Commerce

  • Deux chercheurs du centre spatial de Liège lancent leur bière

    « La science », bière blonde de 6,5 degrés, brassée à Grain d’Orge (Hombourg).

    « La science » : voici un drôle de nom pour une drôle de bière à l’allure tout sauf banale. Elle est en fait le résultat d’une combinaison particulière : celle de deux scientifiques liégeois qui vouent une passion commune à ce breuvage. Ensemble, ils ont élaboré ce produit pour le moins atypique et surprenant.

    Un article de LAURENT CAVENATI à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 août 2018.

  • Une faillite à Hombourg

    JLK MEATS SPRL

    Siège social : 4852 Hombourg, rue du Cheval Blanc, 313

    N° BCE : 847.448.814

    Activités : Holding, gestion

    Curateur : RANSY Jean-Luc

    Juge-commissaire : MEESSEN Jean-Pierre

  • Schreiber livre six chapiteaux à… Tahiti

    L’entreprise Schreiber, installée en bord de N3, vient de livrer des chapiteaux commandés par une municipalité de Tahiti, en Polynésie française, Pirae.Capture d’écran 2018-03-29 à 08.14.35.png

    Il s’agit d’une grande structure de 300 m 2 et de cinq tentes de réception d’une cinquantaine de mètres carrés chacune.

    AUSSI À L’ÎLE MAURICE

    Pour décrocher ce marché, l’entreprise de Lontzen avait remis prix dans le cadre d’un appel d’offres international.

    Ce n’est pas la première fois que Schreiber livre des chapiteaux dans cette région, grâce à son partenaire local, Hanavai. De même, l’entreprise de Lontzen dispose d’une base avancée sur l’Île Maurice pour promouvoir ses produits dans les pays bordant l’Océan indien.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 29 mars 2018.

  • Olivier REMACLE candidat verviétois de l'année

    Vous pourrez voter pour un Plombimontois dans la catégorie SPORT.

    Capture d’écran 2018-01-15 à 11.00.35.pngL’histoire a fait le buzz. Le Plombimontois Olivier Remacle a terminé les championnats de Belgique de trail ex-aequo avec Nicola Bucci… mais les juges ont décrété qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, Bucci! C’est la deuxième fois consécutive qu’il gagne les championnats de Belgique.

    Dans la catégorie ECONOMIE, vous trouverez aussi Paul SCHYNS du groupe automobile SCHYNS.

    Fondé à Plombières, le groupe Schyns est devenu un poids-lourd du secteur Capture d’écran 2018-01-15 à 11.05.26.pngautomobile en Belgique. Dans ses différentes concessions Peugeot Schyns, Citropol et Discar, le groupe vend plus de 10.000 voitures par an et emploie 430 personnes. Il vient de racheter un autre concessionnaire à Namur.

    Lire la suite

  • L’Immortelle est la nouvelle bière du Grain d’orge

    La brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, vient de sortir une nouvelle bière : l’Immortelle. La particularité de ce breuvage ? Il a été mûri au contact du chêne. Si tout le millésime 2017 est (presque) déjà écoulé, un nouveau brassin sera effectué en 2018.

    Les Bruxellois ont leur gueuze Mort Subite, la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, elle, a désormais son « Immortelle ». Un breuvage que les brasseurs qualifient de « oak aged », soit mûri au contact du chêne. Le produit est sorti pour la fin d’année et s’est écoulé comme des petits pains. 2.000 litres avaient été brassés et on n’est pas loin d’avoir vendu les dernières bouteilles, de 75 centilitres, pour un prix légèrement inférieur à 5 euros.

    Lire la suite

  • L’aventure a débuté à Plombières

    Schyns a racheté Citroën Belux Namur

    La concession Citroën Belux Namur installée à Wierde est désormais propriété du groupe liégeois Schyns. Une fameuse acquisition quand on sait qu’elle occupe 20.000 m 2 et emploie 25 personnes. Elle écoule aussi 700 Capture d’écran 2017-12-04 à 08.58.08.pngvoitures neuves chaque année. « Cette concession appartenait à l’importateur PSA Retail Belux », explique Maxime Gilmart, directeur marketing et communication de la holding Schyns, dont l’aventure a débuté à Plombières en 1965. « Notre groupe a eu l’opportunité de l’acquérir via notre enseigne Citropol. » Désormais, le holding Schyns qui chapeaute Peugeot Schyns, Citropol et Discar – compte 430 employés et ouvriers dans ses équipes. Et pourrait encore grandir. « Cela dépend d’abord des objectifs fixés par les importateurs. Ensuite, il y a cette logique de territoire à garder à l’esprit. Enfin, il faut évidemment qu’il y ait une opportunité qui se présente. »

  • Le poste frontière de La Calamine transformé en friterie

    Les anciens postes frontières de Tournai, Zelzate, La Calamine et La Panne se transformeront en friteries durant la Capture d’écran 2017-11-27 à 11.36.13.pngsemaine prochaine. Les « douaniers » distribueront en effet des frites aux automobilistes à l’occasion de la semaine de la frite qui aura lieu du 27 novembre au 3 décembre.

    Le but de cette action, qui se déroule dans le cadre de la semaine de la frite, est d’évoquer « le sentiment de rentrer chez soi », car le cliché veut que chaque vrai Belge qui retourne dans son pays souhaite d’abord manger les frites de sa friterie.

    Lundi, les douaniers patrouilleront à Tournai (chaussée de Lille, 956), mardi à Zelzate (Beneluxlaan, 1), mercredi à La Calamine (rue de Liège 63) et jeudi à La Panne (Duinhoekstraat, 143). Il s’agit de la 18e édition de la semaine de la frite. 

    Une information BELGA dans LA MEUSE VERVIERS du 27 novembre 2017

  • Une médaille de bronze au Brussels Beer Challenge

    Une compétition internationale qui a réuni quelque 1.500 bières du monde entier à Gand.

    La Val Dieu Cuvée 800 ans, de la brasserie de l’Abbaye du Val-Dieu, a obtenu un certificat d’excellence tandis que l’Aubel Pure, de la brasserie Grain d’Orge, à Hombourg, a obtenu une médaille de bronze dans la catégorie Pale&Amber Ale : Best Bitter.

    (Extrait d'un article de V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017)

  • Défigurée par son esthéticienne

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.59.41.pngLe maquillage permanent est totalement raté

    Anna Brivitello a été défigurée par son esthéticienne. Il y a deux ans, elle a voulu se faire faire un maquillage permanent des sourcils, des yeux et de la bouche. Malheureusement, le résultat n’était pas celui qu’elle espérait. Deux ans plus tard, totalement désespérée, elle tente toujours de rectifier les erreurs de son esthéticienne.

     

    D'un article d'OCÉANE GASPAR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

     

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.58.49.png