Un suspect arrêté pour le meurtre de Joseph Lenaerts

La procureur de division d’Eupen, Andrea Tilgenkamp, a révélé ce mardi les premiers résultats de l’autopsie pratiquée sur la victime retrouvée à Eupen samedi, dans un appartement de la rue de la Montagne. Il s’agit de Joseph Lenaerts, l’occupant des lieux, originaire de La Calamine. Un suspect a été arrêté dans le cadre de l’enquête.

 

Ce mardi, Andrea Tilgenkamp, procureur de division d’Eupen, a confirmé les lourdes présomptions concernant l’identité de la victime dont le corps a été retrouvé samedi. L’autopsie a confirmé qu’il s’agissait bien du corps de Joseph Lenaerts, l’habitant de l’appartement de la rue de la Montagne dans lequel il a été retrouvé. Le camionneur avait 54 ans et était originaire de La Calamine.
L’autopsie a également révélé que Joseph Lenaerts a été tué de nombreux coups de hache portés principalement au visage.
«Le juge d’instruction a délivré un mandat d’arrêt à l’encontre d’un individu, il s’agit pour l’instant du principal suspect », a confié la procureur de division, qui se refuse à davantage de commentaires concernant l’identité du suspect interpellé.
«La chambre du conseil se réunira vendredi pour confirmer ou non son maintien en détention. Tout ce que je peux dire c’est que le suspect n’est pas en aveux. » D’après la BRF, la personne arrêtée ce dimanche serait
l’ex-compagne de la victime, mais la procureur n’a pas voulu confirmer cette information en raison de l’enquête et de l’instruction qui sont en cours.
D’après nos informations, c’est l’ex-compagne de Joseph Lenaerts qui aurait dit à sa famille qu’il était parti en vacances en Espagne. Après plusieurs semaines sans nouvelle, la famille a commencé à avoir des soupçons et s’est rendue au domicile de Joseph Lenaerts, ce qui a mené à cette macabre découverte.
Le corps sans vie se trouvait sur le lit, les draps maculés de sang.
D’après les premiers éléments de l’enquête, le meurtre a été commis dans l’appartement de Joseph Lenaerts. L’arme du crime n’a pas encore été retrouvée.
Cela faisait au moins deux semaines que le corps se trouvait dans l’appartement, d’autres analyses devraient permettre de déterminer la date exacte de la mort.

VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 7 février 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel