43 chômeurs exclus à Plombières

Capture d’écran 2014-12-18 à 08.05.45.png

43 exclus du chômage, dès janvier. Un véritable carnage social, au niveau wallon. 

LA MEUSE du 18 décembre 2014 consacre ses pages 22 et 23 aux 31.500 chômeurs exclus à partir du 1er janvier 2015.

Une charge très lourde et de gros délais pour les CPAS 

Pour les 10.000 isolés et chefs de ménage wallons exclus, se tourner vers le CPAS n’ira pas sans mal. « Dans une ville comme Liège, qui arrive en tête des exclusions, je sais, de source sûre, que l’équipe qui se chargera de monter leur demande d’aide sociale en aura pour 48 jours de travail ! », assène Thierry Bodson. « Cela veut donc dire que les dossiers ne seront soumis au CPAS que vers le 15 mars. En attendant, les personnes concernées n’auront droit à rien pour vivre... » Pour les communes aussi, cela aura un impact. « Les CPAS wallons doivent s’attendre à une augmentation de plus de 20 % de leur budget minimex. Selon la taille de la commune, entre 50 et 75 % du montant versé est pris en charge par l’État. Le solde, ce sera aux frais de la commune, elles qui vont déjà devoir faire face à de moindres rentrées dues à la taxation des intercommunales décidée par le gouvernement suédois. Ces mesures, les communes vont donc aussi les sentir passer... »

Pour les exclus, cela aura également des conséquences insoupçonnées. « Certains seront au CPAS jusqu’à leur pension. Autant dire que, l’heure venue, celle-ci sera d’un montant insuffisant pour vivre. Ils devront donc de nouveau aller demander un complément au CPAS ! Ce seront donc des compléments à vie, à charge des communes... » 

PROPOS RECUEILLIS PAR CH. C. 

Les commentaires sont fermés.