• Souper des supporters

    Le cycliste hombourgeois Kevin van Melsen invite ses supporters à son souper.

    Salle Saint-Brice de Hombourg

    Le 10 novembre à partir de 17h30 : Boulettes frites ou vol au vent frites + dessert Adulte 12 euros - Enfant 6 euros Réservations 087 78 50 77 ou 0497 77 28 58

  • Les résultats des autres matchs du week-end

    P3C

    Hombourg B -  Battice : 0 - 4

    P3D

    Faymonville - Trois Frontières : 1 - 0 

    P4D

    Andrimont B - Trois Frontières B : 2 - 5

  • Hagelstein exclu et Fitschy privé de zone neutre à l’entame de l’ultime ligne droite

    Les promus s’en sortent à très bon compte

    Est-ce le passage à l’heure d’hiver ? Toujours est-il que tous les acteurs (sans exception) de cette rencontre ont éprouvé un mal fou à régler les pendules tout au long des 45 premières minutes. On retiendra cependant que Belleflamme pouvait s’estimer heureux avec une simple « jaune » quand il accrochait Bong filant seul au but (12e). Peu après, Heindrichs puis Lauffs, sur la même phase, butaient sur une défense locale regroupée. Et, juste avant la pause, Cammarata y allait d’une frappe enveloppée, mais trop enlevée. Pendant ce temps, Johnen passait un après-midi de tout repos.

    En l’espace de quatre minutes, on en voyait plus que sur le restant du match : 55e, Bong loupait une réelle occasion à l’entrée du grand rectangle ; 57e, sur un coup franc de Hick, il manquait 5 cm à Potoms pour conclure ; et 59e, Stassen repoussait des poings un envoi de Bong. Le gardien du cru signait une autre « pichenette », à la 78e, suite à une tentative de Lauffs. À l’entrée de l’ultime ligne droite, on enregistrait la dernière péripétie de la confrontation quand Hagelstein se faisait exclure pour rouspétances (2e c.j.) et, dans la foulée, Fitschy était prié de quitter la zone neutre.

    « Je n’aime pas critiquer les arbitres, mais il faut bien avouer que cela commence à bien faire », lâchait-il. « Autrement dit, Hagelstein sera suspendu pour notre périple à Amay. Pour nous, c’est une très grosse tuile. » Et de revenir sur l’ensemble du face-à-face : « J’étais déçu du 1er time car nous manquions de jus et d’intelligence de jeu. Par contre, on a assez bien recommencé face à une pression adverse de plus en plus présente. Raeren nous a tout particulièrement faits souffrir sur l’aile droite avec Digberekou. Je suis le premier à reconnaître que les germanophones n’auraient pas volé une éventuelle victoire. Mais, dans notre situation, la prise de ce point fait un bien énorme. » Les promus s’en sortent effectivement à très bon compte.

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 31 octobre 2016

    Lire la suite

  • Olne instaure la prime énergie pour ses citoyens et rejoint treize autres entités

    ARRONDISSEMENT DE VERVIERS – ÉCOLOGIE ET ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

    La commune d’Olne vient d’instaurer des primes énergétiques pour ses citoyens. Elle intègre ainsi le groupe des entités ayant opté pour un coup de pouce ajouté à celui de la Région Wallonne. En région verviétoise, il n’y a donc plus que six communes qui ne proposent pas cette aide complémentaire à leurs citoyens.

    Dans l’arrondissement de Verviers, quatorze des vingt communes proposent des primes à leurs citoyens, qui peuvent être très variables.

    Outre les primes pour l’embellissement des façades dans certaines entités – aux objectifs qui peuvent être aussi énergétiques et qui peuvent atteindre 800 euros dans une ville comme Stavelot, – on dénombre une série impressionnante de primes dans treize communes, outre Olne désormais. 

    Le cas de Plombières :

    • 250 euros pour l’isolation du toit, des murs ou du sol ;
    • 250 euros pour une pompe à chaleur produisant de l’eau chaude et 750 si elle produit de l’eau chaude et alimente le chauffage ;
    • 500 euros pour des panneaux solaires thermiques.

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 28 octobre 2016

  • Les matchs de ce dimanche (tous à 14 h.30)

    P1

    Hombourg - Raeren-Eynatten

    P3C

    Hombourg B -  Battice 

    P3D

    Faymonville - Trois Frontières

    P4D

    Andrimont B - Trois Frontières B

     

  • Hombourg s’est rassuré mardi

    Derby totalement inédit en P1 entre Hombourg et Raeren-Eynatten. Si Raeren semble avoir repris du poil de la bête avec son récent 5-1 face à Aubel, cela ne rassure guère Jonathan Negrin qui ne sait pas encore, à l’heure actuelle, quelle défense il va pouvoir aligner derrière.Capture d’écran 2016-10-29 à 12.23.18.png

    « De ma défense à 3 de la semaine dernière, j’ai 2 suspendus avec C. Laschet et Aritz ! Je n’ai donc plus que D. Laschet. Je vais encore réfléchir à des solutions, mais je n’ai vraiment connu que des problèmes d’effectifs depuis le début de saison et je ne suis, donc, pas trop rassuré avant d’aller à Hombourg que je ne connais pas. Et on m’a dit que le terrain n’était pas évident à jouer. Maintenant, je sais que c’est une équipe qui ne lâche rien et qui pratique par de longs ballons ».

    Et qui, pour une fois, a pu faire ses gammes mardi dans une partie amicale face à Malmundaria. « On a gagné 3-1 », signalait Fitschy. « Avec des buts de Dimitri Schnackers et de Degueldre alors que Malmedy a effectué un auto-but. C’était un bon match et cette victoire, même si c’est un amical, nous aura fait du bien au moral ! » Surtout que l’Athlétic reste sur une série de 1/18. « C’est vrai, mais nous méritions mieux face à Stockay il y a 15 jours. Par contre, nous n’avons rien eu à dire à Bas-Oha, dimanche passé. Raeren arrive et c’est un groupe qui devrait se trouver dans le top 5. Je m’attends à une rencontre très difficile, mais chaque match à son histoire et nous devons encore l’écrire ».

    On sentait quand même un regain d’euphorie dans les propos du mentor hombourgeois. Alors, Hombourg va-t-il enfin renouer avec la victoire ? 

    PAGO dans LA MEUSE VERVIERS du 29 octobre 2016

    Lire la suite

  • Philippe (12 ans) a passé la nuit dehors

    SIGNALÉ DISPARU MERCREDI SOIR

    Épilogue heureux pour l’avis de disparition lancé par Child Focus dans la nuit de mercredi à jeudi. Philippe, un jeune gar- çon de 12 ans qui habite à Moresnet et souffre d’autisme, n’est pas rentré comme prévu après les cours mercredi après-midi. Sa famille s’est inquiétée. La dernière fois qu’il avait été vu, c’était près de la gare de Welkenraedt à 13 heures où Philippe avait pris le mauvais bus pour rentrer chez lui.

    L’appel a vite été relayé sur les réseaux sociaux avant que Child Focus ne lance officiellement une alerte vers 2h ce jeudi matin. Vers 10h, c’est le soulagement. « Philippe a été retrouvé en parfaite santé dans la région », annonce Maryse Roland, porte-parole de Child Focus. Plus précisément du côté de la rue du Château à Lontzen. « L’enfant a passé la nuit dans une maison abandonnée », précise la zone de police Pays de Herve qui a participé aux recherches.

    Le Parquet de Verviers a été avisé des faits et le jeune garçon a été entendu par les autorités judiciaires mais aucune autre information ne filtre, protection des mineurs d’âge oblige. Le principal étant bien entendu qu’il ait été rendu à sa famille sain et sauf. 

  • Panneau C21 : l'augmentation de l'amende est effective depuis septembre

    Capture d’écran 2016-10-27 à 17.52.14.pngLa proposition de loi du Groupe PS visant à sanctionner plus sévèrement le non-respect du panneau C-21 - qui interdit certaines routes aux véhicules dépassant un certain poids – a été adoptée à l'unanimité en commission Infrastructure de la Chambre.

    Bon nombre de chauffeurs de poids lourds, essentiellement internationaux, n’hésitent pas à emprunter des tronçons interdits à leur véhicule afin de gagner du temps. Plusieurs accidents mortels ont déjà eu lieu en Belgique à cause de ce comportement incivique - comme à Spa en 2013 (2 morts).

    Ces panneaux sont non là seulement pour garantir la sécurité des riverains mais aussi pour des raisons liées à l’inadaptation de la voirie. Leur non-respect entraîne en effet dégradations de routes, camions bloqués dans des rues étroites, freins qui lâchent dans des pentes abruptes…

    Pourtant, cette infraction n’est sanctionnée que par une amende de 50 euros, somme dérisoire par rapport aux coûts du transport. Certaines entreprises fournissent même aux chauffeurs une enveloppe de billets destinée aux perceptions immédiates de ces amendes.

    Pour le député socialiste André Frédéric, auteur de la proposition de loi « Le renforcement des sanctions à l’encontre de ces conducteurs indélicats – amendes entre 165 et 3.000 euros - permettra de diminuer les infractions liées au panneau C-21 et d’éviter ainsi des accidents aux conséquences potentiellement dramatiques ».

    La loi déposée en début d'année et votée en juillet est mise en œuvre depuis septembre. Cette loi augmente les amendes pour les camions qui transgressent les panneaux C21.

  • Conseil communal

    Le conseil communal de Plombières se réunira le jeudi 3 novembre 2016 à 20 heures. Il délibérera sur la taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers et la redevance due dans le cadre des animations de vacances organisées par la Commune de Plombières.

    Différents cahiers des charges et modes de passation de marchés seront aussi étudiés par le conseillers communaux, avant de passer au huis clos aux modalités de recrutement d’un employé d’administration (D6), d’un directeur de la Maison Communale d’Accueil de l’Enfance (B1), d’un ouvrier qualifié menuisier, d’un ouvrier qualifié électromécanicien, d’auxiliaires professionnelles pour le service d’entretien et à la ratification de l’engagement d’un gardien de la paix-constatateur dans le cadre d’une Convention de Premier Emploi.

  • Que sont devenues nos maisons communales ?

    Il y a presque 40 ans maintenant, la loi ratifiant la fusion des communes entrait en vigueur laissant ainsi à l’abandon de nombreuses maisons communales. Que sont-elles devenues ? Hôtel ou pharmacie pour les plus fantasques. Écoles ou appartements pour la plupart. Loïc Manguette nous invitait ce matin, dans LA MEUSE VERVIERS, à faire un petit tour d’horizon au sein de l’arrondissement verviétois.

    Ses renseignements concernant la commune de Plombières étaient au moins incomplets, particulièrement en ce qui concerne le village de Sippenaeken.

    Contrairement à ce qu'écrit Loïc Manguette dans son article, Sippenaeken avait respecté l'obligation  faite par le pouvoir central de se doter d'une maison communale (la plupart d'entre elles datent des environs de 1870 où cela fut imposé avec possibilité de subsides pour les constructions). Cette maison communale (photo ci-dessus) se trouve au beau milieu de l'actuelle Place Saint-Lambert à Sippenaeken et a d'ailleurs l'aspect d'une maison communale.  Cette  maison  hébergeait aussi  l'instituteur. Toutefois, le dernier secrétaire communal de Sippenaeken (Hubert Rutten) proposa à la commune d'héberger les services communaux dans un local de son café, juste en face (l'actuel Barbeau). 

    Capture d’écran 2016-10-27 à 16.44.13.png

    Cette location permettait à l'instituteur d'avoir un peu plus de place pour sa famille et le secrétaire pouvait ainsi un peu arrondir son traitement (quart-temps) dans cette toute petite commune. Cela a duré plusieurs décennies jusqu'à la fusion des communes où la location a pris fin. La commune de Plombières a, quant à elle, vendu la maison de l'instituteur et elle est devenue depuis quelques années un gîte rural.

    Un système analogue existait dans la commune voisine de Teuven (dont Sippenaeken a fait partie jusqu'en 1841) où la "maison communale" d'avant-fusion n'était plus effectivement dans la maison de l'instituteur mais au domicile du secrétaire communal en face de l'église de Teuven.

    Dans l'actuelle  commune de Plombières, la commune a vendu l'ancienne maison communale de Gemmenich à Nosbau (logements sociaux), celle de Moresnet (en face du café) a aussi été vendue de la sorte. Celle de Hombourg a été récupérée par l'école et celle de Montzen par les associations locales quand l'autorité communale a réalisé en 2000 la nouvelle maison communale à Plombières (où il n'y avait pas de maison communale auparavant, cette localité n'étant pas une commune avant les fusions).

    (Merci à Albert Stassen pour toutes ces informations).