• Panne d’électricité dans les casernes de pompiers

    Jeudi avant 9h, une grosse panne d’électricité a touché La Calamine, Lontzen et Plombières. En cause, un câble électrique arraché sur un chantier proche d’une cabine à haute tension à Montzen (Plombières). « Un grutier a arraché un câble électrique avec sa pelleteuse alors qu’un homme se trouvait dans le trou qu’il était en train de creuser », indique la police. Les ouvriers impliqués dans l’accident sont un Theutois de 54 ans et un Stavelotain de 42 ans. L’un est sous le choc, l’autre, électrocuté, a été emmené au CHU de Liège. Un expert de l’auditorat du travail a été dépêché sur place. Dans l’intervalle, les casernes s’inquiétaient donc de ne plus recevoir d’appels de la centrale 100. Un système électrique de secours a été branché. L’ennui, c’est qu’il ne tient pas plus d’une heure. Il y avait donc urgence à rétablir le courant. Heureusement, l’incident n’a pas eu de répercussion. 

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2017

  • Parti pour une nouvelle saison

    Prévu initialement il y a 1 mois, le début du Championnat de Belgique d’Enduro, c'est pour ce week-end. Avec l'annulation d'Hautrage qui ouvre traditionnellement les débats, c'est à Mettet que les pilotent ouvriront les hostilités d'une saison qui ne passera pas par Bilstain cette année. Et pour cette saison 2017, on aurait tendance à écrire qu'on prend les même et qu'on recommence... « Mes principaux adversaires en Inters seront toujours Crémer, Mélotte et Goblet qui revient à la discipline, explique Kévin Gaumaux. …

    De son côté, Cédric Crémer est resté plus calme durant la trêve. « Déjà par obligation vu que je me suis fait voler 2 motos dont celle destinée aux entraînements hivernaux», explique le pilote de Plombières. « Et puis, l'hiver, je suis un peu plus fainéant... Du moins, je fais d’autres choses. J'ai repris il y a peu avec ma nouvelle moto (NDLR : la même que Kévin Gaumaux). Il y aura des améliorations à y apporter mais ce sera en cours de saison... »
    Comme Gauniaux. Crémer vise les mêmes adversaires dans la course au titre. « Il devrait y avoir quelques nouveaux venus du motocross mais il est tôt pour connaître leur niveau. On verra déjà plus clair dimanche soir.. »
    Contrairement aux saisons précédentes, le Plombimontois roulera essentiellement en Belgique en 2017. « Le vol des motos et la conjoncture actuelle, cela fait beaucoup pour mes petits budgets», sourit néanmoins le Champion de Belgique en titre.

    D'un article d'ÉRIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2017

  • Noah Hauseux a fait ses premiers pas en P1 à l’âge de 16 ans

     

    Le joueur de Hombourg espère être encore repris ce dimanche pour affronter l’équipe de son père.

    Né le 31 août 2000, Noah Hauseux a fait ses grands débuts en P1 avec Hombourg dimanche dernier à l’occasion de la venue de Wanze/Bas-Oha. Le gaucher de 16 ans a ainsi fait mieux que son papa Serge, l’actuel T2 de Raeren-Eynatten, qui avait débuté en équipe fanion, déjà à Hombourg, à l’âge 17 ans. Et ce week-end, il y a un certain Raeren-Hombourg au programme…

     

     

    Lire la suite

  • Défaite pour Trois-Frontières

    Walhorn s’est imposé 2-1 face au FC Trois-Frontières. Avec ce succès, Walhorn revient à égalité de points avec Emmels (3e avec 46 points). Trois-Frontières est 6e avec 45 points.

    Transferts. Renaud Collette le portier du FC Trois-Frontières quittera le club en fin de saison. Il est à la recherche d’un nouveau défi pour la saison prochaine. Son coéquipier, Nicolas Gerrekens, de son côté portera le maillot d’Elsaute.

    D'un article de G.D. sur l'édition digitale de La Meuse Verviers.

  • Nicolas Gerrekens part à Elsaute

    Nicolas Gerrekens, qui défendait les couleurs de Trois Frontières cette année, rejoint les troupes de Christian Baratte pour la saison prochaine.

  • Décès de Monsieur Antoine ALDENHOFF, veuf de Madame Madeleine DECROUPET

    La famille annonce le décès de Monsieur Antoine ALDENHOFF, veuf de Madame Madeleine DECROUPET, né à Capture d’écran 2017-03-28 à 16.31.53.pngGemmenich le 21 mai 1929 et décédé à Eupen le 27 mars 2017.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation, sera célébrée en l'église paroissiale Saint-Hubert de Gemmenich, le jeudi 30 mars 2017 à 10.30 heures.

    La veillée de prières aura lieu le mercredi 29 mars 2017 à 19.00 heures en la même église.

    Le défunt repose à la morgue du cimetière de Gemmenich où la famille recevra les visites le mardi 28 et le mercredi 29 mars 2017 de 17.00 à 18.30 heures.

  • Excursion à Louvain

    L'asbl ESPACE CULTURE propose une excursion à Louvain le jeudi 11 mai 2017.

  • Félix Spirlet (Hombourg) met un terme à sa carrière : « Je n’ai plus le temps »

    À Hombourg, le futur se dessine en P2. Et ce sera sans Félix Spirlet, le maître à jouer qui a été longtemps stoppé par les blessures cette saison. Mais la raison de son arrêt n’est pas à chercher de ce côté-là. « Je n’ai plus le temps Capture d’écran 2017-03-28 à 15.40.56.pngavec le boulot. J’ai repris le travail de mon père et je gère le garage Spirlet à Verviers avec mon cousin. Je termine souvent mes journées vers 18h30 et j’aspire à passer du temps avec ma femme et ma fille ; le foot passe après. J’ai décidé de stopper », confie Félix, qui revient aussi sur sa saison difficile en P1. « J’ai été longuement blessé et ensuite, j’ai recommencé trop tôt car il y avait des soucis d’effectif. Je ne m’étais entraîné que cinq fois après un arrêt de cinq mois et je me suis fait mal au mollet. Et je n’ai même plus le temps d’aller chez le kiné. »

    En clair, sa décision de stopper prend effet immédiatement, même s’il ne souffre plus du mollet. « Pour moi, ma saison est finie, je n’ai de toute façon pas le temps de m’entraîner. »

    Reste qu’il devrait toutefois res- ter affilié à Hombourg, au cas où le manque du foot serait trop important. Chose qu’il ne veut pas exclure totalement. « Cela ne me dérange pas de rester affilié, mais je ne pense pas que je recom- mencerai un jour ; il y a beaucoup de chance que ce soit fini. Vu la situation actuelle, je ne saurais plus et dans ma tête, c’est net : j’arrête. Maintenant, si j’ai la possibilité de recommencer à un moment donné, pourquoi pas ? », raconte le médian de 28 ans, qui a pris le temps de mûrir sa décision et en est à sa troisième saison chez les Hombourgeois. « Celle-ci est gâchée, mais les deux premières ont été belles. »

    Lire la suite

  • Un bus des 60’ pour balader les touristes aux 3 frontières

    L’ASBL Chemin de fer des Trois frontières (CF3F), qui compte une quarantaine de membres, ne fait pas que dans le rail : elle a aussi sur le feu un projet de restauration d’un ancien bus des années 1960, comme on en a croisé des dizaines alors, dans notre région : un Brossel made in Belgium. Objectif : faire découvrir notre région et, à l’occasion, le reste de la Wallonie, à bord d’un véhicule d’un autre âge. En région verviétoise, il pourrait conduire des visiteurs par monts et par vaux vers de petits musées comme celui de la poterie, à Raeren, celui de La Calamine, l’ancienne gare de Herbesthal, le petit musée local de Lontzen ainsi que vers l’ancienne gare de Hombourg, où sont rangés de nombreux wagons de collection. Des voyages qui pourraient démarrer de la gare de Welkenraedt, où l’on dispose d’un bon parking.

    Ce bus pourrait constituer une attraction intéressante pour une région des trois frontières où le secteur touristique est florissant et ne demande qu’à se développer.

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mars 2017 et l'édition digitale