Relance d'une activité minière à Plombières

Un débat diffusé par TéléVesdre le 23 novembre dernier à revoir ici.

Rouvrir des mines de zinc et de plomb ! Une société a imaginé déposer un avis de recherche sur le territoire de plusieurs communes dont Plombières. De quoi susciter l’inquiétude auprès de la population.

Les invités :

• Albert Stassen, Président du Syndicat d’Initiative des Trois Frontières
• Thierry Wimmer, Bourgmestre de Plombières
• Roger Franssen, 1er Echevin à Lontzen
• Johan Yans, Professeur à l’Université de Namur - géologie

Commentaires

  • La population est inquiète parce qu'il y a un risque de création d'emplois? Ensuite, on s'étonne qu'il n'y ait plus d'entreprises en Wallonie. Ce n'est pas en misant sur les TIC, comme le veut le gouvernement , que cela va relancer l'emploi!

  • Chacun peut avoir son opinion sur ce sujet sensible de la relance d'une éventuelle prospection minière dans la région des Trois-Frontières.
    Au sujet de la question "emploi", ce sont surtout des chauffeurs de camions et d'engins de forage qui sont utilisés dans une mine moderne comme celle de Tara en Irlande (située loin de tout centre habité) Rien ne dit par ailleurs que des travailleurs de notre région veuillent travailler dans une mine.
    Par contre, si une réouverture d'une mine de zinc et de plomb devait avoir lieu dans la région des trois-frontières, c'est un autre projet vraiment pourvoyeur d'emplois de haut niveau qui serait compromis en raison des vibrations dans le sol. Il s'agit du projet européen de télescope Einstein, un investissement de 1.100.000.000 à deux pas du point des 3 frontières sur territoire néerlandais où pas moins de 500 emplois du niveau "ingénieur" seraient prévus. Il y a 5 sites en compétition pour ce projet en Europe. Il est incompatible avec une mine à proximité mais constituerait une attraction touristique majeure pour notre région s'il pouvait s'implanter près des Trois Bornes. A Stassen

Les commentaires sont fermés.