Motocross

  • Viellevoye, Crémer et Gauniaux à La Chinelle

    MOTO - ENDURO

    Capture d’écran 2016-08-12 à 11.23.15.pngQui dit week-end du 15 août dit 12 Heures de la Chinelle. Comme chaque année, les amateurs d’Enduro se donneront rendez-vous dans le Namurois pour cette endurance unique en Belgique. Un tour d’horloge Enduro avec un départ donné à... minuit.

    Vainqueur des 2 dernières éditions, Cédric Crémer devrait à nouveau être l’homme à battre du côté de Franchimont... « Il y a 300 pilotes au départ dont certaines pointures », rétorque le citoyen de Plombières. N’empêche que la KTM n° 33 qu’il partagera avec Thierry Klutz devrait vite pointer aux avant-postes. Autre KTM qui aimerait faire partie des ténors, celle de Kévin Gauniaux. Légèrement en retrait par rapport à son pote en Championnat Enduro, le pilote de Dison compte bien sur les 12 heures de la Chinelle pour se refaire une santé. Et on peut même parler de match à 3 chez KTM quand on évoque les pilotes régionaux puisqu’un autre Kévin, Viellevoye, sera également de la partie pour ce qui s’annonce déjà comme une belle bagarre sur les 7 km du tracé. Et une belle fête dans les paddocks du circuit...

    Car pour le Batticien, spécialiste du... Supermoto, l’objectif sera d’être à l’arrivée tout en se frottant aux meilleurs. « C’est ma 2e participation à La Chinelle. Nous avons terminé 5e en 2015 et nous visons le Top 3 ce week-end. On sait que la concurrence sera rude, peut-être même plus relevée que l’an dernier. Mais nous avons une bonne équipe et je compte bien profiter de ma forme du moment. Cela dit, on sait que 12 heures, c’est long... » 

    ERIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 12 août 2016

  • 3e victoire pour Crémer

    Après Buzancy, la France accueillait une seconde manche consécutive dans le cadre du Championnat de Belgique d’Enduro avec l’épreuve de Rocroi.

    Une 4e manche du championnat qui a plutôt bien réussi à la délégation belge qui arrache pas moins de deux places sur le podium final. Dont la plus haute... Sous un ciel le plus souvent capricieux, la 20e édition de l’épreuve française a d’abord été marquée par des décisions logiques de la direction de course qui conduisaient à écourter la journée pour toutes les catégories. Des conditions difficiles qui plaisent à Cédric Cremer. Le leader du classement provisoire le démontrait très vite en signant les meilleurs temps scratch dès l’entame de la journée. Pas étonnant qu’en début de soirée, c’est l’ancien Champion d’Europe qui montait sur la plus haute marche du podium et empochait du même coup sa 3e victoire consécutive en championnat. Cette fois, il devance le Français Julien Gauthier et Cédric Melotte. Kevin Gauniaux échoue une fois de plus au pied du podium tandis qu’Antoine Magain réussit un nouvel exploit en plaçant sa petite Yamaha 125cc dans le top-5 ! « Dans de telles conditions, cette victoire a encore plus de saveur », s’exprime le pilote de Plombières. Une belle revanche sur l’édition 2015 au terme de laquelle j’avais échoué à la 2e place derrière... Cédric Mélotte.

    Un Cédric en remplace un autre...

    D'un article d'ERIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mai 2016

  • Crémer d’emblée dans le coup partout...

    ENDURO

    Le championnat de Belgique d’Enduro a repris ses droits du côté de Hautrage. Si la commune du Hainaut s’invite chaque année pour l’ouverture de la saison, on peut en dire de même des pro- tagonistes de la discipline. Sur l’exigeant tracé d’Hautrage, Cédric Mélotte a confirmé ses nombreux titres et victoires en Enduro en prenant le meilleur sur un autre Cédric, Crémer. Le pilote de Plombières a longtemps joué les trouble-fête avant de s’incliner face au pilote Yamaha. Au pied du podium, Kévin Gauniaux a confirmé son retour après ses nombreux déboires physiques. On croise les doigts pour le Diso- nais qui pilotera à nouveau une KTM cette saison. Un retour aux premiers amours... Toujours dans le clan Gauniaux, on soulignera la 15e place de Fred au guidon d’une Honda. Tous les spécialistes et observateurs se réjouissent déjà de la 2e manche qui se déroulera demain à Flavion afin d’avoir la confirmation de la bonne santé de nos champions... Parallèlement à la compétition nationale, Cédric Crémer aime s’expatrier pour faire valoir son talent hors de nos frontières. Comme en Italie 15 jours plus tôt, le pilote KTM avait du mal à apprécier l’une des spéciales du parcours de Brioud en France. Pour cette 2e manche du Championnat d’Europe, le Plombimontois semblait handicapé tout au long de la 1re journée d’épreuve.

    Lire la suite

  • La victoire pour CÉDRIC CRÉMER

    MOTO – 12 HEURES DE LA CHINELLE 

    Vainqueur comme en 2014 ! 

    Pour la 2e fois consécutive, Cédric Crémer est monté sur la plus haute marche du podium de La Chinelle.
    «
    En 2014, j’avais déclaré qu’il s’agissait de ma plus belle victoire », se souvient le Plombimontois. « Mais l’issue de cette édition est encore plus magique. Gagner avec à peine 3 secondes d’avance sur le 2e après 12 heures de course. C’est extraordinaire... Surtout quand le 2e se nomme Cédric Mélotte... » Dans le top 5, on retrouve un autre régional. Kévin Vieillevoye a amené sa KTM au 5e rang final. Un peu plus loin, Jean-Marc Gaillard (Honda) termine à la 13e place de la catégorie Open.

    Un peu plus tôt dans la journée de samedi, une endurance de 2 heures regroupait les vieilles motos. Parmi les engagés, Jean-Pierre Gauniaux et Philippe Plumanns avaient sorti une toute vieille Bultaco 250cc de 1972. Bien que tournant comme une horloge, l’ancêtre montrait vite des signes de faiblesse une fois que le moteur atteignait des hautes températures. Pour le plus grand désespoir du duo verviétois qui devait en rester là et se concentrer sur les encouragements vers un autre régional et ami commun : Francis Lejeune. Une autre manière de réussir son week-end à La Chinelle...

    ERTRI dans LA MEUSE VERVIERS du 11 août 2015 

  • Crémer s’offre les 12 Heures de La Chinelle

    MOTEURS – ENDURO 

    Capture d’écran 2014-08-13 à 08.03.05.png
    La 35e édition des 12 Heures de la Chinelle s’est achevée sur la victoire du trio Cremer-Klutz-Collet ce dimanche à Franchimont. Cédric Crémer l’avait annoncé bien avant le départ du plus long enduro de la saison : « Je ne vise que la victoire ! » Des prétentions qui se confirmaient dès les premiers tours de roues. « Nous avons réalisé le meilleur chrono aux essais et pris la tête de l’épreuve dès les premiers instants de la course », explique, radieux, le pilote KTM. « Un départ de rêve... »

    Et la suite des événements ne fera que confirmer les dires du champion d’Enduro. « Tout s’est super bien mis pour qu’on aille chercher cette victoire, l’une des plus belle de ma car- rière. »
    La première à La Chinelle. Et la première de la saison... Rare d’attendre le mois d’août pour voir Cédric Crémer sur la plus haute marche du podium. « C’est vrai que c’est moins facile pour moi cette saison. Je suis pé- nalisé par le manque de puis- sance de ma moto et par diffé- rents soucis qui font que la ma- chine ne va pas comme je veux. Cela me pénalise pour aller chercher la victoire en cham- pionnat. La saison se termine tout doucement et je sais que je vais jouer les places d’honneur jusqu’au bout. »
    Mais le champion de Plombières préfère voir la bouteille 
    à moitié pleine...

    « Cela dit, je suis déjà monté tout en haut du podium en motocross cette saison (rires). Et puis, cette victoire à La Chinelle, elle vaut bien des manches du Championnat de Belgique. Je la savoure encore ce lundi (lisez hier)... »
    À noter encore qu’au pied du podium, on notera la présence de Kévin Gauniaux, à 1 tour des vainqueurs. Un peu plus loin, Jean-Marc Gaillard, asso
    cié au jeune Romain Kaivers, prenait la 17e place, à 9 tours de Cédric Crémer. De bon augure pour le jeune loup, vainqueur à Florennes, dans le cadre de cette fin de championnat.

    D’ailleurs, la plupart de ces pilotes se retrouvera très bientôt dans la région de Dinant pour la prochaine manche du Championnat de Belgique Enduro.

    ERIC TRIPPAERS (dans "La Meuse Verviers" du 12 août 2014).