Un coup d'oeil sur les objectifs d'Olivier Remacle

Objectif atteint pour le Montzenois Olivier Remacle ! Mi-janvier, le traileur nous avait confié qu’il espérait entrer dans le top 15 au marathon du Mont-Blanc et il a bouclé les 42 kilomètres à la 14e place, en 4 heures 25 minutes et 39 secondes, comme ce blog l'a annoncé dès dimanche midi. Il termine aussi premier Belge de cette épreuve ultra-relevée.

Place désormais à la récupération, à quelques jours de vacances en famille dans le sud de la France et puis aux prochains défis pour Olivier Remacle, qui avait coché le Mont-Blanc de longue date et en faisait un objectif majeur de son année 2018. Ce n’était d’ailleurs que sa quatrième course de l’année.

LEADER ACTUEL DU CHALLENGE SALOMON

Sa 14 e place au Mont-Blanc lui permet de virer en tête au challenge Salomon, dont la sixième et dernière manche aura lieu le 5 août à Barcelonnette ; ce sera l’Ubaye Trail. Avant cela, il y aura la cinquième épreuve ce weekend à Luchon. Seuls les trois meilleurs résultats seront pris en compte pour le classement final et le Montzenois a bien envie d’aller défendre son leadership actuel à Barcelonnette. « Si je remporte ce challenge, je recevrai peut-être des propositions pour entrer dans un team. Cela pourrait ouvrir des perspectives et c’est peut-être le bon moment de franchir une étape, quitte à passer à mi-temps dans mon travail, où je suis indépendant. » L’appétit vient en mangeant et Olivier Remacle sent qu’il a encore une marge de progression énorme, alors qu’il n’a véritablement commencé le trail qu’en 2014. « Le but de cette année était de prendre de l’expérience à l’étranger. Par la suite, j’aimerais aller titiller l’élite européenne et me rapprocher du top 10 au Mont-Blanc. » En attendant, il visera aussi un gros résultat au championnat de Belgique, son deuxième objectif majeur de l’année. Ce sera le 9 septembre prochain. « Et ensuite, je tâcherai de faire un gros hiver pour être en forme en 2019 », termine notre interlocuteur, qui n’a encore jamais abandonné une course à laquelle il a pris part.

D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juillet 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel