Plombières

  • Carnaval à Plombières

    Dès 12h , sous le chapiteau devant la maison communale, accueil des groupes du cortège 2017 ! 

    Animation musicale ...

    Dès 13h30 Cortège à Plombieres 

    Aalaaaf le CCCP 

    A partir de 17h également sous le chapiteau présentation des princes et animations diverses suivi d'une soirée dansante avec Sven et Gino 

    Ambiance assurée 

  • Soirée 100% Carnaval

  • Conseil communal du jeudi 2 mars à 19 h.30

    Le conseil communal se réunira le jeudi 2 mars à 19 heures 30. Un heure inhabituelle parce les membres du Conseil communal des enfants viendront assister à une partie des débats. Le début de la séance a été avancé afin de leur permettre de suivre les points les plus importants sans rester trop tard. L’ordre habituel des discussions a même été quelque peu modifié.

    Les enfants, usagers particulièrement faibles, étant fort intéressés par la sécurité sur les routes, le conseil débutera par une modification du règlement complémentaire sur la police de la circulation routière en général. Et aussi en particulier pour les agglomérations de Gemmenich, Hombourg, Moresnet-Chapelle et Plombières. Le conseil modifiera aussi les limites de l’agglomération de Hombourg et limitera la vitesse sur une portion de la rue d’Aubel à 70 km/h.

    Capture d’écran 2017-02-22 à 10.16.12.png

    La réalisation et l'installation de nouvelles grilles devant
    l'ancienne maison communale de Montzen est notamment
    à l'ordre du jour de ce conseil communal
    (photo H. Bindels - S.I. 3 Frontières
    )

    Beaucoup d’autres dossiers concerneront les travaux et les bâtiments communaux, mais les conseillers communaux s’occuperont aussi de l’environnement en décidant l’installation de panneaux photovoltaïques sur le dépôt communal, l’aménagement d’un site à bulles à verres enterrées, etc.

    Le conseil communal votera aussi des subsides pour l’a.s.b.l. ADAPTA, les différents patros, une société de gymnastique, un club de mini-foot, la garantie d’une ouverture de crédit pour l’a.s.b.l. Sports et Loisirs et INAGO.

    Quelques dossiers concernant des sentiers et chemins vicinaux sont également à l’ordre du jour (ancien chemin vicinal n° 14 à Sippenaeken, chemin de grande communication n° 129 à Moresnet, déclassement d’anciens sentiers vicinaux n° 61 et 62 à Plombières et Schroubel à Gemmenich, création d’un tronçon de voirie communale dans le prolongement de l’ancien chemin n° 23 à Montzen.

  • Petit-déjeuner des vieilles femmes à Sippenaeken

    Rafales de vent au jeudi des femmes

    Des rafales de vent jusqu’à 85km/h, voire plus, localement. Les prévisions météorologiques n’invitent pas vraiment à sortir de chez soi jeudi, mais il en faudra plus pour décourager les dames friandes de festivités car- navalesques. Car ce jeudi, c’est le jeudi des femmes. Une tradition carnavalesque surtout ancrée à l’est de notre région. À Plombières, les dames sont invitées au petit-déjeuner des vieilles femmes (aux accents de vraie soirée de carnaval) à Sippenaeken avant de partir défiler, costumées, dans les rues de La Calamine, vers 10 heures. Même chose du côté de Welkenraedt ou encore Eupen. À Dolhain, c’est en soirée que ça se passe, dès 20 heures, dans les rues et au Kursaal. Dress code pour jeudi : boas à plumes, perruques blanches, jupes longues, gants en dentelle et chapeaux. Un chapeau qu’il s’agira de bien visser sur sa tête vu l’avis de tempête.

    Si pour les femmes ce jour est synonyme de fête et de lâcher-prise, n’allez pas croire qu’aucun homme ne se risque dans les cafés aux alentours ou même dans le cortège sous des attributs féminins. Car la coutume veut qu’on remplisse le verre de ces dames sans leur demander le moindre sou… Un cortège haut en couleur et en musique que les enfants des écoles locales aiment admirer en criant des « alaaf ! » à tout va, espérant ainsi glaner davantage de friandises, que les femmes jettent par poignées.

  • Martin, gardien par défaut de Hombourg

    Initialement, il devait évoluer dans le jeu en P3

    Etrange destinée que celle du banlieusard spadois qui, à sa grande surprise, a enfilé les gants de keeper afin de suppléer l’exclusion de Stassen. Il ne méritait pas d’encaisser un but cependant imparable.

    Quelque chose nous dit que le jeune Nivezétois (18 ans) n’est pas près d’oublier son dernier après-midi dominical en date. Au quart d’heure du match contre Banneux, il était obligé de faire son apparition (forcément) dans la cage hombourgeoise. En cause, la boulette trop saucée de Xavier Stassen, auteur d’une faute de main bien au-delà de Capture d’écran 2017-02-22 à 07.56.26.pngson domaine.

    Aaron n’en est toujours pas revenu : « Et dire que j’étais d’abord venu ici pour évoluer avec la P3 locale. Mais, vu l’accumulation de blessés et de suspendus, le staff technique m’a demandé de rejoindre le noyau de 1re Provinciale. J’étais déjà tout heureux et excité à l’idée d’entamer la partie au back. Mais, j’ai eu un véritable choc quand l’entraîneur m’a demandé d’endosser la vareuse de gardien. Au départ, j’étais logiquement assez nerveux car je n’avais jamais joué à cette place si particulière. Au final, je crois que je ne m’en suis pas trop mal sorti. »

    Un avis que partage d’ailleurs Stassen qui n’a pas arrêté de lui prodiguer des conseils. « Il est vrai qu’il n’a pas eu grand-chose à faire, mais il n’a commis aucune erreur notoire non plus. Il encaisse malheureusement un but à l’entame de l’ultime ligne droite. Il n’a toutefois rien à se reprocher car l’envoi de Clotuche était inarrêtable. »

    Voilà qui restera à coup sûr un souvenir impérissable dans la courte mais tortueuse carrière de Martin. « Gamin, j’ai débuté à Sart qui était le club le plus proche de mon domicile. Puis, l’année suivante, j’ai rejoint Franchimont où, en Minimes, l’entraîneur n’était autre que… Christian Fitschy. Ensuite, j’ai pas mal bourlingué puisque j’ai porté notamment les couleurs de Blegny, Aywaille et de l’AS Eupen où je ne me suis jamais habitué à la mentalité germanophone. Beaucoup trop stricte, pour moi. Je suis alors retourné à Franchimont avant d’aboutir à Hombourg. Je ne le regrette absolument pas car on sait y allier travail et troisième mi-temps avec le même enthousiasme. » Ceci dit, la situation précaire au classement de son club d’adoption l’inquiète. « Nous avons perdu un nombre incalculable de duels par le plus petit écart. C’était encore le cas ce week-end. Il nous a à chaque fois manqué un zeste de réussite supplémentaire pour transformer ces courtes défaites en autant de partages. Et nous n’en serions pas là au général. D’où l’importance de notre déplacement, dès vendredi soir, à Xhoffraix. Si nous parvenions à l’emporter, nous pourrions fêter le carnaval à Malmedy l’esprit tranquille. »

    Quoi qu’il arrive, il martèle au moment de prendre congé : « J’ai signé à Hombourg pour un an, mais mon plus vif désir est d’y prolonger mon séjour tant je m’y plais bien. » La balle est désormais dans le camp des décideurs frontaliers. 

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 février 2017

  • Décès de Madame Mariette LEJEUNE, veuve de Monsieur François HENROTTE

    Capture d’écran 2017-02-21 à 18.18.53.pngLa famille annonce le décès de Madame Mariette LEJEUNE, veuve de Monsieur François HENROTTE, née à Montzen le 16 mai 1923 et décédée à Eupen le 20 février 2017.

    La défunte repose à la Résidence de Beloeil à Henri-Chapelle où les visites ont lieu ces mardi et mercredi de 17 à 19 heures.

    Les funérailles seront célébrées à Plombières le jeudi 23 février à 8 heures 30.

    La crémation aura lieu le jeudi 23 février à 10 heures au crématorium de Welkenraedt.

    L’inhumation de l’urne cinéraire aura lieu au cimetière de Plombières à 13 heures.

  • 6 fermenteurs pour brasser 50 % de plus

    Grandes manœuvres pour ce qui devrait s’avérer être la dernière grosse augmentation de capacité pour la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg : « On a déplacé notre ligne d’embouteillage dans le nouveau hall, explique Benoît Capture d’écran 2017-02-21 à 10.22.12.pngJohnen, le patron. Cela a permis de libérer de la place pour installer six fermenteurs de 5.200 litres chacun. Ils vont permettre de produire 4.000 hectolitres en plus chaque semaine. » Du matériel qui devrait permettre de passer de 4.020 hectolitres, la quantité produite en 2015, à 6.000 par an.

    Le Grain d’orge, fondé en 2003, emploie désormais sept personnes, dont le couple de fondateurs, Benoît et Viviane Johnen. Moins que Val-Dieu, qui a une capacité de brassage de deux fois et demi supérieure, mais aussi et surtout que le site jupillois d’Interbrew. « J’ai calculé qu’on fait en deux ans ce qu’ils produisent en un jour », constate Benoît Johnen. Néanmoins, la brasserie hombourgeoise s’est taillé une belle place dans la niche des bières spéciales.

    Les nouvelles cuves en cours d’installation, devraient être opérationnelles dans les deux semaines, jauge Benoît Johnen.

    Le Grain d’orge produit 8 bières sous ses propres marques ainsi que 68 bières à façon différentes. Un type de bière personnalisé que Benoît Johnen ne veut plus voir croître. « Gérer tous ces produits en même temps, avec des épices, des houblons spécifiques, etc, ce n’est pas évident. » 

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 février 2017

  • Rouge pour Xavier Stassen, mais jaune pour Aaron Martin

    L’explication de Hicham Dridelli

    On l’a lu, Stassen était renvoyé au vestiaire pour un hands hors de son domaine. « J’ai été piégé par l’état du terrain, mais j’aurais aussi dû être plus attentif », concède-t-il. Or, à la 53e, Martin, son substitut, commettait exactement la même faute et n’était sanctionné qu’un bristol jaune.

    D’aucuns accablaient l’arbitre d’un manque flagrant de cohérence. Il explique sa (double) décision de la sorte : « Sur la première phase, le gardien est dernier homme. Donc, c’est rouge. Mais, sur la seconde, son remplaçant est couvert par deux équipiers et il n’y a pas de possibilité de but. Donc, c’est jaune. »

    A noter encore que les dirigeants hombourgeois se réuniront ce mardi afin de dessiner le contour du prochain effectif. « Et nous avons 2,3 pistes intéressantes », selon un Fitschy plus que concerné. 

    M.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2017

  • Résistance aussi vaine qu’héroïque des Hombourgeois

    Il est clair que l’exclusion de Xavier Stassen a orienté le reste du duel entre Hombourg et Banneux, en dépit de l’excellent « keeping » d’Aaron Martin. Mais ce diable de « Séba » Clotuche a subitement décidé de joindre le geste à la parole…

    Hier, les « Frontaliers » espéraient le retour (au moins) sur le banc de Spirlet après cinq mois d’absence. Leur vœu était exaucé puisqu’il entrait même au jeu à la 60e minute. Mais, là n’est pas l’essentiel d’une rencontre qui ne restera pas gravée dans les mémoires. En réalité, on était plongé dans le vif du sujet dès le quart d’heure quand Stassen y allait d’un smash de volleyeur… loin de son rectangle. M. Dridelli n’avait d’autre solution que de l’exclure. « Vu nos nombreux blessés et suspendus, nous n’avons plus de gardien réserve et j’ai été obligé de confier cette mission à Aaron Martin qui s’en est d’ailleurs très bien sorti », expose Christian Fitschy.

    Dans ces conditions, l’Athlétic Club local faisait plus que de la résistance. Au point de forcer l’admiration de Michaël Leruth, en personne : « Il est évident qu’avec cette mentalité-là, nos rivaux s’en sortiront. De toute façon, ils ne mériteraient pas de descendre. » Pour preuve : à la 75e et à 11 contre 10, Banneux ne parvenait toujours pas à faire sauter le verrou adverse. « Je les sentais d’ailleurs de plus en plus nerveux », dixit Fitschy. D’où ce dialogue haut en couleur quand Deflem lançait à ses protégés : « Restez calmes les gars » et que Clotuche lui répliquait : « Arrête de raconter des conneries. » Comme piqué au vif, ce même Clotuche y allait d’une frappe imparable à la 76e : 0-1. « Malgré ce nouveau revers sur le plus petit écart, je suis fier de mes hommes », souligne le coach du cru. « Malheureusement, nous perdrons Potoms et Belleflamme (excédent de cartes) pour aller à Xhoffraix. » Son collègue d’en face confie : « Je peux vous annoncer l’arrivée de Domenico Bruzzese (ex-Liège) alors que notre meilleur élément devrait resigner ce lundi. » Bref, Fall sera toujours banneutois… malgré de nombreuses sollicitations. 

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2017

    Lire la suite

  • Les résultats du week-end

    P1

    Hombourg - Banneux : 0 - 1

    P3C

    Hombourg B - Elsaute B : 0 - 1

    P3D

    Butgenbach - Trois Frontières : 1 - 3

    P4D

    Lambermont - Trois Frontières B : 1 - 2