Pays de Herve

  • La coopérative citoyenne « Bocagen » a été fondée pour épargner l’énergie

    La coopérative citoyenne « Bocagen » vient d’être fondée. Elle va permettre aux habitants du Pays de Herve d’investir dans des projets visant à économiser l’énergie en bénéficiant d’un retour financier.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 novembre 2017

  • Les acteurs du Plateau invités à se rencontrer

    À l’occasion de la rentrée économique, qui s’effectuera le 12 octobre prochain, au château de Berlieren à Hombourg, les entreprises du Pays de Herve sont invitées à participer à différents ateliers orientés vers la transition, l’efficience et l’avenir du territoire.Capture d’écran 2017-10-02 à 08.24.13.png

    Le GAL (groupe d’action locale) est à l’initiative de cet événement qui proposera, dès 17h, 14 ateliers interactifs. Ces ateliers aborderont des thématiques innovantes et diversifiées comme l’intelligence stratégique via les médias sociaux…

    Lors de cette même soirée, les entreprises mais aussi les associations ou les établissements scolaires pourront prendre part à une bourse d’échanges de biens, de services et de compétences. Tout cela dans une ambiance conviviale et sans transaction financière.

    Un afterwork qui mettra à l’honneur les produits du terroir clôturera cette soirée. Inscription via le site winwin.be/paysdeherve

  • « L’idéal ? Un radar-tronçon sur la N3 »

    On le sait, la nationale 3, qui traverse la zone de police du Pays de Herve depuis Herve jus-qu’à Plombières, est régulièrement le théâtre de tragiques accidents.

    Pour faire diminuer la vitesse des automobilistes, la zone de police du Pays de Herve a introduit une demande pour bénéficier gratuitement d’un lidar durant quelques semaines. Interrogé à l’époque, le commissaire Jacques Maton, en charge du roulage, annonçait que, sauf contre-indication, il souhaitait que le lidar soit installé un temps le long de la N3. « Le lidar c’est bien, mais ça a ses limites aussi. Les gens qui sont attentifs vont ralentir 50 mètres avant et après ils vont réappuyer sur le champignon », tempère le chef de zone Vincent Corman qui a une idée pour faire freiner durablement les automobilistes qui se prennent pour Fangio sur la N3. « À terme, il faudra voir ce qu’il sera possible d’obtenir en termes d’aides et de subsides, mais l’idéal serait d’avoir un ra-dar-tronçon parce que, manifestement, on dépasse la vitesse autorisée sur une longue distance à cet endroit. » En attendant, de nombreux ronds-points ont été créés pour casser l’effet ligne droite et donc la vitesse sur la nationale. -

  • Nouvelle campagne de prévention vol

    Se protéger n’est pas synonyme de facture salée.Zone de Police Pays de Herve.

    Lire la suite

  • 160 km de randonnée pour découvrir le Pays de Herve

    Avis aux amateurs de balades en plein air, l’ASBL Les Sentiers de Grande Randonnée vient de sortir un nouveau topoguide. 160 km de randonnée sont proposés passant par des villages comme Aubel, Herve ou encore Dison. C’est un tour complet de notre région qui est à présent disponible.

  • Le préavis de grève est suspendu

    Ce mercredi un comité de négociation s’est tenu à Bruxelles et rassemblait le chef de corps de la zone de police du Pays de Herve, les autorités politiques compétentes et le SNPS. L’objectif étant de lever le préavis de grève déposé par le syndicat.

    Les négociations semblent avoir été fructueuses puisque le SNPS a suspendu son préavis de grève. « Nous sommes arrivés à un compromis. Nous suspendons notre préavis de grève jusqu’à ce jeudi au comité de concertation de base qui se tient à 15h et où l’on actera le compromis qui a été décidé ce mercredi », indique Fabrice Discry du SNPS.

    Finalement, le syndicat accepte l’engagement par détachement d’un commissaire de police en plus et obtient l’engagement d’un inspecteur principal par détachement. Le SNPS, qui exigeait au départ l’engagement de deux inspecteurs principaux, a accepté ce compromis avec la promesse d’engagements d’inspecteurs principaux dans le futur. « Les autorités se sont engagées à respecter le cadre prévu pour les inspecteurs principaux d’ici 2019.

    À ce moment là il y aura eu des départs naturels de commissaires et des engagements d’inspecteurs principaux », explique Fabrice Discry qui prévient déjà « on va être très vigilant au respect de la concertation syndicale ». 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2017

  • Préavis de grève au Pays de Herve

    Un préavis de grève, qui couvre la période du 15 mai au 1er juillet, a été déposé à la zone de police du Pays de Capture d’écran 2017-04-26 à 07.43.30.pngHerve, qui couvre les communes d’Aubel, Baelen, Herve, Thimister-Clermont, Welken-raedt, Olne, Limbourg et Plombières, par le syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

    À la base de ce conflit social : un manque d’effectif criant en ce qui concerne les inspecteurs principaux de la zone. « Le cadre de police est complet, le cadre officier est excédentaire, il y en a plus que prévu, par contre le cadre moyen pour les inspecteurs principaux est fortement déficitaire », explique Fabrice Discry, président provincial du SNPS. « Le chef de corps a voulu renforcer une direction opérationnelle qui n’a pas déchargé les 3 antennes principales de la zone et leurs inspecteurs principaux. Maintenant, on veut engager un commissaire de police. À partir du moment où on ouvre les cordons de la bourse, on veut aussi engager des cadres moyens, c’est une question de principe », estime Fabrice Discry qui demande donc l’ouverture de deux postes d’inspecteur principal. « Nous sommes raisonnables, c’est un début. Maintenant on veut suffisamment d’inspecteurs principaux. Il en faut, on ne peut pas s’en passer », indique le syndicaliste qui précise que les inspecteurs principaux de la zone sont actuellement surmenés, en surcharge de travail.

    Lire la suite

  • Halte aux braquages!

     

    La zone de police du Pays de Herve lutte activement contre les vols à mains armées, davantage encore en cette période de fin d'année. Des patrouilles veillent au grain, alors que les commerçants peuvent bénéficier d'une formation gratuite pour faire face à des braqueurs le cas échéant. Une formation dispensée à l'adresse du personnel par la cellule prévention de la zone de police. 

    La saison est propice aux vols à mains armées, à l'approche des fêtes de fin d'année. Les journées raccourcissent, et c'est souvent le moment privilégié pour les braqueurs pour commettre leurs méfaits. Conséquence, les patrouilles s'intensifient aux alentours des grandes surfaces dans la zone de police du Pays de Herve. "Aujourd'hui, nous avons trois équipes qui tournent avec la mission prioritaire de cibler les grandes surfaces" explique Frédéric Simon, Inspecteur principal."(...) Cependant, on ne va pas se limiter uniquement aux grandes surfaces, nous allons également montrer une présence accrue des policiers sur le terrain, notamment en effectuant des contrôles statiques".

    Si le nombre de vols à mains armées est en constante diminution dans la zone, le risque zéro n'existe pas. Il faut, dans ce cas, pouvoir réagir au mieux quand un voleur, armé, braque un magasin. Ici, à l'Intermarché, le personnel est à présent formé pour faire face à une telle situation. "On suit la formation une fois par an" nous dit Gaëtan Otter, Responsable du magasin."Toutes les années, on fait une mise à niveau. Nous rappelons à tous les membres du personnel comment bien procéder à l'entrée de l'hiver, quand il fait noir le matin et en fin de journée. Nous espérons tous que cela ne nous arrive pas mais on ne sait jamais. Si malheureusement cela devait nous arriver, nous pourrions réagir de la bonne manière".

    La cellule prévention de la zone Pays de Herve a déjà donné plus d'une centaine de formations pratiques dans les grands magasins, mais aussi les plus petits, sur le territoire de la zone. Une formation gratuite qui peut se révéler utile en cas de mauvaises rencontres.

    (O.T. - M.L. pour TÉLÉVESDRE)

  • La Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans

    Cela fait 20 ans que la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone contribue au développement qualitatif des soins palliatifs dans l’Est du Pays. En 20 années d’existence et d’actions, cette structure est devenue une association incontournable et reconnue. A la veille de la Journée mondiale des soins palliatifs, l'asbl est résolument tournée vers l'avenir.

    Les soins palliatifs constituent l'ensemble des soins apportés au patient atteint d'une maladie qui ne répond plus au traitement curatif. Une attention particulière est dès lors portée aux aspects physique, psychologique, social, moral et spirituel.

    1996-2016 : la Plate-forme de Soins Palliatifs de l’Est francophone a 20 ans ! Durant ces 20 ans, les soins palliatifs ont beaucoup évolué : débats éthiques et sociétaux, nouvelles lois, nouvelles thérapeutiques, réalités institutionnelles en mutation... Aujourd’hui encore, l’évolution se poursuit. Ainsi, le 7 juin dernier, la Commission Santé de la Chambre des Représentants a adopté une Proposition de loi modifiant la loi du 14/06/2002 relative aux soins palliatifs en vue d’élargir la définition des soins palliatifs.

    Seul organisme officiel en matière de soins palliatifs au domicile dans la partie est francophone de la Belgique, la Plate-forme de Soins Palliatifs compte aujourd'hui 5 infirmières, 5 psychologues, 30 volontaires et un médecin référent.

    Cap sur l'avenir

    Ce 20e anniversaire c'est l'occasion pour la plate-forme de se remettre en question mais aussi de se tourner vers l'avenir. Les enjeux ne manquent pas, en terme de communication notamment. La plate-forme des soins palliatifs de l'Est francophone entend être davantage connue des professionnels de soins de santé et du grand public. C'est dans cette optique que de nouveaux outils vont être mis en place : un blog en lien avec le site internet de la fédération des soins palliatifs et une présence accrue sur les réseaux sociaux.

    La plate-forme désire également susciter le débat et permettre les échanges visant à améliorer la compréhension de ce que sont les soins palliatifs et ce que font concrètement les professionnels autour du patient en soins palliatifs. Enfin, l'asbl s'apprête à donner le coup d'envoi d'une campagne d'appel aux dons. L'objectif : trouver de nouvelles sources de rentrées financières pour mener à bien de nouveaux projets mais aussi pour engager du personnel supplémentaire. La Plate-forme de soins palliatfis de l'Est francophone recrute.

    (M.L. - une information de TéléVesdre)

  • ACHAT GROUPÉ D'ARBRES FRUITIERS HAUTE-TIGE AU PAYS DE HERVE

    Cet automne, participez à l'achat groupé d'arbres fruitiers hautes-tiges au Pays de Herve !

    Désirez-vous planter quelques fruitiers ou recréer un verger d'anciennes variétés ?

    Dans le cadre de la ‘Semaine de l'Arbre 2016' (21-27 novembre 2016), Natagriwal Agra-Ost et Pays de Herve-Futur organisent un achat groupé d'anciennes variétés d'arbres fruitiers hautes-tiges sur l'ensemble du territoire du Pays de Herve

    Lire la suite