Patriotisme

  • Avec l’ambassadeur et un avion américains

    Les 75 ans du crash du bombardier B-17 « Pickelpuss » ont été commémorés ce vendredi soir à Montzen, le long de la RN3. Avec la présence de l’ambassadeur américain et le survol d’un avion US. Six soldats étaient morts dans le crash de l’avion survenu le 17 août 1943.

    Ce sont Mathilde et Marcel Schmetz, du Remember Museum de Thimister-Clermont, qui organisaient la cérémonie avec la commune de Plombières. Marcel Schmetz qui, enfant, avait assisté au crash de la forteresse volante le 17 août 1943. Six hommes étaient morts et quatre avaient survécu.

    « Picklepuss » est le surnom donné par le pilote, le capitaine Robert Knox, à son épouse… et à son avion. Il repose au cimetière américain d’Henri-Chapelle et les Schmetz ont adopté sa tombe.

    Pour cette cérémonie, en plus des autorités locales il y avait Ronald Gidwitz, le nouvel ambassadeur américain en Belgique.

    Un Boeing B-707 ravitailleur en vol américain a aussi survolé les lieux de la cérémonie, à laquelle participaient des soldats américains basés en Allemagne qui ont tiré des salves.

    Capture d’écran 2018-08-20 à 10.04.48.png

  • Un avion US survolera le site du monument pour les 75 ans du crash du B17

    Le 17 août, à 18h, on commémorera le crash tragique d’une Forteresse volante, le B17 américain, en 1943. La cérémonie aura lieu en bord de N3, au petit monument rappelant cet événement, non loin de l’entreprise de fabrication de bâches Schreiber.

    D'un article de'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 juillet 2018.

     

  • Visite du cimetière américain

    Le cimetière américain Henri-Chapelle organise tous les dimanches de cet été une courte présentation du cimetière et de son histoire. Celle-ci est gratuite et sans réservation, et a lieu à 11h00 en anglais et à 11h30 en français. Rendez-vous est donné sur la terrasse qui surplombe le cimetière.

    Il est également possible de réserver des visites guidées pour les groupes en français ou en anglais toute l’année. Pour toute demande d’information, contactez le personnel du cimetière au 087.68.71.73

     henri-chapelle@abmc.gov

  • 2.040 roses en mémoire des soldats

    Les tombes de 2.040 soldats américains, qui reposent au cimetière américain dit d’Henri-Chapelle, ont été fleuries d’une rose rouge ce vendredi.

    Le Memorial Day sera célébré ce samedi au cimetière américain dit d’Henri-Chapelle mais qui se situe, en fait, sur le territoire de la commune de Plombières. Cette journée sera l’occasion de rendre hommage aux 76.890 soldats américains qui ont versé leur sang durant la bataille des Ardennes en 1944-1945. Un devoir de mémoire d’une importance capitale pour Mathilde et Marcel Schmetz, du Rember Muséum 1939-1945, de Thimister-Clermont.

    « Avec mon mari, nous souhaitions que tous les soldats américains qui reposent aux cimetières américains de Hombourg et de Neuville-enCondroz aient au moins une fois été fleuris d’une rose offerte par le Remember Museum », explique d’emblée Mathilde Schmetz. À Hombourg, ce ne sont pas moins de 7.992 soldats tombés durant la guerre qui y reposent tandis qu’ils sont 5.328 à Neuville-en-Condroz. Soit un total de 13.320 sépultures à fleurir.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mai 2018.

  • Memorial Day 2018

    Commémoration du sacrifice des soldats tombés pendant la Seconde Guerre Mondiale sur le site d’Henri-Chapelle le samedi 26 mai à 16h00

    L’American Battle Monuments Commission (ABMC) annonce l’organisation d’une cérémonie commémorative à l’occasion du Memorial Day, le samedi 26 mai 2018 à 16h00 au cimetière américain d’Henri-Chapelle. L’évènement sera ponctué de discours des autorités officielles américaines et locales, ainsi que d’un dépôt de gerbe.

    Le site d’Henri-Chapelle a été libéré par la 1 ère Division d’Infanterie américaine le 11 septembre 1944. Un cimetière provisoire y a vu le jour le 28 septembre de la même année. 7987 soldats américains ayant pris part à plusieurs batailles majeures dans la région reposent en ce lieu. Le cimetière accueille aussi un monument dédié aux 450 disparus.

    Lire la suite

  • Commémoration de l'Armistice dans la commune de Plombières

    C'est sous la pluie que la commune de Plombières a commémoré le souvenir du 11 novembre 1918 . Le cortège formé par les représentants des différentes sociétés de l'entité, en tête l'harmonie de Moresnet suivie par les porte-drapeaux, les enfants du conseil communal et du patro ainsi que le conseil communal au grand complet se sont rendus à l'église de Gemmenich pour entendre la messe célébrée par les abbés Brodel et Baltus . Office célébré en mémoire des victimes des deux guerres. Après celui-ci le cortège s'est rendu aux différents monuments pour y déposer des gerbes de fleurs.

    Ensuite l'ensemble des participants se sont retrouvés au local paroissial pour la partie académique. Après les discours du bourgmestre Th.Wimmer et des enfants du conseil communal, ce fut au tour du secrétaire de la section FNC de rappeler l'importance de ce devoir de mémoire.

    Une collation offerte par la commune clôtura cette cérémonie.

    LB

  • Memorial Day ce samedi à 16h

    Ce samedi, tous les cimetières américains du monde organisent le Memorial Day, en mémoire des soldats US tombés durant la seconde guerre mondiale. Au cimetière d’Henri-Chapelle, la cérémonie commencera à 16h. La route sera fermée entre 16 et 17h par mesure de sécurité. Les visiteurs devront donc impérativement venir tôt. Une autre Capture d’écran 2017-05-27 à 06.11.16.pngcérémonie se tiendra devant le monument aux morts d’Henri-Chapelle à 18h. 

    Afin d’honorer la mémoire de soldats américains tombés au combat lors de la seconde guerre mondiale, le Remember Museum 39-45 de Thimister-Clermont a organisé ce vendredi une action commémorative au cimetière américain de Henri-Chapelle. Des soldats belges et américains accompagnés de jeunes élèves de l’école communale de Thimister et de bénévoles ont planté 2.500 roses sur 2.500 tombes du cimetière. Une manière de ne pas oublier ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté.

    Un article de Charles BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 mai 2017.

  • Inauguration d’une stèle en mémoire des prisonniers Russes

    Vous n’êtes peut-être pas sans savoir qu’à partir de 1915, l’envahisseur Allemand s’attache à la réalisation de la ligne ferroviaire n°24. Durant plusieurs mois, des ouvriers et des prisonniers de guerre Russes œuvrent à l’édification du viaduc. Le sort de ces prisonniers Russes symbolise à lui seul la souffrance engendrée par la construction de cet édifice. Une stèle érigée en leur honneur et financée par l’Ambassade de la Fédération de Russie sera inaugurée à l’occasion de la soirée académique.

    Au programme de cette soirée académique du vendredi 16 septembre 2016 :

    • 18h00 : Rassemblement au chapiteau érigé dans le parc, au centre du village
    • 18h15 : Cortège et vernissage de l’exposition installée à la Maison du Terroir
    • 18h30 : Inauguration de la nouvelle stèle dédiée aux prisonniers russes
    • 19h00 : Discours officiels, vernissage de l’exposition de la salle du Viaduc et verre de l’amitié

  • Moresnet: les festivités mises en question

    Viaduc en fête et 100 ans d’entrain
    Roger KOENINGS de Plombières a exprimé son opinion à propos des festivités organisées à l’occasion des 100 ans du viaduc de Moresnet (dans le Courrier des Lecteurs de l’Avenir du 6 août 2016).
    Ainsi certains se sentent obligés de fêter le 100e anniversaire de la construction du viaduc de Moresnet, alors que celle-ci a été décidée unilatéralement par le Kaiser allemand dans la Belgique occupée et soumise à l'esclavagisme. Réservé uniquement aux troupes allemandes en vue de semer la terreur sur notre pays et l’ensemble du champ de bataille.
    Outre le travail obligatoire de la population civile dans les territoires occupés, les Allemands prennent en otage des hommes et des femmes, et particulièrement des politiciens et des notables afin de décourager la population de commettre des actes de sabotage contre les forces d’occupation. Si une infraction est commise, il y a toujours des représailles terribles: les «auteurs » sont déportés dans les camps allemands ou emprisonnés dans des endroits stratégiques pour servir de bouclier humain. La prise d'otages est aussi un moyen de faire payer le pays occupé pour la guerre.
    Il n’y a jamais eu le moindre motif de fêter ce viaduc, qui est également la cause du bombardement de la gare de Montzen en 1944, et ensuite, il a été le cadre de nombreux suicides.
    Nos aînés n’auraient jamais songé à faire la fête sous ce monstre érigé par un ennemi sanguinaire. Uniquement une commémoration digne en mémoire de ces nombreuses victimes (prisonniers russes, belges, allemands, civils, saboteurs...) mérite une organisation à l'instar des anniversaires en cette année 2016, 100 ans après l’exécution de Gabrielle Petit, la bataille de Verdun, de la Somme, de Ypres, etc.
    Troquer l’histoire 100 ans après les événements, alors que notre peuple asservi a souffert, est inconcevable.
    Croyez-moi, le roi Albert I, et aucun autre Belge, n'a été invité à l'inauguration de ce qui était une arme de guerre.
    Ces festivités sont une insulte à tous les patriotes.