Le titre ? Hombourg grand favori

FOOTBALL - PROVINCIALE 3D 

Nous ne savons toujours pas qui va être champion, qui va jouer le tour final et quelles équipes descendront la saison prochaine. Nous avons demandé à deux anciens coachs de P3D de donner leurs avis. Joël Yvens, l’ancien entraîneur de Stavelot et Norbert Boemer l’ex-mentor d’Elsenborn ont répondu à toutes nos questions.Capture d’écran 2015-02-26 à 07.11.56.png

L’avis est unanime concernant le futur champion. « Je pense qu’Hombourg remportera le titre cette saison. Ils sont très réguliers et c’est une véritable équipe de P3 », lance l’ancien coach de Stavelot. Norbert Boemer ajoute un petit commentaire : « C’est une équipe fort compacte, mais aussi très forte. Je ne pense pas que quelqu’un pourra les détrôner de la première place. »

Ensuite, les deux coachs sont également de la même opinion pour la deuxième place. « Faymonville devrait pouvoir être deuxième. J’ai juste peur concernant leur condition physique. La trêve a été longue et les condi- tions d’entraînements ne sont pas très favorables du côté de Faymonville », lance Norbert Boemer. Selon Joël Yvens, le Turkania devrait pouvoir jouer plus haut l’année prochaine.

Il reste encore quelques places pour savoir qui pourra jouer le tour final. L’équipe de Trois-Ponts semble avoir marqué les esprits. « C’est une très belle équipe avec des joueurs qui sont amis dans la vie mais aussi sur le terrain. Je trouve qu’ils mériteraient d’évoluer dans une division supérieure », dit le voisin stavelotain. Norbert Boemer s’explique. « À Trois-Ponts, ils sont habitués à jouer la tête chaque année, donc pourquoi pas, ils sont bien partis. »

Pour compléter les équipes en tête du classement, les coachs sont d’accord sur le fait qu’Eupen sera au tour final. Joël Yvens trouve que l’équipe d’An- drimont peut jouer un rôle en haut du classement. Norbert Boemer, lui, pense que tout est possible et que toutes les équipes se valent derrière ce trio de tête.

Pour le maintien, les deux anciens collègues sont déçus par la position de leur ancien club. Stavelot et Elsenborn sont, en effet, en queue de peloton avec seulement 7 unités. « J’espère de tout cœur que Stavelot B va se maintenir ! Mais tout le monde sait que ce sera compliqué », annonce Joël Yvens.

Même son de cloche du côté d’Elsenborn. « Mes anciens joueurs ne méritent pas de descendre. Ils vont tout faire pour rester dans cette division, j’en suis sûr.»

Un article de GILLES DEROANNE dans LA MEUSE VERVIERS du 26 février 2015.

Les commentaires sont fermés.