Pétition pour geler la vente de la plaque tournante

Bouli Lanners et Louis Maraite lancent un appel.

Je viens de signer la pétition "Sauvons la plaque tournante de Montzen !" et je souhaitais savoir si vous voudriez nous aider en ajoutant votre signature.

Notre objectif est d'atteindre 500 signatures et nous avons besoin de plus de soutiens. Pour en savoir plus et pour signer, c'est ici.

Bouli Lanners et Louis Maraite sont partis en campagne contre la vente de la « plaque tournante » de la gare de Montzen. Un grand plateau de 24 mètres de diamètre qui permettait aux locomotives de faire demi-tour. Un mastodonte unique dans ce format en Belgique et qui a encore servi voici une trentaine d’années, explique Bouli Lanners, le fameux acteur et réalisateur originaire de La Calamine et qui a tourné à Montzen, sur ce site, des scènes de son dernier long-métrage. Or, la SNCB vient de lancer une procédure de vente au plus offrant. Le 19 décembre, elle adjugera. Ce qui laisse augurer d’un démontage puis d’une fonte de la mitraille. Inconcevable pour l’acteur et Louis Maraite, auteur d’un livre sur les cheminots actifs dans la résistance durant la Guerre 14-18 ! Pour Bouli Lanners, cette affaire revêt « beaucoup d’importance ». D’autant qu’il soutient aussi un projet de mise en valeur d’autres éléments du patrimoine ferroviaire sur le site de l’ancienne gare de Hombourg, où l’on pourrait relocaliser la plaque.

SIGNEZ, QU’ILS DISENT

Comment faire pour éviter pareil désastre ? Trois moyens sont envisageables. Soit le ministre Collin prend l’initiative de geler la vente durant un an, avec une mise sur la liste de sauvegarde du patrimoine. Louis Maraite et Bouli Lanners ont envoyé des courriers pour soutenir une telle décision au ministre Bellot, au ministre-président Borsus, au cdH verviétois et à René Collin, bien entendu. Deuxième option : la Commission royale des monuments sites et fouilles prend elle-même l’initiative. Reste la dernière : le citoyen se mouille. Pas n’importe lequel : le Plombimontois. Car le nouveau CoDT wallon exige 600 signatures d’habitants pour une entité de la taille de Plombières.

Deux voies s’ouvrent. La collecte directe par des Plombimontois, avec des formulaires papier, lancée jeudi matin. Une soixantaine de formulaires avec 25 emplacements pour des signatures ont été distribués à des habitants de la commune. 

Une deuxième formule est possible : signer via www.change.org qui a déjà enregistré près de 300 signatures ce vendredi matin. Dans ce cas, seuls les paraphes des Plombimontois compteraient formellement et les promoteurs de la signature isoleraient leur signature. Néanmoins, si 5.000 protestataires, toutes origines confondues, se manifestaient, estime Louis Maraite, il serait difficile pour le ministre Collin de pratiquer la politique de l’autruche. 

YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 8 décembre 2017

Commentaires

  • Je signe parce que je suis proche de cœur avec les villages de Montzen, Hombourg, Plombières car mon père est né à Hombourg et mes grands parents habitaient Montzen, de même qu’un oncle et une tante et leurs familles. Une autre tante et son mari et leurs enfants habitaient à Hombourg. D’autres habitaient à Henri Chapelle et environs. Beaucoup d’habitants travaillaient au chemin de fer..c’est pourquoi je tiens à garder cette plaque du patrimoine cheminot

  • Je signe parce que je trouve que c'est important pour notre patrimoine de garder cette plaque tournante et qu'elle est UNIQUE dans la région. Ce serai une HONTE si cela se terminerai en vieux fer.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel