Plombières

  • Décès de Monsieur Octave HABETS, époux de Madame Mariette AUSTEN

    Capture d’écran 2019-12-14 à 08.22.01.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Octave HABETS, époux de Madame Mariette AUSTEN, né à Clermont-sur-Berwinne le jeudi 29 décembre 1927 et décédé à Verviers (4800) le vendredi 13 décembre 2019 à l'âge de 91 ans.

    Le défunt repose au  Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) à Welkenraedt où les visites sont attendues dimanche 15 et lundi 16 décembre 2019 de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie par l’inhumation au cimetière de Montzen, sera célébrée en l’église Saint-Etienne de Montzen le mardi 17 décembre à 10 heures 30.

     

  • Décès de Madame Marie-Jeanne VERLAINE, veuve de Monsieur Jean THIRY

    Capture d’écran 2019-12-14 à 08.15.15.pngLa famille annonce le décès de Madame Marie-Jeanne VERLAINE, veuve de Monsieur Jean THIRY,  née à Arville le jeudi 23 février 1933 et décédée à Eupen le vendredi 13 décembre 2019 à l'âge de 86 ans.

    La défunte repose  au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) à Welkenraedt où les visites sont libres de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Etienne de Montzen le mercredi 18 décembre à 14 heures.

    Lire la suite

  • Les matchs de dimanche à 14 h30

    LIÈGE 2 C

    Tr. Frontières - La Calamine B

    Elsaute A* - Hombourg A

    LIÈGE 4 F

    Union Limbourg - Hombourg B

  • 1.500 luminaires LED à placer en 8 ans

    La commune de Plombières s’apprête à modifier tout son éclairage public. Ce sont ainsi pas moins de 1.500 luminaires qui seront renouvelés en vue de passer à du LED, bien moins énergivore que l’éclairage actuel.

    « L’opération devrait s’étaler sur 7ou 8 ans », explique Joseph Austen, le bourgmestre faisant fonction. « Au fil des années, le LED devient de plus en plus performant. Du coup, en étalant les travaux, on aura de l’éclairage de diverses générations », détaille Joseph Austen.

    Selon le site internet d’Ores, 42 nouveaux luminaires ont été installés en 2019. Et en 2020 ils de vraient être 196. « Comme ils sont relativement anciens, c’est toute la structure qui doit être remplacée », ajoute Joseph Austen. Lequel précise que le coût pour la commune devrait être de 81.000 euros par an.

    L’opération devrait cependant permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie.

    Ce passage à l’éclairage LED est imposé aux communes par la Région wallonne en vue de se conformer à un arrêté du gouvernement wallon, qui exige que d’ici 2030, l’ensemble de l’éclairage public wallon soit passé au LED, plus blanc et plus ciblé.

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 14 décembre 2019

  • 2ème Trail de Noël

    2ème Trail de Noël à Hombourg (Terrain de foot de l'AC Hombourg)


    3 distances au choix

    • 12 km (200 D+) Course PAF : 8 € en préinscription - 12 € le jour de la course
      (Parcours ouvert aux marcheurs : PAF : 8€)
    • 24 km (500 D+) Course PAF : 10 € en préinscription - 12 € le jour de la course
    • 35 KM (670 D+) Course PAF : 12 € en préinscription - 14 € le jour de la course


    https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/home

    Pré inscriptions : https://traildenoelhombour.wixsite.com/trail-de-noel/pre-inscription

  • 3 écoles de la région dans le projet BeWaPP

    Capture d’écran 2019-12-12 à 10.02.08.pngEn région verviétoise, l’école communale de Montzen, le Collège Royal Marie-Thérèse (CRMT) à Herve et l’école communale de Ligneuville-Pont-Bellevaux à Malmedy ont été choisis le 26 novembre parmi 50 écoles retenues en Wallonie afin de participer au projet de labellisation « École Plus Propre ». Les écoles à Plombières et à Herve vont être suivies par l’intercommunale « INTRADEL », tandis que l’école à Malmedy va être suivie par l’Intercommunale « Idelux environnement ».

    « Une école plus propre, explique Mélanie Dussart, chef de projets éducatifs chez Be WaPP, c’est une école qui met tout en œuvre pour réduire ses déchets avant qu’ils ne rentrent pas dans l’établissement, par exemple en incitant les parents à équiper leur enfant d’une boîte à tartines et d’une gourde. C’est également une école qui permet aux enfants de trier efficacement leurs déchets pour qu’ils soient recyclés. Enfin, c’est une école qui prend les mesures adéquates pour éviter que les déchets ne se retrouvent pas au sol, que ce soit dans l’école ou en dehors ». Le grand plus du projet est que chacune des 50 écoles sélectionnées vont être accompagnées sur le terrain. Des animateurs vont leur expliquer la méthodologie développée ainsi que les critères à remplir pour obtenir, en fin d’année, la labellisation “École Plus Propre ”.

  • 12 mois de prison pour des fichiers pédopornographiques

    Un trentenaire, habitant Plombières, a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel d’Eupen, à une peine de douze mois de prison avec sursis pour la détention et le partage de fichiers à caractère pédopornographique. C’estCapture d’écran 2019-12-12 à 09.59.31.png une dénonciation, par un organisme américain spécialisé dans la lutte contre la pédopornographie qui est à l’origine du dossier. « Cette entreprise a découvert que certains fichiers étaient partagés via une adresse IP belge et c’est suite à cela qu’une perquisition a été menée, à La Calamine où il était domicilié », avait indiqué la substitut du procureur du Roi, lors de l’instruction d’audience, en octobre dernier. Lors de cette perquisition, le matériel informatique du prévenu avait été saisi et 3.000 fichiers mettant en scène des enfants, parfois très jeunes, avaient été retrouvés.

    Le trentenaire, qui était en aveux, avait expliqué être homosexuel et avoir cherché, sur internet, des vidéos pornographiques. « Je suis tombé par hasard sur des images avec des enfants. Cela m’a procuré du plaisir donc j’ai ensuite cherché ce genre de photos », avait indiqué le prévenu qui reconnaissait avoir pris conscience de la gravité des faits après la perquisition policière. Alors qu’il a entrepris des démarches pour se faire aider, le tribunal l’a condamné à une peine de prison de douze mois. Celle-ci est assortie d’un sursis d’une durée de cinq ans ainsi que d’une interdiction des droits visés par les articles 31 et 382 bis du code pénal, pour une durée de 10 ans.

  • Aménagement du territoire: changement pour Plombières

    Le 1er janvier prochain, les compétences de la Région wallonne en matière d’aménagement du territoire seront transférées à la Communauté germanophone. Il a été décidé de conclure à un accord de coopération entre les deux entités fédérées afin de simplifier le régime de délivrance des permis d’urbanismes pour les immeubles se trouvant à cheval sur les deux régions linguistiques. Neuf communes francophones sont directement concernées, dont sept en région verviétoise.

    La situation risque de devenir complexe quand il y aura des demandes pour des permis ou des certificats Capture d’écran 2019-12-12 à 09.56.55.pngd’urbanisme pour des actes et travaux relatifs à un bien immeuble qui se situe à cheval sur les deux régions linguistiques. Neuf communes francophones qui jouxtent directement la région de langue allemande (Baelen, Gouvy, Malmedy, Plombières, Stavelot, Trois-Ponts, Vielsalm, Waimes et Welkenraedt) pourraient se retrouver confrontées à de tels cas. « Ce sont des situations qui a priori devraient être plutôt rares mais pour lesquelles deux législations seront applicables », commente Christine Mauel, députée wallonne MR, qui rappelle que les libéraux soutiennent ce transfert de compétences.

    Pour faire simple, prenons l’exemple d’un terrain se situant à cheval sur les communes de Malmedy et d’Amel. Si la plus grosse partie de la superficie de ce terrain se situe en région germanophone, alors c’est la Communauté germanophone qui aura la compétence pour instruire la demande de permis d’urbanisme et délivrer celui-ci. « Un seul permis sera nécessaire. Tout dépendra donc de l’emprise au sol qui déterminera qui sera compétent », précise la députée.

    L’accord de coopération entre les deux entités fédérées permet de régler quels avis doivent être sollicités de part et d’autre lors de l’instruction de plans, programmes ou de permis.

    UN RÉGIME SIMPLIFIÉ

    Cet accord permet aussi d’établir un échange d’informations entre les administrations concernées. « C’était le but : pouvoir simplifier le régime de la délivrance des permis et les démarches qui y sont liées », dit encore Christine Mauel. L’accord prévoit également la création d’un Comité de suivi pour évaluer l’état de la coopération entre la Wallonie et la Communauté germanophone. Le vote de la proposition de décret portant assentiment à l’accord de coopération a eu lieu ce mercredi lors de la séance plénière au Parlement wallon. 

    D'un article de M. M. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 12 décembre 2019.

  • Le lidar installé rue du Cheval Blanc à Hombourg

    Capture d’écran 2019-12-12 à 09.50.51.pngSi vous vous rendez à Hombourg, vous ne pouvez pas le rater. Un lidar a été installé ce mercredi 11 décembre en matinée dans la commune, le long de la rue de Cheval Blanc. Vous êtes en agglomération sur place, la vitesse est donc limitée à 50km/h. Prudence donc et surtout, levez le pied!

    Pour rappel, un autre lidar est installé avenue Reine Astrid, à Spa.

  • John Gatez a troqué ses gants pour retrouver un poste offensif

    John Gatez est de retour à ses premiers amours. Le gardien de Trois-Frontières, blessé ces dernières semaines est de retour dans le groupe mais son coach a décidé de le faire évoluer en attaque, au moins jusqu’à la trêve.

    Après deux semaines d’absence, John Gatez est de retour dans le groupe de Trois-Frontières. Mais pas à la place dont on a l’habitude de le voir puisqu’il a troqué ses gants contre une place à la pointe de l’attaque. « Suite à ma blessure, c’est le jeune Maxime Voncken qui a pris ma place et il a fait deux excellentes prestations. En en parlant avec mon coach, on s’est dit que c’était dommage de le mettre sur le banc tant qu’il preste bien. Ce week-end, même si l’on perd, il a fait une excellente performance. Sans lui, on en prend 7 ou 8. Donc c’est logique de le laisser sur le terrain », estime John Gatez, à qui ça ne pose pas de problème de prendre place sur le banc. « Moi je me mets au service du groupe. Et il a besoin de prendre un peu d’expérience car l’année prochaine, il quittera les Juniors », rappelle-t-il. Et se mettre au service du groupe, ça signifie actuellement mettre des buts puisque Fabrice Burdziak s’est mis en tête de le faire jouer en attaque. Ainsi, il a cette semaine remplacé Eric Rampen durant les trente dernières minutes de la rencontre. « En fait, lorsque José Masset était blessé en début de saison, j’ai joué le match de coupe face à Battice et j’ai mis un triplé. Du coup, mon coach est assez chaud pour me voir jouer à ce poste », sourit John Gatez qui a un passé d’attaquant mais qui n’a plus évolué à ce poste depuis au moins 5/6 ans. « Après, j’ai une certaine aisance devant le but mais entre les mettre à l’entraînement et les mettre en match, il y a une différence ».

    Néanmoins, il attend avec impatience de pouvoir regoûter aux joies des buteurs. « Et je suis également là pour remettre un peu de concurrence dans le groupe à ce poste », expose-t-il.

    SAISON NI BONNE, NI MAUVAISE Si Fabrice Burdziak se permet ce genre de fantaisie c’est notamment parce que Trois-Frontières réalise une bonne saison. Certes, elle n’est pas aussi bonne que celle de l’an dernier où, à la surprise générale, ils ont joué les premiers rôles, mais ils sont, à l’aube de la trêve, presque certains d’être sauvés désormais.

    « Ce n’est ni une bonne ni une mauvaise saison. Par contre, on a parfois du mal à être régulier.

    Mais c’est aussi parce que l’équipe bouge beaucoup je pense », rapporte John Gatez. Ainsi, si les hommes de Fabrice Burdziak arrivent à se transcender face aux grosses équipes, ils ont parfois du mal face aux équipes du bas de classement.

    « C’est quelque chose qu’on a du mal à s’expliquer », conclut-il. 

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE  VERVIERS du 11 décembre 2019.