Un GAL pour préserver et valoriser le bocage

PAYS DE HERVE – GESTION DU PAYSAGE ET TERROIR 

Subside d’1,2 million espéré

Capture d’écran 2014-12-19 à 07.53.28.png

Le Groupe d’action locale (GAL) se met en place, au Pays de Herve. Ceci, dans l’espoir d’être repris par l’Union Européenne et de bénéficier de subsides de 90 % pour un montant moyen de 1,24 million pour ce type d’initiative.

Limbourg, Olne, Aubel, Herve, Pepinster, Plombières, Thimister-Clermont et Welkenraedt, soit un total de plus de 67.000 habitants répartis sur environ 250 km2, ont décidé d’unir leurs forces pour solliciter la création par l’Union Européenne d’un Groupe d’action locale (GAL) les regroupant. 

Si cette structure était acceptée, elle pourrait escompter des sub- sides pour un montant devant avoisiner les 1.240.000 euros, à raison de 90 % des sommes inves- ties. Des partenaires privés (asso- ciations de défense de la nature, centres culturels, citoyens, maisons du tourisme...) seraient associés à la démarche, qui se clôturerait en 2019 et s’inscrirait dans une perspective de développement durable.

Évidemment, dans ce cadre, on ne va pas saupoudrer les subsides aveuglément. Pour en bénéficier, il faut se couler dans le moule d’un plan stratégique à définir, en s’orientant vers le respect du paysage et la défense de la ruralité. 

Un appel est dès lors lancé aux partenaires privés potentiels pour qu’ils viennent soumettre 

TROIS RÉUNIONS 

D’INFORMATION SONT PROGRAMMÉES POUR LA POPULATION 

leurs idées lors de réunions d’information : le 8 janvier, à 20h, à l’administration communale de Welkenraedt ; le 13, à 20h, à celle d’Olne et le 14, à 20h, au centre culturel d’Aubel. Par ailleurs, d’autres réunions se tiendront entre le 15 et le 20 janvier pour peaufiner le plan stratégique. Dans la foulée, le projet de GAL, bien ficelé, devrait parvenir à l’Europe au plus tard pour le 13 février, après avoir obtenu l’aval des conseils communaux des huit communes participantes. Pour Pays de Herve Futur, association fédérant les énergies dans laquelle onze communes du Plateau sont engagées, ce serait un canal de choix permettant de financer une série de projets bien visibles, selon des axes tels que l’économique, l’aménagement du territoire, l’agriculture et les circuits courts. Mais une kyrielle d’autres acteurs pourrait aussi recevoir un fameux coup de pouce pour lancer un tas d’initiatives.

« Les projets citoyens seront examinés par les communes et un comité de sélection », explique Victor Beckers, le président de Pays de Herve Futur.

Un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 décembre 2014.

Les commentaires sont fermés.