Crémer d’emblée dans le coup partout...

ENDURO

Le championnat de Belgique d’Enduro a repris ses droits du côté de Hautrage. Si la commune du Hainaut s’invite chaque année pour l’ouverture de la saison, on peut en dire de même des pro- tagonistes de la discipline. Sur l’exigeant tracé d’Hautrage, Cédric Mélotte a confirmé ses nombreux titres et victoires en Enduro en prenant le meilleur sur un autre Cédric, Crémer. Le pilote de Plombières a longtemps joué les trouble-fête avant de s’incliner face au pilote Yamaha. Au pied du podium, Kévin Gauniaux a confirmé son retour après ses nombreux déboires physiques. On croise les doigts pour le Diso- nais qui pilotera à nouveau une KTM cette saison. Un retour aux premiers amours... Toujours dans le clan Gauniaux, on soulignera la 15e place de Fred au guidon d’une Honda. Tous les spécialistes et observateurs se réjouissent déjà de la 2e manche qui se déroulera demain à Flavion afin d’avoir la confirmation de la bonne santé de nos champions... Parallèlement à la compétition nationale, Cédric Crémer aime s’expatrier pour faire valoir son talent hors de nos frontières. Comme en Italie 15 jours plus tôt, le pilote KTM avait du mal à apprécier l’une des spéciales du parcours de Brioud en France. Pour cette 2e manche du Championnat d’Europe, le Plombimontois semblait handicapé tout au long de la 1re journée d’épreuve.

Mercredi passé, j’ai découvert l’Enduro-test. Je l’ai de suite trouvée beaucoup trop rapide par rapport  aux pièges que l’on pouvait y trouver. J’ai eu l’occasion d’en discuter  avec le directeur de course et avec  le pré-rider mais ils n’étaient pas  du même avis. Pourtant, beau- coup d’autres pilotes s’en plaignaient également mais aucune  modification n’a été apportée. Une  fois sur la moto, mon impression était la bonne: avec la vitesse, les  souches, les racines et les pierres étaient déjà derrière moi avant même que je m'en aperçoive (sic). J'ai pris le départ en mode "lever le pied" contrairement à d'autres qui ont pris de gros risques..."

« Une prudence qui fut récompensée par de bons chronos synonymes de 4e et 5e temps, soit un résultat plus que positif pour ce début de saison dans la « cour des grands ». « Cela devrait encore être meilleur lors de la 3e manche en Lettonie », conclut le pilote KTM. Avant cela, pas mal de tours de roues seront effectués puisque la Lettonie est programmée...fin juillet.

Place donc au National et Flavion demain.

ERIC TRIPIERS dans LA MEUSE VERVIERS du 9 avril 2016.

Les commentaires sont fermés.