3-Frontières monte finalement en P2 et espère aller en 2C

Seul des quatre participants à ne pas accéder à l’échelon supérieur au terme du tour final interséries P3, le FC Trois-Frontières bénéficie finalement de la décision du RFC Liège de scratcher son équipe de P2 (qui officiera désormais en réserve nationale) et monte de ce fait en 2e provinciale. Reste à savoir si le club plombimontois évoluera en P2C (ce qu’il souhaite vivement) ou en P2B.

Capture d’écran 2018-06-09 à 09.48.46.png

Du côté du FC Trois-Frontières, passée la surprise de cette montée devenue inattendue, on ne peut que se réjouir. « Cette montée en P2, c’était l’objectif et cela avait été une déception de ne pas y arriver. C’est donc une belle surprise et notre souhait est d’évoluer en P2C, avec des clubs voisins comme Hombourg, Walhorn et La Calamine B. Il y aura une réunion mardi soir pour discuter des séries », confie Karl Collinet, le correspondant qualifié du club.

De son côté, Fabrice Burdziak s’était fait à l’idée de coacher en P3, mais voit cette montée d’un bon œil. « Après deux participations au tour final, les équipes allaient commencer à se dire que le FC Trois-Frontières était un fameux adversaire et cela risquait d’être plus compliqué pour nous. La P2, c’est un nouveau challenge et les joueurs vont devoir hausser leur niveau. » Le coach souhaiterait aussi un renfort dans chaque ligne. « On doit avoir une certaine concurrence et actuellement, cela me semble un peu juste pour la P2 », reprend Fabrice Burdziak, qui attend des candidatures, mais sait déjà qu’il pourra compter sur Jordan Braeken, le buteur de Chênée. 

D'un article d'OLIVIER JOIE & OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 9 juin 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel