Enseignement

  • Des élèves eupenois acteurs de la COP 23

    Capture d’écran 2017-11-07 à 07.54.33.pngLa COP 23, grand-messe du futur durable de la planète, est un brassage d’idées dont on espère qu’il débouchera sur des initiatives concrètes, des gouvernements et de tous les pans de la société. Dans ce mouvement, en pointe, on trouvera une dizaine d’élèves et des profs de quatre écoles belges : le Robert Schuman Institut (RSI) d’Eupen, St-Barthélemy et Ste-Véronique à Liège et le Collège Pie X de Châtelineau. « Nous participons depuis deux ans à un collectif des écoles en développement durable », l’Alliance pour une Éducation à la Citoyenneté Planétaire, l’AECP, explique le Plombimontois Jean-Michel Lex, qui coordonne les activités nationales et internationales impliquant les écoles belges.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 7 novembre 2017.

  • 26 directeurs enfin aidés

    Bonne nouvelle pour les directeurs d’école. La ministre Marie-Martine Schyns, dans le cadre du Plan d’excellence, va permettre à 26 écoles d’engager un éducateur ou un employé pour aider les directeurs, débordés par l’ampleur de leurs multiples tâches. Il s’agit d’un projet pilote. Le temps de peaufiner la mécanique et les autres établissements devraient suivre…

    Parmi ces 26 pionnières, nous citons les écoles fondamentales communales de Hombourg et de Gemmenich-Moresnet.

    Une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 novembre 2017

  • L’Ecole communale de MORESNET ouvre grand ses portes… et vous invite à sa fête scolaire !

    Si, pour vos enfants, vous êtes à la recherche d’un établissement scolaire où convivialité, esprit de famille se conjuguent avec tolérance, respect et apprentissages scolaires…, alors nul doute que vous poursuivrez la lecture de cet article.

    En effet, c’est ce mardi 2 mai 2017, de 18h à 20h, que l’équipe éducative de l’école communale de Moresnet, située rue du Village, à côté de la salle « Le Viaduc », aimerait vous souhaiter la cordiale bienvenue à l’occasion d’une soirée « Portes Ouvertes ». 

    Vous et vos enfants aurez la possibilité de visiter les bâtiments scolaires et de rencontrer des enseignantes dynamiques et expérimentées, au service des enfants et à l’écoute des parents.

    Cette petite école de village accueille les enfants dès l’âge de 2 ans et demi et les accompagnera dans leurs apprentissages jusqu’à l’obtention de leur Certificat d’Etude de Base… un fameux parcours !

    La localisation de l’école, au cœur des 3 frontières, offre également une mixité culturelle et linguistique (français-allemand) où l’apprentissage d’une seconde langue se réalise de façon naturelle.

    Vous pourrez également découvrir l’école au travers de la fête scolaire « Fancy-Fair » organisée le dimanche 28 mai 2017, qui vous invite, dès 11h, à une balade familiale accessible à tous. Ensuite, vers 12h, barbecue, buffet de crudités et gâteaux maison, et dès 13h, ouverture des stands de jeux, de l’atelier maquillage et du château gonflable.

    Pour de plus amples renseignements, une représentante de l’actuel Comité des Parents se tiendra également à votre disposition afin de mieux vous éclairer au sujet des nombreuses activités organisées durant l’année scolaire.

    La Directrice et l’équipe éducative.

  • La Collège Notre-Dame a l’immense plaisir de vous inviter à une journée “Back to school – A la redécouverte du Collège Notre-Dame de Gemmenich”

    Ce sera pour vous l’occasion de retrouver vos camarades de classe, ou vos amis, et d’échanger vos souvenirs autour d’un verre et d’une petite restauration sucré/salé, le tout dans une ambiance musicale, décontractée et festive.
    Vous pourrez également, au cours de visites (en autonomie ou accompagnées), (re)découvrir le CND et ses nombreuses améliorations, témoins du dynamisme si caractéristique de notre école et (re)plonger librement dans l’ambiance des différentes époques du collège au travers d’une exposition  inédite de photos-souvenirs.
    Nous comptons sur vous pour diffuser l’événement autour de vous et, si vous êtes un ancien élève du CND, ainsi faire honneur à votre promotion.
    Nous nous réjouissons vivement de pouvoir vous compter parmi nous.
    Afin d’organiser au mieux cette journée, il est possible de s'inscrire par mail (cnd23avril@gmail.com).

  • Les sections de St-Joseph sauvées

    La Communauté française a perdu au Conseil d’État

    Victoire de l’Institut Saint-Joseph de Welkenraedt au Conseil d’État, contre la Fédération Wallonie- Bruxelles. La question était de savoir si la distance entre Saint-Joseph et le Collège Notre-Dame à Gemmenich, autre établissement de même caractère le plus proche, excédait 12 kilomètres. Si oui, les normes sont plus basses pour organiser certaines sections. Sinon, il faudrait à terme supprimer une section dans une école, pour limiter l’offre. Le GPS indiquait que non, estimait la FWB. Mais l’école objectait que des rues en circulation locale dans un des sens donnaient un résultat de 12,1 km, cotre 11,6 pour le retour.

    La FWB avait vérifié sur le terrain, compteur à l’appui. Et de fait, alors, on n’avait pas les 12 km fatidiques, ni dans un sens, ni dans l’autre. Mais c’était dû au fait que la place des Combattants était alors en travaux et qu’il avait fallu rendre des rues moins fréquentées plus accessibles dans le cadre des déviations.

    (D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 12 décembre 2016)

  • À St-Joseph, section menacée à cause du GPS

    Étonnant dossier que celui qui a été récemment plaidé au Conseil d’État : l’Institut Saint- Joseph de Welkenraedt y attaque la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) pour une histoire de calcul de trajet via GPS. Mais l’auditeur, dont l’avis est suivi dans la plupart des cas, a recommandé de donner raison à l’école.

    Capture d’écran 2016-11-22 à 10.36.13.pngSaint-Joseph Welkenraedt contre la FWB : c’est une étonnante histoire avec comme pomme de discorde le maintien ou la suppression de la section d’une section technique de qualification à l’établissement welkenraedtois. La réglementation prévoit qu’il faut un certain nombre d’élèves et au moins 12 kilomètres entre un établissement et l’école de même caractère la plus proche pour conserver ce type de section dans une région à la densité supérieure à 250 habitants au km 2 . L’objectif est d’éviter une concurrence trop forte entre écoles, quels que soient leurs réseaux. Or, la FWB a recalculé les distances entre Saint-Joseph Welkenraedt et Notre-Dame Gemmenich. Le GPS a alors livré un verdict paraissant condamner, ou en tout cas gravement menacer, la section de l’école.

    Pour Saint-Joseph, explique-t-on au cabinet de la ministre Marie-Martine Schyns, la norme du maintien du 3e degré technique de qualification (ndlr : soit pour les dessinateurs ou dessinatrices en construction) est fixée à 20 élèves. Or, il y en avait 16 en janvier 2014 et 19 en janvier 2015. Dans ces conditions, la section aurait dû fermer le 1er janvier 2015 ou solliciter une dérogation. Ce qui a été fait et a permis d’obtenir un maintien temporaire. Heureusement, le 15 janvier, le chiffre était atteint, avec 23 élèves. « Par contre, souligne-t-on au cabinet de la ministre Schyns, la norme de 25 élèves (et non de 20) pour le 2e degré technique de qualification (en construction) n’était pas atteinte ni au 15 janvier 2015 (23 élèves), ni au 15 janvier 2016 (17 élèves). » Néanmoins, « une dérogation a été demandée et obtenue » pour 2016- 2017.

    Saint-Joseph est entre-temps passé à la contre-offensive, contestant les calculs de distance de la Fédération. Car si dans un sens le parcours est long de 11,6 km, dans l’autre, il atteint 12,1 km, souligne Marie Vastmans, avocate de l’école. D’où vient cette différence ? Du fait que dans un sens, on ne peut en théorie emprunter certaines routes mises en circulation locale, du côté de la rue des Myosotis, non loin du Centre culturel de Welkenraedt.

     

    Lire la suite

  • Avenir politique assuré à Plombières

    La salle du Conseil communal de Plombières était trop exiguë, ce mardi 11 octobre, pour accueillir le très nombreux public, venu assister à la séance d’installation du Conseil communal des Enfants.

    En effet, 16 nouveaux jeunes conseillers ont prêté serment devant le Bourgmestre, Thierry WIMMER, pour intégrer ce Conseil des Enfants.  Celui-ci est donc composé, pour cette session 2016-2017, de 10 conseillers et 11 conseillères représentant les 7 écoles primaires de l’entité.

    Les nouveaux candidats élus à l’issue du scrutin du 29 septembre dernier sont particulièrement enthousiastes et augurent une année pleine de projets ambitieux.  L’animateur, Monsieur Raymond ESSER, n’en est que plus motivé aussi.  C’est pourquoi la prochaine réunion est déjà programmée pour le 20 octobre afin de choisir les premiers travaux qui seront lancés d’emblée.

    Ces jeunes auront la possibilité d’apprendre le fonctionnement d’une administration tout en découvrant leur commune, ses atouts, ses forces et ses besoins bien évidemment.

    Bon vent !

  • Visite du Viaduc de Moresnet par les écoles

    Le viaduc de Moresnet célèbre son 100e anniversaire ce week-end. Ce vendredi, 220 élèves des écoles de l’entité de Plombières ont participé à des ateliers leur racontant l’histoire du viaduc.

  • Achat d’un terrain pour la nouvelle école de Hombourg

    L’actuelle école de Hombourg, peu fonctionnelle

    Le dossier concernant la construction d'une nouvelle école à Hombourg est sur les rails. Le conseil communal a approuvé, jeudi soir, l'acquisition par voie d'expropriation de la parcelle, rue de Sippenaeken, sur laquelle le nouvel établissement devrait voir le jour d'ici quelques années. « On espère obtenir des subsides le plus tôt possible. Mais à mon avis, le nouveau bâtiment ne devrait pas sortir de terre avant 4 ou 5 ans », explique le premier échevin, Hubert Duyckaerts. Si l'échevin ne se fait pas d'illusions quant à la construction rapide de l'établissement, c'est que le projet est au centre des discussions depuis plusieurs années déjà.

    2 EUROS LE M2

    « On en parle depuis longtemps. On a pensé à la restauration du bâtiment de l'actuelle école, qui n'est pas très fonctionnel, puis on a cherché le terrain adéquat », ajoute Hubert Duyckaerts. C'est donc rue de Sippenaeken, sur des terres agricoles, que l'école verra le jour. « Le terrain appartient à plusieurs membres d'une même famille. Le receveur a proposé un prix d'acquisition de 37.900 euros, soit environ 2 euros le mètre carré, pour ce terrain. Mais les propriétaires refusent de le céder pour ce prix ». C'est donc via une expropriation pour cause d'utilité publique que la commune devrait acquérir ce terrain. La procédure risque de durer plusieurs mois.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 juillet 2016

  • Un peu, beaucoup, à la folie... pas du tout

    Un peu, beaucoup, à la folie… pas du tout ! d’après « Ils s’aiment » de Pierre Palmade et Muriel Robin au Collège Notre-Dame de Gemmenich
     
    Isabelle et Martin se marient pour le meilleur et pour le pire - surtout le pire dirait Martin.  Ils s’aiment, certes, mais certains sujets ont le don de rapidement mettre le feu au poudre. La mère, le beau-père, la BM, le foot, le meilleur ami : il vaudrait mieux ne pas en parler, mais c’est plus fort qu’eux… pour le plus grand plaisir du public. Car, dans l’art de la dispute, Isabelle et Martin sont passés maîtres et c’est absolument hilarant de les voir se chamailler avec tant de mauvaise foi.  
     
    Les jeunes talents de rhéto du Collège Notre-Dame se réjouissent de vous accueillir nombreux les samedi 19 mars à 20h00 et dimanche 20 mars à 17h00.  Venez vous amuser et applaudir leurs premiers pas sur les planches dans une comédie drôle et féroce. Vos zygomatiques vous en seront reconnaissants !
     
    Renseignements au 087/78 52 97.