Olivier Remacle a remporté le challenge Salomon

Nous vous en parlions dès dimanche soir sur notre édition digitale : malgré son abandon au Trail Ubaye disputé dans les environs de Barcelonnette (France) dimanche, Olivier Remacle a remporté le prestigieux ‘Salomon Over the Mountain Running Challenge 2018’. De retour de France, le citoyen de Montzen revient avec nous sur ce week-end qui a bousculé ses habitudes et sur ses perspectives d’avenir grâce à son succès final.

Le ‘Salomon Over the Mountain Running Challenge 2018’ a vécu son épilogue dimanche du côté de Barcelonnette (France). Le Trail Ubaye était la dernière des six manches d’un challenge de trail très relevé qui comprend aussi le marathon du Mont-Blanc, la Bouillonante, la Maxi-Race d’Annecy, le Ventoux et Luchon. Soit six courses, disputées en six mois de temps et sur une distance proche d’un marathon à chaque fois. Au final, seuls les trois meilleurs résultats sont pris en compte et c’est Olivier Remacle, le citoyen de Montzen, qui a réussi à l’emporter, devenant ainsi le 3e non-Français à gagner ce challenge. Une sacrée performance pour l’ancien footballeur, qui a pourtant été, pour la première fois, contraint à l’abandon dimanche sur le parcours du Trail Ubaye, qu’il découvrait.
Parti vendredi soir de chez lui, il a avalé le millier de kilomètres qui le sépare du sud-est de la France pour prendre possession de sa chambre d’hôtel le samedi. « Quand je me suis levé le di- manche, je ne me sentais pas mal. Les six premiers kilomètres, sur le plat, ça a été. Puis sont venus les premiers dénivelés. Mes pulsations étaient beaucoup trop hautes, j’ai commencé à avoir des maux de tête, j’avais les jambes lourdes et il m’était impossible de mettre du rythme. Bref, je n’avais aucune bonne sensation », résume l’Aube- lois d’origine, qui a dû bousculer ses habitudes avant de prendre le départ. C’est peut-être l’une des explications de son coup de moins bien.
«À l’hôtel,on a pris le repas à 22h le samedi et je n’ai pas su m’endormir rapidement. Au final, j’ai eu à peine 5h de sommeil. Le petit-déjeuner était prévu à 6h15 le dimanche, mais le pain n’est arrivé qu’à 6h50. J’ai terminé de déjeuner une heure avant le départ et j’étais donc toujours en train de digérer quand j’ai commencé. Je n’étais pas dans les conditions habituelles. » Finalement, tiraillé aussi par diverses gênes, notamment au tendon, il a stoppé à 7 kilomètres de l’arrivée, sachant aussi que l’un de ses derniers concurrents pour le classement final du challenge a aussi été contraint à l’abandon. Résultat, notre traileur régional remporte le ‘Salomon Over the Mountain Running Challenge 2018’.

« Ma saison est quand même récompensée. Ce challenge n’était pas un objectif du tout au début de la saison, mais j’ai remporté la Bouillonante puis j’ai terminé 6e à Annecy et 14e au Mont-Blanc. Avec ce succès final, je devrais normalement intégrer le team Salomon, sans doute en Belgique, pour l’année prochaine. Cela me permettrait d’avoir du matériel et de prendre part à des stages. Salomon est un team de pointe et je cours d’ailleurs avec cette marque-là, mais jusqu’à présent, c’est moi qui paye mes chaussures. »
BIENTÔT UN PARTENARIAT
Son souhait devrait, si l’on en croit la page Facebook officielle du challenge, être exaucé. On y apprend en effet que les vainqueurs des trois catégories (hommes, dames, espoirs) « se verront proposer un contrat de partenariat avec Salomon Running pour 2019 ».
« Pour la suite, j’aimerais en tout cas vraiment passer la vitesse supé- rieure, quitte à diminuer un peu mon temps de travail. Et si je peux trouver des sponsors, cela me permettra d’aller m’entraîner à l’étranger. Pour passer un cap, c’est vraiment nécessaire », termine Olivier Remacle.
D’ici là, Olivier Remacle a encore un gros objectif à accomplir : dé- fendre son titre de champion de Belgique de trail le 9 septembre prochain.
OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 7 août 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel