Politique

  • Feu vert pour rénover la salle de Montzen

    On attendait le ministre René Collin, ce vendredi à Montzen. Mais, au vu de la situation politique et des négociations visant à former de nouveaux gouvernements dans le sud du pays, le ministre wallon de la Ruralité était retenu àCapture d’écran 2017-07-15 à 07.22.54.png Bruxelles. C’est donc son neveu et collaborateur au sein du cabinet, Jean-François Collin, qui a fait le déplacement pour confirmer la bonne nouvelle aux Plombimontois et particulièrement aux Montzenois.

    La salle Culture et Loisirs, située rue de la Poste, sera bientôt rénovée pour devenir une maison rurale et polyvalente qui pourra accueillir les nombreuses associations de la commune mais aussi diverses activités de loisirs et de culture.

    UNE SALLE ÉNERGIVORE

    Le projet de rénovation de cette salle a vu le jour en 2015 dans le cadre de la Commission Locale de Développement Rural (CLDR). Cette salle, même si elle est régulièrement occupée ne correspond plus aux standards actuels. « Il faut bien reconnaître que cette salle n’est pas vraiment chaleureuse ni au goût du jour. De plus, elle est relativement énergivore », explique le bourgmestre Thierry Wimmer. Un dossier a donc été transmis à la Région wallonne dans le cadre de la politique de développement rural afin d’obtenir des subsides.

    Lire la suite

  • Les camps : un juteux business communal, mais pas partout!

    Des entités taxent à la nuitée, tandis que le commerce et les loueurs enregistrent de belles rentrées.

    Les camps, sous tente ou toit, c’est une donnée économique non négligeable pour nombre de nos communes. Avec parfois des profits qui font sourciller les mouvements.

    Pour les scouts et les patronés, les taxes, ça existe aussi. Et ça en irrite beaucoup. Dont leurs fédérations, qui s’inquiètent d’une fiscalité les visant et qui ne cesse de s’étendre. Outre les redevances perçues en matière d’immondices, on voit fleurir, ici et là, des taxes de séjour, par tête et jour.

    LE MAÏEUR WIMMER

    Pas de taxe, à Plombières: « un choix politique, pour soutenir les mouvements de jeunesse »

    À Plombières, qui compte une quinzaine d’endroits de camp, la taxe par nuit et personne n’est réclamée que là où des lits ne sont pas mis à disposition. Mais les mouvements de jeunesse en sont exemptés : « C’est un choix politique, pour soutenir les mouvements de jeunesse », plaide le maïeur, Thierry Wimmer.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 juillet 2017.

  • « Je ne voulais pas voter contre mes convictions »

    La députée cdH se confie après être sortie du rang lors d’un vote.Capture d’écran 2017-07-13 à 07.28.05.png

    Ce mardi, quelle n’a pas été pas la surprise de Dimitri Fourny, chef de file du cdH au parlement wallon, lorsque la députée Isabelle Stommen, cdH elle aussi, a voté en faveur de la proposition d’Ecolo en Commission des Pouvoirs Locaux alors que les consignes étaient tout autres au cdH.

    La Welkenraedtoise a voté selon ses convictions ce qui n’a pas plu à son parti qui n’a pas tardé à lui faire part de sa façon de penser, mais lui a attiré beaucoup de messages de sympathie et de soutien de ses électeurs sur les réseaux sociaux.

    Elle s’explique dans un entretien avec LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 13 juillet 2017.

  • La rue Marveld bientôt interdite aux voitures

    La rue Marveld, qui relie Moresnet à Gemmenich sera bientôt interdite aux voitures. C’est ce que vient de décider, à l’unanimité, le conseil communal de Plombières.

    En pratique, cette rue aura les mêmes caractéristiques qu’un chemin de RAVeL et ne pourra être empruntée que par les piétons, cyclistes, cavaliers ou les adeptes du roller…

    « La rue Marveld est une voirie de liaison à une seule bande, avec à certains endroits des élargissements qui permettent de se croiser », explique le bourgmestre, Thierry Wimmer.

    Si actuellement les riverains sont autorisés à l’emprunter puisqu’elle est réservée à la circulation locale, de nombreux autres automobilistes s’y aventurent car elle constitue un raccourci entre les deux villages. « Il y a une dizaine d’années déjà, certains citoyens avaient manifesté leur mécontentement face à ce comportement de certains automobilistes. Depuis que je suis bourgmestre, on parle de cette rue et de ses problèmes de circulation », ajoute Thierry Wimmer. Le conseil communal a donc décidé d’interdire totalement la circulation des voitures sur ce tronçon d’environ 200 mètres.

    POUR L’AUTOMNE

    « Dès que la tutelle aura donné son approbation, les seuls qui seront autorisés à circuler, avec un véhicule motorisé dans cette rue seront les propriétaires des deux fermes, les exploitants ainsi que les visiteurs qui se rendent dans l’une des feux fermes. Fini donc les excuses plus ou moins bidons fournies en cas de contrôle de police », conclut le bourgmestre. Cette mesure de circulation devrait être d’application d’ici l’automne. -

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 8 juillet 2017

  • 359.000 € pour la mobilité douce

    PLOMBIÈRES - SUBVENTIONS

    Plombières reçoit une subvention complémentaire de 45.058,89 € (258.720 € déjà perçus) « pour la création d’un itinéraire de liaison de voies lentes, dans le cadre de son PCDR. L’itinéraire de voies lentes reliera Hombourg, Plombières et Moresnet en jonction avec les tracés existants (RAVeL 38 et Vennbahn). Ce projet permettra notamment à la population ne disposant pas de véhicule motorisé, d’avoir accès aux différents services. De plus, les enfants se déplaçant à pied ou à vélo pourront avoir accès aux infrastructures scolaires de manière sécurisée ».

    La commune est autorisée à débuter les travaux pour ce projet de 413.517,78 €.

    (D'un article de LA MEUSE VERVIERS du 9 juin 2017)

  • Parlement germanophone contre la vignette allemande

    Le Parlement germanophone a approuvé, lundi soir en séance plénière, une résolution pour lutter contre l’introduction de la vignette routière allemande (Maut). Dans ce texte, les parlementaires germanophones demandent aux gouvernements germanophone et fédéral de mettre tout en œuvre pour stopper l’entrée en vigueur de cette vignette qu’ils jugent discriminatoire et non conforme au droit européen.

    Le 31 mars dernier, le Bundesrat (Conseil fédéral allemand) a en effet validé la loi visant à instaurer un péage automobile pour l’utilisation des autoroutes allemandes et ce dès 2019. Simultanément, les autorités allemandes ont décidé de réduire la taxe de mise en circulation pour les véhicules immatriculés en Allemagne. Cette combinaison aura pour conséquence le fait que la redevance sera supportée uniquement par les automobilistes étrangers et plus particulièrement les frontaliers.

    Les pays limitrophes de l’Allemagne, comme l’Autriche, le Luxembourg ou encore les Pays-Bas, ont déjà manifesté leur désaccord quant à cette loi et préparent l’introduction d’une action devant la cour de justice européenne. Les parlementaires, qui ont tous approuvé la résolution, sauf Vi-vant, demandent ainsi aux autorités de s’associer à cette action. 

    BELGA (dans LA MEUSE VERVIERS du 26 avril 2017 - illustration de RADIO MELODIE)

  • Une taxe de 400 € par an pour les logements Airbnb

    Une taxe sur les logements non affectés à la résidence principale, qui s’applique d’ordinaire aux hôtels, gîtes et chambres d’hôtes sera désormais d’application à Plombières. L’objectif de cette modification est de pouvoir prélever cette taxe également chez les personnes qui mettent en location, tout ou une partie de leur habitation, en y étant domiciliées. Via des sites comme Airbnb par exemple.Capture d’écran 2017-04-22 à 08.18.08.png

    « Il y a actuellement une forme de discrimination entre ceux qui ouvrent des chambres d’hôtes légalement, en passant par le CGT (NDLR : Commissariat Général au Tourisme) et ceux qui louent leur logement ou une partie de leur habitation via des sites internet comme Airbnb », explique le bourgmestre Thierry Wimmer. Plus question donc d’échapper à cette taxe qui s’élève à 400 euros par an pour les logements entiers qui comptent jusqu’à six lits. Pour chaque lit supplémentaire, il faudra s’ac-quitter d’un montant annuel de 66 euros. Pour ceux, par contre, qui louent des chambres, la taxe applicable sera de 100 euros par chambre à un lit et 200 euros par chambre à 2 lits. Pour chaque lit supplémentaire, il faut y ajouter un montant de 70 euros.

    Si en pratique cette taxe est déjà d’application sur le territoire de la commune, elle est ainsi formalisée, précise le directeur financier.

    Une autre modification apportée à cette taxation concerne les maisons de repos. Les personnes, résidant à long terme, dans une maison de repos plombimontoise devront s’y domicilier sans quoi elles seront soumises à une taxe annuelle de 250 euros.

    FRANÇOISE PEIFFER (dans LA MEUSE VERVIERS du 22 avril 2017)

  • Joseph Austen tête de liste en 2018

    ÉLECTIONS COMMUNALES

    C’est désormais officiel, Joseph Austen, actuel 2e échevin à Plombières, mènera la liste cdH lors des élections Capture d’écran 2017-03-25 à 08.04.27.pngcommunales 2018. Si la liste cdH en vue du scrutin n’est pas encore déterminée, on sait déjà qu’il s’agira d’une liste d’ouverture. « On a la volonté de s’ouvrir aux gens qui n’ont pas forcément envie d’être assimilés à un parti politique national mais qui ont un certain intérêt pour la commune. Dans le contexte actuel, c’est important de s’ouvrir à des gens qui ont des idées mais qui n’ont pas forcément une étiquette politique », explique Jonathan Deckers, fraîchement élu président de la section locale. Autre signe d’ouverture de la future liste : un changement de nom qui n’a pas encore été déterminée.

    COUP DE JEUNE

    Avec à sa tête, le montzenois Jonathan Deckers (33 ans), le cdH de Plombières espère attirer de jeunes candidats. « Mon objectif, c’est de faire remonter le cdH (qui compte actuellement 5 sièges, ndlr) et prouver aux jeunes que l’on peut agir pour sa commune ». Ses vices-présidents sont le commissaire d’arrondissement honoraire Albert Stassen, qui fait son retour en politique un an après sa mise à la retraite professionnelle et Jessica Petit (23 ans), fille du président sortant Xavier Petit.

    De quoi donner un sacré coup de jeune à la section en vue des élections alors que les partis politiques rencontrent de plus en plus de difficultés à dénicher des jeunes candidats qui décident de s’investir. À un an et demi des élections, le cdH espère poursuivre, dans une bonne ambiance, les projets initiés au sein de la majorité avec l’URP.

    « Le cdH n’a aucune exclusive en matière de coalition communale. Pour le futur, il y aura du changement puisque l’on sait que Thier-ry Wimmer (URP) ne sera pas candidat à sa propre succession. Cela va évidemment dépendre de l’orientation des autres listes mais aussi et surtout du choix des électeurs », conclut Joseph Austen. 

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 25 mars 2017

  • La salle de Montzen rénovée en 2019

    Il risque bien d’y avoir du changement à la salle Culture et Loisirs, rue de la Poste, à Montzen.Capture d’écran 2017-03-25 à 08.02.09.png

    827.978 € DE SUBSIDES

    La commune a, en effet, déjà obtenu des subsides de la région wallonne pour un montant 827.978 euros en vue de la création d’une maison rurale polyvalente à l’emplacement de la salle Culture et Loisirs qui ne correspond plus aux standards actuels.

    Si cette salle a une taille relativement intéressante, au niveau de l’isolation, de la consommation énergétique ou encore des sanitaires, elle ne correspond plus à ce que recherchent les harmonies ou les sociétés du cru qui en ont l’usage fréquent.

    « Des subsides ont été décrochés très rapidement par l’échevin Austen », se réjouit Albert Stassen. Si tout va bien, les travaux de démolition puis de reconstruction d’une salle devraient débuter en 2019. 

    F.P. dans LA MEUE VERVIERS du 25 mars 2017

  • Thierry Wimmer quitte la politique

    Thierry Wimmer avait convoqué la presse ce vendredi 10 mars pour parler de son avenir en politique. Le maïeur de Plombières a décidé de rendre l’écharpe, il ne se représentera pas en 2018. Il privilégie sa vie de famille et sa carrière professionnelle.

    Coup de tonnerre à Plombières, Thierry Wimmer ne se représentera pas en 2018. Il l’a annoncé à la presse ce vendredi matin. L’actuel bourgmestre a invoqué des raisons familiales ainsi que professionnelles (il combinait ses métiers d’avocat et bourgmestre). Après 12 ans, il estimait être arrivé au bout d’un cycle.

    Hubert Duyckaerts, échevin des Travaux de la commune, devient le nouveau leader du parti URP (tendance libérale).

    > Les explications complètes de Thierry Wimmer sur notre édition digitale La Meuse Verviers et/ou dans l'édition papier de LA MEUSE VERVIERS du 11 mars 2017