Folklore

  • Trois jours pour célébrer la Saint-Patrick

    Boulettes et Guinness au fût. Musique irlandaise.

    Tout ce qu’il faut pour faire la fête comme en Irlande.

  • Jean-Pierre NIX, Roy de la Société Saint-Etienne

    Jean-Pierre NIX est le Roy 2017 de la Société de Tir Saint-Etienne.

  • Marc VANDERHEYDEN, Roy de la Sainte-Barbe

    La Société de Tir Sainte-Barbe communique :
    Vendredi 4 août en ouverture de la kermesse de Montzen, notre société a sacré son nouveau Roy. C'est Marc Vanderheyden qui s'est attribué le titre à 23.20 hrs après 331 coups. Marc est un de nouveau membre, en effet il fait partie de notre société depuis le 20/05/16. 4 membres restaient en concurrence pour s'attribuer le titre. Le titre au Roy des hôtes a vu Dany Bergmann remporter le panier garni parmi 28 participants.

     

  • Tir au Roy de la Société Sainte-Barbe

    Comme de coutume, la société Royale de tir Sainte-Barbe de Montzen organise son tir au Roy annuel sur le parking du café « La Chope », le vendredi 4 août juillet 2017 à partir de 19.00 hrs.

    A partir de 19.30 hrs, nous organisons un tir à l’oiseau pour les invités auquel toute la population, peu importe le village, peut participer. Celui qui abattra l’oiseau remportera un panier garni. La participation à ce tir n’engage personne envers notre société, c’est seulement pour l’amusement.

    Invitation cordiale à tous.

    Le dimanche 6 août 2017, après la procession, nous organisons un petit Früschoppen très convivial dans le chapiteau situé sur le parking du café de « la Chope » près de l’église.

  • LE bal de la kermesse de Hombourg

    Le Président de la Société Royale de tir St-Brice précise que c'est sa société qui organise LE bal de la kermesse, parmi toutes les autres animations de la célèbre kermesse du village.

  • Le 300e anniversaire de la Société Saint-Etienne au JT le 18 juillet 1962

    Capture d’écran 2017-07-16 à 08.36.06.png


    http://www.sonuma.be/archive/concours-de-tir-à-la-carabine-à-montzen

    (cliquez pour l'image MEDIA pour ouvrir le fichier)

    Une découverte d'un membre de la Société Saint-Etienne de Montzen publiée sur Facebook: Sélim Sasson, journaliste à cette époque, commence le reportage en situant Montzen dans les Fourons.

    Lire la suite

  • Tir au Roy de la Société de Tir Saint-Brice

    La Royale Société de Tir Saint-Brice annonce son tir du Roy de ce dimanche 2 juillet 2017 à partir de 16 heures au stand devant la salle St-Brice à Hombourg.

  • Nouveau Roy à la Société Royale St-Brice Hombourg

    L'oiseau a donné du fil à retordre aux 10 tireurs mais ne rend l'âme au 337ème coup par Benoît Johnen proclamé nouveau Roy de la St Brice Hombourg. Du côté de la perche des jeunes, c'est Louis Deswysen qui succède à Antoine Corman et est proclamé Prince de tir de la société jubilaire. Il aura fallu 344 coups portés par 8 tireurs acharnés pour y parvenir.

    (Photo de  Jacky Jägers)

  • La société de tir Saint-Brice fête ses 425 ans !

    C'est en 1591 qu'a été créée la société royale de tir Saint-Brice de Hombourg. A l'époque, elle n'était pas encore une société de tir mais bien une confrérie qui portait armes. Pour marquer le coup, de nombreuses festivités sont organisées tout au long de l'année. L'une d'entre elle est le challenge de tir du 425e anniversaire qui s'est déroulé samedi au stand Heidkopf de La Calamine. 

  • "Clabatter" ici, "caquiat" dans le Jura suisse

    A Hombourg, (mais aussi ailleurs dans l’entité de Plombières) , l’usage des « clabatter » (nom francique des crécelles) est toujours vivant et a lieu depuis la fin du « Gloria » à la messe du jeudi-saint, jusqu’au début du « gloria » à la messe de la vigile pascale.

    Les acolytes remplacent pendant cette période l’usage des sonnettes (par exemple à la consécration) par celui des crécelles. 

    En effet les sonnettes sont supposées se rendre aussi à Rome comme les cloches dans la tradition populaire et c’est pourquoi elles sont muettes durant cette période et remplacées par les crécelles.

    Françoise Lempereur de l'Université de Liège a mené des études au sujet de cette tradition dans toute la Wallonie et il faut avouer qu'elle disparaît très vite. Ainsi, dans l'arrondissement de Virton, 33 paroisses sur 74 avaient encore plus ou moins maintenu la tradition en 2005. Hélas, voulant actualiser les données récoltées, elle a refait du terrain et a constaté alors qu'une seule de ces 33 paroisses connaissait encore plus ou moins la coutume.

    La tradition existe aussi dans le village du Jura suisse de Châtillon où un artisan fabrique encore l'instrument (photo).