Klenkenberg a reçu le paletot rouge après 8 minutes seulement

Capture d’écran 2018-10-10 à 10.27.34.pngCe dimanche, Hombourg joue la 8e minute de son match face au FC Eupen lorsque lancé, un joueur Eupenois se retrouve face à Fabian Klenkenberg, le gardien. Celui-ci sort de son rectangle, mais le joueur adverse touche la balle avant lui. Il met la main devant son visage pour se protéger et la balle vient s’écraser dessus. L’arbitre n’hésite pas longtemps et sort la carte rouge. Après 8 minutes de jeu seulement, Hombourg se retrouve donc à dix, dans une situation très peu confortable. « Je pense honnêtement que la rouge est un peu sévère. La jaune aurait suffi, ça dépend des arbitres. Après, c’est le jeu, je me fais exclure et on doit faire avec », admet Fabian Klenkenberg pour qui c’était, en plus, la toute première exclusion de sa carrière, à 28 ans. « Je n’avais encore jamais reçu de carte rouge jusque-là ».

Heureusement pour Hombourg, car ce n’est pas toujours le cas, ils ont pu compter sur leur deuxième gardien, Olivier Degueldre. « Il a parfaitement géré la suite de la rencontre et a été décisif là où il le fallait », estime Fabian Klenkenberg. Et pour cause, Hombourg a réussi à garder le 0 derrière et repart de cette situation délicate avec un point dans la besace. « Contrairement aux précédentes rencontres, j’ai l’impression qu’on a peut-être été plus solidaire et c’est ça qui a fait la différence », insiste le gardien de but d’Hombourg qui prend ainsi son second point de la saison.

DE NOUVEAU TITULAIRE

Un point qui fait du bien, mais ce n’est pas suffisant pour quitter la lanterne rouge, malheureusement. En signant cette saison à Hombourg, Fabian Klenkenberg savait pertinemment bien qu’il ne jouerait pas le haut du classement. « Mais je retrouve une place de titulaire que j’avais perdue les dernières années, c’est quelque chose d’important pour le moral, j’en avais marre de passer mes semaines à m’entraîner pour rester sur le banc », affirme-t-il.

En effet, ces dernières années, l’ex-joueur de Welkenraedt a souvent été barré dans son ancien club. Et alors qu’il pensait rester au club avec une place de titulaire à la clé, un nouvel entraîneur est arrivé avec, dans ses bagages, un autre gardien. « J’ai compris que je ne rentrais pas dans les plans et j’ai saisi l’occasion qui se présentait à Hombourg. Je me sens bien ici, il y a une belle ambiance familiale, je ne regrette pas mon choix », conclut-il.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel