• Elle retrouve son cousin 43 ans après

    LA MAGIE DE FACEBOOK

    Belle histoire que celle vécue par Henri Mobers et Arlette Flaes, son épouse, de Moresnet. Dans les années 1970 et jusqu’en 1975, les Belges avaient souvent rendu visite à Sabine et Wilfried Kaiser, leurs cousins allemands (les grands-mères d’Arlette et de Wilfried, des Deguelle, originaires de Slenaeken, près de Gemmenich, étaient sœurs). Entre-temps, ils les avaient perdus de vue. Tout juste savaient-ils qu’ils habitaient la région de Hambourg une quarantaine d’années auparavant. Mais depuis, le couple avait déménagé et impossible de le relocaliser, explique Henri Mobers. En vain. Jusqu’à ce qu’il lance un appel sur Facebook. Son message sera lu par 3.200 personnes, dont un rédacteur du Wochenblatt, qui proposera aux Plombimontois de publier un encart dans son hebdomadaire régional. Et alors, bingo : trois messages arrivent. Un disant que les cousins avaient déménagé, un autre qu’ils étaient décédés et un troisième démentant cette triste nouvelle. Lequel émanait d’une source fiable: la sœur du cousin Wilfried. C’est ainsi que les Mobers et les Kaiser ont pu se retrouver en juin, durant un périple d’une dizaine de jours, dans la région de Hambourg. 

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 juillet 2017

  • Kermesse de Hombourg

    La Royale Harmonie, Jeunesse et Société Saint-Joseph de Hombourg annoncent le programme de la kermesse.

    Entrée gratuite tous les jours.

  • La rue Marveld bientôt interdite aux voitures

    La rue Marveld, qui relie Moresnet à Gemmenich sera bientôt interdite aux voitures. C’est ce que vient de décider, à l’unanimité, le conseil communal de Plombières.

    En pratique, cette rue aura les mêmes caractéristiques qu’un chemin de RAVeL et ne pourra être empruntée que par les piétons, cyclistes, cavaliers ou les adeptes du roller…

    « La rue Marveld est une voirie de liaison à une seule bande, avec à certains endroits des élargissements qui permettent de se croiser », explique le bourgmestre, Thierry Wimmer.

    Si actuellement les riverains sont autorisés à l’emprunter puisqu’elle est réservée à la circulation locale, de nombreux autres automobilistes s’y aventurent car elle constitue un raccourci entre les deux villages. « Il y a une dizaine d’années déjà, certains citoyens avaient manifesté leur mécontentement face à ce comportement de certains automobilistes. Depuis que je suis bourgmestre, on parle de cette rue et de ses problèmes de circulation », ajoute Thierry Wimmer. Le conseil communal a donc décidé d’interdire totalement la circulation des voitures sur ce tronçon d’environ 200 mètres.

    POUR L’AUTOMNE

    « Dès que la tutelle aura donné son approbation, les seuls qui seront autorisés à circuler, avec un véhicule motorisé dans cette rue seront les propriétaires des deux fermes, les exploitants ainsi que les visiteurs qui se rendent dans l’une des feux fermes. Fini donc les excuses plus ou moins bidons fournies en cas de contrôle de police », conclut le bourgmestre. Cette mesure de circulation devrait être d’application d’ici l’automne. -

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 juillet 2017

  • Décès de Madame Andrée JERÔME, veuve de Monsieur Armel VAN MEGROOT

    Capture d’écran 2017-07-06 à 10.12.46.pngLa famille annonce le décès de Madame Andrée JERÔME, veuve de Monsieur Armel VAN MEGROOT, née à Ougrée le 3 septembre 1940 et décédée à Verviers le 4 juillet 2017.

    La cérémonie d'adieu se tiendra le samedi 8 juillet 2017 à 10h30 en l'église paroissiale de Plombières.

    La défunte repose à la clinique Saint-Joseph de Moresnet où la famille recevra les visites le vendredi 7 juillet de 17 à 19 heures.

  • Kevin Van Melsen se repose à Nieuwpoort

    Non repris pour le Tour de France avec le team Wanty-Groupe Gobert (pour lequel roule Yoann Offredo qui a raflé hier le prix de la combativité après sa longue chevauchée aux avant-postes), le Hombourgeois Kevin Van Melsen n’a pas assisté au passage de la Grande Boucle dans son coin ce dimanche. Il a en effet pris quelques jours de repos à Nieuw-poort, « avant la préparation pour la dernière partie de la saison. Reprise au Cerami… »

  • La Société de Tir Saint-Etienne de Montzen présente au Tour de France

    Présence massive des membres de la Société de Tir Saint-Etienne de Montzen sur la chaussée pour assister au passage des coureurs du Tour de France.

    Malheureusement, au moment du passage des coureurs, il pleuvait et l'hélicoptère n'a pas pu montrer la réalisation génialed'autres régionaux.

    Capture d’écran 2017-07-03 à 09.26.12.png

    Beau clin d’œil au Tour de France, réalisé ce dimanche par l’entreprise de machines agricoles Joskin dans une prairie à Thimister. Pour l’occasion, plus de 50 machines agricoles (tonneaux, bennes et plateaux) ont été disposées pour former un cycliste de plus de 80 mètres de long. Au passage des coureurs, les roues, constituées de bennes et de tracteurs conduits par des chauffeurs des entreprises agricoles régionales se sont animées. Une belle occasion de rappeler à tous l’importance de l’agriculture dans la vie quotidienne. Dommage : l’image n’a pas été diffusée à la télévision.

  • La Wallonie déclasse 20 de ses monuments

    Le déclassement ne fait pas que des heureux en Wallonie. Si, à la Région wallonne, on se réjouit de pouvoir faire Capture d’écran 2017-07-03 à 09.16.51.pngsortir de la liste certains monuments dont la restauration est subsidiée au moins à 40 %, il n’en va pas de même chez des amoureux du patrimoine, où l’on craint un saccage de certains biens, car il serait plus aisé d’apporter des modifications sans devoir respecter des règles préservant l’authenticité du monument.

    Dans l’arrondissement de Verviers est notamment visée une croix gothique qui se dresse rue Village à Hombourg, près du presbytère.

    REMUE-MÉNAGE À HOMBOURG

    Chaque monument verviétois visé est un cas à part. Pour la croix de Hombourg, il y a eu remue-ménage. Le syndicat d’initiative local, l’office du tourisme et la commission consultative d’aménagement du territoire se sont prononcés contre, souligne Albert Stassen, du SI. Le maïeur, Thierry Wimmer, estimait, lui, que : « Des croix comme ça, on en a des dizaines ». La Région a titillé sur le caractère « gothique » du monument et le fait qu’il a été déplacé, explique Albert Stassen.

    De 2 articles d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juillet 2017.