Commerce

  • Olivier REMACLE candidat verviétois de l'année

    Vous pourrez voter pour un Plombimontois dans la catégorie SPORT.

    Capture d’écran 2018-01-15 à 11.00.35.pngL’histoire a fait le buzz. Le Plombimontois Olivier Remacle a terminé les championnats de Belgique de trail ex-aequo avec Nicola Bucci… mais les juges ont décrété qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, Bucci! C’est la deuxième fois consécutive qu’il gagne les championnats de Belgique.

    Dans la catégorie ECONOMIE, vous trouverez aussi Paul SCHYNS du groupe automobile SCHYNS.

    Fondé à Plombières, le groupe Schyns est devenu un poids-lourd du secteur Capture d’écran 2018-01-15 à 11.05.26.pngautomobile en Belgique. Dans ses différentes concessions Peugeot Schyns, Citropol et Discar, le groupe vend plus de 10.000 voitures par an et emploie 430 personnes. Il vient de racheter un autre concessionnaire à Namur.

    Lire la suite

  • L’Immortelle est la nouvelle bière du Grain d’orge

    La brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, vient de sortir une nouvelle bière : l’Immortelle. La particularité de ce breuvage ? Il a été mûri au contact du chêne. Si tout le millésime 2017 est (presque) déjà écoulé, un nouveau brassin sera effectué en 2018.

    Les Bruxellois ont leur gueuze Mort Subite, la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg, elle, a désormais son « Immortelle ». Un breuvage que les brasseurs qualifient de « oak aged », soit mûri au contact du chêne. Le produit est sorti pour la fin d’année et s’est écoulé comme des petits pains. 2.000 litres avaient été brassés et on n’est pas loin d’avoir vendu les dernières bouteilles, de 75 centilitres, pour un prix légèrement inférieur à 5 euros.

    Lire la suite

  • L’aventure a débuté à Plombières

    Schyns a racheté Citroën Belux Namur

    La concession Citroën Belux Namur installée à Wierde est désormais propriété du groupe liégeois Schyns. Une fameuse acquisition quand on sait qu’elle occupe 20.000 m 2 et emploie 25 personnes. Elle écoule aussi 700 Capture d’écran 2017-12-04 à 08.58.08.pngvoitures neuves chaque année. « Cette concession appartenait à l’importateur PSA Retail Belux », explique Maxime Gilmart, directeur marketing et communication de la holding Schyns, dont l’aventure a débuté à Plombières en 1965. « Notre groupe a eu l’opportunité de l’acquérir via notre enseigne Citropol. » Désormais, le holding Schyns qui chapeaute Peugeot Schyns, Citropol et Discar – compte 430 employés et ouvriers dans ses équipes. Et pourrait encore grandir. « Cela dépend d’abord des objectifs fixés par les importateurs. Ensuite, il y a cette logique de territoire à garder à l’esprit. Enfin, il faut évidemment qu’il y ait une opportunité qui se présente. »

  • Le poste frontière de La Calamine transformé en friterie

    Les anciens postes frontières de Tournai, Zelzate, La Calamine et La Panne se transformeront en friteries durant la Capture d’écran 2017-11-27 à 11.36.13.pngsemaine prochaine. Les « douaniers » distribueront en effet des frites aux automobilistes à l’occasion de la semaine de la frite qui aura lieu du 27 novembre au 3 décembre.

    Le but de cette action, qui se déroule dans le cadre de la semaine de la frite, est d’évoquer « le sentiment de rentrer chez soi », car le cliché veut que chaque vrai Belge qui retourne dans son pays souhaite d’abord manger les frites de sa friterie.

    Lundi, les douaniers patrouilleront à Tournai (chaussée de Lille, 956), mardi à Zelzate (Beneluxlaan, 1), mercredi à La Calamine (rue de Liège 63) et jeudi à La Panne (Duinhoekstraat, 143). Il s’agit de la 18e édition de la semaine de la frite. 

    Une information BELGA dans LA MEUSE VERVIERS du 27 novembre 2017

  • Une médaille de bronze au Brussels Beer Challenge

    Une compétition internationale qui a réuni quelque 1.500 bières du monde entier à Gand.

    La Val Dieu Cuvée 800 ans, de la brasserie de l’Abbaye du Val-Dieu, a obtenu un certificat d’excellence tandis que l’Aubel Pure, de la brasserie Grain d’Orge, à Hombourg, a obtenu une médaille de bronze dans la catégorie Pale&Amber Ale : Best Bitter.

    (Extrait d'un article de V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017)

  • Défigurée par son esthéticienne

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.59.41.pngLe maquillage permanent est totalement raté

    Anna Brivitello a été défigurée par son esthéticienne. Il y a deux ans, elle a voulu se faire faire un maquillage permanent des sourcils, des yeux et de la bouche. Malheureusement, le résultat n’était pas celui qu’elle espérait. Deux ans plus tard, totalement désespérée, elle tente toujours de rectifier les erreurs de son esthéticienne.

     

    D'un article d'OCÉANE GASPAR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

     

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.58.49.png

  • Bee-R, la bière au miel de Stembert

    Un produit réalisé par l’apiculteur du Chanteloup et Grain d’Orge

    À Stembert, on ne présente plus le rucher du Chanteloup. L’apiculteur Michel Danthinne rivalise sans cesse d’imagination pour faire connaître son activité et développer de nouveaux projets. Le dernier en date : la Bee-R. Une bière au miel qui sera disponible à partir de la mi-novembre au rucher.

    Parce que le miel peut être utilisé de multiples manières, le rucher du Chanteloup s’est lancé dans la confection d’un nouveau produit dérivé : la bière au miel. La Bee-R débarquera au rucher d’ici la mi-novembre. Une bière conçue avec du miel local et dans une brasserie locale, au Grain d’Orge, à Hombourg (Plombières).Capture d’écran 2017-10-16 à 08.13.07.png

    « 3.000 bouteilles vont arriver au rucher à partir du 15 novembre, c’est un premier test. Elle pourra être dégustée à l’occasion des journées de l’artisan, on fait un week-end portes ouvertes au rucher le dernier week-end de novembre. Ça faisait déjà un an ou deux que je voulais faire une bière au miel. Finalement, j’ai rencontré la brasserie Grain d’Orge et ça s’est fait assez rapidement. On a fait 18 tests, avec des dosages de miel et différentes épices, et puis on a fait notre choix », explique Michel Danthinne, l’apiculteur du rucher du Chanteloup.

    Comme mascotte pour la Bee-R, une abeille a spécialement été créée pour l’occasion par les membres de l’asbl verviétoise l’Atelier du Prince.

    « C’est une bière de dégustation à 7,5 % », décrit encore l’apiculteur qui a réalisé un sondage pour trouver le nom de cette nouvelle blonde. « C’est une dame de Tournai qui a trouvé le nom de Bee-R. Plus de 200 personnes ont répondu au sondage pour choisir le nom de la bière. Ça permet aux gens de s’approprier le nom aussi et de participer. » Le prix du breuvage n’a pas encore été fixé mais devrait tourner aux alentours des 2 € la bouteille de 33cl, caution de 0,18 € comprise.

    La récolte de miel n’a pas été très bonne cette saison, et pour la seconde fois d’affilée. Michel Danthinne a dû se tourner vers d’autres apiculteurs locaux pour racheter du miel afin de pouvoir confectionner tous ses produits. « Le climat n’est pas terrible, il y a eu beaucoup de mortalité, ce n’est vraiment pas facile », rapporte l’apiculteur qui vend du miel mais aussi des produits dérivés qu’il fabrique comme huit variétés de confiseries, du pollen, des bougies et bientôt de la bière. « On propose aussi des crêpes au miel sur les foires et les marchés. » 

     

    VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2017

  • Permis d'environnement modifié et porté à 20 ans par le Ministre Carlo Di Antonio

    Le Bourgmestre de Plombières porte à la connaissance du public que le Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire a modifié par arrêté ministériel du 6 juin 2017 la décision du collège communal du 23 janvier 2017 accordant un permis d'environnement à Madame Mireille Degée-Meyers et visant à exploiter une salle des fêtes dans l'ancienne gare située rue de la Station 54 à Hombourg.

    L'arrêté ministériel peut être consulté à l'administration communale de Plombières...

    Contrairement aux informations colportées par certaines sources, il n'est nullement question d'annulation du permis d'exploiter une salle des fêtes, mais, au contraire, le permis d'environnement valable pour 2 ans délivré par la commune a été remplacé par le ministre par un permis pour une durée de 20 ans. Le ministre a aussi revu certaines conditions mais pas de manière substantielle. 

  • L'avis de Vincent Schnackers sur la crise du monde agricole

    « Une chaîne sans fin, qui nous touche tous »

    Capture d’écran 2017-07-13 à 07.44.45.pngCe n’est un secret pour personne : le monde agricole traverse une grave crise en Belgique et en Europe depuis plusieurs années. Si les agriculteurs ont du mal à joindre les deux bouts notamment en ce qui concerne le prix du litre de lait, la crise touche tous les secteurs du monde agricole. Les entreprises n’échappent pas à la règle et Vincent Schnackers non plus. « Cette crise est une chaîne sans fin car elle touche vraiment tous les secteurs. De nombreux agriculteurs m’en parlent et c’est très difficile pour eux comme pour moi. Pour vous donner un exemple, la vente de tracteurs est vraiment très calme actuellement et il faut essayer de se serrer la ceinture pour continuer à exister. Nous espérons tous que cette crise se terminera un jour car c’est compliqué pour tous les métiers du monde agricole. »

    OBJECTIF : DIVERSIFICATION

    Vincent Schnackers ne veut pas s’étendre sur ce que font les instances officielles pour le monde agricole. Son objectif est avant tout de pérenniser son entreprise. « C’est pour cela qu’il est important de se diversifier. Si la vente de mes prototypes se passe bien et que cela me permet de gagner de l’argent, je ne m’en plaindrai pas. La priorité est vraiment d’élargir ma clientèle en touchant un public plus large que celui du milieu agricole. Il faut savoir que ce dernier est assez fermé. Personnellement, j’essaye donc d’innover pour que mon entreprise puisse continuer à bien fonctionner. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2017