Drogue

  • Il roulait sous l'emprise de la drogue

    LONTZEN 

    Ce samedi matin vers 10h30, la police de la zone Vesdre-Gueule décide de procéder à un contrôle sur la route de Liège, à Lontzen. Les policiers contrôlent un jeune homme de 27 ans originaire de Plombières. Le conducteur répond positivement au test de drogue. On lui a retiré immédiatement son permis pour une période de 15 jours.

  • Plombières, l’eldorado du cannabis

    Capture d’écran 2014-12-05 à 08.25.49.png

    Plombières semble être l’eldorado du cannabis pour un grand nombre de trafiquants hollandais, en témoignent les différentes interpellations de ces derniers mois. Les policiers n’ont eu de cesse de démanteler de grosses plantations de cannabis dont la majeure partie à Plombières.

    Beckers-20121019_010.gif« LES TROIS QUARTS DES PLANTATIONS DÉMANTELÉES ÉTAIENT À PLOMBIÈRES»

    La police de la zone Pays de Herve n’a de cesse de mener des actions de démantèlement de plantations de cannabis du côté de Plombières. Cet engouement des dealers pour cette commune, le commissaire Georges Beckers, de la zone de police Pays de Herve l’a lui aussi remarqué. « Nous avons dressé le constat, comme vous, que c’est essentiellement à Plombières que l’on retrouve des plantations de cannabis » 

    « ON INVITE LES GENS À DÉNONCER TOUS LES AGISSEMENTS SUSPECTS »

    Wimmer-20121019_008.gifDu côté de la commune il n’y a pas vraiment d’action de lutte dans ce domaine. « Nous n’avons pas de maîtrise à ce niveau-là. Nous sommes attentifs et on invite la population à dénoncer tous les agissements suspects qu’ils peuvent  constater. Après, on fait le relais entre le voisinage et la police », explique Thierry Wimmer.

    Extraits d'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2014.

     

     

     

  • Une plantation de cannabis de 200 plants découverte à Hombourg, un jeune Allemand interpellé

     HOMBOURG – DROGUE 

    Capture d’écran 2014-11-28 à 08.14.46.png

    Alors qu’elle le suivait depuis déjà quelques semaines, la zone de police pays de Herve a mis la main sur un jeune Allemand, habitant rue Ermend à Hombourg (com- mune de Plombières). Il culti- vait des plants de cannabis chez lui. Il y avait environ 200 plants de cannabis dans cette maison. « Dans cette enquête encore très récente, nous avons entendu un seul suspect jusqu’à présent », explique Isabelle Do- gné, substitut du procureur du Roi en charge du dossier. « Il a été entendu par un juge d’instruction et privé de liberté dans la foulée. Il s’agit d’un jeune Allemand, âgé d’une vingtaine d’années. Je confirme qu’il y avait bien près de 200 plants de cannabis dans cette habitation. L’enquête est toujours en cours pour déterminer s’il y a d’autres suspects. »

    Du côté des habitants de ce lotissement rue Ermend à Hombourg, cette nouvelle ne les étonneCapture d’écran 2014-11-28 à 08.15.07.png pas franchement. Depuis plusieurs mois, certains affirment que la police surveille cette maison et plusieurs plaintes avaient déjà été déposées il y a 6 mois. Selon ces habitants, ils étaient deux à louer cette maison.

    Ils sont décrits comme étant assez sympathiques mais ayant un comportement assez bizarre. On ne les voyait pas de la journée et ils sortaient rarement de chez eux. Le fait de les voir travailler pendant la nuit a interpellé bon nombre de voisins qui ont rapidement suspecté le petit manège même s’ils n’ont jamais pu le confirmer.

      

  • Le Hollandais condamné pour 2 plantations

    En mai, deux policiers de la zone Pays de Herve circulant à Plombières fenêtres ouvertes détectent une odeur de cannabis, au 59, rue de Birken. On y découvre 500 plants. Le locataire, 

    Capture d’écran 2014-10-29 à 10.21.23.pngun Hollandais de 69 ans domicilié à Maastricht, Govert Sipkema, dit louer les lieux pour des gens qu’il ne connaît pas. Il touche 1.000 euros par mois pour ce service, mais n’a rien à voir avec la plantation. Pourtant, les voisins disent voir souvent son fils et sa belle-fille, connus aux Pays-Bas pour trafic de drogue. L’enquête permet de découvrir près de là, au 7 rue Braesberg, une autre maison louée par lui où l’on trouve 455 plants. Il prétend là aussi être rétribué 1.500 euros par mois par des inconnus. Pour Mme Dogné, ministère public du tribunal correctionnel, l’affaire est familiale. Pour son avocate, Me Paulina Dandenne, la version du Néerlandais est plausible. «C’est un petit pensionné, ancien mineur et chauffeur routier, qui s’est laissé convaincre par des individus d’être une sorte d’écran. Il a un casier vierge et ce n’est pas à 69 ans qu’il va se mettre à trafiquer. Il assume ce qu’il a fait, mais ne veut pas endosser des responsabilités qui ne sont pas les siennes. » Elle demandait un sursis. Le tribunal l’a condamné à 30 mois, avec sursis pour les deux tiers, soit 10 mois fermes. 

  • Le Hollandais condamné pour 2 plantations

    En mai, deux policiers de la zone Pays de Herve circulant à Plombières fenêtres ouvertes détectent une odeur de cannabis, au 59, rue de Birken. On y découvre 500 plants. Le locataire, 

    Capture d’écran 2014-10-29 à 10.21.23.pngun Hollandais de 69 ans domicilié à Maastricht, Govert Sipkema, dit louer les lieux pour des gens qu’il ne connaît pas. Il touche 1.000 euros par mois pour ce service, mais n’a rien à voir avec la plantation. Pourtant, les voisins disent voir souvent son fils et sa belle-fille, connus aux Pays-Bas pour trafic de drogue. L’enquête permet de découvrir près de là, au 7 rue Braesberg, une autre maison louée par lui où l’on trouve 455 plants. Il prétend là aussi être rétribué 1.500 euros par mois par des inconnus. Pour Mme Dogné, ministère public du tribunal correctionnel, l’affaire est familiale. Pour son avocate, Me Paulina Dandenne, la version du Néerlandais est plausible. «C’est un petit pensionné, ancien mineur et chauffeur routier, qui s’est laissé convaincre par des individus d’être une sorte d’écran. Il a un casier vierge et ce n’est pas à 69 ans qu’il va se mettre à trafiquer. Il assume ce qu’il a fait, mais ne veut pas endosser des responsabilités qui ne sont pas les siennes. » Elle demandait un sursis. Le tribunal l’a condamné à 30 mois, avec sursis pour les deux tiers, soit 10 mois fermes. 

  • 3 plantations de cannabis et quelques petites plantations privées découvertes ces derniers mois

    cannabis.jpg

    Les enquêteurs - "les travailleurs de l'ombre" - de la zone de police du Pays de Herve ont eux mis la main sur 3 belles plantations de cannabis.

    - la première a été découverte en mai, plantation comptabilisant 500 plants de cannabis et située à Montzen / Plombières

    - la deuxième a été découverte fin mai, plantation comptabilisant également 500 plants de cannabis et située également à Montzen / Plombières

    - la troisième a été découverte en juin, plantation comptabilisant pas moins de 1000 plants de cannabis, celle-ci est située à Herve.

    Ces 3 plantations démantelées avaient  une valeur de production de 216.000 € et revendu au particulier (au gramme) entre 324.000 et 540.000 € selon la quantité achetée et le marché. 

    Pour les producteurs de ces plantations, la perte de l'investissement en lampes et matériel nécessaire s’élève à environ une vingtaine de milliers d'euros sans parler des  peines encourues (détention, saisie patrimoniale, ...).

    Nous pouvons ajouter à cela la découverte de plusieurs petites plantations domestiques.

    Vous nous direz: mais quelle est l'utilité de démanteler une plantation de cannabis, à part l'illégalité de la chose? 

    Nous vous répondrons que, souvent, ce type de plantation sert de point d'achat / vente, et cette situation amène sur le quartier toute une criminalité  pour les riverains.

    La plupart des cambrioleurs, extorqueurs, adeptes des attaques à main armée, voleurs de voitures ou dans voitures etc.... consomment généralement ces produits stupéfiants. Ces personnes, étrangères au quartier, découvrent alors vos habitations et votre style de vie ...... ce n'est jamais bon.

    Comment pouvez-vous nous aider à détecter une plantation de cannabis?:

     

    • Une habitation éventuellement délabrée de votre quartier est mise en vente (décès du propriétaire ou autre...), la vente de ce domicile stagne malgré le prix bas de celui-ci, puis subitement vous remarquez la venue de véhicules et individus étrangers au quartier ...
    • Ces nouveaux voisins semblent ne pas désirer se faire connaître ou attirer l'attention, vous remarquez par la suite que des camionnettes stagnent devant l'habitation, il semble que quelques travaux y sont effectués, mais vous n'y voyez rien...les volets sont baissés en permanence qu'il fasse nuit ou jour....curieux, non, de préférer travailler avec éclairage électrique plutôt qu'à la lueur du soleil?
    • Par la suite vous remarquez des allées et venues régulières devant le domicile, des véhicules, de nouveau, étrangers au quartier avec des individus venant quelques minutes et repartant en vitesse . Une odeur suspecte (l'odeur typique du cannabis) se fait sentir certains jours.
    • Si vous remarquez tout cela à côté de chez vous, il y a de bonnes chances pour que vous ayez une plantation de cannabis comme nouvelle voisine, dans ce cas signalez-le sans tarder à votre agent de quartier, au 101 ou via votre commissariat.
  • La maison de Plombières «puait» le cannabis

    Capture d’écran 2014-07-08 à 14.34.36.png

    C’est le manège suspect de deux voitures et… la maison sentant le cannabis qui ont permis l’arrestation d’un Polonais et d’un Néerlandais. Les policiers ont découvert 400 plants de cannabis dans la maison qu’ils fréquentaient à Plombières. Tous les deux nient avec vigueur, malgré les nombreux éléments qui les accablent.