• Derby en P4G

    P2C

    Hombourg - Andrimont (dimanche à 15 heures)

    Trois Frontières - Honsfeld (samedi à 19h30)

    P4G

    Hombourg B - Trois Frontières B (dimanche à 15 heures)

  • Décès de Madame Barbara SCHYNS, veuve de Monsieur Armand MOUREAU

    La famille annonce le décès de Madame Barbara SCHYNS, veuve de Monsieur Armand MOUREAU, née à Moresnet le 1er avril 1929 et décédée à Hermalle-sous-Argenteau le 25 septembre 2018.

    Lire la suite

  • Simon Loozen, le capitaine, reste optimiste

    Si Waimes a engrangé sa 1re victoire, Hombourg est aussi heureux. Le club vient de glaner son premier point, face à Stavelot.
    « Au niveau comptable, c’est vrai que ça ne fait peut-être pas beaucoup. Mais pour le moral, ça fait plaisir », souffle Simon Loozen, le capitaine hombourgeois. Un point qu’ils ont dû aller chercher au forceps. « On a mené au score un peu par hasard. Puis, même si on a eu des occasions, c’est Stavelot qui a eu le jeu en main. Ils ont logiquement égalisé et même si on aurait aimé repartir avec les trois points, je pense honnêtement que ça aurait été un hold-up », commente le capitaine de l’équipe.75D87270-84C0-4A31-B681-804779DD6FD4.jpeg
    L’objectif, maintenant que le premier point est pris, est désormais de continuer sur cette lancée. Simon Loozen, qui a toujours joué à Hombourg, vit sportivement une passe difficile dans sa carrière. Lui qui a connu la double montée de P3 en P1 voici quelques années espère surtout de pas connaître l’inverse cette saison. « Depuis la P1, il y a eu pas mal de changements. Beaucoup de gars sont partis et la saison passée, on est reparti de zéro presque. On s’est sauvé in extremis et je pensais que ça irait mieux cette saison. Mais on continue à ronger notre frein pour le moment », avance Simon Loozen. Seul rayon de soleil dans ce ciel gris, le championnat serré qui nous occupe actuellement. Aucune équipe ne prend réellement le dessus et tout est encore possible. « Quand on voit Honsfeld qui a fait 0/9 et qui se retrouve aujourd’hui cinquième, on ne perd pas espoir, loin de là », conclut-il.

    LM dans LA MEUSE VERVIERS du 26 september 2018

  • Henri a mis en fuite ses voleurs, il n’en dort plus

    Les vols à la chignole consistent à percer des trous dans les châssis pour ouvrir les fenêtres et les portes.
    Voilà un cambriolage d’apparence anodin qui a des conséquences psychologiques sérieuses sur ses victimes. Ce vendredi vers 3 heures, un vol a eu lieu dans une habitation de Gemmenich. Les voleurs ont pris ce qu’ils pouvaient avant que les habitants ne se réveillent et les fassent fuir. Ils ont utilisé la méthode du vol à la chignole. Ces derniers jours, un autre vol a été commis à Lontzen ainsi que deux tentatives à Stembert. Depuis vendredi, les victimes se barricadent et dorment très peu. Henri nous raconte.

    C’est un article d’OCÉANE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 septembre 2018.

  • Ghislaine Wimmer restera bien sur la liste le 14 octobre

    Si le décès de Ghislaine Wimmer a suscité une vive émotion à Plombières, il était légitime de se demander si son Capture d’écran 2018-09-25 à 08.08.11.pngnom pouvait rester en 18e position sur la liste URP. Et la réponse est oui. Cela nous a été confirmé par Sabrina Berhin, porte-parole en charge des affaires locales de la ministre des Pouvoirs locaux Valérie De Bue.

    Les listes définitives pour les élections du dimanche 14 octobre prochain ont été définitivement arrêtées lors du dépôt officiel des listes le vendredi 14 septembre dernier. On ne peut pas les modifier et l’on pourra voter pour Ghilslaine Wimmer lors des communales à Plombières. Si elle est « élue », c’est celui ou celle qui aura fait le score juste derrière qui prendra sa place.

    UN CAS EN 1994

    S’il s’agit d’un cas assez particulier, ce n’est pas une première dans notre région. En effet, Rodolphe Sagehomme, bourgmestre durant 47 ans à Jalhay, s’est éteint la veille du scrutin des élections en 1994 à l’âge de 83 ans. En raison d’une santé assez délicate, il avait décidé de ne pas briguer un neuvième mandat à la tête de sa commune. Il s’était résolu à pousser « sa » liste d’Intérêts communaux.

    Et malgré son décès inopiné la veille des élections, la population jalhaytoise avait quand même pu voter pour lui. « Je me souviens qu’il avait fait l’un des meilleurs scores de la liste », explique son petit-fils Rodolphe Sagehomme, qui a été premier échevin à Jalhay jusqu’en 2012 avant de décider de stopper sa carrière politique. « L’émotion avait été très forte dans le village car personne ne s’attendait vraiment à son décès juste avant les élections. La population lui avait en quelque sorte rendu un vibrant hommage en votant massivement pour lui. Il avait été élu de manière assez symbolique. »

    + un autre article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 septembre 2018

  • Formation RECHERCHE ACTIVE D'EMPLOI

    Dans le cadre de son Plan de Cohésion Sociale, l'administration communale de Plombières a le plaisir de proposer une formation "Recherche Active d'Emploi".

    Séances d'information le 26.09 & le 10.10

    Ancienne Maison communale de Montzen (Place communale 7 - 4850 Montzen)

    Le Plan de Cohésion Sociale, en collaboration avec le Centre Edit et le Forem, ont le plaisir de vous proposer un module court en recherche active d’emploi.

    Pour qui ?

    Demandeurs d’emploi, chômeurs complets indemnisés ou en stage d’attente, disposant d’une bonne compréhension de la langue française et d’un projet professionnel clair et réaliste.

    Contenu des ateliers  –  Module court

    • (re)Travail du CV et de la lettre de motivation ;
    • Recherche d’offres d’emploi par différents canaux ;
    • Recherche de listes d’entreprises adaptées au projet professionnel ;
    • Relance par téléphone ;
    • Entretien d’embauche et simulation ;
    • Aperçu des tests de recrutement ;
    • Recherche active et concrète d’emploi (par mail et courrier) ;
    • Entretiens individuels,…

    Quand ?

    Du 7 novembre au 13 décembre 2018. 45h au total réparties sur 6 semaines.

    Où ?

    Les locaux du Plan de Cohésion Sociale : Place Communale 7 – 4850 Montzen.

    Comment ?

    Un groupe de 6 à 8 personnes sera constitué sur base d’un entretien préalable avec tous les candidats potentiels. Pour vous inscrire, vous pouvez contacter le Plan de Cohésion Sociale de la commune de Plombières au 087/33.96.64 ou par mail pcsplombieres@gmail.com. Vous pouvez également directement vous inscrire aux séances d'information auprès de votre conseiller Forem dans votre Maison de l'emploi.

     

  • L'opposition de Gulpen-Wittem demande un soutien pour les clubs de pêche qui ont été victimes de la fuite de fumier dans le Gueule.

    L’opposition au conseil communal de Gulpen-Wittem demande au Collège des Bourgmestre et Echevins de créer immédiatement un fonds pouvant aider les associations concernées. Dans un premier temps, il faudrait y déposer un montant de 5 000 euros.

    L'eau du Gueule a été fortement polluée à la fin du mois d'août lorsqu'un silo à fumier s'est brisé dans une ferme d'élevage de Sippenaeken. Finalement, plus de quarante mètres cubes de lisier s’écoulèrent dans la Gueule

    Les autorités wallonnes ont tardivement  informé "Waterschap Limburg" de la taille énorme des fuites dans une installation de stockage de fumier à Sippenaeken.

    Le lisier s'est retrouvé dans le Gueule, ce qui a entraîné une mortalité massive des poissons dans la rivière. Entre la frontière entre Terziet et Partij, il n'y a pratiquement plus de truites ou de saumons dans le Gueule. Il faudra probablement des années pour récupérer.

    L'accident a provoqué un énorme désastre environnemental. L'ammoniac contenu dans le fumier a tué toute la vie dans le Gueule. Jusqu'à Partij, où Selzer et Eyserbeek se déversent dans le Gueule et où la pollution a été diluée, tous les poissons ont été tués.

     

    Après trois semaines, l'eau n'est toujours pas complètement propre. Le service des eaux du Limbourg a prélevé des échantillons en cours d'analyse au laboratoire. Le résultat est attendu ces jours-ci.

    Le désastre environnemental est également un obstacle important pour les clubs de pêche d'Epen, de Mechelen et de Gulpen. Au cours des dix dernières années, ils ont investi beaucoup d'argent dans la culture et l'expansion de la truite et du saumon dans la région de la Gueuel. Tous ces efforts ont maintenant été détruits d'un seul coup. Ils ont déposé une déclaration contre l'agriculteur en Belgique, en même temps que l'office des eaux.

    (Une information du journal "De Limburger" du 24 septembre 2018).

  • Décès de Madame WIMMER-MARECHAL

    42374603_10216407864085080_149709400158765056_o.jpgThierry WIMMER, bourgmestre de Plombières, et la famille annoncent le décès de Madame Ghislaine MARECHAL, épouse de Monsieur Jeannot WIMMER, née à Welkenraedt le 25 février 1956 et décédée à Gemmenich le 24 septembre 2018.

    La famille recevra les visites mardi, mercredi de 17 à 19 heures et jeudi de 17 à 18 heures 30, au salon "La Maison Blanche", rue Mitoyenne 299 à Welkenraedt.

    La veillée de prières aura lieu en l’église paroissiale de Gemmenich le jeudi 27 septembre à 19 heures 30.
    La liturgie des funérailles sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Gemmenich le vendredi 28 septembre 2018 à 10 heures.
    L’incinération et l’inhumation de l’urne cinéraire au cimetière de Gemmenich auront lieu dans l’intimité familiale.

    Faire-part.

     

  • Premier point pour Hombourg

    P2C

    STAVELOT – HOMBOURG 1 - 1 

    Buts : 38e A. Martin (0-1) et 80e J. Troch (1-1)

    Stavelot : D. Delcour, F. Ledoyen, J. CollardBovy, T. Bastin, M. Jérome, H. Doucène, M. Giet, J. Troch, N. Faes (76e R. Gillet), F. Dalleur, R. Collignon

    Hombourg : F. Klenkenberg, M. Degueldre, N. Denis, T. Schnackers, M. Nalbou, C. Vanderheyden, F. Fitschy, S. Loozen, B. Thomsin (63e N. Hauseux), A. Martin (89e L. Grassagliata), J. Henrion (75e J. Willame)

    Cartes jaunes : 47e Troch et 57e Nalbou

    Arbitre : M. Kizedioko

    Assistance : 80

    P4G

    Bellevaux - Hombourg B : 2 - 1

    Tr. Frontières B - Waimes B : 1 - 1

     

  • Trois-Frontières revient au score à quelques minutes de la fin

    Capture d’écran 2018-09-24 à 08.04.26.pngCe samedi, avant le match les opposant à Trois-Frontières, les Sartois ont tenu à rendre hommage à Nicolas Genon, jeune de 19 ans tristement décédé sur la route dans la nuit de vendredi à samedi. Il était passé par le club dans sa jeunesse.

    L’émotion était palpable samedi soir juste avant la rencontre entre Sart et Trois-Frontières, les deux premiers de championnat. Durant l’espace d’une minute – même si certains joueurs y ont certainement pensé durant toute la rencontre – le sportif est passé au second plan et a fait place à l’humain.

    Le club a en effet tenu à rendre hommage, par l’intermédiaire d’une minute de silence, au jeune Nicolas Genon, 19 ans, décédé dans la nuit de samedi à dimanche dans un accident de la route sur la commune de Trois-Ponts.

    « Nicolas a joué chez nous dans les équipes de jeunes », rappelle Patrick Paquet, le président. « Il est de la génération de gars comme Custinne, qui sont toujours chez nous. Il avait d’ailleurs été champion avec l’équipe Minimes à l’époque. Pour certains gars, c’était un match un peu spécial ».

    LE PLUS BEAU MATCH

    Les Sartois avaient donc à cœur de réaliser une belle rencontre face à Trois-Frontières, en hommage à leur ancien coéquipier disparu. Et il s’en est finalement fallu de peu pour qu’ils remportent ce match au sommet.

    C’est eux qui entament le mieux la rencontre et Simon Michel concrétise la bonne première période de Sart avec un but à la 50e minute. Mais alors qu’aux dires de leur président, c’est eux qui ont le mieux joué, Trois-Frontières revient au score à quelques minutes de la fin seulement sur coup-franc.

    « C’est un peu dommage, c’est certain, car on a vraiment bien joué. J’ai rarement vu un aussi beau match de football à Sart que ce samedi soir. On jouait proprement, à raz de sol, on a eu pas mal d’occasions, mais on n’a pas réussi à se mettre à l’abri à temps », pestait Patrick Paquet.

    Il n’y aura donc pas de sixième victoire d’affilée pour les Sartois à qui Patrick Paquet avait promis un souper spaghettis chez lui si c’était le cas. « En clin d’œil aux six victoires d’affilée qui nous avaient permis de monter de P3 en P2 à l’époque », indique-t-il.

    Mais ils conservent la tête du championnat avec un point d’avance sur Trois-Frontières, deux sur Stavelot et trois sur Malmedy. Ça se ressert ! 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 24 septembre 2018.

    Lire la suite