Cyclisme

  • Kevin Van Melsen au GP d’Isbergues et à l'Eurométropole Tour

    Dimanche, une autre brochette de provinciaux disputera le GP d’Isbergues, dimanche, dans le Nord de la France.

    Si l’épreuve signera le retour de Philippe Gilbert, Loïc Vliegen et Kevin Van Melsen seront également de la partie. L’épreuve sourit, en général, aux sprinteurs.

    Plusieurs Liégeois se retrouveront sur les routes de l’Eurométropole Tour, épreuve désormais disputée en une journée de La Louvière à Tournai, ce samedi. Kevin Van Melsen et Loïc Vliegen sont annoncés au départ, tout comme Frehen et Paquot du côté d’Ago-Aqua Service.

  • Van Melsen à Louvain

    Les épreuves s’enchaînent ce week-end pour les professionnels. Ce vendredi, le Championnat des Flandres sera disputé à Koolskamp, avant la GP Impanis à Haacht samedi puis le GP Scherens à Louvain, dimanche. Vallée et Stassen se retrouveront ce vendredi à Koolskamp, Vliegen, Vallée, Stassen, Ernst et Tasset à Haacht dimanche tandis que Van Melsen et Delfosse sont annoncés à Louvain.

  • Van Melsen à Bruxelles et Fourmies

    Vallée disputera ce dimanche le GP de Fourmies où il retrouvera Sébastien Delfosse. Van Melsen enchaîne, lui, Bruxelles et Fourmies.

  • Arctic Race of Norway

    Kevin Van Melsen, qui a chuté sur la première étape alors qu’il prétendait au top 10, a bien poursuivi l’épreuve malgré de fortes douleurs à l’omoplate, étant touché à l’épaule et l’omoplate. Le Hombourgeois de 31 ans boucle finalement l’épreuve en 42 e position, après avoir travaillé pour placer ses équipiers. « Même si j’avais du mal à aller dans mes poches avec le bras gauche et la douleur, je me suis battu », explique le baroudeur de Wanty-Groupe Gobert. Son coéquipier thimistérien Boris Vallée, distancé sur la deuxième étape, n’a pas terminé l’épreuve.

  • Chute de Kevin Van Melsen

    Pas de chance pour Kevin Van Melsen sur la première étape de l’Arctic Race of Norway, ce jeudi. Le Hombourgeois a chuté dans le sprint en bosse, à 250 mètres de la ligne, alors qu’il était en lice pour le top 10. Brûlé et touché à l’épaule, il devrait repartir ce vendredi midi. Delfosse (73e) et Vallée (113e et dernier) sont aussi de la partie.

  • Les classements des régionaux à la kermesse pour Elites et Espoirs de Plombières

    Sébastien Carabin a pris la 2e place de la kermesse pour Elites et Espoirs de Plombières, samedi (43 partants). Le PCW a pu célébrer sa 4 e victoire de l’année grâce à Arthur Pagnaer. Christophe Mosbeux termine 4e .

  • Kévin van Melsen réalise la meilleure performance de sa carrière

    Comme ce blog l’avait annoncé, Kévin van Melsen a participé dimanche à la Polynormande.

    Il s’y est classé 7ème et c’est sa meilleure performance depuis qu’il roule avec WANTY.

  • Kevin Van Melsen à la Polynormande

    Kevin Van Melsen disputera la Polynormande, manche de Coupe de France programmée ce dimanche en Normandie. Wallonie-Bruxelles sera aussi de la partie.

  • Kevin Van Melsen le plus en vue en Wallonie

    L’homme le plus en vue de ce Tour de Wallonie aura, à nouveau, été Kevin Van Melsen. Passé de baroudeur à équipier modèle, le Hombourgeois a encore saisi sa chance dans le final de cette étape de clôture entre Huy et Waremme. Réagissant à l’attaque du Français Rémi Cavagna dans les dix derniers kilomètres, Van Melsen n’a jamais réussi à compter une avance conséquente pour prétendre à la victoire d’étape. « J’ai encore tenté ma chance », relate le rouleur. « Mais le vent soufflait défavorablement. Le peloton roulait vite, donc c’était compliqué de résister au peloton. »

    Repris à cinq kilomètres de la ligne, il coupera la ligne en 33e position, ce qui le place 57e final à plus de treize minutes de Wellens. « Mes sensations s’amélioraient de jour en jour », se félicite celui qui disputera la Polynormande ce week-end. « L’équipe visait un bon classement général, que nous avons réalisé avec Backaert, et une victoire d’étape, que nous avons décrochée avec Eiking. Donc, mon bilan est positif. »

    Lire la suite

  • Kevin Van Melsen a anticipé sur ses routes d’entraînement

    evin Van Melsen s’est montré dans le final de la 4 e étape du Tour de Wallonie. Le Hombourgeois de Wanty-Groupe Gobert n’est cependant pas passé en tête devant le domicile familial.

    K

    La borne kilométrique 89, entre la zone de ravitaillement à Plombières et la remontée vers Aubel. C’est là, à Hombourg, que Kevin Van Melsen a donné ses premiers coups de pédale. C’est là aussi que le régional espérait secrètement passer en tête ce mardi. Mais, victoire d’Odd Eiking la veille oblige, les consignes chez Wanty-Groupe Gobert se concentraient sur le final de l’étape. Pas nécessaire, dès lors, de prendre l’échappée dans laquelle, parmi les huit hommes, on ne retrouvait pas le moindre Wallon. Delfosse, désigné pour l’échappée, n’a pas réussi à prendre la poudre d’escampette, tandis que Monfort devait contrôler le peloton pour son leader et maillot jaune Tim Wellens. Van Melsen a cependant pu se découvrir à l’approche du circuit final. Après un coup de bordure lancé sur la route de Maastricht, à une cinquantaine de bornes de l’arrivée, le baroudeur a pu faire le bond vers l’échappée, se faufilant dans le sillage entre autres de Baptiste Planckaert.

    Capture d’écran 2018-08-01 à 08.23.43.png« Ce n’était pas prévu d’attaquer », avoue Van Melsen, qui est passé une première fois en tête dans le zoning des Hauts Sarts. « Mais un contre est sorti, donc j’en ai profité pour essayer d’anticiper. Nous avons rapidement rejoint la tête de course, mais la collaboration n’était pas bonne. Cela tentait tout le temps d’attaquer. J’aurais voulu arriver au pied de la Côte de la Vieille Voie, très raide, avec un petit avantage sur le peloton afin de basculer avec les meilleurs. Mais nous avons été repris au pied, donc c’était compliqué de m’accrocher. » Le régional, avalé par le peloton à moins de 15 kilomètres de l’arrivée, a cependant passé une bonne journée sur ses routes d’entraînement.

    « J’ai pu guider mes coéquipiers, ce qui me donnait une motivation supplémentaire. Ce mercredi, ça risque d’être la guerre entre les leaders. A priori, on aura droit à un sprint. Mais si ça attaque dès le départ, on ne sait jamais comment ça peut se passer. » De quoi laisser Van Melsen ambitionner de se glisser dans les coups en cas de grosse échappée, tandis que le Thimistérien Boris Vallée rêvera plutôt d’une arrivée groupée à Waremme pour faire parler sa pointe de vitesse. 

    MAXIME SEGERS dans LA MEUSE VERVIERS du 1er août 2018.