• 3e victoire pour Crémer

    Après Buzancy, la France accueillait une seconde manche consécutive dans le cadre du Championnat de Belgique d’Enduro avec l’épreuve de Rocroi.

    Une 4e manche du championnat qui a plutôt bien réussi à la délégation belge qui arrache pas moins de deux places sur le podium final. Dont la plus haute... Sous un ciel le plus souvent capricieux, la 20e édition de l’épreuve française a d’abord été marquée par des décisions logiques de la direction de course qui conduisaient à écourter la journée pour toutes les catégories. Des conditions difficiles qui plaisent à Cédric Cremer. Le leader du classement provisoire le démontrait très vite en signant les meilleurs temps scratch dès l’entame de la journée. Pas étonnant qu’en début de soirée, c’est l’ancien Champion d’Europe qui montait sur la plus haute marche du podium et empochait du même coup sa 3e victoire consécutive en championnat. Cette fois, il devance le Français Julien Gauthier et Cédric Melotte. Kevin Gauniaux échoue une fois de plus au pied du podium tandis qu’Antoine Magain réussit un nouvel exploit en plaçant sa petite Yamaha 125cc dans le top-5 ! « Dans de telles conditions, cette victoire a encore plus de saveur », s’exprime le pilote de Plombières. Une belle revanche sur l’édition 2015 au terme de laquelle j’avais échoué à la 2e place derrière... Cédric Mélotte.

    Un Cédric en remplace un autre...

    D'un article d'ERIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mai 2016

  • La première journée du chef

    Entre discours et prestation de serment, la journée marathon de Vincent Corman, nouveau chef de zone

    Premier jour de boulot ce lun- di pour Vincent Corman, à la tête de la zone de police du Pays de Herve. Autant dire que celle-ci a été des plus chargée. Discours, présentation aux collègues, prestation de serment, installation dans son nouveau bureau... tout cela précède une tournée de présentation et prise de contacts qui aura lieu dans les différentes maisons de police de la zone.

    À quelques minutes de prêter officiellement serment, l’ex-chef de corps f.f. de la zone Vesdre était survolté et totalement prêt à assumer ses nouvelles fonctions. « J’avais préparé mon déménagement. J’ai d’ailleurs terminé mes caisses ce week-end, ce lundi j’arrive et je prends mes marques. C’est une journée un peu chamboulée où tout se fait rapidement », explique-t-il. Alors que sa prestation de serment s’est déroulée en début d’après-midi devant le collège de police, le chef de corps avait déjà prévu une première réunion du personnel dans la foulée le jour même.

    EN TOURNÉE DANS LES MAISONS DE POLICE
    « C’est une réunion avec les chefs de service et le personnel à la tête de la zone pour leur expliquer les différents axes de travail, les lignes de force et les projets que je veux mettre en place. » Une réunion qui en annonce déjà bien d’autres puisque le nouveau chef de corps a décidé de réitérer cette présentation à 3 reprises, dans les différentes maisons de police de la zone. Impossible, pour l’heure, de savoir quelles nouvelles mesures ou améliorations Vincent Corman compte apporter à la zone, il en réserve la primeur aux policiers de la zone avant de s’exprimer publiquement à ce sujet.

    Du côté de la zone de police Vesdre on regrette le départ du chef de corps f.f. mais on salue aussi la montée en grade de Marc Adans-Dester promu chef de corps f.f.. Ce dernier n’a pas souhaité s’exprimer sur cette prise de fonction.

    VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mai 2016

  • Groupe de travail pour le bien-être de la jeunesse

    Un groupe de travail, composé de 5 personnes et avec à sa tête l’échevine de la Jeunesse, Josiane Belleflamme, a vu le jour à Plombières. Au menu des discussions, le bien-être de la jeunesse. « L’objectif de cette première réunion était d’approcher les jeunes et de leur présenter les services d’aide à la jeunesse actifs sur le territoire de la commune mais aussi dans l’arrondissement de Verviers. Il y avait notamment A.V.A.T (Aide Verviétoise aux Alcooliques et aux Toxicomanes), le planning familial de Verviers, l’AMO et le plan de cohésion social », explique l’échevine. Des représentants de ces services d’aide à la jeunesse mais aussi des directions d’écoles ou encore des mouvements de jeunesse et de la maison des jeunes étaient présents. «Malheureusement, les jeunes qui se rassemblent sans structure n’étaient pas de la partie. Mal- gré notre invitation, ils ne sont pas venus mais, je pense qu’on doit davantage aller à leur rencontre », ajoute Josiane Belleflamme qui espère que les jeunes pourront s’impliquer dans les différents projets mener par la commune.

    « Au cours des discussions, les directions d’écoles ont révélé la dépendance aux écrans et la fragilité des parents face aux réseaux sociaux et aux jeux vidéos. Les jeunes ont, eux, eu leur attention particulièrement attirée par les 3 actions proposées par A.V.A.T et qui visent à une consommation d’alcool modérée», se souvient l’échevine. Le groupe de travail se réunira prochainement pour réfléchir et décider des actions qui seront poursuivies. Quelques pistes sont à explorer comme la sensibilisation et l’aide aux parents pour tout ce qui concerne l’utilisation d’internet ou encore le développement d’une approche différente pour rencontrer les jeunes qui se rencontrent dans les villages, mais en dehors des structures.

    Le groupe de travail devrait se réunir une fois tous les deux mois.

    F.P. Dans L MEUSE VERVIERS du 31 mai 2016 

  • Égide Sebastian, une vie belle comme un camion

    « Égide Sebastian – Une vie belle comme un camion », voilà un titre rutilant pour un livre qui re- trace la carrière professionnelle d’Égide Sebastian, passionné par les camions et à la tête de Truck Service Sebastian. Une véritable success story qui a débuté alors qu’Égide Sebastian n’avait que 14 ans. Le moins que l’on puisse dire c’est que le travail, dans la fa- mille Sebastian, on connaît. Alors qu’il n’a que 18 ans, il ouvre son premier garage dans la cour de ses parents. Un petit garage de 4 mètres sur 9.

    D'UN article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 mai 2016

  • L’exploit d’Hombourg B en P4H

    Le club de Hombourg a eu le vent en poupe cette saison. En effet, l’équipe première se hisse en première image.jpegprovinciale, via le tour final. De plus, son équipe B, composée essentiellement de joueurs locaux, a remporté le titre de champion en P4H.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mai 2016

  • On vole des fleurs sur deux tombes

    C’est une vraie douche froide qu’a subie Lambertine Herzet ce vendredi après-midi, en se rendant sur la tombe de son papa au cimetière de Plombières. Alors qu’elle avait pris soin, à peine une semaine auparavant, de garnir la tombe de nombreuses f leurs, elle s’est rendu compte que toutes avaient disparu. « Je voulais que sa tombe soit belle pour la fête des pères, et comme on est en vacances à cette date, j’y suis allée mercredi passé. Aujourd’hui, je suis retournée au cimetière avec ma maman et j’ai vu qu’on avait retiré toutes les fleurs du parterre. Il y en avait aussi une autre dans un pot. On a laissé le pot et emporté la fleur », raconte la Plombimontoise, qui a bien vérifié que ses fleurs n’avaient pas été jetées dans le conteneur du cimetière. «Une connaissance que j’ai croisée m’a dit que c’était arrivé chez une autre personne la même semaine. Ça m’a fait vraiment mal. J’ai même regardé si les f leurs ne se trouvaient pas sur une autre tombe. Mais non, quelqu’un s’est servi pour aller les mettre chez lui ».

  • Accusé de meurtre, mais pas jugé

    Il avait pourtant avoué avoir tiré à la carabine sur sa femme en août 2011 dans la maison familiale de Moresnet (Plombières). Yolande Meyer en était morte. Un meurtre qui restera impuni. Car, alors qu’on attendait la fixation de la reconstitution pour clore l’instruction et arrêter une date de procès, l’auteur du coup de feu mortel vient de décéder. L’action publique s’éteint. Jean Meessen ne sera donc jamais jugé.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mai 2016.

  • L’incendiaire inculpé : c’est le voisin

    Il est suspecté d’avoir commis quatre incendies en trois jours. Un fameux tableau de chasse pour ce Plombimontois d’une vingtaine d’années qui a été inculpé ce vendredi par la juge d’instruction Dogné.

    Un article de VICTIORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS de ce mardi 24 mai 2016.

  • 53 hectares de réserves en plus

    La Wallonie dispose de deux réserves de plus. Sur proposition du ministre Collin, le Gouvernement wallon a approuvé la création d’une réserve naturelle domaniale et d’une autre, forestière, à Neu-Moresnet et Hergenrath, sur le territoire de La Calamine. Toutes deux sont situées dans la vallée du Hohnbach. La première couvre 19 hectares, tandis que la seconde s’étend sur 34. Soit respectivement l’équivalent d’une trentaine et d’une cinquantaine de terrains de football. Ces terrains appartiennent déjà à la Région ou à la commune. Côté végétation, on y trouve des chênes, des charmes et des frênes, cohabitant dans une belle diversité, tantôt des variétés aptes à croître sur un sol acide, tantôt d’autres mieux adaptées à un terrain neutre. C’est aussi le domaine de la pensée calaminaire, de l’orchis mâle, de la reine-des-prés ou de la cochléaire des Pyrénées. Côté faune, on peut y apercevoir le milan royal, le grand murin (la plus grosse des chauves-souris autochtones), des pics, le blaireau ou le chabot, un petit poisson devenu rare, explique Pierre Wiliquet, le chargé de presse du ministre.

    Pourquoi classer en réserves ces deux zones ? « Pour canaliser la fréquentation du public », explique Pierre Wiliquet. Pas question d’aller se balader n’importe où et quand : les visiteurs seront orientés selon un parcours prédéfini, pour préserver au mieux les deux sites. Ceci dit, la zone sera loin d’être complètement fermée. Et pour la chasse, on y interdit désormais les battues classiques, ce qui n’empêchera pas qu’on continuera à louer les terrains pour le droit de chasse. Ce qui permettra de continuer à y tirer le chevreuil ou le sanglier, pour en réguler les populations.

    La gestion est confiée au Département Nature et Forêt de la Région.

  • Le président et le vice-président de Hombourg ravis de la bonne marche du club

    Hombourg accédera à la P1 pour la 1re fois de 1 son histoire. Hier, sur le terrain d’Aubel, les hommes de Christian Fitschy ont conclu leur saison en beauté (2-4). L’occasion de faire le point avec Alex Fassotte (président) et Joseph Austen (vice- président), ravis de cette 2e montée en deux saisons.

    Une page à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mai 2016