Gardes médicales : on change tout

ARRONDISSEMENT DE VERVIERS – SERVICE 

Capture d’écran 2015-02-12 à 07.42.05.pngLa réforme des gardes médicales sera mise en application le 6 mars prochain et permettra d’alléger les horaires des généralistes. Elle consiste à créer 6 zones de garde pour 20 communes. Autre amélioration : les médecins ne devront plus être d’astreinte pendant 24 heures. Désormais, la garde se réalisera par tranche de 12 heures, et il y aura un médecin différent par tranche.

MÉDECINS ÂGÉS

Michel Meuris, président de l’association des médecins francophones de l’arrondissement de Verviers et médecin à Spa, a pris les choses en main pour mettre sur pied cette réforme. « Nous avons 230 médecins pour 230.000 habitants dans l’arrondissement. Beaucoup de nos généralistes sont âgés et ont entre 55 et 60 ans. Deux fois par mois, ils devaient assurer la garde pendant 24 h. Ce qui est assez lourd pour eux. Sans compter que ça limite aussi leur vie de famille. » Michel Meuris a donc estimé qu’il fallait modifier le système en place. « Même les jeunes médecins refusent de venir travailler dans notre arrondissement étant donné la pénibilité des horaires. Sans compter qu’ils ne sont attirés par la zone rurale. Avec ces améliorations, on espère que les jeunes auront envie de venir chez nous. »

Pour une question de sécurité, lorsqu’un médecin devra se déplacer la nuit, il sera accompagné par un chauffeur. « Que l’on se déplace la nuit restera exceptionnel, », dit Michel Meuris. « Normalement, nous recevrons les patients aux postes de garde. Évidemment, nous irons toujours dans les maisons de repos ou chez des personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Il sera aussi possible pour certaines per- sonnes qui n’ont pas de moyen de locomotion d’être prises en charge par nos chauffeurs qui feront office de taxi social. » Malgré tous ces changements, le président de l’association des médecins francophones de l’arrondissement de Verviers déclare qu’« on garantit la qualité des soins aux patients et on continuera à garder de bonnes relations de proximité avec eux»

LES DIFFÉRENTES ZONES DE GARDE

Il y en a six en journée mais uniquement deux pour la nuit 

Il y aura au total six zones de garde : Herve-Aubel-Thimister, La Calamine- Plombières-Welkenraedt-Lontzen-Baelen, Pepinster-Verviers, Spa-Theux-Jalhay, Waimes-Malmedy-Stavelot, Trois- Ponts-Stoumont-Vielsam-Lierneux.

Cinq postes de garde pour ces six zones : Henri-Chapelle (Welkenraedt), Verviers, Spa, Malmedy, Grand-Halleux (Vielsalm).

Deux zones de garde la nuit :
Au nord : Verviers, Pepinster, Herve, Aubel, Thimister, La Calamine, Lontzen, Welkenraedt, Plombières et Baelen.

Au sud : Theux, Spa, Jalhay, Waimes, Malmedy, Stavelot, Trois-Ponts, Stoumont, Vielsam et Lierneux. Ces gardes auront lieu de 20h à 8h à Verviers et Stavelot.

Un numéro d’appel unique : les patients appellent le 1733 et sont dirigés vers le secrétariat. Ils auront un rendez-vous avec un médecin proche de leur domicile.  

COÛT

Fini le liquide 

>390.000 euros : c’est le coût nécessaire pour créer les postes de garde, transformer les locaux, acheter du matériel informatique et des termi- naux bancaires. Plus question de payer en liquide pour des questions de sécurité.

>600.000 euros : cette somme permettra de payer le secrétariat, le coordinateur et des chauffeurs qui accom- pagneront les médecins.

>160.000 euros : c’est l’économie réalisée parce qu’il n’y aura plus beaucoup de médecins de garde 24 heures sur 24 plusieurs fois par mois. Michel Meuris souligne que l’INAMI a donné son accord pour le budget.  

V.R.

Les commentaires sont fermés.