Trois-Frontières reçoit Elsaute dans un match de gala

P2C
Match au sommet ce samedi (à 19 h.30) en P2C puisque Trois-Frontières, le deuxième reçoit Elsaute, le premier. Un match de gala que les Frontaliers attendent avec impatience.

Trois-Frontières contre Elsaute, le deuxième qui reçoit le premier. Un vrai match de gala et pourtant, Trois-Frontières, les promus, n’auraient pas espéré vivre ça en début de saison. « Jouer contre Boris Dome et son équipe, des gars qui ont beaucoup plus d’expérience que nous, c’est déjà top. Mais dans ces circonstances-ci, c’est encore mieux. Pour nous, c’est un vrai match de gala », confie Fabrice Burdziak, le coach de Trois-Frontières, qui rappelle que pour ses gars, il s’agit de la toute première expérience en 2e provinciale. « Et se retrouver dans une telle situation avec un match premier contre deuxième, ça n’a pas dû leur arriver souvent », ajoute-t-il.

Pour lui, ce match face à Elsaute explique d’ailleurs la défaite de la semaine dernière face à Walhorn, pourtant classé dans le bas du classement. « Je pense que mes joueurs étaient déjà concentrés sur ce match-ci et ont oublié de jouer la rencontre face à Walhorn. Perdre contre eux, un adversaire à notre portée, ce n’est pas normal. Perdre contre Elsaute, ce n’est par contre pas un problème », nuance-t-il. Mais il espère bien évidemment voir un bon match de la part de ses joueurs. « Il y aura sûrement un peu de stress, mais si on y va avec de l’engagement, en donnant le meilleur de soi, alors on n’aura absolument rien à regretter », assure-t-il. Pour tenter de sortir de cette rencontre avec quelque chose dans la besace, l’ancien attaquant de formation ne compte pas modifier son système de jeu habituel. « J’aime le jeu offensif, c’est ma marque de fabrique. Si on joue pour faire le nul, c’est la meilleure manière de perdre. Comme d’habi tude, on jouera donc le match à fond », insiste-t-il. La force offensive de Trois-Frontières, c’est d’ailleurs ce que redoute Boris Dome, le coach d’Elsaute (voir ci-dessous). « C’est vrai, on a deux équipes offensives, mais les faits de match peuvent faire en sorte que la rencontre se termine sur un nul, on verra », continue Fabrice Burdziak.
Quoi qu’il en soit, la saison des Frontaliers est déjà réussie. « On n’a pas envie de faire un 0/39 et on se battra jusqu’au bout pour le meilleur classement. Mais tout ce qui nous arrive ici, c’est du bonus », conclut-il.

LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 8 décembre 2018

Hombourg - La Calamine B ( dimanche à 14 heures 30 )

P4G

Lontzen B - Tr. Frontières B ( dimanche à 13 heures 45 )
Hombourg B - Xhoffraix ( dimanche à 14 heures 30 )

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel