Le Hollandais condamné pour 2 plantations

En mai, deux policiers de la zone Pays de Herve circulant à Plombières fenêtres ouvertes détectent une odeur de cannabis, au 59, rue de Birken. On y découvre 500 plants. Le locataire, 

Capture d’écran 2014-10-29 à 10.21.23.pngun Hollandais de 69 ans domicilié à Maastricht, Govert Sipkema, dit louer les lieux pour des gens qu’il ne connaît pas. Il touche 1.000 euros par mois pour ce service, mais n’a rien à voir avec la plantation. Pourtant, les voisins disent voir souvent son fils et sa belle-fille, connus aux Pays-Bas pour trafic de drogue. L’enquête permet de découvrir près de là, au 7 rue Braesberg, une autre maison louée par lui où l’on trouve 455 plants. Il prétend là aussi être rétribué 1.500 euros par mois par des inconnus. Pour Mme Dogné, ministère public du tribunal correctionnel, l’affaire est familiale. Pour son avocate, Me Paulina Dandenne, la version du Néerlandais est plausible. «C’est un petit pensionné, ancien mineur et chauffeur routier, qui s’est laissé convaincre par des individus d’être une sorte d’écran. Il a un casier vierge et ce n’est pas à 69 ans qu’il va se mettre à trafiquer. Il assume ce qu’il a fait, mais ne veut pas endosser des responsabilités qui ne sont pas les siennes. » Elle demandait un sursis. Le tribunal l’a condamné à 30 mois, avec sursis pour les deux tiers, soit 10 mois fermes. 

Les commentaires sont fermés.