Politique

  • Démission d'Alain Mossoux

    Capture d’écran 2018-04-20 à 08.05.15.pngLe conseil communal de Plombières se réunira le jeudi 26 avril prochain à 20 heures.

    Avant d'approuver une série de comptes (comptes communaux 2017, cultes et les comptes annuels du C.P.A.S.), il acceptera la démission de Monsieur Alain Mossoux en qualité de conseiller communal. L'intéressé a quitté la commune pour des raisons personnelles et il a donc dû démissionner.

    Ordre du jour complet.

  • Un tiers des bourgmestres ne briguent plus le poste

    Les élections, c’est dans 6 mois. Mais dès avant le scrutin, certaines communes se préparent déjà à changer de bourgmestre. Parce qu’ils estiment qu’ils ont passé l’âge, parce qu’ils ont envie de faire autre chose de leur vie ou parce qu’ils sont… obligés, six bourgmestres actuellement en place, peut-être sept, ne seront pas têtes de liste sur les 20 communes francophones de l’arrondissement.

    Tous les bourgmestres en titre qui ont décidé de ne pas être tête de liste ne le font pas pour laisser la place à quelqu’un de plus jeune. C’est le cas de Thierry Wimmer, 34 ans, bourgmestre de Plombières depuis 2006. Il a décidé de se consacrer à sa famille et à sa carrière d’avocat. C’est Marc Simons qui prendra la tête de la liste URP, une liste sur laquelle le nom de Thierry Wimmer n’apparaîtra pas, puisqu’il a décidé de tourner la page.

    Extraits d'un article de BRUNO BECKERS dans LA MEUSE VERVIERS du 16 avril 2018.

  • Activité électorale modérée

    Thierry Wimmer n’est pas candidat à sa succession à Plombières. C’est Marc Simons qui sera la tête de liste URP.

    Joseph Austen a annoncé sa candidature au mayorat.

    D'une page de LA MEUSE VERVIERS du 14 avril 2018 concernant les élections communales dans l'arrondissement de Verviers.

  • SCISSION DE NOSBAU

    Scinder Nosbau est la meilleure chose à faire selon Claude Dispas

    Il y a quelques semaines, les bourgmestres des communes francophones présentes dans la société de logements sociaux Nosbau ont déploré les propos du ministre Antonio Antoniadis dans le cadre du transfert de la compétence « Logement » de la Région wallonne vers la Communauté germanophone. Le secrétaire du Comité des locataires, Claude Dispas, se dit lui favorable à cette scission car les communes francophones de Nosbau ne se bougent pas assez pour implanter de nouveaux logements sociaux aux contraires des communes germanophones.

    Un article de CHARLES BOURY à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 12 avril 2018.

  • « Candidat au mayorat »

    Thierry Wimmer partant, son allié cdH, l’échevin Joseph Austen, se déclare candidat à sa succession.

    Thierry Wimmer, le bourgmestre actuel, ne se représentant plus, le jeu paraît bien plus ouvert avant les élections à Plombières. Où l’échevin Joseph Austen pourrait jouer un rôle important pour la formation d’une nouvelle majorité et le mayorat.

    YVES BASTIN publie un entretien avec Joseph Austen, 2e échevin de Plombières, cdH, dans LA MEUSE VERVIERS du 9 avril 2018.

  • Be-Alert : Plombières en est

    Péniblement, les communes wallonnes et bruxelloises commencent à s’abonner à BE-Alert, le système qui permet de prévenir les communes en cas de situation de crise. Que ce soit dans le cadre d’attentats, d’inondations, d’alertes nucléaires, etc. En Wallonie, 119 communes (dont Plombières) sur 262 y ont souscrit. Elles sont 10 sur 19 à Bruxelles. Du côté néerlandophone, 268 communes sur 308 sont déjà abonnées.

    Un article de JOHNNY MAGHE à lire dans LA MEUSE du 6 avril 2018.

  • On est les meilleurs trieurs européens

    Cocorico régional verviétois pour les déchets ménagers résiduels : parmi les 72 entités affiliées à Intradel, 7 Verviétoises sont en tête du classement.

    Dans l’ordre :

    1. Herve (71 kg de déchets, +2 % en un an),
    2. Aubel (73 kg, +3 %),
    3. Welkenraedt (73 kg, +2 %),
    4. Baelen (74 kg, +8 %),
    5. Olne (75 kg, +8 %),
    6. Dison (77 kg, – 57 %) et
    7. Plombières (77 kg, +5 %).

    Toutes ont les conteneurs à puce, pour les résiduels et les organiques. Bénéficiant du même système, Spa est très loin, avec 114 kg. Pepinster, qui ne propose que le conteneur pour déchets résiduels, affiche 124 kg (-3 %). Restent ceux qui s’obstinent à conserver le sac payant. Dont Thimister (119 kg, inchangé), Jalhay (120 kg, – 1 %), Theux (131 kg, +2 %) et Limbourg (132 kg, 4 %) et Verviers (195 kg, inchangé, bonne dernière).

    D'une page de MARC GÉRARDY ET YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2018.

  • La rue des Écoles sera rénovée

    Importantes dépenses en matière de travaux, à Plombières. Le conseil communal a en effet approuvé jeudi plusieurs projets pour un montant total de plus d’1,3 million d’euros. Parmi ces projets, il y a notamment le chantier de la rue des Écoles, à Gemmenich, où l’ensemble de la voirie sera restauré sur un tronçon d’environ 450 mètres.

    « Cette route est en mauvais état et tout va être refait : l’égouttage, le coffre de la voirie, les filets d’eau, les zones de stationnement, les trottoirs. On procédera aussi à certaines plantations et à l’acquisition de mobilier urbain », explique l’échevin des Travaux, Hubert Duyckaerts. Le montant des travaux, qui devraient débuter en 2019, est estimé à 1.146.295 euros.

    Les mandataires communaux se sont accordés sur la réfection de la rue Gulpen, à Hombourg. « On avait un budget de 150.000 euros. Avec ce montant, on aurait pu décider de racler la route sur un kilomètre et d’y poser un nouveau revêtement. Dans ce cas, il aurait fallu recommencer dans deux ou trois ans » explique l’échevin, avant de poursuivre : « On a donc décidé de stabiliser la chaussée et d’intervenir à cinq endroits différents en procédant à de l’enrochement, en canalisant un fossé sur 94 mètres… ». Impossible pour la commune de procéder à la réfection complète des 4 kilomètres de voirie en une seule phase.

    Autre décision en matière de travaux : l’aménagement du parking situé entre la place Arnold Franck et la rue du Calvaire à Moresnet.

    « Ici, il s’agit d’améliorer la convivialité des lieux, tout en conservant évidemment des places de parking. On va par exemple y installer des bacs à fleurs, planter des arbres ou encore améliorer l’éclairage public. Cela permettra de casser l’effet grand boulevard », indique Hubert Duyckaerts. Les travaux devraient avoisiner les 40.000 euros. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mars 2018.

  • Hubert Duyckaerts assure ne pas être déçu

    Capture d’écran 2018-03-07 à 08.11.56.pngS’il ne sera finalement pas tête de liste, le 1 er échevin, Hubert Duyckaerts, se dit prêt à assumer de nouvelles fonctions si c’est le choix des électeurs. « Être tête de liste et candidat bourgmestre après Thierry Wimmer, c’était excessivement compliqué. Comme j’avais récolté le plus de voix de préférence après Thierry, l’équipe m’avait laissé le choix de prendre ou non la première place sur la liste. L’an passé,

    lorsque Thierry a annoncé qu’il ne serait plus candidat, j’ai accepté de devenir le leader du groupe pour préparer les élections. Quand Marc a rejoint le groupe, j’ai senti qu’il y avait de l’envie et un certain intérêt. Il sera donc notre tête de liste mais si je devais récolter plus de voix, je serai prêt à assumer une autre fonction. » -

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 7 mars 2018 (elle y publie également un article intitulé " Marc Simons devient la tête de liste de l’URP " 

  • Marc Simons emmènera la liste URP

     

    A Plombières, c’est une surprise qui a été annoncée ce mardi après-midi par la liste URP (Union pour le Renouveau à Plombières). En mars dernier, l’actuel bourgmestre Thierry Wimmer avait fait savoir qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections communales.

    A l’époque, si l’échevin des Travaux Hubert Duyckaerts avait affirmé qu’il reprenait le leadership du groupe URP, il n’avait cependant pas confirmé qu’il occuperait la 1ère place sur la future liste.

    Un nom qui a officiellement été dévoilé ce mardi après-midi. Il s’agit de Marc Simons. Inexpérimenté en politique, il a pourtant été élu à l’unanimité par son groupe pour emmener la liste. A 56 ans, ce directeur d’école à Juprelle va donc relever un fameux défi et tenter de succéder à l’emblématique Thierry Wimmer. "Notre parti estime que cette candidature permettra d’apporter un vent nouveau au parti tout en s’inscrivant dans la continuité de l’action menée au sein de la commune depuis 2006. marc Simons ne se revendique d’aucune obédience politique particulière, n’ayant jamais appartenu à un parti politique quel qu’il soit. Il pourra donc incarner le pluralisme que nous revendiquons depuis les origines, estimant qu’au niveau local, l’essentiel est de s’engager au quotidien pour la défense des intérêts des citoyens de Plombières", a précisé le groupe URP. (M.L.)