Police

  • Antoine BOURDOUXHE a disparu

    Le vendredi 21 juillet 2017 vers 13h30, Antoine BOURDOUXHE, un jeune homme âgé de 26 ans, a été vu pour la dernière fois à VÖLKERICH, entité de Plombières.
    Depuis, il ne s'est plus manifesté.
    Antoine a pour habitude de se déplacer à vélo, sur un VTT homme de couleur gris argenté muni d'une fourche rouge.

    Antoine BOURDOUXHE mesure 1m70 et est de corpulence mince. Il a le teint métissé, les cheveux noirs crollés, et porte une barbe et une moustache de quelques jours. Il a les oreilles décollées et les yeux bruns.
    Au moment de sa disparition, il portait une pantalon en jean bleu, et une veste de jogging noire avec l'inscription dorée 'ITALIA' sur le torse.
    Il est en possession d'un sac à dos beige.

    Publié le 23/07/2017 à la requête du Parquet de Liège.

    Lire la suite

  • Nouvel appel à vigilance pour les propriétaires de BMW à Plombières

    Cette nuit un nouveau vol de BMW à eu lieu rue de Rémersdael à Plombières... le véhicule était garé à rue.

    Nous préconisons toujours l'utilisation d'une canne anti vol et/ou l'installation d'une alarme efficace et pourquoi pas d'une puce gps.... Si vous possédez un garage, garez y votre véhicule.

    Les protections pour vous prémunir de ce genre de mauvaise surprise au petit matin ne manquent pas sur la marché, que ce soit dans les centres auto, via votre garage, ou via internet.

    Nous rappelons toujours :

    Agissements suspects = appel 101 direct (pas le matin lorsque les faits datent de la nuit svp).

  • Nouvelle campagne de prévention vol

    Se protéger n’est pas synonyme de facture salée.Zone de Police Pays de Herve.

    Lire la suite

  • Vols dans véhicule sur des sites touristiques, de balade ou de recueillement...

    Avec le retour des beaux jours, ce type de voleur revient tout aussi rapidement et la vigilance est à nouveau de mise.

    Hier en début d'après-midi une dame s'est rendue au cimetière de Gemmenich en laissant malencontreusement son sac à main sur le siège passager.

    Objet de valeur à vue = objet perdu

    Soyez donc vigilant si vous fréquentez des sites tel que les cimetières, les orées de bois (ex: bois du Grunhaut à Baelen), les points de balade dans les fagnes comme les différents parkings aux abords de la grand route d'Eupen vers la baraque Michel ou encore le site de Val Dieu.

    Si vous n'avez pas d'autre choix, placez au minimum vos objets de valeur dans le coffre fermé à clé, et surtout limitez le transport en quantité de ceux-ci !

    (Un conseil de votre Zone de Police)

  • Le préavis de grève est suspendu

    Ce mercredi un comité de négociation s’est tenu à Bruxelles et rassemblait le chef de corps de la zone de police du Pays de Herve, les autorités politiques compétentes et le SNPS. L’objectif étant de lever le préavis de grève déposé par le syndicat.

    Les négociations semblent avoir été fructueuses puisque le SNPS a suspendu son préavis de grève. « Nous sommes arrivés à un compromis. Nous suspendons notre préavis de grève jusqu’à ce jeudi au comité de concertation de base qui se tient à 15h et où l’on actera le compromis qui a été décidé ce mercredi », indique Fabrice Discry du SNPS.

    Finalement, le syndicat accepte l’engagement par détachement d’un commissaire de police en plus et obtient l’engagement d’un inspecteur principal par détachement. Le SNPS, qui exigeait au départ l’engagement de deux inspecteurs principaux, a accepté ce compromis avec la promesse d’engagements d’inspecteurs principaux dans le futur. « Les autorités se sont engagées à respecter le cadre prévu pour les inspecteurs principaux d’ici 2019.

    À ce moment là il y aura eu des départs naturels de commissaires et des engagements d’inspecteurs principaux », explique Fabrice Discry qui prévient déjà « on va être très vigilant au respect de la concertation syndicale ». 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2017

  • Préavis de grève au Pays de Herve

    Un préavis de grève, qui couvre la période du 15 mai au 1er juillet, a été déposé à la zone de police du Pays de Capture d’écran 2017-04-26 à 07.43.30.pngHerve, qui couvre les communes d’Aubel, Baelen, Herve, Thimister-Clermont, Welken-raedt, Olne, Limbourg et Plombières, par le syndicat national du personnel de police et de sécurité (SNPS).

    À la base de ce conflit social : un manque d’effectif criant en ce qui concerne les inspecteurs principaux de la zone. « Le cadre de police est complet, le cadre officier est excédentaire, il y en a plus que prévu, par contre le cadre moyen pour les inspecteurs principaux est fortement déficitaire », explique Fabrice Discry, président provincial du SNPS. « Le chef de corps a voulu renforcer une direction opérationnelle qui n’a pas déchargé les 3 antennes principales de la zone et leurs inspecteurs principaux. Maintenant, on veut engager un commissaire de police. À partir du moment où on ouvre les cordons de la bourse, on veut aussi engager des cadres moyens, c’est une question de principe », estime Fabrice Discry qui demande donc l’ouverture de deux postes d’inspecteur principal. « Nous sommes raisonnables, c’est un début. Maintenant on veut suffisamment d’inspecteurs principaux. Il en faut, on ne peut pas s’en passer », indique le syndicaliste qui précise que les inspecteurs principaux de la zone sont actuellement surmenés, en surcharge de travail.

    Lire la suite

  • L’hélicoptère de la police fédérale en action

    Ce mercredi soir, un hélicoptère de la police fédérale a fait sensation du côté d’Eupen, Lontzen, Plombières et alentours. Beaucoup se sont inquiétés de la présence de cet hélico qui, il est vrai, semble avoir survolé cette zone durant un long moment. Après de multiples contacts pris avec les zones des polices locales, et les services de secours, difficile d’expliquer précisement la raison de cette présence mercredi soir si ce n’est que plusieurs policiers de la zone de police Vesdre-Gueule ont accompagné la police fédérale.

    La suite est à lire dans l'édition du journal LA MEUSE VERVIERS du 17 mars 2017 et sur l'édition digitale.

  • Un conseil de votre police

    Avis aux plombimontois : Vague de vols et tentatives de vols de BMW

    Plusieurs faits commis de nuit ont été constatés ces derniers jours sur Gemmenich, Moresnet, Montzen...si vous possédez une BMW ancien modèle série 3 ou série 1 la vigilance est de mise, surtout si vous la garez dans une allée de garage facilement accessible (pas de barrière fermée).

    Soyez donc attentif et évitez de laisser dans votre voiture la commande à distance de votre garage ainsi que tout autre objet de valeur. 

    Et enfin, petit rappel : Agissement suspect = appel direct 101

    Conseil pour les propriétaires : utilisez un système de sécurité entre le frein à main et le levier de vitesse, une alarme sonore efficace, un traceur GPS ...de multiples protections existent sur le marché.

  • Conseil communal du jeudi 2 mars à 19 h.30

    Le conseil communal se réunira le jeudi 2 mars à 19 heures 30. Un heure inhabituelle parce les membres du Conseil communal des enfants viendront assister à une partie des débats. Le début de la séance a été avancé afin de leur permettre de suivre les points les plus importants sans rester trop tard. L’ordre habituel des discussions a même été quelque peu modifié.

    Les enfants, usagers particulièrement faibles, étant fort intéressés par la sécurité sur les routes, le conseil débutera par une modification du règlement complémentaire sur la police de la circulation routière en général. Et aussi en particulier pour les agglomérations de Gemmenich, Hombourg, Moresnet-Chapelle et Plombières. Le conseil modifiera aussi les limites de l’agglomération de Hombourg et limitera la vitesse sur une portion de la rue d’Aubel à 70 km/h.

    Capture d’écran 2017-02-22 à 10.16.12.png

    La réalisation et l'installation de nouvelles grilles devant
    l'ancienne maison communale de Montzen est notamment
    à l'ordre du jour de ce conseil communal
    (photo H. Bindels - S.I. 3 Frontières
    )

    Beaucoup d’autres dossiers concerneront les travaux et les bâtiments communaux, mais les conseillers communaux s’occuperont aussi de l’environnement en décidant l’installation de panneaux photovoltaïques sur le dépôt communal, l’aménagement d’un site à bulles à verres enterrées, etc.

    Le conseil communal votera aussi des subsides pour l’a.s.b.l. ADAPTA, les différents patros, une société de gymnastique, un club de mini-foot, la garantie d’une ouverture de crédit pour l’a.s.b.l. Sports et Loisirs et INAGO.

    Quelques dossiers concernant des sentiers et chemins vicinaux sont également à l’ordre du jour (ancien chemin vicinal n° 14 à Sippenaeken, chemin de grande communication n° 129 à Moresnet, déclassement d’anciens sentiers vicinaux n° 61 et 62 à Plombières et Schroubel à Gemmenich, création d’un tronçon de voirie communale dans le prolongement de l’ancien chemin n° 23 à Montzen.

  • Et on reparle de Hombourg dans le rapport du Comité P

    La police fédérale n’a pas informé la police locale

    Camp djihadiste à Jalhay : la leçon

    On croyait que depuis l’affaire Dutroux, la réforme des polices avait apporté une amélioration dans la circulation des informations au sein de la police intégrée. Et bien non !

    Le rapport du Comité P s’est penché sur la façon dont la police locale et la police fédérale avaient appréhendé le fameux camp djihadiste de Jalhay (organisé en octobre 2013) et les conclusions sont cinglantes. La police judiciaire fédérale de Verviers avait réussi à localiser le camp mais n’en avait rien dit à la police (locale) des Fagnes. Cette dernière s’est rendue sur place, alertée... par des riverains et sans être informée par les collègues de la fédérale ! Le comité P a observé la même carence lors du camp de Hombourg, un camp idéologique du PKK qui a eu lieu le week-end des 22 et 23 février 2014, sur le territoire de la zone de police Pays de Herve. « Ce camp sera localisé précisément le 21 février au soir et sera géré conjointement par la police judiciaire fédérale de Liège et les services de renseignements. La police locale est tenue à l’écart des informations. La sécurité physique des personnes (policiers et citoyens) dans le cadre de ces événements prévaut sur la sensibilité (éventuelle) de l’information », note le comité P, dans ses recommandations. 

    F. DE H. dans LA MEUSE du 17 février 2017