9 obus et des munitions de mitrailleuse découverts

PLOMBIÈRES – VESTIGES DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Ce sont deux ouvriers qui les ont déterrés à Montzen 

Capture d’écran 2015-08-26 à 07.39.48.png

Surprenante découverte ce mardi matin peu avant 11 heures sur la place communale de Montzen, à Plombières. Alors que deux ouvriers communaux étaient occupés à aménager un chemin d’accès entre la rue principale et le kiosque, ils sont tombés sur un obus datant de la seconde guerre mondiale. L’équipe de déminage, appelée à la rescousse, en a alors trouvé 8 autres sur le site, sur une surface d’un mètre carré.

Si la découverte d’obus n’est pas rare dans la région, elle reste toujours impressionnante.
Ce mardi matin, vers 10h45, ce sont deux ouvriers communaux qui ont fait cette étonnante découverte à proximité du kiosque de la place communale de Montzen. 

Deux heures plus tard, ce sont huit autres obus et des munitions de mitrailleuse qui ont été retrouvés sur les lieux, en plein centre du village. 

« Les ouvriers communaux creusaient pour faire un accès pavé au kiosque et ont découvert une pre- mière munition. Le déminage est venu par la suite avec un détecteur de métaux et à découvert 8 autres obus répartis sur un mètre carré. Ils ont aussi découvert des munitions de mitrailleuse », détaille Cédric Austen, l’agent technique en chef du service des travaux de Plombières. 

« C’étaient des obus encore chargés qui n’avaient pas encore été tirés. Ils doivent probablement provenir d’un char allemand qui avait été attaqué par les Américains à l’époque. Les démineurs pensent qu’il y a dû y avoir une tranchée, pendant la guerre, à l’endroit où on les a retrouvés et qu’on l’a remblayée par la suite », détaille l’agent technique plombimontois.

UN CHASSEUR DE CHARS 

Une photo remontant à la guerre montre un Jagdpanzer IV/70 (un chasseur de chars). C’est très pro- bablement de ce blindé que provenaient les obus découverts hier, juste à côté du kiosque de Montzen. 

Un périmètre de sécurité a été établi par les pompiers sur une cinquantaine de mètres autour du premier obus retrouvé. Les pompiers ont ensuite été relayés par la police, en attendant l’arrivée de l’équipe de déminage d’Heverlee, en début d’après-midi. Plusieurs rues du centre ont été fermées à la circulation le temps de l’intervention. 

V.M. ET Y.B. (dans LA MEUSE du 26 août 2015) 

Les commentaires sont fermés.