Un tiers des bourgmestres ne briguent plus le poste

Les élections, c’est dans 6 mois. Mais dès avant le scrutin, certaines communes se préparent déjà à changer de bourgmestre. Parce qu’ils estiment qu’ils ont passé l’âge, parce qu’ils ont envie de faire autre chose de leur vie ou parce qu’ils sont… obligés, six bourgmestres actuellement en place, peut-être sept, ne seront pas têtes de liste sur les 20 communes francophones de l’arrondissement.

Tous les bourgmestres en titre qui ont décidé de ne pas être tête de liste ne le font pas pour laisser la place à quelqu’un de plus jeune. C’est le cas de Thierry Wimmer, 34 ans, bourgmestre de Plombières depuis 2006. Il a décidé de se consacrer à sa famille et à sa carrière d’avocat. C’est Marc Simons qui prendra la tête de la liste URP, une liste sur laquelle le nom de Thierry Wimmer n’apparaîtra pas, puisqu’il a décidé de tourner la page.

Extraits d'un article de BRUNO BECKERS dans LA MEUSE VERVIERS du 16 avril 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel