Moresnet

  • Le conducteur impliqué dans le crash mortel de l’E40 sera libéré sous caution de 15.000 €

    La chambre du conseil de Verviers a permis vendredi la libération sous caution d’un Serbe de 41 ans, résidant en France. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt pour homicide involontaire pour avoir causé un accident mortel sur l’E40 dimanche soir, à hauteur de Battice. Francis Groffy, un Calaminois de 56 ans, natif de Moresnet, passager de l’autre véhicule est décédé des suites de ses blessures.

    Un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 septembre 2018.

    Faire-part de décès de M. Francis GROFFY

     

  • Décès de Monsieur Alain SIMONS, époux de Madame Béatrice HICK

    La famille annonce le décès de Monsieur Alain SIMONS, époux de Madame Béatrice HICK, né à Moresnet le vendredi Capture d’écran 2018-09-12 à 10.26.26.png6 mai 1966 et décédé à Montzen le mardi 11 septembre 2018 à l'âge de 52 ans.

    Le défunt repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où la famille reçoit les visites jeudi 13 et vendredi 14 septembre 2018 de 17 à 19 heures

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Etienne de Montzen le samedi 15 septembre à 10 heures.

  • INFRABEL vous invite

    N.B. L'adresse internet mentionnée sur l'affiche est fausse. Voici la bonne.

    Infrabel participe pour la 2e année consécutive aux Journées du Patrimoine, le dimanche 9 septembre prochain de 10h à 17h. A cette occasion, Infrabel ouvrira  :

    Capture d’écran 2018-09-06 à 09.55.57.png

    • Le pont de Buschhausen et le tunnel de Botzelaer – Rue de la Calamine (à l’intersection avec Buschhausen) à 4850 Plombières
      Ces deux ouvrages d’art, situés sur la ligne 24, sont uniques en leur genre. Le pont de Buschhausen par la présence d’une route et de deux voies de chemin de fer qui se croisent. Le tunnel de Botzelaer par son concept de voies mariées : une 3e voie est posée à cheval sur la première afin de faire passer le transport encombrant.

     

    Ce pont, appelé bifurcation à l’anglaise, et ce tun- nel sont tous les deux situés sur la ligne 24 à 3,5 km l’un de l’autre. Le pont est unique en son genre par la présence d’une route et de deux voies de chemin de fer qui se croisent. Quant au tunnel, son concept de voies mariées est particulier : une 3e voie est po- sée à cheval sur la première afin de faire passer le transport encombrant. Venez découvrir ces deux ouvrages d’art en circulant sur les différents étages du pont et dans le tunnel et faites-vous transporter d’un site à l’autre par un autorail.

    Ouverture : dim. de 10h à 17h / Animation : expo /Enfants : atelier / Petite restauration.

    Buschhausen), 4850 Plombières

    info@infrabel.be

    ou julie.bourgoignie@infrabel.be 

    www.infrabel.be

    Infrabel

    02 525 22 38 ou 0478 21 33 00 

    Les Journées du Patrimoine en Wallonie célèbrent cette année leur 30e anniversaire. Ces Journées donnent l’occasion de découvrir des sites uniques, pas toujours ouverts au grand public, et permettent surtout de mettre à l’honneur leur histoire.

    Journées du Patrimoine

    VISITES GRATUITES ET ANIMATIONS

    Outre les visites gratuites, vous pourrez aussi profiter sur les différents sites de nombreuses activités, pour les grands comme pour les plus jeunes.

    Vous pourrez également parcourir librement chaque site et découvrir le monde ferroviaire, ses métiers et son histoire au travers de démonstrations et d’explications données par notre personnel.  

  • Muytjens prend la tête du championnat

    Les semaines se suivent et, heureusement, se ressemblent pour Olivier Muytjens. Tout auréolé de sa victoire il y a une quinzaine de jours lors de la 5e manche VLN, le pilote de Moresnet a remis le couvert ce week-end. En y ajoutant la manière… « Nous avons obtenu la pole position lors des qualifs du samedi », explique Olivier. « De plus, avec un chrono de 9 minutes et 40 secondes, nous avons battu l’ancien record d’une Toyota GT86 sur la Northschleife. Le week-end commençait on ne peut mieux… »

    Sur la ligne de départ, Jacques Derenne réalisait une bonne prestation mais ne pouvait empêcher la fougue de plusieurs concurrents. Aussi, il ramenait la Japonaise en 3e position à l’issue de son relais. Juste derrière, Brody gagnait une place avant que Speed Oli ne prenne place dans le baquet pour tenter de ramener la GT86 sur la plus haute marche du podium. « Je n’ai commis aucune faute mais ma tâche a été quelque peu facilitée par le fait que la Subaru de tête est rentrée aux stands, victime d’ennuis techniques. Un fait de course qui nous ouvrait une voie royale vers la victoire, la 2e en moins de 15 jours… »

    NEUF POINTS D’AVANCE

    Leaders avant le départ de cette 6e manche, Schrick et Gravis devaient ‘se contenter’ de la 5e place finale ce week-end. Ce qui décuplait davantage la joie du team d’Olivier Muytjens. « Il reste 3 courses à disputer et nous comptons à ce jour 9 points d’avance sur nos plus proches adversaires. Un retournement de situation en 2 épreuves qui nous place en position idéale pour aller chercher le titre. Mais restons prudents. On a déjà connu notre lot de soucis en début de saison. On n’est pas à l’abri mais on espère bien avoir mangé notre pain noir… » Prochaine épreuve le 22 septembre. 

    ERTRI dans LA MEUSE VERVIERS du 4 septembre 2018.

  • Kermesse à Moresnet les 31 août, 1 et 2 septembre

    Soirée DJ, Concert live et Moresnet, comme avant

    La kermesse débutera le vendredi dès 21h. avec une soirée DJ avec la participation de BI’CUE, DJ Ken et Mütze. Prix d’entrée à 7€, cartes en prévente à 5 €. Les points de prévente sont la librairie « Grignard » à Moresnet, le « Press Shop » à la Calamine et le « Pub Grain d’Orge » à Hombourg. Cette soirée est interdite aux jeunes de moins de 16 ans.

    Le samedi soir un concert live aura lieu dès 20.30 h. dans le chapiteau. Trois groupes régionaux se présenteront à vous. La soirée débutera avec un concert de « Romy Conzen » suivi par le groupe « Claess » et en apothéose vous aurez le plaisir de découvrir « Novotones ».  

    Vous pourrez acquérir des cartes en prévente au prix de 8 € et de 10 € à la caisse. Les points de prévente sont la librairie « Grignard » à Moresnet, le « Press Shop » à la Calamine et le « Mini-Market » à Gemmenich.

    Le dimanche une nouvelle activité aura lieu dans le village. L’intitulé est « Moresnet, comme avant ! ». Comme le nom l’indique nous retournerons au bon vieux temps.

    La journée débutera à 09h30 par la Messe du SR Comité des Fêtes Moresnet. Ensuite, à 10h30, un cortège des sociétés aura lieu à travers le village.

    C’est à partir de 10h45 que tout le village pourra se rassembler autour d’un verre dans une ambiance chaleureuse dans le parc communal pour y passer quelques heures de Frühschoppen animé par la Royale Harmonie de Moresnet et par les « Boulets du canon ».

    A 13h30, débuteront les jeux inter-quartiers à l’ancienne. Ce sera l’occasion de supporter les diverses équipes des quartiers moresnetois dans des compétitions de jeux anciens et de nouer ou renouer des liens entre voisins.

    Une petite restauration sera proposée pendant toute la journée.

  • «Jamais vu un geste déplacé envers Valérie»

    Au lendemain de la tuerie qui a coûté la vie à Valérie Leisten et sa maman au restaurant « Le Ramier », la colère et l’incompréhension règnent chez les proches de la famille Leisten. Valérie avait porté plainte à plusieurs reprises contre son ex, Michel Gijsens. Si plusieurs Plombimontois semblent penser que la police aurait pu empêcher un tel drame, ce n’est pas l’avis du parquet qui a suivi de près toutes les plaintes de Valérie. Si la situation avait été tendue entre eux, leurs difficultés semblaient avoir été aplanies. La fille de la nouvelle compagne de Michel Gijsens témoigne en ce sens.

    Une information de VICTORIA MARCHE sur l'édition digitale de LA MEUSE VERVIERS du 24 août 2018.

  • Décès de Madame Valérie LEISTEN

    Capture d’écran 2018-08-24 à 12.35.56.pngLa famille annonce le décès de Madame Valérie LEISTEN, née à Verviers le dimanche 29 juin 1975 et décédée à Moresnet le mercredi 22 août 2018 à l'âge de 43 ans.

    La défunte repose au Funérarium HAUSMAN, Rue de l'école 51b  à Welkenraedt où les visites sont attendues samedi et dimanche de 17 à 19 heures.

    Valérie Leisten et sa maman, Lucie Brandt, seront toutes deux incinérées ce lundi.

    Les funérailles des deux Plombimontoises se tiendront ce lundi 27 août, à 10 h 30, à l’église de Welkenraet d’où était originaire Lucie Brandt.

    Une veillée d’adieu aura lieu à l’église paroissiale de Welkenradt ce dimanche, de 17 à 19 heures.

    Faire-part.

     

  • Décès de Madame Lucie BRANDT, épouse de Monsieur José LEISTEN

    Capture d’écran 2018-08-24 à 12.22.21.pngLa famille annonce le décès de Madame Lucie BRANDT, épouse de Monsieur José LEISTEN, née à Welkenraedt le dimanche 20 juin 1954 et décédée à Moresnet le mercredi 22 août 2018 à l'âge de 64 ans.

    La défunte repose au Funérarium HAUSMAN, Rue de l'école 51b à Welkenraedt où les visites sont attendues samedi et dimanche de 17 à 19 heures

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Jean-Baptiste de Welkenraedt le lundi 27 août à 10 heures 30.

    Faire-part.

  • Muytjens renoue avec la victoire

    Après deux années de disette, Olivier Muytjens a renoué avec la victoire. C’était ce week-end lors des 6 Heures du Nürburgring, 5e manche du Championnat allemand VLN. « Une victoire qui fait plaisir à plus d’un titre », sourit le pilote de Moresnet. « Effectivement parce qu’elle arrive 2 ans après la dernières aux 4 Heures du Ring en 2016. Mais également parce qu’elle ne s’est pas faite toute seule… »

    En effet, dès les essais, les choses semblaient bien mal embarquées pour la Toyota GT86… « Nous nous apprêtions pour les qualifications lorsque notre auto a refusé tout service », explique le pilote. « En cause, la boîte de vitesse qui restait bloquée en première. Nous avons dû procéder à un changement de boîte ‘éclair’ réalisé en 30 minutes par l'équipe. Cela nous a permis de prendre part aux qualifs et nous classer 3e de la classe SP3 sur la grille. »

    Un départ que prenait Jacques Derenne avant de céder le volant de la japonaise à Brody. « Ils ont déjoué tous les pièges de cette épreuve difficile avant que je n’effectue le dernier relais alors que nous étions 2es », explique Speed Oli. « A l’issue d’un accrochage d’autres concurrents, nous avons pris la tête à 1 heure 30 du drapeau à damier. Pour ne plus la lâcher… Après 6 heures de course, c’est autant soulagés qu’heureux que nous avons passé la ligne en vainqueur, mettant fin à 2 ans sans victoire en championnat VLN. »

    Une victoire synonyme de leadership désormais au championnat… « A égalité de points avec la Subaru BRZ de Tim Schrick », confirme Oli. « Il reste 4 courses et le titre devrait se jouer entre nous. Tout est possible. Il s’agira de gérer cette situation et d’éviter toute erreur ou abandon qui pourraient s’avérer fatal pour le sacre final… »  

    ERIC TRIPPAERS

  • Cédric Crémer gagne dans la poussière

    Après ses victoires en 2014 et 2015, Cédric Crémer a retrouvé les joies de la victoire aux 12 heures de La Chinelle. Sous bannière ‘Yamaha’ depuis le début de cette saison, le pilote de Plombières était associé à Jérémy Carpentier et Daymond Martens pour l’occasion. Le champion d’Enduro a dû multiplier les relais de nuit pour contribuer à la Capture d’écran 2018-08-14 à 10.41.28.pngvictoire de la Yamaha WRF250 du team Zone Rouge-MX Action. « Après un bon départ de Jérémy, Daymond a eu un peu plus de mal dans la poussière et l’obscurité », commente Cédric. « Aussi, le team m’a demandé de doubler mon relais et laisser Daymond se concentrer sur le matin. Après un trop court repos et un peu de kiné, j’ai donc repris le guidon alors que nous n’étions plus que 4e. Mais tout s’est bien passé pour moi et j’ai ramené la moto en tête à l’issue de mon relais. »

    Une position que la moto bleue n o 88 ne quittera plus malgré la menace de la concurrence directe. « Nous n’avons commis aucune faute. Les 2 autres pilotes ont fait du bon boulot. Heureusement car, très longtemps, notre avance n’a pas dépassé la minute. Ce fut chaud jusqu’à 1 heure de l’arrivée.

    À ce moment, les places étaient figées et nous avons pu nous laisser glisser vers la victoire… » La 3e et certainement pas la plus facile… « Malgré l’arrosage abondant prévu par les organisateurs, le tracé a été très poussiéreux tout au long de la course. Il fallait rester très attentif. Ce fut une course très dure physiquement… » Désormais, un peu de repos pour le Plombimontois avant le retour du Championnat de Belgique à la fin de ce mois. « Mon principal objectif sera d’être le plus proche de la tête car pour le titre, à la régulière, il sera impossible d’aller rechercher Antoine Magain qui effectue le parcours sans-faute cette saison… »

    Il reste 5 épreuves à disputer, la prochaine à Dinant le 26 août.

    ÉRIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 14 août 2018