Accords sur la ligne 38

Le 7 novembre 2014, une réunion a eu lieu entre les responsables du Service Public de Wallonie, des communes et de la Maison du Tourisme du Pays de Herve. Lors de cette réunion, il a été demandé aux communes d’entreprendre les actions nécessaires pour entretenir et améliorer l’infrastructure du RAVeL de la Ligne 38, notamment dans la perspective du développement de l’EuroVelo 3 à l’horizon de l’été 2016. Il était également clairement stipulé qu’à moyen terme (entre 5 et 10 ans maximum), le SPW souhaitait la pose de l’asphaltage du RAVeL de la Ligne 38 sur 2,5 m de large, avec une piste cavalière contigüe en cendrée d’1,5 m de large.

Suite à cette réunion, les 4 communes concernées (Herve, Thimister-Clermont, Aubel et Plombières) ont en effet été sensibilisées et depuis les services communaux se sont mis « à l’ouvrage » et de nombreux tronçons ont été sensiblement améliorés (revêtement, égouttage, élagage, signalisation, propreté).

La presse ayant fait écho du projet d’asphaltage, plusieurs comités et sympathisants utilisateurs actuels de la ligne 38 se sont réunis et ont rapidement décidé de la création du mouvement « Nous sommes la ligne 38 » chargé de les représenter auprès des pouvoirs publics pour faire entendre leurs souhaits et revendications quant à l’aménagement futur de cette magnifique voie verte, qui constitue véritablement un poumon vert et également l’âme de notre Pays de Herve.

De nombreux clubs et associations soutiennent le nouveau mouvement. Tous ces sportifs pratiquent des sports « de plein air » (VTT, jogging, marche nordique et autre, équitation, ...) et estiment, comme c’est le cas pour les sportifs « d’intérieur » (volley, basket, gym, ...), qui ont à leur disposition des halls sportifs, qu’il est normal que les pouvoirs publics veillent également à leur proposer des chemins adéquats à la pratique de ces sports « d’extérieur ».

Dès sa création, le nouveau mouvement a entrepris plusieurs actions afin de sensibiliser les utilisateurs actuels et futurs de la ligne 38 et recueillir un maximum d’avis :  création d’un site internet expliquant la démarche et permettant de recueillir des avis publiés sur ce site.  création d’un groupe Facebook (+ de 1000 membres) où les commentaires ont également été recueillis et analysés  envoi d’un toutes-boîtes dans 3 communes (Thimister-Clermont, Aubel et Plombières)  organisation d’une balade équestre au mois de septembre 2015 à laquelle plus de 150 cavaliers et 30 attelages ont aimablement participé  plusieurs échanges avec les différents comités utilisateurs de la L38  nombreuses réunions avec les responsables politiques communaux et le SPW

A l’examen des réactions reçues, plutôt que de s’opposer systématiquement au projet d’asphaltage de la ligne 38, le mouvement a préféré essayer de trouver un compromis qui soit véritablement équitable et puisse satisfaire le plus grand nombre.

Décisions :

Lors de la dernière réunion organisée à Herve le 26/02/2016, en présence des Bourgmestres et Echevins des 4 communes et de la Maison du Tourisme du Pays de Herve, ainsi que des responsables du SPW et des représentants du mouvement "Nous sommes la ligne 38", François Leruth (SPW Cellule Ravel) a présenté les principes d’aménagement du RAVeL de la Ligne 38 que propose le Service Public de Wallonie, principes qui au final sont assez proches des propositions émises par le mouvement associatif « Nous sommes la Ligne 38 ».

Tronçon 1 : De Melen au Fort de Battice = Piste en asphalte de 2,50 m de large + piste contigüe en cendrée de 2,20 m de large :

2,50 m d’asphalte – Justifications :

• l'ajout d'une piste en asphalte permettra à certains utilisateurs (cyclistes, personnes à mobilité réduite, poussettes, ...) de rencontrer un revêtement mieux adapté que la cendrée actuelle, surtout par temps humide et pluvieux

• Situation urbaine de ce tronçon, déplacements scolaires et favoriser le développement des déplacements quotidiens

• Développement du tourisme vert et du vélotourisme

• Largeur maximale pour éviter l'effet de vitesse des cyclistes en cas de piste trop large

2,20 m de cendrée – Justifications :

• Conserver l’image actuelle et la convivialité reconnue de la L38

• Répondre à l’attente légitime d’une partie des usagers locaux (la largeur de la piste en cendrée sera même supérieure à la situation existante en de nombreux endroits) : marcheurs, joggeurs, cavaliers, attelages et VTTistes • Produit disponible sur place. Pas d’utilisation de sable, car la nouvelle piste en cendrée ne sera pas uniquement destinée aux cavaliers, mais également aux joggeurs, marcheurs, Vttistes et la cendrée constitue un revêtement idéal qui a fait ses preuves

• Répondre aux sollicitations de l’Association Wallonne de Tourisme Equestre

La largeur de la piste en cendrées pourrait être réduite ponctuellement en cas de largeur utile disponible insuffisante

Tronçon 2 : Entre le Fort de Battice et la meunerie de Hombourg = 2 pistes de largeurs identiques

• En fonction de la largeur utile disponible, ce qui sera vraisemblablement le cas sur une grande partie du tronçon, réduction de la piste en asphalte à 2,20 m, voire 2,00 m, comme la largeur de la piste en cendrées, pour un partage équitable (50/50) de l’espace et souligner l'aspect rural de ce tronçon

Tronçon 3 : à partir de la gare Hombourg

Le 19/11/2015, le Fonctionnaire délégué de la Région Wallonne a délivré un permis concernant l'aménagement du Ravel entre la gare de Hombourg et le rue de Sippenaeken, avec l'enlèvement des rails pour la prolongation du Ravel L38 de Melen à Hombourg.

Suite aux nombreuses réactions et remarques émises lors de l'enquête publique, le SPW et la commune de Plombières ont rencontré à ce sujet, ce 26 avril 2016, les représentants du mouvement "Nous sommes la ligne 38".

Le SPW et la commune de Plombières ont aimablement accepté de tenir compte de certaines remarques émises lors de l'enquête publique, notamment en prévoyant partout où c'est techniquement possible en fonction de la largeur de l’assiette, d'adjoindre à la piste en asphalte prévue une seconde piste parallèle en cendrées de 220 cm (au lieu de 150 cm dans le projet initial)

Remarque : à la demande du mouvement "Nous sommes la ligne 38" le SPW et les 4 communes reconnaissent la particularité et l'importance touristique de la pratique de l'attelage au Pays de Herve et décident dès lors que ces derniers seront désormais définitivement autorisés à emprunter le tronçon que constitue le Ravel Ligne 38 de Melen à Hombourg leur permettant ainsi de joindre ensuite la ligne 39. Phasage :

• 2017 : Phase 1 : Mélen – Herve – Fort de Battice (5,5 km) + Hombourg (Gare - Rue de Sippenaeken)

• 2018 : Phase 2 : Fort de Battice – Pierreux à Thimister-Clermont (3,5 km)

• 2020 : Phase 3 : Thimister-Clermont – Aubel (6,5 km)

• 2021 : Phase 4 : Aubel – Hombourg (5 km)

Remarque : La réalisation des phases 3 et 4 pourrait être avancée d’une année si d’autres projets d’aménagement du RAVeL, comme l’asphaltage de la Ligne 47 à Burg-Reuland, bénéficiaient de fonds européens dans le cadre de la programmation Interreg V


Conclusions :

• Tous les acteurs de ce "consensus" ont pensé qu'il ne fallait pas faire preuve d'égoïsme et tenter de trouver un compromis rassemblant la grande majorité des utilisateurs actuels et futurs de la ligne 38. • Grâce à la double piste, les cyclistes, piétons avec poussettes et personnes à mobilité réduite auront un revêtement en asphalte mieux adapté; les joggeurs, marcheurs, promeneurs, Vttistes auront le double choix d'utiliser la piste plus douce en cendrées en cas de beau temps et la piste asphaltée en cas de pluie et temps humide; les cavaliers et atteleurs pourront continuer à utiliser un revêtement en cendrées vraiment idéal pour les chevaux; enfin, de nouveaux hobbies et sports pourraient voir le jour sur le ravel L38 : roller, ski à roulettes ...

• Le Ravel L38 doit rester un havre de paix, une liaison verte traversant le pays de Herve et nous veillerons ensemble à ce que la convivialité reconnue de tous soit maintenue

• Le mouvement "Nous sommes la ligne 38" espère que son action aura permis de sensibiliser les décideurs pour qu'à l'avenir, lors d’aménagements de voies vertes et chemins de promenades, les responsables communaux et régionaux veillent, comme cela a été le cas dans le cadre de ce projet, à proposer des solutions d'aménagements en concertation avec les utilisateurs et mouvements locaux.

Pour le mouvement « Nous sommes la ligne 38 »,

Bernard PIRON

Commentaires

  • Ce 28 juin 2016 parti de Fléron jusque Hombourg via la ligne 38, et ce en vélo, j'ai vraiment été déçu de l état dans lequel certains tronçons sont défoncés, voir dangereux. C'est triste de devoir se distraire dans ces conditions. Je présume que je ne suis pas le seul à déplorer cela.
    Mon petit mot ne servira sans doute à rien mais je voulais toutefois vous en faire part car j'aime cette région ou j'habite. Cordialement.

Les commentaires sont fermés.