En un an, Yvan Paquot a traversé près de 37 pays à vélo avec deux copains

PLOMBIÈRES – TOUR DU MONDE: 30.000 KM - dur mais riche 

Paquot.jpg

Après un an de voyage et 27.500 km parcourus à vélo, les trois copains du projet « Bike to meet you » étaient de retour samedi dernier à Bruxelles. Parmi eux, Yvan Paquot, originaire de Plombières, nous raconte cette expérience hors du commun, réalisée au profit de l’action 11.11.11.

Quentin Jossen, Mélik Khiari et Yvan Paquot sont amis depuis l’université. Alors que les deux premiers sont bruxellois, Yvan est originaire de Plombières et a 28 ans. Ensemble, ils ont décidé de se lancer dans un tour du monde de 30.000 km... à vélo ! « Notre but était de voyager d’une manière différente tout en découvrant le monde. Il était très important pour nous d’aller vers les populations de ces pays. Et nous nous sommes associés avec l’opération 11.11.11 comme nos projets correspondaient », explique Yvan, qui a décidé de mettre entre parenthèses sa carrière de chercheur à Sydney pour réaliser ce tour du monde.

« Nous sommes partis le 9 novembre 2013 de la Grand-Place de Bruxelles. Ça a été très dur au début. J’avais déjà réalisé des voyages à vélo mais jamais aussi long. J’ai commencé par des problèmes de genou qui m’ont obligé à m’arrêter quelques semaines. J’ai rejoint mes deux compagnons de route plus tard en train. » C’est alors que commence un long voyage entre l’Europe, l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Sud. « Pour nous, le vrai voyage a débuté en Afrique car nous voulions vraiment aller à la découverte des différentes cultures. Nous privilégions toujours les petits villages. Les villageois étaient très excités et intrigués par notre passage. Trouver un logement n’était vraiment pas compliqué tant ces personnes sont généreuses. Nous n’avons passé que 25 % de nos nuits dans nos tentes. Nous communiquions dans leur langue, c’était important car nous voulions éviter les stéréotypes de l’Européen riche et prétentieux. »

 

Ghana.jpg

 

« Ce qui m’a le plus marqué, c’est l’accueil des villageois. Un jour, nous avons dormi dans le désert avec une famille mauritanienne. Pendant la soirée, l’homme nous a proposé de goûter du lait de chamelle. Nous avons accepté directement. Mais l’homme était étonné, voire embêté. C’est alors qu’il est parti tout seul dans le désert. Ce n’est que 6 heures après, vers minuit, qu’il était de retour avec un bol de lait de chamelle ! Je pense que ça représente bien la générosité de ces personnes. »

Le trio a effectué son retour le 29 novembre dernier à Bruxelles. Après avoir revu leurs amis et leurs familles, ils ne comptent pas en rester là. « Dans les prochains mois, nous allons réaliser un film avec les images de notre aventure ainsi qu’un livre. » 

Un article d'Arno CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2014

 

LES CHIFFRES

37 > Le nombre de pays qu’a parcourus le trio : Guinée, Togo, Bolivie, Colombie, Équa- teur...

27.500 > Le nombre exact de kilomètres parcourus, la plupart à vélo.

44 > Le nombre de problèmes techniques que le groupe a connu : 2 accidents, 28 crevaisons, 4 roulements de pédalier, 7 chaînes et 3 jantes cas- sées.

250 > Le nombre de familles qu’ils ont rencontrées pendant le voyage.

54 > La température en degrés qu’ils ont connus au Sénégal. Ils ont aussi connu une tempé- rature de -20°C en Bolivie.

5.000 > La plus haute altitude qu’ils ont connue. C’était en Bolivie.

> Le nombre de langues qu’ils ont apprises au cours de leur voyage.

CNCD-11.11.11

18.500 euros versés

Après avoir décidé de se lancer dans leur périple, les trois jeunes hommes ne voulaient pas le faire sans but. Ils ont trouvé un soutien de taille dans l’opération CNCD-11.11.11, qui avait pour thème le droit à l’alimentation. Le trio a décidé d’aider l’opération à plusieurs niveaux. Tout d’abord, ils es- péraient récolter 1 euro par kilomètre parcouru. Mais au final, ce sont près de 18.500 euros qui ont été récoltés. Ensuite, pendant leur tour du monde, ils sont passés par plusieurs endroits où 11.11.11 a mené des projets. Ils ont alors pu rapporter un retour par rap- port aux progrès effectués, mais aussi des retours en images pour l’opéra- tion. Yvan Paquot promet que le trio aidera encore l’opération à l’avenir.l

ARNO CHANDELLE 

Les commentaires sont fermés.