Commerce

  • Permis d'environnement modifié et porté à 20 ans par le Ministre Carlo Di Antonio

    Le Bourgmestre de Plombières porte à la connaissance du public que le Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire a modifié par arrêté ministériel du 6 juin 2017 la décision du collège communal du 23 janvier 2017 accordant un permis d'environnement à Madame Mireille Degée-Meyers et visant à exploiter une salle des fêtes dans l'ancienne gare située rue de la Station 54 à Hombourg.

    L'arrêté ministériel peut être consulté à l'administration communale de Plombières...

    Contrairement aux informations colportées par certaines sources, il n'est nullement question d'annulation du permis d'exploiter une salle des fêtes, mais, au contraire, le permis d'environnement valable pour 2 ans délivré par la commune a été remplacé par le ministre par un permis pour une durée de 20 ans. Le ministre a aussi revu certaines conditions mais pas de manière substantielle. 

  • L'avis de Vincent Schnackers sur la crise du monde agricole

    « Une chaîne sans fin, qui nous touche tous »

    Capture d’écran 2017-07-13 à 07.44.45.pngCe n’est un secret pour personne : le monde agricole traverse une grave crise en Belgique et en Europe depuis plusieurs années. Si les agriculteurs ont du mal à joindre les deux bouts notamment en ce qui concerne le prix du litre de lait, la crise touche tous les secteurs du monde agricole. Les entreprises n’échappent pas à la règle et Vincent Schnackers non plus. « Cette crise est une chaîne sans fin car elle touche vraiment tous les secteurs. De nombreux agriculteurs m’en parlent et c’est très difficile pour eux comme pour moi. Pour vous donner un exemple, la vente de tracteurs est vraiment très calme actuellement et il faut essayer de se serrer la ceinture pour continuer à exister. Nous espérons tous que cette crise se terminera un jour car c’est compliqué pour tous les métiers du monde agricole. »

    OBJECTIF : DIVERSIFICATION

    Vincent Schnackers ne veut pas s’étendre sur ce que font les instances officielles pour le monde agricole. Son objectif est avant tout de pérenniser son entreprise. « C’est pour cela qu’il est important de se diversifier. Si la vente de mes prototypes se passe bien et que cela me permet de gagner de l’argent, je ne m’en plaindrai pas. La priorité est vraiment d’élargir ma clientèle en touchant un public plus large que celui du milieu agricole. Il faut savoir que ce dernier est assez fermé. Personnellement, j’essaye donc d’innover pour que mon entreprise puisse continuer à bien fonctionner. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2017

  • Vincent Schnakers crée un barbecue-plancha design

    Il vend des tracteurs, mais est aussi ferronnier à ses heures perdues et crée un barbecue-plancha design pour manger sainement et au feu de bois.

    Gérant d’une entreprise agricole depuis l’âge de 21 ans, Vincent Schnackers a décidé d’élargir quelque peu ses activités. En effet, il a créé en mai dernier un prototype de barbecue/plancha assez innovant qui se veut plus écologique et meilleur pour la santé qu’un barbecue traditionnel. Le citoyen de Gemmenich en a déjà vendu quatre et espère développer ses ventes dans un futur proche.

    Lire la suite

  • Faillite de STAX EVENT SPRL

    Dans sa rubrique"Faillites régionales", LA MEUSE VERVIERS publie la faillite de STAX EVENT SPRL

    Siège social: 4852 Plombières, Centre 13A

    N° BCE: 646.931.602

    Activités: Exploitation d'un dancing, à 4710 Lontzen, chaussée de Liège 14

    Curateur: THUNUS Elodie

    Juge-commissaire: WATHELET Henri

  • Horticulteur et fleuriste à découvrir dans le cadre de Wallonie Bienvenue

    Dominique Gerrekens, un horticulteur-fleuriste enthousiaste et passionné vous accueille au sein de ses serres, jardins et surfaces commerciales de près de 900 m², dans le cadre de l'opération Wallonie Bienvenue à Plombières.
    Des démonstrations de confection d'une jardinière d'été vous sont proposées (quel outillage, quels terreaux pour quelles plantes,...) les deux jours à 11h - 14h et 16h.
    La réalisation d'un bouquet de fleurs et son emballage vous est présentée les deux jours à 11h45 - 14h45 et 16h45. Un atelier floral pour enfants de 4 à 12 ans est également prévu les deux jours de 13h30 à 17h30. Ils pourront y réaliser un petit montage de fleurs et l'emporter.


    Site web :
    http://www.belfleuregio.com

  • Invitation à la ferme Deweydt

    Dans le cadre des journées «Wallonie Bienvenue», nous vous invitons cordialement à venir découvrir notre boucherie et l'exploitation familiale le samedi 20 et le dimanche 21 mai 2017 de 10h à 18h.

    Lire la suite

  • 6 fermenteurs pour brasser 50 % de plus

    Grandes manœuvres pour ce qui devrait s’avérer être la dernière grosse augmentation de capacité pour la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg : « On a déplacé notre ligne d’embouteillage dans le nouveau hall, explique Benoît Capture d’écran 2017-02-21 à 10.22.12.pngJohnen, le patron. Cela a permis de libérer de la place pour installer six fermenteurs de 5.200 litres chacun. Ils vont permettre de produire 4.000 hectolitres en plus chaque semaine. » Du matériel qui devrait permettre de passer de 4.020 hectolitres, la quantité produite en 2015, à 6.000 par an.

    Le Grain d’orge, fondé en 2003, emploie désormais sept personnes, dont le couple de fondateurs, Benoît et Viviane Johnen. Moins que Val-Dieu, qui a une capacité de brassage de deux fois et demi supérieure, mais aussi et surtout que le site jupillois d’Interbrew. « J’ai calculé qu’on fait en deux ans ce qu’ils produisent en un jour », constate Benoît Johnen. Néanmoins, la brasserie hombourgeoise s’est taillé une belle place dans la niche des bières spéciales.

    Les nouvelles cuves en cours d’installation, devraient être opérationnelles dans les deux semaines, jauge Benoît Johnen.

    Le Grain d’orge produit 8 bières sous ses propres marques ainsi que 68 bières à façon différentes. Un type de bière personnalisé que Benoît Johnen ne veut plus voir croître. « Gérer tous ces produits en même temps, avec des épices, des houblons spécifiques, etc, ce n’est pas évident. » 

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 février 2017

  • Une faillite à Hombourg

    CONRAADS Sébastien, né le 09/02/1988

    Siège : 4852 Hombourg, Rue du Cheval Blanc 204

    N° BCE: 627.706.004

    Activités: Informatique (vente et réparation)

    Curateur: GRONDAL Albert

    Juge-commissaire: NELLES Charles

  • Des produits certifiés sans OGM

    C’est une première en Belgique : l’usine de Hombourg du groupe Dumoulin vient d’être certifiée par l’un des principaux référentiels allemands pour la Qualité et la Sécurité alimentaire : VLOG. Spécialisée dans la production d’aliments pour animaux, elle est donc la première usine en Belgique certifiée pour la production d’aliments sans utilisation d’OGM.

    En Belgique, aucun cahier des charges officiel « non-OGM » n’existe. En Allemagne, en revanche, le label « Ohne Gentechnik » (sans génie génétique) est l’équivalent de la mention française « sans OGM ». 2 500 denrées alimentaires portent ce label : viandes, œufs, produits laitiers, pâtes, jus de fruits, miels, etc. Pour être étiquetés « Ohne Gentechnik », ces produits d’origine animale doivent provenir d’animaux qui ont été nourris sans OGM. L’usine Dumoulin (AVEVE) de Hombourg est la première en Belgique à bénéficier de cette certification « VLOG Verified ».

    POUR LIMITER L’ODEUR DE VERRAT

    L’entreprise ne manque pas de projets pour innover dans son secteur. La société vient d’ailleurs de lancer un concept alimentaire breveté. Il a été présenté lors de l’exposition agricole Agriflanders. Ce nouveau composé alimentaire a été testé à la ferme Royen à Thimister-Clermont, avec la collaboration de l’abattoir Lovenfosse d’Aubel et de l’institut de recherche ILVO.

    « Taintstop » permet de réduire l’odeur de verrat dans la viande de porc et se profile donc comme une réelle alternative à la castration, qui devra être abolie dès 2018.

  • Certification du SPF Economie

    La S.P.R.L. de Colombage.be de Phillippe Van Leendert fait partie de la liste des 505 artisans certifiés par le SPF Capture d’écran 2016-12-19 à 07.58.50.png(Service Public Fédéral) Économie. Au niveau de la Belgique, les artisans verviétois ne sont pas en reste, puisqu’ils sont une vingtaine à avoir demandé et obtenu cette nouvelle certification.

    Au SPF Économie, on se réjouit de l’engouement des artisans : environ 900 demandes ont été re- çues au SPF et 505 ont été accep- tées pour l’instant. « Le projet “Artisanat certifié” est vieux de plusieurs années mais a été lancé par le ministre Borsus le 1er juin dernier, rappelle Etienne Mignolet, porte-parole adjoint au SPF Économie. C’est la commission qui décide si le dossier passe ou pas. Pour décider, elle peut demander des informations complémentaires ou même se rendre sur place. » La certification est valable 6 ans et peut être retirée si l’artisan ne répond plus aux conditions dictées par le SPF comme celle de travailler dans une structure de moins de 20 personnes. « La procédure est totalement gratuite », rappelle Etienne Mignolet.

    Pour les indépendants, cela représente tout de même une dépense de temps pour compléter le dossier. À titre indicatif, Marc Buchet, le chocolatier de Spa, a mis au moins 3 soirées pour le réaliser.

    D'un article d'YSALINE FETTWEIS dans LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2016