Carnaval - Page 4

  • Carnaval 2016 : Mecki 1er, nouveau prince carnaval de La Calamine

    Les festivités carnavalesques ont déjà débuté samedi soir à La Calamine avec l’intronisation du prince ! Après Mario I, c'est Micki 1er qui devient le nouveau prince à la tête du carnaval Ke-Ne-He-Mo regroupant les entités de La Calamine, Neu-Moresnet, Hergenrath et Moresnet.

     

  • Melki 1er donne le coup d’envoi du carnaval

     

    Herbert – dit « Melki » - Krickel a donné le coup d'envoi du carnaval de type rhénan samedi, juste à temps pour l’explosion festive du 11 novembre. Car le chiffre 11 étant hautement symbolique dans le monde du carnaval, c’est le 11 novembre à 11 h 11 que tout démarre officiellement. Et à La Calamine, ça se traduit notamment, outre la réception académique, par le fameux Küchespektakel caritatif sous le chapiteau de la Koul, précédé par un premier cortège.

    Guide touristique âgé de 53 ans, Melki a été intronisé devant plus de 600 personnes dans la salle du Patronage. Particularité : il ne fait partie d’aucune société carnavalesque ! Il arrive parfois que lorsqu’aucune des quatre sociétés associées pour créer le KeNeHeMo ne présente de candidat, un « privé » soit désigné prince du carnaval. Une chance pour Melki, un passionné de longue date. Ses pages se prénomment Hubert (Fassotte, 62 ans) et Hildegarde (Ramiers, 49 ans) tandis que son bouffon n'est autre que Heinz Van Edom (64 ans) et son trésorier Charles Boucard (64 ans).

    F.H. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2015 

  • Début des festivités samedi à La Calamine

    CARNAVAL 

    Capture d’écran 2015-11-05 à 07.57.48.pngLes festivités carnavalesques débuteront ce samedi 7 novembre, soit quelques jours avant le début du carnaval fixé le 11 novembre, à La Cala- mine avec l’intronisation du prince.

    La commune de La Calamine vibrera dès ce samedi soir pour l’intronisation du prince carnaval de la saison. L’ambiance sera assurément festive dans la salle du Patronage ou après l’abdication du prince Mario Ier, le nou- veau prince, dont l’identité est encore tenue secrète, sera intronisé, à la tête du carnaval regroupant les entités de La Calamine, Neu-Moresnet, Hergenrath et Moresnet. Contrairement aux habitudes, le prince ne sera pas issu, d’une société carnavalesque. « Une fois tous les 11 ans, lorsqu’aucune société carnavalesque ne célèbre un jubilé, le prince peut être un particulier qui n’est pas membre d’une société folklorique », explique Frédéric Krickel, de l’asbl du comité de carnaval de La Calamine.
    Pour l’occasion, tous les grands noms du carnaval comme les Lustige Brüder, les Domm en Dööl ou encore les Promi Bröör, seront de la partie. 

  • L’effectomètre pour contrer les abus carnavalesques

    PLOMBIÈRES – LUTTE CONTRE LA SURCONSOMMATION D’ALCOOL 

    Capture d’écran 2015-02-19 à 08.09.58.pngSi le carnaval est une période propice à l’autodérision c’est aussi une période durant laquelle l’alcool coule à flots, et où de nombreux excès en tous genres sont constatés. Pour sensibiliser les jeunes, et les moins jeunes d’ailleurs, aux dangers de la surconsommation d’alcool, la commune de Plombières et différents de ses partenaires ont mis en place des actions visant à réduire les risques.

    « Le but de ces actions n’était évidemment pas d'’empêcher de faire la fête, bien au contraire. L’objectif était d’encourager à une bonne gestion de la boisson et non de la proscrire. Faire la fête et boire un verre, oui, mais de manière à en garder de bons souvenirs », explique Julien Charlier, coordinateur du plan de cohésion sociale.

    Pour ce faire, des bâches et des flyers représentant « l’effecto- mètre », sont affichés ou distribués dans divers lieux de rencontres carnavalesques. Derrière ce nom un peu bizarre se cache un outil qui décrit les différents stades de consommation d’alcool, et propose quelques conseils bien utiles afin de permettre de poursuivre la fête jusqu’au bout de la nuit. « L’efffectomètre » présente avec humour et illustrations à l’appui, différents stades de la consommation d’alcool, en passant de la phase 0, ou le fêtard n’a encore rien consommé, à la phase 5 qui est l’hospitalisation et le coma éthylique. « Pour chacune de ces phases, « l’effectomètre » prodigue des conseils en fonction des effets ressentis. L’objectif est de faire en sorte que les fêtards ne dépassent pas la phase 2, c’est-à-dire celle où ils sont joyeux et désinhibés », ajoute Julien Charlier.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 19 février 2015

  • Il était sous surveillance policière

    PLOMBIÈRES – CORTÈGE CARNAVALESQUE 2015 

    Capture d’écran 2015-02-16 à 08.03.10.png

    Branle-bas de combat samedi en début d’après-midi aux alentours de la place du Troisième Millénaire : le 1er cortège carnavalesque de l’Est de la province de Liège rassemble près de 1.400 participants lorsqu’il s’élance dans les rues de Plombières. Un record pour jamais atteint en vingt-neuf éditions ! 

    Le bourgmestre Thierry Wimmer n’a pas pris des mesures exceptionnelles : « Le carnaval doit rester une période d’amusement pour tous », explique-t-il. « Donc pas d’interdictions particulières, masques et autres grimages sont les bienvenus. Bien sûr, si j’avais pu percevoir la moindre provocation au niveau des costumes ou des slogans, je serais intervenu. Mais là, tout se passe bien, dans la bonne humeur générale. Je ne crois d’ailleurs pas que nous puissions intéresser le moindre fauteur de troubles. Mais si c’était le cas, nous sommes prêts ».

    Même avis du côté des pandores qui, instructions fédérales obligent, patrouillent désormais en binôme. Une présence discrète, renforcée par des patrouilles volantes sur le tracé du cortège. Avec une seule conséquence pour le comité carnavalesque plombimontois : cette fois c’est le comité lui-même qui a dû fournir la voiture-balais munie d’un gyrophare. Car pas question en effet d’y laisser un policier seul à la tâche.

    F.H. (dans LA MEUSE VERVIERS du 16 février 2015)

  • Plombières: sous surveillance policière... triplée: 6 au lieu de 2

    Capture d’écran 2015-02-14 à 19.18.28.png

    Branle-bas de combat samedi en début d’après-midi sur et aux alentours de la place du Troisième Millénaire : le premier cortège carnavalesque de l’Est de la province de Liège rassemble près de 1400 participants lorsqu’il s’élance dans les rues de Plombières. Un record pour jamais atteint en vingt-neuf éditions !

    De quoi tirer quelques larmes d’émotion au Prince Johnny 1 er  et donner des cheveux blancs aux policiers, trois fois plus nombreux, soit... six au lieu des deux habituellement présents, chargés de veiller au grain en cette période incertaine.

  • Carnaval

    CARNAVAL 

    À Plombières village, le cortège carnavalesque aura lieu samedi, dès 13 heures. Ce 29e cortège verra 55 chars défiler, deux de plus qu’en 2014. Cette année, 1.400 personnes sont inscrites, soit 200 de plus que l’an dernier.

    À Gemmenich, le cortège du carnaval aura lieu dimanche à 13 h 30.

    À Hombourg, un bal du carnaval se déroulera samedi, à 20 heures, à la salle St-Brice. Prix d’entrée 7 euros.

  • Ivre au jeudi des femmes, il se bat

    Jeudi, une bagarre a éclaté entre deux jeunes hommes, lors du jeudi des femmes, place de l’Église à La Calamine, vers 17 h 30. L’un d’eux est un habitant de Plombières de 22 ans et l’autre, 23 ans, est de La Calamine. La raison qui a poussé les deux jeunes gens à se battre n’a pas été déterminée. L’individu de La Calamine était ivre et a été emmené au poste de police. Sa mère est finalement venue le rechercher. 

  • La cravate du commissaire d'arrondissement

    albert.jpg

    Photo de Jacky Jägers.

    Faudra qu'il retourne fouiller dans ses armoires, où il y a principalement des archives, pour en retrouver une aussi belle pour l'année prochaine.

  • Les Auw Wiever revendiquent un jour de congé à la commune

    Capture d’écran 2015-02-13 à 07.24.49.png

    Plusieurs centaines de « Auw Wiever » (vieilles femmes en patois local) se sont rassemblées jeudi de très bonne heure dans la salle culturelle de Gemmenich avant de prendre d’assaut les rues de La Calamine. Mais pour faire partie du lot, les employées communales ont dû sacrifier un jour de leur précieux quota de congés ! Contrairement à leurs homologues de la commune voisine où le coup d’envoi du carnaval rhénan est un jour férié. Marie travaille à l’état civil de Plombières, tandis que Nadia compte les euros aux finances. Elles regrettent toutes deux cet état de fait mais assurent malgré tout s’amuser jusqu’à la nuit tombée...

    « Nous allons essayer de coincer Monsieur le bourgmestre dans un coin et lui demander de revoir cette situation. Je suis sûre que nous serions encore plus nombreuses si l’administration pouvait mettre la clé sous le paillasson durant toute la journée » confient-elles non sans un large sourire. 

    Wimmer.jpg

    Photo de Jacky Jägers.

     Et d’ajouter : « Déjà qu’on lui a coupé sa cravate ! » Pas rancunier pour un sou, Thierry Wimmer devait encore remettre symboliquement la clé de la commune à la représentante des Vieilles Femmes avant de saluer cette folle sarabande en partance vers Kelmis, l’estomac bien calé grâce aux petits pains garnis d’omelette offerts par le comité. Rendez-vous est pris ce samedi 14 février pour le cortège plombimontois qui s’élancera de la place du Troisième Millénaire dès 13 h, fort de près de 1400 participants. Un record ! 

    F.H.