Carnaval - Page 2

  • Carnaval à Hombourg

  • « Kroll 1er », prince du rire

    Sacrée soirée que celle vécue samedi soir dans la vaste salle du Patronage à La Calamine, salle absolument comble à l’occasion de la première session du carnaval qui animera bientôt l’intégralité de l’Est de notre belle province ! Tout ce qui se respecte comme carnavalistes avaient tenu à être présents pour assister à l’intronisation du 68 e Prince KeNeHeMo, association regroupant les sociétés des communes de Kelmis (La Calamine), Neu-Moresnet, Hergenrath et Moresnet. Ce Prince est un facteur, Dany – dit « Kroll » – Droeghaeg.

    Un article signé F.H. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2017

  • Le prince carnaval Ke-Ne-He-Mo sera intronisé ce samedi à la salle du Patronage

    Les festivités carnavalesques débuteront ce samedi à La Calamine avec l’intronisation du prince. Cette soirée donnera le coup d’envoi du carnaval rhénan qui débute officiellement le 11 novembre à 11h11.

    La commune de La Calamine, en Communauté germanophone, vibrera dès ce samedi soir aux sons du carnaval rhénan pour l’intronisation du 68e prince carnaval depuis 1950. C’est dans la salle du Patronage, à La Calamine qu’après l’abdication du prince Andy Ier et de sa suite, le nouveau prince, dont l’identité est encore tenue secrète, sera intronisé. Il régnera durant plusieurs mois à la tête du carnaval Ke-Ne-He-Mo, regroupant les entités de La Calamine (Kelmis, en allemand), Neu-Moresnet, Hergenrath et Moresnet.

    Lire la suite

  • Gaby Sonnet en Hawaïenne et Trump avec sa valise

    Capture d’écran 2017-02-27 à 08.01.28.png

    Le carnaval permet le mélange des générations et de toutes les couches de population. On l’a encore constaté à Plombières où une cinquantaine de chars et groupes, totalisant environ 1.400 participants, ont défilé joyeusement samedi, pour le 31e cortège local. Lequel a été marqué par le retour d’une harmonie et un chapiteau chauffé, place du 3e millénaire. Parmi les groupes, on a eu la surprise de voir Gabrielle Sonnet, l’ex-permanente de la CSC, qui arborait de jolies tresses version îles du Pacifique au sein de Aloha Mont-zen-Gare, du groupe Montzengarnaval. Un brin d’exotisme aussi avec notre confrère Jean-Louis Rensonnet, le secrétaire du comité organisateur, déguisé en Donald Trump muni de sa valise nucléaire et flanqué de gardes du corps qui n’avaient pas l’air de plaisanter. De son bagage, le sosie du nouveau président américain sortait un Donald Duck… En fin de cortège, on a aussi pu saluer un autre grand de ce monde : le Prince Carnaval de WeHeLo, Alain II, flanqué, non pas de body guards, mais de ses pages, bien menaçants.

    Le temps sec a concouru au succès du cortège, qui grandit d’année en année. Jean Hick, le président du comité s’en félicitait. D’autant, ajoutait-il, que « les gens participent de plus en plus ». 

    à noter

     

    Découvrez la galerie photos du cortège sur notre site verviers.lameuse.be

  • Carnaval à Plombières

    Dès 12h , sous le chapiteau devant la maison communale, accueil des groupes du cortège 2017 ! 

    Animation musicale ...

    Dès 13h30 Cortège à Plombieres 

    Aalaaaf le CCCP 

    A partir de 17h également sous le chapiteau présentation des princes et animations diverses suivi d'une soirée dansante avec Sven et Gino 

    Ambiance assurée 

  • Soirée 100% Carnaval

  • Petit-déjeuner des vieilles femmes à Sippenaeken

    Rafales de vent au jeudi des femmes

    Des rafales de vent jusqu’à 85km/h, voire plus, localement. Les prévisions météorologiques n’invitent pas vraiment à sortir de chez soi jeudi, mais il en faudra plus pour décourager les dames friandes de festivités car- navalesques. Car ce jeudi, c’est le jeudi des femmes. Une tradition carnavalesque surtout ancrée à l’est de notre région. À Plombières, les dames sont invitées au petit-déjeuner des vieilles femmes (aux accents de vraie soirée de carnaval) à Sippenaeken avant de partir défiler, costumées, dans les rues de La Calamine, vers 10 heures. Même chose du côté de Welkenraedt ou encore Eupen. À Dolhain, c’est en soirée que ça se passe, dès 20 heures, dans les rues et au Kursaal. Dress code pour jeudi : boas à plumes, perruques blanches, jupes longues, gants en dentelle et chapeaux. Un chapeau qu’il s’agira de bien visser sur sa tête vu l’avis de tempête.

    Si pour les femmes ce jour est synonyme de fête et de lâcher-prise, n’allez pas croire qu’aucun homme ne se risque dans les cafés aux alentours ou même dans le cortège sous des attributs féminins. Car la coutume veut qu’on remplisse le verre de ces dames sans leur demander le moindre sou… Un cortège haut en couleur et en musique que les enfants des écoles locales aiment admirer en criant des « alaaf ! » à tout va, espérant ainsi glaner davantage de friandises, que les femmes jettent par poignées.