Football

  • Matchs du week-end

    P2C

    Trois Frontières - La Calamine B (samedi à 19 heures 30)

    Hombourg - Sart (dimanche à 14 heures 30)

    Matchs remis en P4G.

  • Simon Michel jouera son dernier match avec Sart contre Hombourg

    Auteur du premier but face à Recht ce dimanche, le Sartois Simon Michel a peut-être bien marqué pour la dernière fois de la saison. D’ici quelques jours, il s’envolera, dans le cadre de ses études, pour le Brésil. Il espère, qu’à son retour, Sart sera en P1, pour revivre le derby face à son ancien club, Ster-Francorchamps.

    D'un article de LOÏC MANGUETTEà lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 janvier 2019.

     

  • Message d'un supporter aubelois

    Bonjour Xavier,
     
    J'ai pris du plaisir à lire le message paru sur  le  blog Plombières.
     
    Quand un joueur quitte  un club, ce départ laisse un vide et pourtant, dans  ta situation, les raisons de ton départ sont multiples, les unes  plus  importantes que  les autres. Peut-être que sans  le verre dans le  nez rien ne se  serait passé. Au travers de ton message, de fortes qualités apparaissent:  ton honnêteté  en avertissant  le club d'Aubel suffisamment tôt.  Ce fait dépasse le caractère sportif : il rejoint  plus  l'humain. L'amour du terroir  hombourgeois  apparaît plusieurs fois : vouloir donner  plus d'ambition à l'équipe première, recréer une ambiance au sein du club, faire confiance  aux  anciens... Tu as raison d' affronter ce défi en t'associant à ton cousin. Donc,  un projet qui fera appel à toutes tes qualités, à ton expérience. Tu seras sur le terrain avec tes équipiers , plongé dans le  même bain, celui de la victoire. Mais la  phrase que  j'ai appréciée, c'est quand  tu écris que  tu veux rendre à ton club hombourgeois ce qu'il t' a apporté. Félicitations de revenir  à tes racines sportives.
    Bonne chance pour la saison prochaine. Xavier, n'oublie pas que tu ne seras à Hombourg qu'en juillet, août. Avant cela, Aubel compte sur toutes tes compétences de gardien.
     
    P.Bour

  • Luc Sluysmans : « Je ne me voyais pas en P3 »

    Luc Sluysmans, actuellement en place à Hombourg, ne fera pas une seconde pige la saison prochaine. Arrivé à la surprise générale cette saison, il a été mis au courant de la non-reconduction de son contrat ce mardi soir, lors d’une réunion avec les dirigeants après l’entraînement. « Ils ont un beau petit projet qu’ils veulent mettre en place. Puis je ne me voyais pas coacher en 3e provinciale », note l’ancien T1 de La Calamine. Mais il restera jusqu’à la fin de la saison. Même s’il sait que ce sera compliqué de se sauver. « On n’a plus notre sort entre les mains .», Mais tant que c’est mathématiquement possible, il y croira.

    Quant à savoir ce qu’il fera l’an prochain...

    « Je n’en ai aucune idée. Je ne vais contacter personne mais plutôt me concentrer sur la suite pour essayer de sauver le club ». 

  • Xavier Stassen (Aubel) de retour à Hombourg pour être joueur-entraîneur

    Xavier Stassen et son cousin, Philippe Stassen, veulent relancer le club qui descendra sans doute en P3

    « J’ai envie de rendre au club ce qu’il m’a donné ». C’est par ces mots que Xavier Stassen, actuel gardien de but à Aubel, nous dévoile le projet qu’il mûrit depuis quelques semaines avec Philippe Stassen. Les deux cousins seront à la tête de Hombourg la saison prochaine ! « Moi, je serai joueurentraîneur, alors que Philippe, affilié au club et qui a joué pendant plusieurs années, sera lui plutôt entraîneur-joueur », confie Xavier Stassen.

    AVEC DES PINTES DANS LE NEZ

    Ce projet un peu fou est en fait né autour d’un mange debout, en fin de soirée, avec quelques pintes dans le nez. Thomas Schnackers, amis des deux cousins et actuel capitaine d’Hombourg, lance l’idée d’un retour au bercail de Xavier, parti voici deux ans à Malmedy, puis Aubel cette saison. « On en a parlé comme ça, puis l’idée a germé et on s’est dit pourquoi pas. Avec tout le respect que j’ai pour les coachs qui sont passés à Hombourg depuis deux ans, ils ne sont pas du cru et ne peuvent, je pense, pas comprendre la mentalité hombourgeoise qui est à part », commente le gardien de but.

    RETROUVER L’ENVIE

    Selon lui, ce qui manque à cette équipe, c’est retrouver l’envie de gagner, de se battre sur le terrain. C’est ce qui faisait la force d’Hombourg par le passé et qui s’est un peu perdu ces dernières années. « Honnêtement, ce n’est pas facile de voir les copains et même mon papa, qui est président, chaque fois jouer la descente ces dernières années. On veut remettre le navire à flot », avoue-t-il.

    Mais le défi est de taille. Les deux cousins n’ont jamais entraîné d’équipe première et seul Philippe a entraîné des jeunes. « Mais on a appris de nos coachs durant notre carrière. J’ai 11 ans d’expérience derrière moi et je compte me servir de ce que j’ai appris. De son côté, Philippe a un cousin qui travaille au Standard, il va aller voir le préparateur physique afin de mettre un plan d’entraînement au point », précise Xavier Stassen qui sait qu’il s’agit là d’un pari. « On est jeunes (ils vont tous les deux avoir 30 ans, ndlr), on a peu d’expérience, mais on est motivés et chauds. Et c’est important ».

    AVEC DES JOUEURS DU CRU

    C’est en tout cas un beau pari pris par le club d’Hombourg avec le retour à la maison d’un des enfants du club. Les futurs coachs doivent encore discuter de l’effectif mais Thomas Schnackers sera de la partie. « Pour le reste, on compte sur tous les Hombourgeois, mais aussi les joueurs qui sont là depuis plusieurs années et qui ont la mentalité du club. Si on n’arrive pas à les convaincre avec un projet comme ça, alors c’est foutu », souffle le futur T1 qui espère qu’Hombourg se sauvera en P2 mais qui s’attend tout de même à la 3 e provinciale. « Mais avec un projet ambitieux » ! -

    LOÏC MANGUETTE (AVEC O.D.) dans LA MEUSE VERVIERS du 10 janvier 2019

     

  • Hombourg s’offre le droit d’y croire

    Hombourg prend sa revanche sur Verviers et n’est pas encore en P3

    On l’avait annoncé, la seule façon pour Hombourg de croire encore au maintien, malgré leur dernière place, était de gagner face à l’Étoile Verviers. « Le match fut loin d’être évident, mais on a pris notre revanche par rapport au match aller. Sans ça, même si mathématiquement, ce n’était pas perdu, je savais qu’on allait avoir dur », confie Luc Sluysmans, le T1. Mais cette victoire leur permet de revenir à 4 points du CS Verviers et 5 de l’Étoile Verviétoise. « Je pense que la descente se jouera à nous trois. C’était donc important de rester dans la course. Ça va nous permettre de rester concerné durant la trêve et, je l’espère, de faire une bonne préparation ».

    D'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2018.

  • On a retrouvé Merlina en P1 Limbourg

    Capture d’écran 2018-12-19 à 08.23.04.pngL'affaire Merlina a secoué l’actualité régionale pendant une bonne partie de l’année 2017. Derrière cette affaire, un joueur : Vincent Merlina. Appartenant toujours à Milanello (devenu depuis Houtain-Milanello), l’attaquant évolue cette saison à Vlijtingen, en P1 limbourgeoise, où il s’épanouit dans un environnement qu’il juge plus sérieux.

    Bref rappel des faits : en fin de saison 2016-2017, Minerois porte plainte contre Vincent Merlina, joueur de Milanello mais non affilié au club. S’en suit alors de longues procédures et un début de championnat retardé, pour finalement commencer avec 18 équipes au lieu de 16 en P1.

    Si extra-sportivement, cette affaire a marqué le joueur de 21 ans, sportivement il vient de connaître deux saisons compliquées. Après avoir dû quitter Milanello, Vincent s’est retrouvé à Hombourg, où l’aventure a tourné court.

    « C’est parti en cacahuète et j’avoue que j’ai eu peur de ne pas retrouver de club pour cette saison. Je pensais aller jouer en P4 avec des copains », confie Vincent Merlina, qui a ensuite eu l’opportunité de s’engager à Vlijtingen, pensionnaire de P1 limbourgeoise. « J’ai rencontré les dirigeants via des connaissances et j’ai effectué un test qui a plu au coach. L’entraîneur est jeune, il a des ambitions et il entraînait d’ailleurs l’an passé les U15 de Genk. J’ai tout de suite aimé la structure du club. Tout est plus sérieux par rapport à notre P1. Par exemple, à l’entraînement tout le monde est habillé de la même façon. Les terrains sont des billards et au niveau de l’intensité, c’est autre chose. Notre club ne ferait pas tache en D3 Amateurs, j’ai d’ailleurs l’impression d’évoluer au niveau national. Les mentalités sont différentes, les gens ne crient pas sans cesse au bord du terrain. »

    D'un article de MAXIME HENDRICK à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 décembre 2018.

  • 2 victoires en P2C

    P2C

    Franchimont - Tr. Frontières : 1 - 2

    Etoile Verviétoise - Hombourg : 3 - 4

     

    P4G

    Tr. Frontières B - Malmundaria B : 1 - 1

    Spa* - Hombourg B : 6 - 0

     

  • Passé de la P3 à la P1, Hombourg pourrait faire le chemin inverse

    Hombourg joue un match à 6 points ce week-end face à l’Étoile Verviétoise. Si les Hombourgeois ne gagnent pas, la P3 se profilera tout doucement. Une situation que Simon Loozen, l’un des cadres, vit mal.

    Un article de LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 décembre 2018.

  • Les matchs de ce dimanche à 14 heures 30

    P2C

    Franchimont - Trois Frontières 

    Etoile Verviers - Hombourg 

    P4G

    Trois Frontières B - Malmundaria B

    Spa Hombourg B