Plombières

  • Décès de Monsieur Francis NIESSEN, époux de Madame Marie-Jeanne MUYTJENS

    Capture d’écran 2019-06-15 à 14.16.04.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Francis NIESSEN, époux de Madame Marie-Jeanne MUYTJENS, né à Eupen le 14 février 1948 décédé à Bruxelles le 13 juin 2019.

    La liturgie des funérailles, suivie de la crémation, sera célébrée en l’église Saint-Hubert de Gemmenich le MARDI 18 JUIN 2019 A 10 H 30.

    La veillée de prières aura lieu en la même église, le lundi 17 juin 2019 à 19 h 30.
    Le défunt repose au salon Carmin de la Clinique St-Joseph de Moresnet, rue de la Clinique 24, où la famille sera présente le dimanche 16 juin de 16 h 30 à 19 h. et le lundi 17 juin 2019 de 16 h 30 à 18 h 30.
    Si vous désirez manifester votre sympathie, vous êtes invités à verser un don à l’association « Soleil au cœur » soins palliatifs de Moresnet, sur le compte BE41 7311184017 avec la mention « Francis NIESSEN »

    Faire-part.

  • Décès de Monsieur Joseph JONGEN, époux de Madame Bertha LOOZEN

    La famille annonce décès de Monsieur Joseph JONGEN, époux de Madame Bertha LOOZEN, né à Moresnet le 4 mai 1941 et y Capture d’écran 2019-06-15 à 12.16.05.pngdécédé le 14 juin 2019.

    La liturgie des funérailles, suivie de la crémation, sera célébrée en l’église Saint-Rémy de Moresnet-Village, le MERCREDI 19 JUIN 2019 A 10 H 30.

    La veillée d’adieu aura lieu en la même église, le mardi 18 juin 2019 à 19 h.
    Le défunt repose au salon Indigo de la Clinique St-Joseph de Moresnet, rue de la Clinique 24, où la famille sera présente le dimanche 16 et le lundi 17 juin 2019 de 17 à 19 h.

    Faire-part.

  • Les clubs d’Aubel et de Hombourg vont collaborer

    C’est à présent officiel : les clubs d’Aubel et de Hombourg vont collaborer dès la saison prochaine. Ce rapprochement s’est fait assez naturellement, finalement. Il faut dire que pas moins de 7 joueurs actifs cette saison à Aubel évolueront la saison prochaine chez le voisin hombourgeois en équipe première : Xavier Stassen (joueur-entraîneur) est en effet accompagné à Hombourg par Thomas Bauwens, François Dorthu, Antoine Baltus, Tom Duthoo, Arnaud Dehon et Dorian Meunier.

    « C’est un accord entre les deux clubs pour des joueurs qui voulaient évoluer en P2. Un gentlemen’s agreement a été conclu entre les deux clubs. Les joueurs appartiennent toujours à Aubel et sont prêtés pour une saison à Hombourg, en espérant qu’ils puissent s’y épanouir », avance Marc Duthoo, le président aubelois. « En cumulant les deux clubs, il y aura ainsi des équipes en P1, P2, P3 et P4 », sourit-il.

    COLLABORATION EN U7 ET U21

    Sur base de ces nombreux mouvements au niveau des équipes premières, les deux clubs voisins ont pris la balle au bond pour élargir la collaboration à certaines équipes de jeunes. « Voyant qu’il y avait ces 7 joueurs qui passaient d’un club à l’autre, on s’est dit que ce serait bête de ne pas élargir notre collaboration. Rapprochonsnous ! » Résultat, Aubel et Hombourg vont fonctionner ensemble pour les U7 et les U21 dès la saison prochaine.

    LES U21 COACHÉS PAR PATRICK LAHAYE

    « En U21, on aura une équipe en provinciaux qui évoluera sous les couleurs d’Aubel et sera coachée par Patrick Lahaye (le papa de notre joueur Maxim) et une équipe en régionaux qui évoluera sous les couleurs de Hombourg. Les deux groupes vont s’entraîner ensemble et un joueur pourra passer d’une équipe à l’autre », poursuit Marc Duthoo. « Quant aux U7, ils étaient trop peu nombreux à Hombourg et ils vont venir jouer à Aubel. On est obligé de s’unir pour être plus fort. Cela devient difficile d’avoir des équipes complètes et il faut donc une collaboration. » Celle-ci est officialisée au départ pour une saison et un bilan sera ensuite fait. Mais les deux clubs, distants de 5 kilomètres à peine et dont la mentalité est fort semblable, sont faits pour s’entendre…

    OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 15 juin 2019

  • La tour des Trois Bornes retracerait le passé de l'Europe

    Le site des Trois Bornes, point de rencontre des frontières belge, néerlandaise et allemande, est l’un des plus gros pourvoyeurs de touristes dans notre région. C’est en effet environ un million de visiteurs par an qui rallient le point culminant des Pays-Bas. La commune de Vaals et la province du Limbourg néerlandais l’ont bien compris et souhaitent accroître la fréquentation des lieux avec le projet « Source de l’Europe », qui devrait voir le jour sur le site, en territoire hollandais.Capture d’écran 2019-06-15 à 10.44.48.png
    Le site des Trois Bornes, en partie situé sur le territoire de la commune de Plombières, à Gemmenich exactement, attire un grand nombre de visiteurs. Chaque année, ils sont près d’un million à profiter des paysages mais aussi des infrastructures présentes au point d’intersection entre les frontières belge, hollandaise et allemande. «Outre les bornes frontalières, il faut savoir qu’il s’agit du point culminant des Pays-Bas. Un endroit où l’on peut venir en famille, pour monter dans la tour roi Baudouin, pour flâner sur la plaine de jeux, découvrir le labyrinthe ou encore manger un bout et boire un verre sur la terrasse de l’un des brasseries», explique l’échevine plombimontoise du Tourisme, Nadine Schyns. Une expérience touristique un peu banale voire décevante pour certains.
    « Le Limbourg néerlandais et la ville de Vaals souhaitent insuffler une nouvelle dynamique à ce lieu avec un nouveau projet dont le message est : nous sommes à la source de l’Europe », ajoute l’échevine. Concrètement, l’objectif est de construire là-bas une structure emblématique qui symboliserait l’Europe. «D’après les informations que nous avons obtenues auprès du bourgmestre de Vaals, il s’agirait d’une tour de douze étages, entourée de 18 pavillons qui retraceraient l'histoire de l'Europe.

    D'un article de Françoise PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 juin 2019.

  • Décision reportée pour Herve... Hombourg et Trois Frontières

    Chaque saison, c’est le même scénario qui se répète durant le mois de juin. Tous les clubs, de la P1 à la P4, scrutent attentivement les différentes séries proposées par le comité provincial afin de planifier leur saison à venir. Et comme on ne peut pas faire que des heureux dans ce type de projection, les réclamations tombent très rapidement avant d’être débattues.

    Dans le gros dossier du jour, Herve, finalement rejoint dans sa proposition par Battice, a demandé son passage de la série 2B vers la 2C estimant logique que le comité provincial assume un accord verbal pris lors de la réunion de la saison précédente. Convié à faire le chemin inverse, Hombourg et Trois Frontières n’ont finalement pas accepté d’effectuer le chemin inverse estimant qu’ils n’avaient pas à faire les frais d’accords antérieurs les plaçant dans une situation inconfortable. Conscient du problème, le comité provincial a donc décidé de reporter les débats à la semaine prochaine en présence d’autres clubs des deux séries espérant dénicher deux volontaires. Dans le cas contraire, une décision sera prise sachant qu’une tournante entre les deux séries sera d’application dès la saison 2020-2021.

  • Cinq fermes ouvertes chez nous

    Les journées fermes ouvertes organisées les 22 et 23 juin prochain dans une septantaine d’exploitations wallonnes, feront la part belle aux productions locales, a annoncé mercredi Geoffroy Simonart, coordinateur des JFO à l’Agence wallonne pour la Promotion d’une agriculture de qualité (Apaq-W), qui organise la 23e édition de l’événement.

    Chez nous cinq fermes participeront. La ferme Colyn, de Stéphane et Jean-Christophe Colyn, à Herve, la ferme Lahaye-Corstjens de Bertrand et Marthe Corstjens, à Lontzen, Biohof Theissen d’Elena et Simone Theissen, à Bullange, la ferme Didactique de la Province de Liège ASBL, d’Alexis Dengis, à Theux, et les roses de Daniel Schmitz, de Daniel Schmitz, à Malmedy L’Apaq-W profitera aussi de ce rendez-vous annuel pour mettre l’accent sur la dimension pédagogique afin de lutter contre « la perte de connaissance du monde agricole et ainsi favoriser le questionnement des jeunes générations concernant ce métier. » Les journées fermes ouvertes, qui visent essentiellement un public familial, seront axées sur la thématique de la cuisine locale, durable et de saison, sachant que 90 % des participants vendent leur production directement au consommateur.

    71 exploitations ouvriront leurs portes au public. « Nous comptons une vingtaine de nouveaux participants et constatons une professionnalisation des candidatures mais aussi une volonté des agriculteurs de participer uniquement tous les deux à trois ans à la manifestation », souligne M. Simonart.

    La diversification des exploitations sera également de mise puisque les visiteurs pourront se rendre dans des fermes favorisant la filière laitière, l’élevage bovin, porcin ou encore la volaille. Quelque 25 exploitations seront ainsi accessibles dans la province de Namur, contre 17 dans le Hainaut et 11 dans le Luxembourg. Neuf autres pourront être visitées dans le Brabant wallon ou en province de Liège.

    Près d’une ferme sur deux participera au concours de dessin proposé aux 3-12 ans.

    bertrand.jpg

  • Kevin Van Melsen au GP de Gippingen

    Capture d’écran 2019-06-11 à 10.04.38.pngLoïc Vliegen s’est classé 37e final du Tour de Luxembourg, Kevin Van Melsen boucle l’épreuve en 74e position, Gaëtan Pons est lui 79e. Boris Vallée n’a lui pas terminé le Tour du Limbourg. Van Melsen et Vallée disputeront le GP de Gippingen, ce jeudi en Suisse, tandis que Loïc Vliegen débute mercredi le Tour de Belgique, qui fera escale à Seraing ce samedi.

  • Pas de 2e député pour le PTB

    Fin du suspense, qui n’en était finalement pas vraiment un, au PTB. Ce mardi 11 juin, c’est en français que le Calaminois Samuel Nemes prêtera serment comme député au Parlement wallon. Il sera donc aussi député à la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Il aurait pu prêter serment en allemand et être remplacé à la FWB par le Verviétois Laszlo Schonbrodt, ce ne sera donc pas le cas.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2019.

     

  • La grosse artillerie pour faire revenir le saumon

    Le saumon remontera-t-il bientôt jusque dans la Gueule, à Plombières, La Calamine, Raeren et Lontzen ? La volonté est en tout cas de lui tracer la voie, en lui facilitant autant que possible la tâche.

    La source de la Gueule se trouve à Lichtenbusch, d’où cet affluent de la Meuse serpente via Eynatten, La Calamine, Plombières et Sippenaeken pour atteindre le Limbourg néerlandais avant de venir gonfler les eaux de la Meuse au nord de Maastricht. Un projet prévoit d’essayer de réintroduire le saumon dans son bassin. Y participent les communes belges de Raeren, La Calamine et Plombières, ainsi que Lontzen, pour ses ruisseaux se jetant dans la Gueule.

    MONTÉES À PLOMBIÈRES ET LA CALAMINECapture d’écran 2019-06-11 à 09.40.51.png

    Côté belge, la balle est dans le camp plombimontois. L’échevin de l’Environnement, Joseph Austen, souligne que sur le territoire communal, il faudrait aménager deux montées.

    La première se situerait à Plombières, sur le site calaminaire, à la sortie de ce que l’on nomme la grotte. Une deuxième serait installée environ deux kilomètres et demi plus haut, sur le site d’un bief qui alimentait la roue à aube du moulin Schyns.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2019.

  • Dix anciens élus sanctionnés

    Le gouvernement wallon a décidé de sanctionner les élus qui n’ont pas remis leur déclaration de mandats en 2017. Dix personnes sont concernées en région verviétoise. Si elles ne sont de toute façon pas élues actuellement, elles ne pourront pas non plus être candidates aux communales en 2024.

    Capture d’écran 2019-06-11 à 09.33.39.pngChaque année, tous les élus doivent rentrer une déclaration de mandats et de rémunérations. « Le but est d’assurer la transparence démocratique en se donnant les moyens de contrôler que l’exercice d’une fonction ne puisse “injustement profiter à celui qui l’exerce”. La déclaration de mandats permet ainsi au grand public de se rendre compte de la sphère d’influence que les mandataires ont au sein de la société” », explique l’Union des Villes et Communes de Wallonie.

    Et qui dit obligation dit contrôle et sanction en cas de non-respect. C’est ainsi que le 6 juin dernier, le gouvernement wallon a décidé de sanctionner les élus communaux n’ayant pas remis de déclaration de mandats et de rémunérations en 2018, pour les mandats qu’ils occupaient en 2017. Des dizaines de conseillers communaux ou de conseillers de Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Wallonie sont concernés.

    Ils sont dix en région verviétoise à avoir été sanctionnés en fin de semaine dernière, dont un plombimontois: Alain Mossoux, qui était conseiller communal de Plombières.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 juin 2019.