L’Atelier Cardijn est un projet de la jeunesse ouvrière chrétienne d’Eupen

Capture d’écran 2015-06-12 à 15.12.40.png

Léon DROOGHAAG, conseiller CPAS à Plombières,  assure depuis peu la direction de l’Atelier Cardijn, partageant son temps de travail avec ses activités au sein de la CSC de Verviers et de la région de langue allemande.

Très engagé dans le domaine social, il est également président  du conseil d’administration de l’Asbl « L’Alternative »(Activité de couture-repassage et d’aide-ménagère via titres-services) depuis juin 2013.

L’Atelier Cardijn est  un projet de la jeunesse ouvrière chrétienne d’Eupen.

Il s’agit d’une mesure d’intégration socioprofessionnelle pour des personnes sans emploi.

Le but principal est de briser les obstacles à l’insertion dans le monde du travail ou à l’épanouissement dans la sphère sociale privée.

L’activité est soutenue par le Fonds social européen, la Communauté germanophone de Belgique et l’Office de l’emploi de la CG. Une collaboration existe également avec les CPAS de la CG ainsi qu’avec l’Agence pour personnes présentant un handicap.

L’Asbl est  agréée pour accueillir 28 participants qui bénéficient d’un accompagnement psychosocial tout au long de leur parcours de formation.

L’équipe qualifiée qui  entoure les participants propose divers ateliers permettant l’apprentissage de la sérigraphie manuelle sur papier et tissu y compris le travail d’agencement et de mise en page ; du travail sur bois ; de sculpture sur pierre ; de confection en papier et de la réalisation de toiles.

Outre ces  techniques créatives, l’Atelier Cardijn organise également des activités de tâches ménagères telles que faire les courses, cuisiner, lessiver et repasser. Dans ce domaine, les participants ont l’occasion de développer leur capacité, soutenus par un coaching individualisé.

Il existe aussi un groupe spécifique qui prépare au stage en entreprise. Concrètement on y travaille l’entretien d’embauche par des simulations à travers  des jeux de rôle ainsi que la rédaction d’un CV.

Des cours d’allemand et de français, de mathématique, de communication et des entraînements cognitifs informatisés complètent l’éventail didactique.

En situation réelle de stage, le participant bénéficie d’un accompagnement intensif et fait l’objet d’évaluations régulières dans le but de lui permettre de  progresser.

Grâce à l’assemblage de toutes ces activités, il est possible d’élaborer un plan pédagogique sur mesure  pour chaque participant. L’objectif étant qu’après un an l’on puisse orienter celui-ci vers d’autres mesures d’apprentissage plus qualifiantes ou idéalement  envisager un retour sur le marché de l’emploi.

Afin de garantir l’intervention du FSE, l’atelier est tenu de financer lui-même 8 % des coûts du projet.

Pour y parvenir, les fonds issus de la vente des produits fabriqués par les participants sont insuffisants et l’Asbl a dès lors besoin de dons (Compte : BE53 7925 5815 7553 BIC : GKCCBEBB).

Capture d’écran 2015-06-12 à 15.12.29.png

 

Les commentaires sont fermés.