Politique

  • Aussi à Plombières et Spa

    Comme Aubel, deux autres communes de la région recevront des subsides dans le cadre d'un plan de subsides pour différents projets dans la province de Liège. Pour rénover le hall sportif de Gemmenich et pour acheter une machine pour le centre sportif de Warfaaz.

    La Région wallonne va donner 96.560 euros à la commune de Plombières, pour rénover et isoler la toiture plate du hall sportif de Gemmenich.

    À Spa, c’est le centre sportif de Warfaaz (la Fraineuse) qui recevra 3.990 euros pour l’achat d’une auto-laveuse.

     

  • Plombières n'a pas tout dépensé

    Douze communes de l’arrondissement de Verviers se voient pénalisées car elles n’ont pas épuisé l’ensemble des subsides qui leur étaient accordés dans le cadre du fonds régional pour les investissements communaux (FRIC). Concrètement, cela signifie que ces communes vont perdre le montant des subsides qui n’ont pas encore été affectés.

    Ce fonds prévoyait en effet un montant total de 182.298.740 euros à allouer à l’ensemble des communes et réparti selon plusieurs critères établis par décret. Et en date du 31 décembre 2016 de nombreuses communes, dont douze de l’arrondissement de Verviers, n’avaient pas attribué suffisamment de dossiers pour justifier de l’intégralité de l’enveloppe que leur était destinée.

    Les mauvais élèves recevront donc moins de subsides.

    Les communes qui ont dépensé l’ensemble de l’enveloppe que leur était destinée, se verront, elles allouer un montant complémentaire. Douze communes de notre arrondissement verront une partie de ces subsides leur passer sous le nez.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 15 novembre 2017

  • La rue de Birken restaurée

    Certains importants travaux de voiries étaient à l’ordre du jour du conseil communal de Plombières.

    Parmi les décisions approuvées à l’unanimité par les conseillers, il y avait notamment la réfection de la rue de Birken à Montzen.

    Le tronçon concerné par les travaux est d’environ 5.530m 2 . Cette réfection de grande ampleur consistera en un fraisage, puis la pose d’égouttage et d’aménagements sécurisés, sur deux couches.

    Le montant des travaux est estimé à 343.092 euros pour lequel des subsides seront sollicités par la commune.

    Autre voirie qui devrait prochainement subir des travaux de réfection : le chemin de Hoppisch à Hombourg. Ce dernier a été fortement endommagé suite au passage fréquent de gros camions dans le cadre du chantier de la gare.

    Le montant des travaux est estimé à 191.577 euros.

    L’entrée et l’allée centrale du cimetière de Montzen feront elle l’objet d’un pavage. Pour les 255 m2, le budget est estimé à 36.800 euros.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2017

  • Qui pour succéder à l’homme aux 2.046 voix ?

    Après deux mandats, soit 12 ans, à la tête de la commune de Plombières, Thierry Wimmer a décidé de clôturer ce chapitre. Celui qui en 2006 était devenu le plus jeune bourgmestre du Royaume alors qu’il n’avait que 22 ans a décidé de se consacrer à sa famille et a sa carrière d’avocat. Qui aura la carrure pour succéder à ce mastodonte politique qui en 2012 avait réalisé une performance hors du commun avec 2.046 voix de préférence ?

    Deux pages de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 octobre 2017

  • Plombières dit non au projet WalZinc

    L’état actuel de la mine Oskar Stollen, de la Vieille Montagne, à La Calamine. © Vincent Duseigne

    Depuis plus de quinze jours, des citoyens Plombimontois, mais également des habitants d’autres communes concernées par le projet de la société WalZinc, se mobilisent. Ils s’opposent au fait que la société, implantée à Wavre, puisse obtenir un permis de recherches de minerais de métaux non-ferreux en sous-sol. Dans cette démarche, ils sont suivis par plusieurs communes dont celles de Lontzen et de Plombières, qui, en collège, a donné jeudi un avis défavorable quant à ce projet.

    Lire la suite

  • Paul Schmit n'a pas déclaré ses mandats

    Deux élus verviétois n’ont pas rendu leur déclaration de mandats 2016 (exercice 2015) à savoir Paul Schmit, conseiller communal (URP) à Plombières et Christelle Remacle, conseillère CPAS à Dison. Ils doivent se régulariser rapidement sous peine de sanctions. La semaine dernière, la ministre des Pouvoirs Locaux, Valérie De Bue, faisait Capture d’écran 2017-10-25 à 08.23.24.pngsavoir par voie de communiqué que 61 mandataires locaux n’avaient toujours pas rentré jeudi dernier leur déclaration 2016 de mandats et de rémunérations (exercice 2015). Parmi ces mandataires, deux viennent de la région verviétoise à savoir Paul Schmit, conseiller communal à Plombières et Christelle Remacle, conseillère CPAS sur la commune de Dison. Le premier cité nous a confirmé qu’il s’agissait bien d’un oubli. « Merci de me le signaler d’ailleurs je vais faire ça rapidement. J’ai pourtant rentré ma déclaration pour 2016, mais pour 2015 je dois avoir oublié, j’étais en pleine période de travaux à cette époque. J’ai entendu le sujet à la radio mais je n’ai pas pensé que je pourrais être visé, je vais régulariser ça au plus vite, surtout que les revenus ne sont pas énormes », confie-t-il.

    Nous avons également tenté de joindre Christelle Remacle, sans succès. Mais nul doute que l’Andrimontoise réglera ce petit oubli rapidement. Les 59 autres devront également se mettre en ordre rapidement. La Direction du Contrôle des Mandats locaux leur notifiera les faits susceptibles d’entraîner la déchéance et les informera de la possibilité de solliciter une audition dans les huit jours à dater de la réception de la notification. 

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 25 octobre 2017

  • Réunions citoyennes

    A toutes et à tous, INVITATION à la réunion citoyenne.
    A Gemmenich ce mercredi 18 octobre à 20H à la cafétéria du Hall Sportif.
    Les réunions dans les autres villages suivront, et sont d'ailleurs indiquées sur l'affiche ci-dessus.

  • Davantage d’élus et des salaires augmentés

    L’année 2018 sera électorale, au niveau communal. Mais sur base des chiffres de population actés en début d’année, on devrait savoir si le nombre de conseillers communaux ou d’échevins augmentera dans certaines entités. Idem pour le traitement du bourgmestre et des échevins. Huit communes de l'arrondissement sont potentiellement concernées.

    Capture d’écran 2017-09-27 à 10.58.18.pngPlombières : des augmentations de traitement anticipées et un échevin en plus

    Plombières a allègrement franchi le cap des 10.000 habitants, elle. De 9.906 début 2012, on est désormais passé à 10.421, lundi. Conséquence : respectivement 9.302 et 5.581 euros bruts annuels pour le successeur de Thierry Wimmer et ses échevins, qui en outre seraient désormais cinq au lieu de quatre. Mais tout cela est théorique car dès la fusion des communes, en 1977, la commune s’était vue reconnaître un classement dans la catégorie + de 10.000. Quant au nombre d’échevins, il ne croîtra pas automatiquement non plus. Car la commune peut très bien en garder quatre. « À titre personnel, je ne suis pas favorable à un échevin supplémentaire, explique Thierry Wimmer, le maïeur, qui ne compte pas rempiler. J’en ai déjà fait état au collège communal. Mais je ne serai plus à la barre pour les négociations, après les élections… »

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 septembre 2017.

  • Le ministre en visite au tennis de Plombières

    Le tennis club des 3 Frontières a inauguré ses nouvelles installations en présence du ministre Collin et de l'échevin Joseph Austen, ce samedi.

    PLB 22007588_1554451944622098_2374303009198932497_n.jpg

  • Crèches : 5 communes à la traîne dans la région dont Plombières

    Capture d’écran 2017-09-20 à 09.37.42.pngL’accueil de la petite enfance est l’un des fers de lance d’Ecolo et plus particulièrement du député theutois Matthieu Daele. Récemment, il a questionné la ministre Greoli sur la question afin d’obtenir le taux de couverture en région verviétoise. Résultat : celui-ci est bien plus faible que la moyenne wallonne. Le Theutois invite les communes à réagir.

    « La moyenne sur l’arrondissement est faible, il y a un besoin criant de crèche », annonce Matthieu Daele, député Ecolo au Parlement wallon et conseiller communal à Theux. 

    Capture d’écran 2017-09-20 à 09.37.22.png

    Inauguration prévue pour septembre 2019

    Bientôt 24 nouvelles places à Plombières

    À l’inverse de Limbourg, la commune de Plombières est, elle, un peu à la traîne si l’on en croit les chiffres de 2015. Mais, explique Josiane Schmit, l’échevine de la Jeunesse, le problème sera bientôt résolu. Si actuellement, la commune ne dispose que d’une crèche de 18 places, un projet d’agrandissement est en cours.

    « On a profité du plan Cigogne 2 pour rentrer un projet. Ainsi, nous allons récupérer l’ancien bâtiment de la police qui se situe à proximité de la crèche actuelle, puis le réaménager. La crèche aura alors une capacité de 44 places. C’est important pour nous qui avons une centaine de naissances/an », indique l’échevine. L’inauguration est prévue pour septembre 2019, précise-t-elle d’ailleurs.

    Mais d’autres projets sont en cours sur l’arrondissement puisque le cabinet Greoli précise que 32 places restent à ouvrir dans le cadre du plan Cigogne 3 et que 63 places supplémentaires viennent en outre d’être introduites, mais nécessitent des subsides à l’infrastructure. Un premier pas donc.

    D'une page de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 20 septembre 2017.