L’oméga 3 dope notre santé et nos emplois

Dumoulin (Hombourg) surfe sur ce créneau porteur

Capture d’écran 2016-10-19 à 08.31.25.png

Depuis 10 ans, Equilibrium regroupe des producteurs dont l’oméga 3 est un cheval de bataille. Aujourd’hui, ils sont huit en Belgique qui emploient 800 collaborateurs pour 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Les aliments profitables à notre santé, c’est tendance. D’où la vague sur laquelle surfe le groupement d’intérêt économique Equilibrium, qui regroupe huit entreprises en Belgique après dix ans d’existence. Avec une gamme qui s’étend. Point commun de ces produits : l’utilisation de graines de colza ou de lin. Cuits à la vapeur et intégrés dans des granulés donnés au bétail, ces végétaux sont sources d’oméga 3. Lesquels se retrouvent dans la viande, les œufs… Autre point positif : ainsi nourris, les bovins émettent 30 % en moins de méthane, gaz nocif pour l’effet de serre.

C’est la firme Dumoulin qui est à la base d’Equilibrium. Elle vend des aliments pour bétail et a lan- cé, avec des chercheurs de l’UCL, la recherche ayant abouti aux compléments alimentaires omé- ga 3. Son chiffre d’affaires atteint désormais 190 millions d’euros et elle emploie 190 collaborateurs, dont une vingtaine près de l’ex-gare de Hombourg. Environ 80 autres membres du personnel sont basés à Seilles (Andenne). Dumoulin vend cette nourriture non seulement aux autres membres d’Equilibrium, mais aussi à l’étranger : en Autriche, au sud de l’Allemagne, en Corée…, explique Benoît Brouwers, administrateur délégué de Dumoulin.

La région verviétoise est très active dans la filière. À la S.A. Jean Gotta à Aubel, qui emploie 148 personnes, 15 % des bovins, moutons et porcs transformés ont été nourris pour être riches en oméga 3, souligne Patrick Schifflers, le directeur général. La Bleue des prés est un BBB qui a pâturé au moins deux saisons et a reçu des céréales enrichies aux oméga 3 produites localement. Les produits riches en oméga 3 entrent aussi dans la composition de la nourriture des poulets et canards produite au Moulin du Val-Dieu produite pour 23 élevages (dont trois à Aubel, un à Bolland, un à Waimes). Le moulin, qui emploie six personnes, réalise 80 % de son chiffre d’affaires grâce à des volailles oméga 3, indique Philippe Van Laethem.Capture d’écran 2016-10-19 à 08.38.06.png

Désormais, Equilibrium propose aussi la gamme Linéo de l’huilerie Vandeputte à Mouscron : des vinaigrettes et des sprays aroma- tisés à base d’huile de lin ainsi qu’une pâte à tartiner chocolatée à l’huile de lin, mise au point avec l’UCL. La Wetterenoise, à Fo- rest, elle, fabrique des produits de boulangerie riches en oméga 3. L’oméga 3 est donc tout bon pour l’emploi dans notre région et en Belgique. Il pourrait aussi profiter à nos agriculteurs, qui pourraient cultiver le lin et le colza. L’herbe fraîche contient aussi des oméga 3 (mais pas autant que le lin et le colza), souligne le Pr Yvan Larondelle. Bonne raison pour soutenir davantage encore l’élevage des bovins broutant à l’extérieur, comme il se pratique souvent au Pays de Herve ou en Ardenne. 

YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2016

Commentaires

  • Le lait à l'herbe contient en effet énormément d'omega 3, et bien plus durable que le lait au lin ou au colza: pas besoin de labourer semer ni de pulvériser , et pas besoin d'engrais chimique. pas d’érosion. pas de manipulation (extrusion..). pour pâture il faut des petites ou moyenne fermes, et ça aussi c'est de l'emploie local.

Les commentaires sont fermés.