Commerce

  • Une médaille de bronze au Brussels Beer Challenge

    Une compétition internationale qui a réuni quelque 1.500 bières du monde entier à Gand.

    La Val Dieu Cuvée 800 ans, de la brasserie de l’Abbaye du Val-Dieu, a obtenu un certificat d’excellence tandis que l’Aubel Pure, de la brasserie Grain d’Orge, à Hombourg, a obtenu une médaille de bronze dans la catégorie Pale&Amber Ale : Best Bitter.

    (Extrait d'un article de V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 novembre 2017)

  • Défigurée par son esthéticienne

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.59.41.pngLe maquillage permanent est totalement raté

    Anna Brivitello a été défigurée par son esthéticienne. Il y a deux ans, elle a voulu se faire faire un maquillage permanent des sourcils, des yeux et de la bouche. Malheureusement, le résultat n’était pas celui qu’elle espérait. Deux ans plus tard, totalement désespérée, elle tente toujours de rectifier les erreurs de son esthéticienne.

     

    D'un article d'OCÉANE GASPAR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

     

    Capture d’écran 2017-11-09 à 08.58.49.png

  • Bee-R, la bière au miel de Stembert

    Un produit réalisé par l’apiculteur du Chanteloup et Grain d’Orge

    À Stembert, on ne présente plus le rucher du Chanteloup. L’apiculteur Michel Danthinne rivalise sans cesse d’imagination pour faire connaître son activité et développer de nouveaux projets. Le dernier en date : la Bee-R. Une bière au miel qui sera disponible à partir de la mi-novembre au rucher.

    Parce que le miel peut être utilisé de multiples manières, le rucher du Chanteloup s’est lancé dans la confection d’un nouveau produit dérivé : la bière au miel. La Bee-R débarquera au rucher d’ici la mi-novembre. Une bière conçue avec du miel local et dans une brasserie locale, au Grain d’Orge, à Hombourg (Plombières).Capture d’écran 2017-10-16 à 08.13.07.png

    « 3.000 bouteilles vont arriver au rucher à partir du 15 novembre, c’est un premier test. Elle pourra être dégustée à l’occasion des journées de l’artisan, on fait un week-end portes ouvertes au rucher le dernier week-end de novembre. Ça faisait déjà un an ou deux que je voulais faire une bière au miel. Finalement, j’ai rencontré la brasserie Grain d’Orge et ça s’est fait assez rapidement. On a fait 18 tests, avec des dosages de miel et différentes épices, et puis on a fait notre choix », explique Michel Danthinne, l’apiculteur du rucher du Chanteloup.

    Comme mascotte pour la Bee-R, une abeille a spécialement été créée pour l’occasion par les membres de l’asbl verviétoise l’Atelier du Prince.

    « C’est une bière de dégustation à 7,5 % », décrit encore l’apiculteur qui a réalisé un sondage pour trouver le nom de cette nouvelle blonde. « C’est une dame de Tournai qui a trouvé le nom de Bee-R. Plus de 200 personnes ont répondu au sondage pour choisir le nom de la bière. Ça permet aux gens de s’approprier le nom aussi et de participer. » Le prix du breuvage n’a pas encore été fixé mais devrait tourner aux alentours des 2 € la bouteille de 33cl, caution de 0,18 € comprise.

    La récolte de miel n’a pas été très bonne cette saison, et pour la seconde fois d’affilée. Michel Danthinne a dû se tourner vers d’autres apiculteurs locaux pour racheter du miel afin de pouvoir confectionner tous ses produits. « Le climat n’est pas terrible, il y a eu beaucoup de mortalité, ce n’est vraiment pas facile », rapporte l’apiculteur qui vend du miel mais aussi des produits dérivés qu’il fabrique comme huit variétés de confiseries, du pollen, des bougies et bientôt de la bière. « On propose aussi des crêpes au miel sur les foires et les marchés. » 

     

    VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2017

  • Permis d'environnement modifié et porté à 20 ans par le Ministre Carlo Di Antonio

    Le Bourgmestre de Plombières porte à la connaissance du public que le Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire a modifié par arrêté ministériel du 6 juin 2017 la décision du collège communal du 23 janvier 2017 accordant un permis d'environnement à Madame Mireille Degée-Meyers et visant à exploiter une salle des fêtes dans l'ancienne gare située rue de la Station 54 à Hombourg.

    L'arrêté ministériel peut être consulté à l'administration communale de Plombières...

    Contrairement aux informations colportées par certaines sources, il n'est nullement question d'annulation du permis d'exploiter une salle des fêtes, mais, au contraire, le permis d'environnement valable pour 2 ans délivré par la commune a été remplacé par le ministre par un permis pour une durée de 20 ans. Le ministre a aussi revu certaines conditions mais pas de manière substantielle. 

  • L'avis de Vincent Schnackers sur la crise du monde agricole

    « Une chaîne sans fin, qui nous touche tous »

    Capture d’écran 2017-07-13 à 07.44.45.pngCe n’est un secret pour personne : le monde agricole traverse une grave crise en Belgique et en Europe depuis plusieurs années. Si les agriculteurs ont du mal à joindre les deux bouts notamment en ce qui concerne le prix du litre de lait, la crise touche tous les secteurs du monde agricole. Les entreprises n’échappent pas à la règle et Vincent Schnackers non plus. « Cette crise est une chaîne sans fin car elle touche vraiment tous les secteurs. De nombreux agriculteurs m’en parlent et c’est très difficile pour eux comme pour moi. Pour vous donner un exemple, la vente de tracteurs est vraiment très calme actuellement et il faut essayer de se serrer la ceinture pour continuer à exister. Nous espérons tous que cette crise se terminera un jour car c’est compliqué pour tous les métiers du monde agricole. »

    OBJECTIF : DIVERSIFICATION

    Vincent Schnackers ne veut pas s’étendre sur ce que font les instances officielles pour le monde agricole. Son objectif est avant tout de pérenniser son entreprise. « C’est pour cela qu’il est important de se diversifier. Si la vente de mes prototypes se passe bien et que cela me permet de gagner de l’argent, je ne m’en plaindrai pas. La priorité est vraiment d’élargir ma clientèle en touchant un public plus large que celui du milieu agricole. Il faut savoir que ce dernier est assez fermé. Personnellement, j’essaye donc d’innover pour que mon entreprise puisse continuer à bien fonctionner. »

    C.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2017

  • Vincent Schnakers crée un barbecue-plancha design

    Il vend des tracteurs, mais est aussi ferronnier à ses heures perdues et crée un barbecue-plancha design pour manger sainement et au feu de bois.

    Gérant d’une entreprise agricole depuis l’âge de 21 ans, Vincent Schnackers a décidé d’élargir quelque peu ses activités. En effet, il a créé en mai dernier un prototype de barbecue/plancha assez innovant qui se veut plus écologique et meilleur pour la santé qu’un barbecue traditionnel. Le citoyen de Gemmenich en a déjà vendu quatre et espère développer ses ventes dans un futur proche.

    Lire la suite

  • Faillite de STAX EVENT SPRL

    Dans sa rubrique"Faillites régionales", LA MEUSE VERVIERS publie la faillite de STAX EVENT SPRL

    Siège social: 4852 Plombières, Centre 13A

    N° BCE: 646.931.602

    Activités: Exploitation d'un dancing, à 4710 Lontzen, chaussée de Liège 14

    Curateur: THUNUS Elodie

    Juge-commissaire: WATHELET Henri

  • Horticulteur et fleuriste à découvrir dans le cadre de Wallonie Bienvenue

    Dominique Gerrekens, un horticulteur-fleuriste enthousiaste et passionné vous accueille au sein de ses serres, jardins et surfaces commerciales de près de 900 m², dans le cadre de l'opération Wallonie Bienvenue à Plombières.
    Des démonstrations de confection d'une jardinière d'été vous sont proposées (quel outillage, quels terreaux pour quelles plantes,...) les deux jours à 11h - 14h et 16h.
    La réalisation d'un bouquet de fleurs et son emballage vous est présentée les deux jours à 11h45 - 14h45 et 16h45. Un atelier floral pour enfants de 4 à 12 ans est également prévu les deux jours de 13h30 à 17h30. Ils pourront y réaliser un petit montage de fleurs et l'emporter.


    Site web :
    http://www.belfleuregio.com

  • Invitation à la ferme Deweydt

    Dans le cadre des journées «Wallonie Bienvenue», nous vous invitons cordialement à venir découvrir notre boucherie et l'exploitation familiale le samedi 20 et le dimanche 21 mai 2017 de 10h à 18h.

    Lire la suite

  • 6 fermenteurs pour brasser 50 % de plus

    Grandes manœuvres pour ce qui devrait s’avérer être la dernière grosse augmentation de capacité pour la brasserie du Grain d’orge, à Hombourg : « On a déplacé notre ligne d’embouteillage dans le nouveau hall, explique Benoît Capture d’écran 2017-02-21 à 10.22.12.pngJohnen, le patron. Cela a permis de libérer de la place pour installer six fermenteurs de 5.200 litres chacun. Ils vont permettre de produire 4.000 hectolitres en plus chaque semaine. » Du matériel qui devrait permettre de passer de 4.020 hectolitres, la quantité produite en 2015, à 6.000 par an.

    Le Grain d’orge, fondé en 2003, emploie désormais sept personnes, dont le couple de fondateurs, Benoît et Viviane Johnen. Moins que Val-Dieu, qui a une capacité de brassage de deux fois et demi supérieure, mais aussi et surtout que le site jupillois d’Interbrew. « J’ai calculé qu’on fait en deux ans ce qu’ils produisent en un jour », constate Benoît Johnen. Néanmoins, la brasserie hombourgeoise s’est taillé une belle place dans la niche des bières spéciales.

    Les nouvelles cuves en cours d’installation, devraient être opérationnelles dans les deux semaines, jauge Benoît Johnen.

    Le Grain d’orge produit 8 bières sous ses propres marques ainsi que 68 bières à façon différentes. Un type de bière personnalisé que Benoît Johnen ne veut plus voir croître. « Gérer tous ces produits en même temps, avec des épices, des houblons spécifiques, etc, ce n’est pas évident. » 

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 février 2017