Pompiers

  • Deux feux de broussailles

    Samedi, les pompiers de la zone de secours 4 ont été appelés à deux reprises pour des feux de broussailles. D’abord à Theux, à proximité du château de Franchimont. Puis sur la commune de Plombières, à proximité de la rue du Cheval blanc. Dans les deux cas, il s’agissait de petits incendies, qui ont été rapidement éteints.

  • La caserne de Montzen a 75 ans

    Les pompiers de Plombières, sous la houlette de leur chef poste, Robert Schmitz, ont décidé de célébrer les 75 ans de leur caserne. « On remarque que ça fait du bien aux pompiers et à la zone de secours ce genre d’événements. Ça donne des occasions de se retrouver », explique Denis Honders, capitaine et l’un des organisateurs de cet événement. Durant tout le week-end, les festivités prendront place sur la place de Montzen, en plein centre du village. « Samedi soir c’est plutôt la partie académique avec le dépôt d’une gerbe pour un pompier de la caserne décédé en 1990 d’une crise cardiaque pendant une intervention », explique Denys Mager, président de l’amicale des pompiers de Plombières. « Il y aura aussi l’ouverture de l’exposition de photos, d’archives et de tenues dans l’ancienne salle de mariage de la mairie. On pourra y voir aussi l’évolution de la caserne. » Un bal en plein air clôturera les festivités de samedi.

    Lire la suite

  • Nouvelles tenues feu à l’américaine

    Capture d’écran 2017-05-20 à 09.54.01.pngAprès des décennies passées habillés avec des vestes noires, les 420 hommes du feu verviétois lutteront contre les incendies dans des nouvelles tenues couleur sable. La même couleur que celle portée par les pompiers américains. 550 tenues de feu sont en train d’être livrées dans les postes de la zone de secours 4. Si Battice, Pepinster et Plombières ont déjà réceptionné leurs uniformes, Herve, Limbourg, Spa, Theux, Verviers et Welkenraedt devront les recevoir d’ici début juin.

    « Le changement le plus visible, c’est la couleur, décrit le commandant de zone Quentin Grégoire. On gardera les anciennes tenues noires pour les formations, notamment pour les exercices en caisson feu. Le surplus sera donné à des pays qui en ont besoin. »

    Le colonel Bastin, en charge du matériel, souligne la qualité supérieure du matériel.Capture d’écran 2017-05-20 à 09.54.30.png « C’est comme quand vous achetez une nouvelle voiture, l’équipement est toujours meilleur. Il y a ainsi une meilleure étude des couches d’air pour protéger des rayonnements de la chaleur, etc. » Et la couleur alors ? Effet de mode à l’américaine ? « Non, répond le colonel Bastin. En fait, il y a deux fibres pour les tenues feu, l’une qu’on peut teinter et l’autre pas. Notre fournisseur avait davantage de stock sur ce modèle, c’est donc par facilité de gestion du stock. » Et aussi de nettoyage. À l’heure où on parle de l’impact que la suie accumulée sur l’équipement peut avoir sur la santé des sapeurs, la couleur sable est vue d’un bon œil. Pourquoi ? Parce qu’elle est plus salissante et que donc les tenues seront davantage envoyées chez Depairon pour nettoyage. Montant de l’investissement 420.000 euros pour 550 nouvelles tenues qui remplaceront donc l’ensemble des équipements existants. 

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 mai 2017

  • Panne d’électricité dans les casernes de pompiers

    Jeudi avant 9h, une grosse panne d’électricité a touché La Calamine, Lontzen et Plombières. En cause, un câble électrique arraché sur un chantier proche d’une cabine à haute tension à Montzen (Plombières). « Un grutier a arraché un câble électrique avec sa pelleteuse alors qu’un homme se trouvait dans le trou qu’il était en train de creuser », indique la police. Les ouvriers impliqués dans l’accident sont un Theutois de 54 ans et un Stavelotain de 42 ans. L’un est sous le choc, l’autre, électrocuté, a été emmené au CHU de Liège. Un expert de l’auditorat du travail a été dépêché sur place. Dans l’intervalle, les casernes s’inquiétaient donc de ne plus recevoir d’appels de la centrale 100. Un système électrique de secours a été branché. L’ennui, c’est qu’il ne tient pas plus d’une heure. Il y avait donc urgence à rétablir le courant. Heureusement, l’incident n’a pas eu de répercussion. 

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 mars 2017

  • L’AD Delhaize évacué à cause d’un congélateur

    Ce jeudi, à 13h22, les pompiers de la zone 4 Welkenraedt et Plombières ont été appelés pour un feu de congélateur à l’AD Delhaize de Welkenraedt, situé rue Gérard Delvoye.Capture d’écran 2017-03-24 à 10.59.05.png

    Au moment d’arriver sur place, ils ont constaté que tous les clients du magasin avaient déjà été évacués. Le feu, qui a pris au niveau des câbles électriques du congélateur, a rapidement été éteint par des membres du personnel. Les pompiers de Welkenraedt ont donc simplement ventilé l’intérieur de l’AD Delhaize et ce, afin d’évacuer la fumée. Aucun blessé n’est à déplorer.

    Contactée par nos soins, la direction de l’AD Delhaize parle d’un problème minime. « On a évacué les clients car l’odeur était prenante mais pas nocive. L’incendie a été vite maîtrisé. On a tout de même appelé les pompiers par mesure de précaution », explique-t-on. Et de conclure : « il n’y a aucun dégât. Même le congélateur en lui-même sera à nouveau utilisable dès demain. » Le magasin a pu rouvrir ses portes vers 15h. 

  • Les pompiers dans le purin pour sauver une vache

    Ce vendredi matin, les pompiers de la zone de secours Vesdre-Hoëgne et Plateau ont été appelés sur une intervention peu banale à Moresnet, sur la commune de Plombières. Une vache s’est retrouvée coincée au fond d’une fosse à purin, ensevelie jusqu’au cou. Pour lui venir en aide, plusieurs pompiers ont dû se jeter dans la fosse à ses côtés. Au bout d’un peu plus d’une heure, la bête est finalement sortie de sa prison pestilentielle grâce à la rampe fabriquée par les pompiers avec des gîtes de bois. Les pompiers en étant ressorti eux-mêmes dans un triste état, il a fallu leur apporter des vêtements à la caserne pour qu’ils puissent continuer leur journée.

  • Une trentaine d’interventions suite aux intempéries

    Le vent et la pluie tombés ce jeudi après-midi ont causé plusieurs embarras de circulation un peu partout en région verviétoise.

    Du côté de Limbourg, l’accès au Thier de Villers a dû être bloqué à cause d’un arbre tombé en travers de la route. La route a été fermée durant une heure le temps que les pompiers interviennent.

    À Mont-Theux, les branches tombaient littéralement sur les voitures qui circulaient sur la nationale.

    À Stembert, les pompiers ont été appelés pour un échafau- dage menaçant de s’effondrer.

    Dans la soirée, les pompiers de la zone de secours 4 Vesdre-Hoëgne et Plateau, nous ont signalé qu’ils avaient dû intervenir sur une trentaine d’interventions au total. Les services de secours sont principalement intervenus sur le territoire des communes de Verviers, Herve, Plombières, Welkenraedt et Jalhay. La majorité des interventions concernait des arbres couchés sur la chaussée ou des objets menaçants. Aucun blessé n’est à déplorer. Selon les pompiers, l’alerte est maintenue jusqu’à vendredi 04h00 du matin au moins.

    Deux victimes originaires d'Aubel sont signalées sur la N608 Merckhof - Berneau.

  • Cinq jours après, le feu reprend

    Dans la nuit du 14 au 15 janvier, une ferme de la rue de Beusdael, à Sippenaeken prenait feu. Ce mercredi, les pompiers sont à nouveau retournés sur les lieux. Le feu, qui couvait vraisemblablement depuis lors, a repris. L’incident a été vite réglé : l’endroit est inhabitable depuis l’incendie du week-end et plus aucun animal ne se trouvait sur place.

    Les dégâts causés à la ferme suite au premier incendie étaient déjà énormes. Quasiment tout le bâtiment, qui avait été rénové voici quelques années, est parti en fumée. La ferme a été ravagée par les flammes. Le week-end passé, les pompiers de la zone de secours Vesdre-Hoëgne et Plateau avaient dû lutter toute la nuit pour éteindre les flammes. Durant 11h, les hommes du feu avaient dû lutter pour maîtriser les flammes. À noter que tous les animaux qui se trouvaient à l’intérieur de la ferme avaient pu être sauvés à l’exception de quelques poules. 

    V.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 janvier 2017

  • 11h de lutte contre le feu

    Un problème électrique à l’origine de cet incendie à Sippenaeken qui a ravagé la ferme et tué des animaux

    Un important incendie s’est déclaré durant la nuit de samedi à dimanche, dans une ferme de la rue de Beusdael, à Sippenaeken. Les habitants des lieux sont saufs, mais les dégâts matériels sont excessivement importants puisque grande partie de ce bâtiment en U qui avait été rénové voici quelques années est partie en fumée. De nombreux pompiers ont lutté contre les flammes durant plusieurs heures.

    Important déploiement de services de secours ce dimanche peu avant 4 heures du matin, rue de Beusdael à Sippenaeken. Il était précisément 3h48, lorsque les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, ont été alertés.

    Un incendie venait de se déclarer dans une ferme.

    Selon les premières informations, c’est l’agriculteur lui-même qui a prévenu les services de secours. Il aurait découvert les flammes, dans la grange à l’arrière du bâtiment alors qu’il se levait pour la traite.

    Immédiatement, les habitants, qui se trouvaient dans le corps de logis ont quitté les lieux. Ils étaient d’ailleurs dehors à l’arrivée des services de secours. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet incendie a mobilisé un grand nombre de pompiers venus des zones voisines pour porter main-forte, notamment en matière d’approvisionnement en eau aux pompiers de la zone 4. Outre les hommes du feu de Plombières, Theux et Welkenraedt, les pompiers de Lontzen, la Calamine et Fourons ont été dépêchés sur les lieux du sinistre. Vers 10 heures, ce dimanche, le colonel Vincent Bastin, indiquait que « la situation est complètement maîtrisée. Aucun blessé n’est à déplorer et tous les animaux ont pu être sauvés, à l’exception de plusieurs poules ». Les dégâts matériels sont cependant très importants.

    Les images témoignent de la violence des flammes qui ont ravagé toute la partie gauche de cette bâtisse en U qui avait été complètement rénovée voici quelques années.

    Selon la zone de police du pays de Herve, qui était présente sur les lieux, un problème électrique serait à l’origine de l’incendie qui prive une famille de son habitation.

    Le couple d’agriculteurs et ses enfants sont relogés par des proches. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 janvier 2016

  • 19 communes vont payer plus pour leurs pompiers

    Sans les contributions financières des communes (et donc indirectement des citoyens via les taxes communales), Capture d’écran 2016-12-17 à 08.00.39.pngune zone de secours ne peut fonctionner. Pour la zone de secours Vesdre-Hoëgne & Plateau qui se compose des postes d’incendie de Battice, Herve, Limbourg, Pepinster, Plombières, Spa, Theux, Verviers et Welkenraedt, c’est d’autant plus vrai que les dotations communales globales s’élèvent à plus de 9 millions d’euros par an.

    Et pour 2017, ce sera encore un peu plus. Une manœuvre pour afficher un budget 2017 à l’équilibre. Les dotations passent de 9.262.569 € à 9.491.257 €. Une différence de 228.688 € qui sera répartie entre les 19 communes qui composent la zone à savoir Aubel, Baelen, Blegny, Dalhem, Dison, Herve, Jalhay, Limbourg, Olne, Pepinster, Plombières, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Thimister-Clermont, Trooz, Verviers et Welkenraedt.

    « Les dépenses de fonctionnement ont baissé de 9 %, par contre, les dépenses de personnel augmentent de manière logique puisqu’on engage 6 sapeurs pros à Verviers », détaille rapidement en séance publique Philippe Boury, bourgmestre de Theux et président du conseil de zone pour parler du budget ordinaire 2017. Pour l’extraordinaire, la zone prévoit des dépenses en 2017 pour 1.285.000 € ventilées principalement autour des deux projets de construction de nouvelles casernes. L’une pour Herve- Battice (495.000 € budgétés pour l’auteur de projet pour la construction) et l’autre pour Verviers (720.000 € pour l’auteur de projet pour la construction). Les 115.000 € restants sont prévus pour l’achat d’une ambulance.

    L’acte d’acquisition du terrain de la nouvelle caserne du Plateau, au Chesseroux entre Herve et Battice, a d’ailleurs été voté hier au conseil de zone. Un point qui n’a soulevé aucune question et a été voté à l’unanimité par les bourgmestres présents (à peine une dizaine alors qu’ils sont 19 à pouvoir siéger). 

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2016