• Procédure annulée pour le projet Walzinc

    C’est le Royal Syndicat d’initiative des Trois-Frontières qui l’annonce: le ministre Carlo Di Antonio (cdH) annule la procédure « Walzinc » dans les communes de la Région des Trois-Frontières.

    Différentes fautes de procédure sont à l’origine de cette décision.

    Albert Stassen, président du Royal Syndicat d’initiative Les Trois-Frontières, explique avoir introduit, durant la période de 15 jours après la réunion publique du 4 octobre à Plombières, une réclamation contre des fautes de procédure dans le dossier Walzinc, qui prévoit pour rappel d’étudier la faisabilité de rouvrir des mines dans la région.

    Il avait ainsi constaté : « le fait que seules les communes de Plombières et te Calamine (avec les villages de Gemmenich et Hombourg) étaient mentionnées sur les affiches jaunes, mais pas les communes également impactées de Lontzen, Welkenraedt, Baelen, Eupen, Raeren, Limbourg et Aubel».

    Autre manquement encore relevé : « le fait que l’affichage n ’a pas eu lieu dans certaines communes concernées »
    C’est ce qui a amené le ministre Carlo Di Antonio à constater que la procédure était irrégulière et doit être recommencée, d’après Albert Stassen. Geert Trappeniers, directeur des opérations de Walzinc, aurait d’ailleurs confirmé l’information sur les ondes du BRF ce vendredi 12 janvier 2018.

    Par ailleurs, lors de la réunion à la Calamine ce 11 janvier, il a été communiqué que le ministre n’octroierait plus aucune autorisation sur l'ancienne loi minière dépassée, mais qu’il faudrait attendre l’adoption d’un nouveau décret.

  • Plombières, une commune riche ... de ses associations et de ses sportifs

    Thierry Wimmer a prononcé son douzième (et dernier) discours pour la réception du Nouvel An des sportifs et sociétés de Plombières ce dimanche à la salle AMTF de Plombières.

    Il a évidemment évoqué différents travaux réalisés en 2017 ou sur le point de s'achever en ce début d'année, avec notamment la place de Hombourg, les résidences-services, le commissariat de police dont la réalisation va permettre l'ouverture de 24 places à la crèche communale qui occupera les locaux actuels de l'antenne de police, etc.

    Avant de céder la parole à l'échevin Hugo Ladry pour la mise à l'honneur de sportifs, le bourgmestre a aussi évoqué la grande richesse des sociétés pour la vie locale avec notamment la solidarité, l'engagement et l'aspect intergénérationnel qui sont la colonne vertébrale de cette riche vie sociétaire. 

    Les sportifs honorés l'étaient pour leurs résultats obtenus en 2017. Plombières a de nombreux champions de toutes sortes de disciplines avec notamment le champion de Belgique de trail évoqué dans un autre billet.

    Du côté des sociétés, c'est plutôt la longévité des engagements qui était mise en évidence avec des carrières de 30 à 70 ans (!) de participation active.

  • Olivier REMACLE candidat verviétois de l'année

    Vous pourrez voter pour un Plombimontois dans la catégorie SPORT.

    Capture d’écran 2018-01-15 à 11.00.35.pngL’histoire a fait le buzz. Le Plombimontois Olivier Remacle a terminé les championnats de Belgique de trail ex-aequo avec Nicola Bucci… mais les juges ont décrété qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, Bucci! C’est la deuxième fois consécutive qu’il gagne les championnats de Belgique.

    Dans la catégorie ECONOMIE, vous trouverez aussi Paul SCHYNS du groupe automobile SCHYNS.

    Fondé à Plombières, le groupe Schyns est devenu un poids-lourd du secteur Capture d’écran 2018-01-15 à 11.05.26.pngautomobile en Belgique. Dans ses différentes concessions Peugeot Schyns, Citropol et Discar, le groupe vend plus de 10.000 voitures par an et emploie 430 personnes. Il vient de racheter un autre concessionnaire à Namur.

    Lire la suite

  • L’Immortelle est la nouvelle bière du Grain d’orge

    La brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, vient de sortir une nouvelle bière : l’Immortelle. La particularité de ce breuvage ? Il a été mûri au contact du chêne. Si tout le millésime 2017 est (presque) déjà écoulé, un nouveau brassin sera effectué en 2018.

    Les Bruxellois ont leur gueuze Mort Subite, la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, elle, a désormais son « Immortelle ». Un breuvage que les brasseurs qualifient de « oak aged », soit mûri au contact du chêne. Le produit est sorti pour la fin d’année et s’est écoulé comme des petits pains. 2.000 litres avaient été brassés et on n’est pas loin d’avoir vendu les dernières bouteilles, de 75 centilitres, pour un prix légèrement inférieur à 5 euros.

    Lire la suite

  • Décès de Madame Lily COLYN, veuve de Monsieur Alors NYSSEN

    La famille annonce le décès de Madame Lily COLYN, veuve de Monsieur Alors NYSSEN, née à Gemmenich le 21 juilletCapture d’écran 2018-01-12 à 18.57.45.png 1934 et décédée à Liège le 11 janvier 2018.

    La défunte repose dans le salon "La Bruyère", rue Mitoyenne 299 à Welkenraedt où la famille recevra les visites samedi et dimanche de 17 à 19 heures.

    La veillée de prières aura lieu à l'église paroissiale de Gemmenich le lundi 15 janvier à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation de l'urne cinéraire au cimetière de Gemmenich, sera célébrée en l'église Saint-Hubert de Gemmenich le mardi 16 janvier 2018 à 10 heures 30.

     

    Faire-part.

  • Le pont tournant sauvé des ferrailleurs

    Une bonne nouvelle et une mauvaise, pour les membres du Chemin de fer des trois frontières (CF3F) qui rêvaient de réhabiliter la plaque tournante ferroviaire en gare de Montzen, voire à quelques encablures, sur le site de la gare de Hombourg. La bonne, c’est que l’outil, dont l’acteur-réalisateur Bouli Lanners et Louis Maraite réclamaient le sauvetage, paraît sauvé. La mauvaise, c’est qu’il sera très probablement réimplanté dans le sud de la province de Namur, près de la ligne historique sillonnant dans la vallée du Bocq, entre Spontin et Yvoir, dans la région de Ciney.

     

    Lire la suite

  • L’éventuelle réexploitation minière rassemble plus de 1.000 personnes

    Plus de 1.000 personnes se sont réunies jeudi soir, dans la salle du Patronage, à La Calamine pour assister à une réunion d’information concernant une éventuelle nouvelle exploitation minière sur le territoire de neuf communes de l’arrondissement de Verviers dont Plombières et La Calamine. Des experts, ainsi qu’un représentant de la société WalZinc ont tenté de rassurer. Mais les citoyens continuent à éprouver certaines inquiétudes.

    Lors de cette réunion, organisée à l’initiative du CPS, des experts mais également un représentant de WalZinc, la société qui souhaite obtenir un permis d’exploitation ont pris la parole. L’ingénieur en géologie et professeur à l’université de Liège, Marc Pirard, est revenu sur l’augmentation de la consommation de minerais, en lien avec les nouvelles technologies.

    « Comme c’est le cas pour d’autres matières, il faudrait ici aussi privilégier le circuit court. Il est important pour l’Europe de savoir ce que contient son sous-sol. Si un gisement est découvert dans un endroit complètement perdu, où il n’y a pas ou peu d’habitations, évidemment que c’est là qu’il faudra aller », a expliqué le professeur qui précise qu’il y a encore beaucoup d’incertitudes puisque le gisement n’a pas encore été localisé et qu’il n’est dès lors pas possible de déterminer les techniques d’exploitation qui pourraient être utilisées. « La seule certitude c’est qu’il devrait s’agir d’une exploitation souterraine ».

    CRAINTES DES CITOYENS

    Le représentant de WalZinc a pour sa part expliqué que la société, implantée à Wavre, qui souhaite obtenir un permis d’exploration espère découvrir 5 à 6 millions de tonnes de minerais. Une quantité qui permettrait une exploitation durant une dizaine d’années.

    Alors que plusieurs aspects comme l’exploitation minière moderne, les attentes sur le site ou encore les conséquences que cela pourrait avoir sur l’environnement, les réserves d’eau, la santé… étaient abordés, la majorité des citoyens présents ont eux fait part de leurs craintes et de leur opposition à ce projet.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 12 janvier 2018

  • Décès de Monsieur Hubert HAUSMAN

    La famille annonce le décès de Monsieur Hubert HAUSMAN, né à Clermont-sur-Berwinne le 14 janvier 1931 etCapture d’écran 2018-01-11 à 08.11.13.png décédé à Montzen le 10 janvier 2018.

    Le défunt repose à la chapelle ardente de la résidence « Pannesheydt », rue de Hombourg 76 à 4850 Montzen. La famille recevra les visites jeudi et vendredi de 17 à 19 heures.

    La veillée de prières aura lieu à l'église paroissiale de Hombourg le vendredi 12  janvier à 19 heures 30.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Hombourg, sera célébrée à l'église paroissiale de Hombourg.

    Faire-part

  • Décès de Monsieur Hubert HAGELSTEIN, époux de Madame Catherine VOLDERS

    Capture d’écran 2018-01-10 à 10.37.40.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Hubert HAGELSTEIN, époux de Madame Catherine VOLDERS, Ancien Mineur Sainte-Barbe, né à Gemmenich le 16 décembre 1937 et décédé à Eupen le 9 janvier 2018.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Hubert de Gemmenich, le VENDREDI 12 JANVIER 2018 A 10 H 30.

    La veillée d’adieu aura lieu en la chapelle de la Clinique Saint-Joseph de Moresnet le jeudi 11 janvier 2018 à 19 heures.

    Le défunt repose au Salon Indigo de la Clinique Saint-Joseph de Moresnet, rue de la Clinique 24, où la famille sera présente le jeudi 11 janvier 2018 de 16 h 30 à 19 heures.

    La crémation aura lieu dans l’intimité familiale.

    Si vous désirez manifester votre sympathie, vous êtes invités à verser un don à l'association «Soleil au Coeur» (soins palliatifs de Moresnet), sur le compte BE41 7311 1840 1710 avec la mention «Hubert Hagelstein».

    Faire-part.