Trail

  • Olivier Remacle: 1er Belge au Marathon du Mont Blanc

    Très satisfait de sa course, vu le plateau présent, Olivier Remacle termine à la 19ème place, les 42,98 km et 2690 de dénivellation en 4h23 30, soit une moyenne de 6'08/km.   

    Seul bémol:  la météo ( froid et gros brouillard ) qui ne lui a pas permis de profiter des magnifiques paysages.

    Pour la course, il dit qu'il est parti à son rythme pour être 11ème à Vallorcine puis se faire rattraper dans la cote et surtout la descente technique des posettes par les montagnards .... la fin se sera jouée au mental ....

    Il remercie les supporters et sa femmes et ses enfants qui ont géré les ravitaillements au mieux.

    Félicitations à notre champion régional.

    Capture d’écran 2017-06-25 à 15.36.23.png

  • Olivier Remacle au Trail du Mont Blanc

    Olivier Remacle, champion de Belgique en titre du trail, s’alignera ce dimanche pour la première fois sur le très réputé trail du Mont Blanc. Il prendra le départ du marathon (42 kilomètres) et de ses 2.500 mètres de dénivelé. L’ambition avouée, c’est de figurer dans le top 20.

  • « Le plus beau de Belgique »

    Olivier Remacle ne peut qu’être ravi de la performance qu’il a réalisée samedi à la Bouillonnante, un trail très relevé disputé à Bouillon et dans ses environs. Il a en effet terminé deuxième derrière l’inaccessible Français Michel Lanne, au terme de plus de 4h20 d’effort intense. « On savait qu’on n’aurait pas su le suivre », sourit le citoyen de Montzen, qui a par contre réussi à devancer Nicola Bucci, auteur d’une grosse perf’ au Ventoux il y a une quinzaine de jours et vainqueur de la Bouillonnante 2016 sur le parcours de 72 kilomètres. « C’était une grosse course, bien relevée. Au début, je suis parti à mon rythme. À Bouillon, je visais initialement un top 5, voire un top 3. C’est donc mieux qu’espéré et je ne pensais pas réussir ça ; je pensais finir derrière Nicola Bucci, avec qui je m’entends bien », raconte l’ancien joueur de foot de Spa et d’Aubel.

    Soutenu par sa femme et sa fille, le citoyen de Montzen est arrivé le vendredi soir sur place, le départ du trail étant donné à 8 heures le samedi matin.

    Lire la suite

  • Olivier Remacle sur le podium de la Bouillonnante

    La Bouillonnante est un Trail très exigeant long de 50km. La télévision en a montré des images ce dimanche.

    Notre champion régional Olivier Remacle s'y est encore illustré en se hissant sur le podium: il est deuxième derrière le champion français Michel Lanne qui a parcouru les 50 km en 4 heures 16 minutes et 23 secondes. Olivier est arrivé 9 minutes plus tard.

    Le dernier classé de cette épreuve difficile (dénivelé de 2450 m) qui part et arrivé au château de Bouillon est arrivé après 9 heures 37 minutes. 

  • Diepart devance Deville et Remacle

    Annoncé à 55 kilomètres, le « longue distance » des Crêtes comptabilisait, en réalité, deux bornes supplémentaires. Le mérite des trailers n’en est donc que plus grand. À commencer par Xavier Diepart qui survolait l’épreuve en 4 h Capture d’écran 2017-03-27 à 15.01.17.png18.20 tout en comptant une avance finale de 4’20 sur Mathieu Deville et de 6’57 sur Olivier Remacle. Débarrassés du Hollandais Van Noorden (vainqueur des trois dernières éditions), nos régionaux composaient donc un podium constitué d’un Jalhaytois, d’un Comblenois et d’un Aubelois (de Montzen).

    À peine marqué par l’effort, Diepart expliquait : « On s’est vite retrouvé à quatre en tête, mais c’est dans l’ascension du Mont des Brumes que j’ai fait la différence. Je n’en reviens pas car, la veille, j’étais allé baliser la moitié du parcours puis j’avais fait deux heures de vélo. »

    Deville, son dauphin, la jouait modeste : « Il n’y avait rien à faire contre Xavier. En plus, j’ai eu le tort de partir beaucoup trop vite et je l’ai payé par la suite avant de me refaire une santé. » Quant à Remacle, il se disait satisfait de son top 3 : « Je n’avais pas la distance dans les jambes et j’ai un peu craqué sur la fin. J’ai d’ailleurs longtemps hésité entre le 55 et le 21 km. Mais, le test est plus que concluant. »

    Pour l’anecdote, sachez encore que le 434e et dernier classé franchissait la ligne après… 9 h 20.12 d’efforts. Soit, plus de 5 heures après Diepart. Le brave Jorgen Westbroek n’était pas encore rentré dans ses pénates d’outre-Moerdijk. 

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 27 mars 2017

  • Remacle : un top 20 au Mont-Blanc ?

    Entretien avec Olivier Remacle, champion de Belgique de trail en 2016.

    1. Quel est votre programme en ce début d’année 2017 et dans les prochaines semaines ?Capture d’écran 2017-01-25 à 08.08.17.png

    « En hiver, je fais des cross. Il y en a encore deux à mon programme. Je me suis aussi aligné au trail des Lucioles récemment, mais je ne fais quasi que de la vitesse en début d’année en vue du semi-marathon d’Alleur le 12 février, où j’espère descendre sous 1h10. Ce sera le premier objectif de l’année et comme le parcours est plat, c’est peut-être réalisable. À partir des Crêtes de Spa, je referai du trail, en préparation pour la Bouillonnante. Et fin juin, je serai au marathon du Mont- Blanc ; j’ai été repris. »

    2. Quel est votre objectif majeur et prioritaire en 2017 ? 

    « L’objectif prioritaire, c’est ce marathon du Mont-Blanc, où j’espère terminer aux alentours de la 20e place. Ce ne serait pas mal. Le deuxième gros objectif, c’est le championnat de Belgique de trail en septembre. Même si ce ne sera pas un parcours pour moi, je tenterai de défendre mes chances et de renouveler mon titre. » 

    3. Quel regard portez-vous, en résumé, sur votre année 2016 ?

    « 2016 a été ma plus belle année, alors que ça ne fait que trois ans que j’ai commencé à courir. Je sens que je progresse de mois en mois et même de semaine en semaine. Actuellement, je parcours entre 140 et 150 kilomètres par semaine », explique Olivier Remacle, actif dans les parcs et jardins. « Comme je ne sais pas aller travailler actuellement, j’en profite pour aller m’entraîner. » 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 25 janvier 2017

  • Olivier Remacle troisième aux 4 Cimes de Herve

    Si le record de l’épreuve (1 h 51.56) n’a pas été battu, le temps réalisé par le vainqueur mérite le respect. C’est ainsi que le Kenyan Abraham Yano a mis 1 h 57.04 pour parcours les 33 bornes de bosses et de fosses des Quatre Cimes. Derrière l’Africain (plus ou moins) de Seraing, Vincent Castermans brouillait les pronostics en montant sur la 2e marche du podium batticien. Le Visétois du club de Herve n’en revient toujours pas : « L’an dernier, j’étais déjà tout heureux en finissant 4e en 2 h 11.54 et, cette fois-ci, je signe un top 2 en 1 h 57.48 : c’est à peine croyable. Je ne pouvais pas faire mieux car on avait l’impression que le Kenyan se promenait. Ceci dit, c’est vraiment une course que j’adore pour sa spécificité et pour son ambiance. Je vous promets que je reviendrai en 2017. » Ce dont personne ne doutait… 

    L’Aubelois (de Montzen) Olivier Remacle (1 h 58.50) ne boudait pas son plaisir non plus : « Aujourd’hui, je suis tout simplement battu par plus fort que moi. J’ai vraiment tout donné et suis très satisfait en descendant en dessous des deux heures. Au final, je reste sur une saison magnifique bien entendue marquée par mon titre de champion de Belgique de trail. Mais, aussi, par cette 3 e place aux Quatre Cimes. Maintenant, place à un repos que je crois bien mérité. » Effectivement.

    D'un article de MICHEL CHRISTIANE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 novembre 2016

  • « J’ai gagné une coupe, une médaille et un saucisson avec ce titre national »

    Olivier Remacle, devenu champion de Belgique de trail à Xhoffraix, exclut un retour au football

    Le week-end passé, Olivier Remacle (Montzen) a décroché son premier titre de champion de Belgique de trail, une discipline qu’il a commencée il y a 2,5 ans à peine. L’ancien footballeur, qui a fêté trois titres de champion avec Aubel et Spa, ne regrette en tout cas pas d’avoir stoppé le football pour s’adonner à la course à pied, qui lui apporte bien plus de satisfaction.

    Capture d’écran 2016-09-29 à 08.01.59.pngOn vous a d’abord connu footballeur, avant que vous ne vous tourniez vers la course à pied. Quel regard portez-vous, avec le recul, sur ce choix de stopper le football ?

    J’étais un peu dégoûté du foot et je ne nourris pas du tout de regret. Je pensais même que j’arrêterais plus tôt et puis j’ai fait une saison à Spa car on avait une équipe pour monter et j’ai encore joué une saison à Aubel ensuite. J’ai arrêté en mai 2013 et j’ai d’abord fait du jogging, avant de me tourner vers le trail il y a 2,5 ans. Dès la fin de l’année 2015, j’ai été repris dans l’équipe de trail de la Ligue francophone d’athlétisme (le Team Trail LBFA, NDLR) aux côtés d’Étienne Van Gasse et Patrick Dortu. Il y a 4 ou 5 stages par an et la participation à des courses internationales, mais j’ai arrêté avec cette équipe.

    Pour quelle raison ?

    Je suis devenu indépendant dans le domaine des parcs et jardins avec mon beau-frère depuis octobre 2015 et cela prend du temps. Je ne saurais plus partir 20 jours par an en stage, sous peine de ne plus pouvoir aller en vacances en famille. Or, la famille, c’est important. J’ai donc arrêté avec le Team Trail LBFA, même s’ils comptaient sur moi pour le prochain stage dans les Vosges…

     

    Lire la suite

  • Olivier Remacle sacré champion de Belgique à Xhoffraix !

    Disputé ce samedi dans des conditions météo optimales au départ de Xhoffraix, le Trail des Hautes Fagnes est considéré par tous les spécialistes comme l'une des plus belles épreuves du pays. Qui plus est, il devait sacrer pour la troisième fois le champion de Belgique de la discipline. Vainqueur des deux premières éditions, le Brabançon Etienne Van Gasse s'est retrouvé face à une concurrence féroce cette année ! Dans la dernière ligne droite, c'est l'ancien footballeur aubelois Olivier Remacle qui a mis tout le monde d'accord en s'imposant au terme des 38 kilomètres de parcours ! Olivier Remacle devient ainsi le nouveau champion de Belgique devant le Beynois Olivier Pierron, deuxième ! Etienne Van Gasse, victime d'une défaillance dès le km 30, doit se contenter de la troisième place.

  • Olivier Remacle n° 1 au Trail National à Xhoffraix

    Le Trail des Hautes Fagnes en sera, samedi, à sa 12e édition. Preuve de l’excellence de l’organisation, cette épreuve consti- tue, depuis trois ans, le championnat de Belgique de la discipline. À ce propos, on peut même parler d’une véritable « success story ». Pour illustrer la tendance, Jean Maus extirpe quelques chiffres : « Lors de notre première, nous avions accueilli 160 participants et, en 2015, ils étaient exactement 1419 à nous rejoindre. Et ce nombre est en constante augmentation. » 

    Sur le plan pratique, on notera que le départ des deux distances (17/39 km) sera donné à 10h du terrain de football de Xhoffraix, que la remise des prix est fixée à 16h et que le parcours est inchangé. Il transitera par le barrage de Robertville, le château de Reinhardstein, la cabane du Négus, ou encore la carrière de Waimes. Au niveau sportif, on risque d’assister à nouveau à un face-à-face entre le Tubizois, Etienne Van Gasse, et l’Aubelois, Olivier Remacle. Un Brabançon qui, l’an passé, l’avait emporté (2h 41min 49sec) devant notre régional. Il y aurait-il de la revanche dans l’air ? 

    « Je vais faire l’impossible pour y arriver », affirme l’ex-footballeur herbager. « Mais, il faut reconnaître qu’Etienne est vraiment très fort. En outre, il semblerait que la concurrence sera plus co- riace que jamais. » Voilà qui pro- met donc une lutte aux couteaux sur le haut Plateau. Attention : la route entre Malmedy et Xhoffraix étant actuellement fermée, vous avez intérêt à quitter l’autoroute à Francorchamps puis direction Ho- ckay et Xhoffraix à travers les Fagnes.

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 22 septembre 2016