Faits divers

  • Sérieusement blessé suite à un accident

    Capture d’écran 2018-09-15 à 08.18.52.pngUn accident de la circulation s’est produit ce vendredi matin vers 5 h 30 rue Mitoyenne à Welkenraedt. Une voiture a percuté un poteau. Un habitant de Plombières, sérieusement blessé, a été évacué vers l’hôpital d’Aix-la-Chapelle.

    Un expert automobile s’est rendu sur place pour tenter de déterminer les causes de cet accident. En effet, la rue Mitoyenne est en ligne droite. « Il est difficile de savoir pourquoi le conducteur a perdu le contrôle. On espère qu’il pourra en dire plus sur les circonstances qui ont mené à cet accident », indique Jacques Maton, commissaire à la zone de police du Pays de Herve.

  • Le conducteur impliqué dans le crash mortel de l’E40 sera libéré sous caution de 15.000 €

    La chambre du conseil de Verviers a permis vendredi la libération sous caution d’un Serbe de 41 ans, résidant en France. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt pour homicide involontaire pour avoir causé un accident mortel sur l’E40 dimanche soir, à hauteur de Battice. Francis Groffy, un Calaminois de 56 ans, natif de Moresnet, passager de l’autre véhicule est décédé des suites de ses blessures.

    Un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 septembre 2018.

    Faire-part de décès de M. Francis GROFFY

     

  • Un tracteur accroche la façade d’une maison à Verviers

    Un accident peu commun s’est produit ce mardi matin, aux alentours de 6 h 30, dans la rue de Rechain à Petit Rechain, sur la commune de Verviers. Un tracteur qui tirait une remorque s’est accroché à la façade d’une habitation. L’engin agricole a voulu quitter la rue du Midi, très étroite et dont le passage est interdit aux plus de 2,5 tonnes, pour emprunter la rue de Rechain.

    Le résultat n’a pas manqué d’attirer l’attention des habitants du quartier. La remorque du tracteur a embouti la façade d’une habitation. « Toute la maison a tremblé et des pierres se sont descellées », indique une Joëlle Vanwissen qui habite juste en face de l’entrée de la rue du Midi. D’après les pompiers, la stabilité du bâtiment ne semble pas avoir été compromise dans l’incident. Par contre, l’énorme tracteur a bloqué la circulation pendant un bon moment, le temps de se dépêtrer de cette situation.

    Une situation malheureusement récurrente que dénonce Joëlle Vanwissen. « Il y a tous le temps des camions, des autocars et des tracteurs bien trop lourds et trop larges qui empruntent cet accès même s’il leur est interdit. Les longs véhicules sont toujours obligés de rentrer dans notre propriété pour pouvoir manœuvrer. Ici le tracteur empiétait sur toute la route et même sur le trottoir. Parfois on est obligé d’aller sonner chez les gens pour qu’ils bougent leur voiture bien stationnée pour que certains véhicules puissent passer », exulte cette riveraine qui dit être déjà allée se plaindre à plusieurs reprises auprès des services de la ville. « Qu’on adapte les véhicules à la voirie ou bien qu’on élargisse cette voirie. Ça fait 14 ans qu’on parle d’un plan d’élargissement et ça n’avance pas », conclut amèrement Joëlle Vanwissen. 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 12 septembre 2018.

  • Double meurtre : bel hommage à Lucie et Valérie Leisten

    C’est ce lundi que les proches de Lucie et Valérie Leisten ont dû dire adieu aux deux femmes, mortellement poignar- dées mercredi dernier dans le restaurant le Ramier à Mores- net. Lors d’une cérémonie poi- gnante, des amis et de proches de la famille ont pris la parole pour dresser leur portrait et rendre hommage à la mère et sa fille.

    D'un article de F.P. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 août 2018.

     
  • Le meurtrier du petit Nicky est déjà passé par La Calamine

    Où est Jos Brech, l’homme le plus recherché par les policiers en Europe ? Le meurtrier de Nicky Verstappen (11 ans), confondu par les analyses ADN, a disparu depuis le 20 février? La dernière fois qu’il s’est connecté sur internet, c’était le 23 mai. Nous avons découvert qu’il se promenait très souvent en Wallonie, une région qu’il apprécie fortement.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE du 25 août 2018.

    La traque vient de prendre fin. Peut-être cette capture permettra-t-elle aux parents du malheureux Nicky d’obtenir enfin les réponses aux questions qu’ils se posent depuis de si longues années...

  • «Jamais vu un geste déplacé envers Valérie»

    Au lendemain de la tuerie qui a coûté la vie à Valérie Leisten et sa maman au restaurant « Le Ramier », la colère et l’incompréhension règnent chez les proches de la famille Leisten. Valérie avait porté plainte à plusieurs reprises contre son ex, Michel Gijsens. Si plusieurs Plombimontois semblent penser que la police aurait pu empêcher un tel drame, ce n’est pas l’avis du parquet qui a suivi de près toutes les plaintes de Valérie. Si la situation avait été tendue entre eux, leurs difficultés semblaient avoir été aplanies. La fille de la nouvelle compagne de Michel Gijsens témoigne en ce sens.

    Une information de VICTORIA MARCHE sur l'édition digitale de LA MEUSE VERVIERS du 24 août 2018.

  • Deux clients grièvement blessés

    « Il y a deux blessés graves. Les jours de l’un d’eux sont toujours en danger, le second est grièvement blessé mais son pronostic vital n’est pas engagé. Ce sont tous les deux des clients du restaurant », indique le parquet.

    Parmi les clients blessés, Marcel, une septantaine d’années, un habitué du restaurant et qui habite en face, dans le même bâtiment que le meurtrier. Habitué du Ramier, il s’y rendait tous les jours pour boire son petit café.

  • Un triple meurtre en 2007

    Capture d’écran 2018-08-24 à 07.49.57.pngDans la commune de Plombières, la tragédie de ce mercredi soir à Moresnet-Chapelle aura immanquablement fait penser à un autre triple homicide, survenu en 2007 à Hombourg. Soit dans la même commune, à moins de 10 km de Moresnet-Chapelle seulement. Trois personnes aussi avaient été tuées et également à l’arme blanche.

    C’est le 25 octobre 2007, soit il y a près de 11 ans, que Bruno Werner, un ressortissant allemand habitant Hombourg, appelait les secours après avoir commis l’irréparable. L’homme avait tué sa femme Irène et ses deux enfants Borbe et Helena à coups de hache, avant de bouter le feu à l’habitation familiale. Il avait asséné dix coups de hache à sa femme et autant à sa fille, et trente à son fils !

    Bruno Werner avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre, avec préméditation de son épouse et de ses enfants Borbe et Helena, âgés respectivement de 17 et 19 ans, en 2012.

  • Michel Gijsens et Valérie Leisten avaient eu des problèmes mais la situation semblait s’être apaisée

    Au lendemain de la tuerie qui a coûté la vie à Valérie Leisten et sa maman au restaurant « Le Ramier », la colère et l’incompréhension règnent chez les proches de la famille Leisten. Valérie avait porté plainte à plusieurs reprises contre son ex, Michel Gijsens. Si plusieurs Plombimontois semblent penser que la police aurait pu empêcher un tel drame, ce n’est pas l’avis du parquet qui a suivi de près toutes les plaintes de Valérie. Si la situation avait été tendue entre eux, leurs difficultés semblaient avoir été aplanies.

    Des informations de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE du 24 août 2018.

  • Registre de condoléances

    Capture d’écran 2018-08-24 à 07.56.21.pngSuite aux événements tragiques qui se sont déroulés à Moresnet-Chapelle, la Commune de Plombières tient à informer les citoyennes et citoyens qu’un registre de condoléances est mis à disposition à l’accueil de la Maison communale de Plombières, Place du 3ème Millénaire.

    Ce registre est destiné à recueillir les condoléances ou messages de soutien aux familles des victimes et sera accessible du vendredi 24 au jeudi 30 août 2018 aux heures d’ouvertures de l’Administration communale, à savoir du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00, le lundi de 14h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 10h45.