Politique

  • L’économie locale sera le principal enjeu de la prochaine mandature

    A moins d’un mois des élections communales, les programmes des différents partis se précisent et chacun tente deCapture d’écran 2018-09-20 à 07.20.18.png se distinguer pour récolter un maximum de voix. L’occasion pour nous de définir le principal enjeu de la prochaine mandature à Plombières et de dresser un bilan des six années écoulées.

    Une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 septembre 2018.

  • Notre analyse sur Plombières

    Retrouvez chaque jour, notre dossier sur les élections communales de 2018.

    Ce sera le tour de Plombières dans LA MEUSE VERVIERS du 20 septembre 2018.

  • DES INCOMPATIBILITÉS, IL EN PLEUT À PLOMBIÈRES

    En grattant un peu, nous nous sommes aperçus dans notre édition de jeudi qu’un tas de conseillers devraient renoncer à leur emploi, s’ils étaient élus et choisissaient de siéger au conseil communal. On en avait trouvé neuf dans l’arrondissement, dans notre édition de jeudi. Et parmi eux, pas moins de cinq se présentaient dans l’entité de Plombières, avec deux dans la formation @ctions. Mais après la présentation de cette liste, quelques heures après la parution de notre article, il est apparu que deux autres candidats de cette liste, Chantal Mertes, employée communale attachée au tourisme, et Nadine Schyns, responsable avec Didier Bonni, de l’ADL Plombières – Welkenraedt Lontzen, seraient amenés à faire un choix professionnel s’ils choisissaient de siéger. Inutile de dire que si ce parti cartonne (comme l’OCP et l’URP, d’ailleurs), on va être amené à engager dans le secteur public du côté de Plombières…

  • La 3e liste qui pourrait changer la donne

    Le développement durable au centre d’@ctions.

    Une troisième liste a vu le jour à Plombières : @ctions. Elle sera emmenée par l’actuel directeur financier, Lucien Locht, et met le développement durable au centre de son programme.

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 septembre 2018.

  • Élus, 5 Plombimontois devraient lâcher leur job

    Le directeur financier, Léon Locht, tête de liste, renoncerait à son emploi s’il entrait au collège communal.

    Les cas d’incompatibilité risquent de causer des soucis à des candidats aux élections. Notamment à Plombières où cinq candidats pourraient être amenés à renoncer à leur emploi…

    Une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 septembre 2018.

  • Une motion sera votée pour sauver la plaque tournante de Montzen

    Jeudi soir dernier, le conseil communal de Plombières a abordé, en commission d’abord, puis en séance plénière, la question des sites touristiques ferroviaires de la gare de Hombourg et de la plate-forme tournante de la gare de Montzen, que l’ASBL CF3F veut maintenir sur site, alors que la SNCB l’a vendue. Un début de solution semble se profiler...

    Un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 septembre 2018.

  • Conseil communal de Plombières du 30 août 2018 à 20 heures.

    Ce conseil communal sera précédé d'une séance des commissions réunies fixée à 19 heures. Il y sera notamment Capture d’écran 2018-08-27 à 11.19.38.pngquestion du projet CF3F.

    Le conseil communal lui-même modifiera la redevance pour l'exécution de travaux, décidera de l'octroi de subventions pour le Remember Museum de Thimister-Clermont et pour le stand de tir à la perche de >Plombières, acceptera différents budgets de fabriques d'églises, s'occupera de l'organisation de l'enseignement dès la prochaine rentrée scolaire et du bornage d'une voirie communale dans le Bois de Hees.

    En séance à huis clos, il s'occupera de conventions transactionnelles pour la réalisation de travaux d'égouttage à Buschhausen (Moresnet) et pour la réparation de dégâts occasionnés au chemin de Hoppisch. Il autorisera aussi l'exercice d'un activité complémentaire pour des membres du personnel communal et il sera question du recrutement d'un(e) attaché(e) spécifique Architecte de niveau A, et de gestion du personnel enseignant.

  • Sébastien Kessels rejoint la liste OCP

    Il y a du changement sur la liste OCP (Ouverture Citoyenne Plombières), présentée le 22 juin dernier.

    Jean-Marie Mager, qui occupait la 12e place, a décidé de ne pas se présenter car il souhaite se concentrer sur le CPAS. « C’est cet engagement au CPAS qu’il souhaite poursuivre après 2018, bien plus qu’entamer une expérience au conseil communal », indique le groupe dans un communiqué.

    IL REMPLACE JEAN-MARIE MAGER

    Il sera donc remplacé par Sébastien Kessels, 33 ans, originaire de Gemmenich et habitant Montzen. Le trentenaire est bien connu à 

    Plombières car il est engagé dans différentes associations de la commune comme les mouvements de jeunesse, l’harmonie de Gemmenich, la chorale, les professions de foi.

    Sébastien Kessels est actuellement employé communal au service population et directeur d’antenne à RCF Liège (RadioChrétienne Francophone).

    De son côté, l’OCP tient à souligner l’abnégation de Jean-Marie Mager que le groupe ne manquera pas de présenter comme premier candidat au conseil du CPAS à l’issue des élections, afin qu’il puisse poursuivre le travail entamé.

    Jean-Marie Mager et Sébastien Kessels © OCP

    2018, bien plus qu’entamer une expérience au conseil communal », indique le groupe dans un communiqué.

    Il y a du changement sur la liste OCP (Ouverture Citoyenne Plombières), présentée le 22 juin dernier.

    « Dans ce contexte, l’OCP réservera dans son programme un large chapitre à la dimension sociale, avec notamment une politique proactive et novatrice dans l’intégration de la personne handicapée au sein denotre société et de notre commune », conclut le groupe. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 août 2018.

  • Wimmer au top des cumulards

    Pour savoir dans quelles institutions s’impliquent nos élus, rien de tel que de connaître la liste de leurs mandats. Le Moniteur belge les a publiés ce mardi. Quand certains se contentent d’exercer leur profession et un mandat communal, d’autres les cumulent. C’est le cas de Thierry Wimmer, bourgmestre de Plombières avec ses 20 mandats.

    « Oh, je ne suis plus le troisième ? Je suis devenu premier ? ». C’est avec un ton amusé que Thierry Wimmer (MR), le bourgmestre de Plombières, découvre qu’il est le plus gros cumulard de mandats de la région verviétoise, à ex aequo avec Pierre Bray, échevin spadois. Pour le maïeur plombimontois qui ne se présente pas aux prochaines élections communales, c’est plutôt une fierté.« Tout le monde sait que je cumule un certain nombre de mandats et je tiens à préciser que seulement deux d’entre eux sont rémunérés », tient-il à préciser d’emblée.

    UNE FIERTÉ

    Capture d’écran 2018-08-16 à 10.13.35.png« Certains pensent que quand on a autant de mandats, on ne peut pas s’investir à fond dans chacun d’entre eux. Je certifie le contraire. Je consacre entre 70 heures et 80 heures la semaine à mon métier d’avocat et à mes mandats. Je travaille énormément la nuit. Je ne suis pas celui qui délaisse mes dossiers et c’est sûrement pour ça que l’on me confie autant de responsabilités », précise-t-il. Un train de vie difficile et contraignant à avoir. « Je ne veux pas continuer comme ça, c’est la raison pour laquelle j’arrête la politique ».

    Pour le maïeur, il faut surtout juger la qualité du travail et non le nombre de mandats. Il sait qu’il peut également compter sur d’autres personnes au sein de chaque structure pour l’épauler.

    D'un article d'OCÉANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 16 août 2018.