sur 9. Mais, aussi, tracassé puisque l’on ignore la gravité de la blessure de Stassen et je n’ai pas de véritable plan B en ce qui concerne les gardiens. En outre, on se déplacera à Weywertz sans Thomas Schnackers, suspendu. »

    Dans le vestiaire d’en face, Didier Ernst assène des vérités premières : « Quand on ne se bat jusqu’au coup de sifflet final en P1, on n’est jamais à l’abri de ce genre de mésaventure. Nos rivaux ont eu le mérite de ne rien lâcher. Il est clair que l’on oublie de tuer le match avant le repos. Pendant celui-ci, j’ai dit aux gars que s’ils ne mouillaient pas davantage le maillot, ils risqueraient de le regretter. »

    Avec 7 points sur 9, Hombourg partage la tête de la P1 avec le Stade Disonais, vainqueur à Stockay.

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 août 2016

    Lire la suite

  • Les matches du week-end

    P1

    HOMBOURG - MILANELLO

    C’est dans la bonne humeur qu’on a préparé la venue de Milanello. Il faut dire que le partage à Dison n’y est pas innocent. « Je suis très satisfait de notre prestation », lance le coach, Christian Fitschy. « Nous avons été très sérieux et appliqués. Il faudra faire de même ce week-end même si chaque match a son histoire. » Et cette rencontre face à Milanello ne s’annonce pas des plus aisée pour Hombourg. « Je connais un peu l’équipe, mais sans plus. Ce match va encore se jouer sur des détails. Même si on a fait un bon début de championnat, il ne faudra pas mettre toutes voiles dehors. Maintenant, c’est sûr qu’on n’a plus le stress d’accrocher une première victoire ou nos premiers points, c’est déjà fait. Mais gagner serait magnifique », conclut Christian Fitschy.

    Les noyaux

    Hombourg : Stassen, T. Schnackers, De- hon, Degueldre, Meessen, D. Schnackers, Hagelstein, Dejalle, Hick, Spirlet, Johnen, Antonelli, Potoms, Bayard

    > Pour ce match, Christian Fitschy est pri- vé de Simon Loozen (suspendu). Il est remplacé par Vincent Thimister. Sinon, c’est le même noyau que contre le Stade Disonais.

    Milanello : Colson, Dubois, Dabeye, Lju- bic, Salemi, Gbegnon, Bouhy, Henrard S, Henrard V, Orban, Agro, Limbourg, Troch, Anelli, Gambini.

    > Paulus cède sa place à Gambini dans le noyau. Pour le reste, c’est le même groupe que le week-end précédent.

    Arbitre : M.Castiau.

    Match : dimanche à 15h.

    P3C

    Hombourg B - Baelen: dimanche à 14 h.30

    P3D

    La Calamine B - Trois Frontières: dimanche à 16 heures.

    P4D

    Union Limbourg - Trois Frontières B: dimanche à 16 heures.

  • Décès de Madame Marie-Hélène DEBOUGNOUX, veuve de Monsieur Hubert GROMMENT

    Capture d’écran 2016-08-27 à 08.51.49.pngLa famille annonce le décès de Madame Marie-Hélène DEBOUGNOUX, veuve de Monsieur Hubert GROMMENT, née à Moresnet le dimanche 27 octobre 1929 et décédée à Moresnet le vendredi 26 août 2016 à l'âge de 86 ans.

    La défunte repose à la Morgue du cimetière de la Calamine.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l'église Notre-Dame de l'Assomption de La Calamine le mardi 30 août à 10 heures.

  • Thomas Groenweghe va composer la musique de Pokémon

    A 28 ans, Thomas Groenweghe peut se targuer d’avoir une formation solide. Déjà titulaire d’un master en orgue décroché au conservatoire de Liège, le Plombimontois a pu poursuivre son parcours au Canada à l’Université de Montréal ces deux dernières années. Bien lui en a pris car il a été sélectionné par l’Orchestre des Jeux Vidéos de Montréal pour écrire un arrangement de la musique Pokémon 1ère et 2e Génération pour un concert qui aura lieu le 4 février 2017. C’est lui qui écrira les partitions de tous les instrumentistes.

    Être choisi par l’Orchestre des Jeux Vidéos de Montréal (au Canada) pour écrire un arrangement musical en vue d’un concert qui aura lieu à la Maison Symphonique de Montréal le 4 février 2017: c’est une façon pour le moins assez originale de se lancer dans le métier de compositeur Capture d’écran 2016-08-26 à 07.46.12.pngpour un jeune talent originaire de Montzen (Plombières). « J’ai été contacté grâce à des amis qui connaissent bien cet orchestre », affirme Thomas Groenweghe. « Le fait d’avoir pu travailler au Canada l’année dernière a en tout cas été bénéfique. Je me réjouis en tout cas de pouvoir travailler sur ce qui est mon premier véritable projet en tant que compositeur de musique. J’ai été choisi pour écrire un arrangement musical de la musique Pokémon première et deuxième Génération. La musique utilisée sera celle que l’on a pu entendre quand on jouait au Game Boy. Je serai chargé de mettre cette musique sur papier et de permettre la meilleure harmonisation possible entre les différents instruments de l’orchestre. Ce sera un travail de longue haleine mais je me réjouis d’avancer rapidement. » Lors de l’année scolaire 2014-2015, Thomas Groenweghe est parti suivre une formation de compositeur de films à l’Université de Montréal au Canada. Après une première année exclusivement basée sur la formation scolaire, il a décroché un DESS en composition de musique de films (NDLR: équivalent d’un master sauf qu’il y a un an d’étude et non 2). Grâce à ce diplôme, il a pu obtenir un permis de travail au Canada afin de nouer des contacts avec les gens de son milieu et de commencer à travailler sur ses premiers projets et ses créations.

     

    Capture d’écran 2016-08-26 à 07.52.46.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour voir le petit film et entendre la musique, cliquez ici:

    Lire la suite

Nos rubriques