Trail

  • Énorme performance d’Olivier Remacle !

    Le citoyen de Montzen remporte la Bouillonnante.

    La Bouillonnante est considérée comme le plus gros événement de Belgique en matière de trail. C’est dire la portée de la performance réalisée par le Montzenois Olivier Remacle, qui a remporté l’épreuve luxembourgeoise avec 12 minutes d’avance sur son plus proche poursuivant.

    « J’avais terminé deuxième l’année passée et je voulais faire mieux », lâche d’emblée Olivier Remacle concernant la Bouillonnante, un trail très relevé disputé à Bouillon et dans ses environs. Mission accomplie avec brio pour le citoyen de Montzen, qui a littéralement assommé la concurrence en remportant l’épreuve luxembourgeoise en solitaire, avec 12 minutes d’avance sur son plus proche poursuivant au terme des 49 kilomètres et des 2.500 mètres de dénivelé positif. « Sur ce point, c’est la même chose que le marathon du mont Blanc. La Bouillonnante, c’est le plus gros événement belge en matière de trail. Même le championnat de Belgique est plus petit. La Bouillonnante figure dans un calendrier international aux côtés du marathon du mont Blanc, d’une épreuve au mont Ventoux, etc. Quasiment tous les meilleurs traileurs belges étaient là, il y avait du bon niveau », reprend Olivier Remacle, qui est arrivé relativement frais au départ ce samedi.

    Et ce, à cause (ou grâce, c’est selon) des pépins physiques qu’il a rencontrés depuis le début de l’année 2018. « J’ai en effet été blessé en début année et je me sens mieux depuis un bon mois. Je savais que j’étais bien. Ayant eu moins d’entraînements, je suis arrivé bien frais et je m’étais mis dans les meilleures conditions possible. »

    Et cela s’est vérifié rapidement, puisqu’il s’est isolé en tête au 15e kilomètre. Ses concurrents ne l’ont plus revu et il a bouclé le parcours en 4h32. « Après 2 heures, j’ai su que j’avais 5 minutes d’avance, mais après, je n’ai plus eu les écarts et il a donc fallu continuer car je ne savais pas où étaient mes poursuivants. J’ai tenté de gérer au maximum, sachant qu’il y avait la chaleur et que le parcours était difficile. En tout cas, c’est sûrement la plus belle victoire de ma carrière. Le championnat de Belgique, c’est bien aussi, mais ici, il y avait plus de 2.000 coureurs », termine Olivier Remacle, qui prendra le départ de la Maxi Race d’Annecy le 26 mai puis du marathon du mont Blanc le 1er juillet. 

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 23 avril 2018

  • Un prix exclusif pour Olivier Remacle

    CONCOURS DU VERVIÉTOIS DE L’ANNÉE

    Les résultats étaient très serrés pour la catégorie sport, cependant, c’est le Plombimontois Olivier Remacle qui Capture d’écran 2018-02-23 à 10.59.19.pngs’est légèrement démarqué. En 2017, son histoire avait fait le buzz dans le milieu des trails.

    Alors qu’il avait terminé les championnats de Belgique ex-aequo avec Nicol Bucci, les juges ont décidé qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul et unique vainqueur... Dans ce cas, c’est Nicola Bucci qui l’a emporté. Notons tout de même que c’est la deuxième fois consécutive que le Plombimontois gagne les championnats de Belgique. Au moins cette foisci, il ne devra pas partager son titre avec un autre candidat. 

  • Olivier Remacle visera un top 15 au marathon du Mont-Blanc en juillet

    Du haut de ses 30 ans (il en aura 31 en février), Olivier Remacle, nominé pour le titre de Verviétois de l’année (votez pour lui) aborde l’année 2018 avec un tas de projets.
    Fort de sa polyvalence, c’est d’abord sur les épreuves de cross qu’on va le voir à l’œuvre. À commencer par ce dimanche lors de la manche de CrossCup de Hannut. « J’ai déjà disputé 4-5 cross cet hiver pour le compte du challenge provincial et je serai présent au championnat provincial à la mi-février à Malmedy », explique d’emblée le pensionnaire du club d’athlétisme de Herve, qui enchaîne les sorties d’entraînements à un rythme impressionnant cet hiver. « C’est moins chargé au niveau du travail (NDLR : il est actif dans le domaine des parcs et jardins) à cette période-ci et j’ai plus de temps pour m’entraîner. J’ai par exemple fait un gros mois de décembre. Je tourne à une séance par jour et parfois même deux, comme ce mardi. Je me sens super bien physiquement, même si je me suis occasionné une tendinite au tendon d’Achille il y a un mois.Il y a des jours où j’ai encore fort mal. Il faut faire du renforcement. »

    Lire la suite

  • Olivier REMACLE candidat verviétois de l'année

    Vous pourrez voter pour un Plombimontois dans la catégorie SPORT.

    Capture d’écran 2018-01-15 à 11.00.35.pngL’histoire a fait le buzz. Le Plombimontois Olivier Remacle a terminé les championnats de Belgique de trail ex-aequo avec Nicola Bucci… mais les juges ont décrété qu’il ne pouvait y avoir qu’un seul vainqueur, Bucci! C’est la deuxième fois consécutive qu’il gagne les championnats de Belgique.

    Dans la catégorie ECONOMIE, vous trouverez aussi Paul SCHYNS du groupe automobile SCHYNS.

    Fondé à Plombières, le groupe Schyns est devenu un poids-lourd du secteur Capture d’écran 2018-01-15 à 11.05.26.pngautomobile en Belgique. Dans ses différentes concessions Peugeot Schyns, Citropol et Discar, le groupe vend plus de 10.000 voitures par an et emploie 430 personnes. Il vient de racheter un autre concessionnaire à Namur.

    Lire la suite

  • Un couple de Hombourg au Trail de Belfort

    Sylvia Lippertz et Robert Pinckaers ont participé ce dimanche au Trail de Belfort avec leur équipe de LA CAVE QUI COURT.

    Robert Pinckaers a parcouru les 26 km en 2 h 47 m - il se classe 12e au classement général (sur 817 concurrents qui ont terminé l'épreuve) et 75e dans sa catégorie.

    Sylvia Lippertz a mis 3 h 57 m - elle se classe 736e et 39e dans sa catégorie.

  • Olivier Remacle champion par la poste?

    Polémique : il finit à égalité avec Bucci, est classé 2e mais pourrait recevoir sa médaille d’or par courrier


    Olivier Remacle champion par la poste? : il finit à égalité avec Bucci, est classé 2e mais pourrait recevoir sa médaille d’or par courrier.
    Les deux estiment avoir terminé ex-aequo et refusent la décision de la fédération alors qu’un de ses responsables stigmatise le comportement des deux trailers. C’est la dernière histoire belge en date... Dans le petit monde du trail, l’affaire prend des proportions insoupçonnées, via les réseaux sociaux. Pour mieux cerner les tenants et aboutissants de cette saga de fin d’été, un coup d’œil dans le rétroviseur n’a rien d’inutile.

    Lire la suite

  • Champions de Belgique de trail

    OLIVIER REMACLE, VICTIME D’UNE INJUSTICE FÉDÉRALE

    Incroyable : Remacle et Bucci ont terminé le « National » du 37 km main dans la main. Mais, le président du jury a estimé que Bucci avait « légèrement » fini devant Remacle. Face à cette injustice, une représentante du même jury a introduit un recours afin que l’Aubelois obtienne, lui aussi, une médaille d’or. On y reviendra...

  • Olivier Remacle: 1er Belge au Marathon du Mont Blanc

    Très satisfait de sa course, vu le plateau présent, Olivier Remacle termine à la 19ème place, les 42,98 km et 2690 de dénivellation en 4h23 30, soit une moyenne de 6'08/km.   

    Seul bémol:  la météo ( froid et gros brouillard ) qui ne lui a pas permis de profiter des magnifiques paysages.

    Pour la course, il dit qu'il est parti à son rythme pour être 11ème à Vallorcine puis se faire rattraper dans la cote et surtout la descente technique des posettes par les montagnards .... la fin se sera jouée au mental ....

    Il remercie les supporters et sa femmes et ses enfants qui ont géré les ravitaillements au mieux.

    Félicitations à notre champion régional.

    Capture d’écran 2017-06-25 à 15.36.23.png

  • Olivier Remacle au Trail du Mont Blanc

    Olivier Remacle, champion de Belgique en titre du trail, s’alignera ce dimanche pour la première fois sur le très réputé trail du Mont Blanc. Il prendra le départ du marathon (42 kilomètres) et de ses 2.500 mètres de dénivelé. L’ambition avouée, c’est de figurer dans le top 20.

  • « Le plus beau de Belgique »

    Olivier Remacle ne peut qu’être ravi de la performance qu’il a réalisée samedi à la Bouillonnante, un trail très relevé disputé à Bouillon et dans ses environs. Il a en effet terminé deuxième derrière l’inaccessible Français Michel Lanne, au terme de plus de 4h20 d’effort intense. « On savait qu’on n’aurait pas su le suivre », sourit le citoyen de Montzen, qui a par contre réussi à devancer Nicola Bucci, auteur d’une grosse perf’ au Ventoux il y a une quinzaine de jours et vainqueur de la Bouillonnante 2016 sur le parcours de 72 kilomètres. « C’était une grosse course, bien relevée. Au début, je suis parti à mon rythme. À Bouillon, je visais initialement un top 5, voire un top 3. C’est donc mieux qu’espéré et je ne pensais pas réussir ça ; je pensais finir derrière Nicola Bucci, avec qui je m’entends bien », raconte l’ancien joueur de foot de Spa et d’Aubel.

    Soutenu par sa femme et sa fille, le citoyen de Montzen est arrivé le vendredi soir sur place, le départ du trail étant donné à 8 heures le samedi matin.

    Lire la suite