Il y a 50 ans: drame dans les bois de Sippenaeken

Jocelyne Flamand, de Leers-Nord, près de Tournai, se trouvait en vacances avec une amie de son village, chez des parents à Montzen. Lundi, vers 17 h.40, comme elle se promenait dans la commune, elle fut entraînée de force dans une vieille voiture qui démarra aussitôt. L’amie affolée donna aussitôt l’alarme et les gendarmes identifièrent le conducteur de la voiture comme étant Henri Mobers, 23 ans, rue de l’Église à La Calamine, un jeune homme qui dans son village avait la réputation d’être déséquilibré. Des recherches furent immédiatement entreprises, mais elles ont abouti trop tard : dans la soirée, une patrouille de douaniers a découvert les cadavres de la jeune fille et de son ravisseur dans les bois de Sippenaeken, non loin de Montzen, à la frontière hollandaise. Les deux corps étaient couchés l’un à côté de l’autre, un révolver à proximité. Ce drame lamentable a provoqué une vive émotion dans la région.

Les obsèques de M. Henri Mobers, tragiquement décédé le 17 juillet à l’âge de 23 ans, ont été célébrées le samedi 22 juillet en l’église d’Aubel.

(Informations du Journal d'Aubel des 19 et 23 juillet 1967).

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel