Groupe de travail pour le bien-être de la jeunesse

Un groupe de travail, composé de 5 personnes et avec à sa tête l’échevine de la Jeunesse, Josiane Belleflamme, a vu le jour à Plombières. Au menu des discussions, le bien-être de la jeunesse. « L’objectif de cette première réunion était d’approcher les jeunes et de leur présenter les services d’aide à la jeunesse actifs sur le territoire de la commune mais aussi dans l’arrondissement de Verviers. Il y avait notamment A.V.A.T (Aide Verviétoise aux Alcooliques et aux Toxicomanes), le planning familial de Verviers, l’AMO et le plan de cohésion social », explique l’échevine. Des représentants de ces services d’aide à la jeunesse mais aussi des directions d’écoles ou encore des mouvements de jeunesse et de la maison des jeunes étaient présents. «Malheureusement, les jeunes qui se rassemblent sans structure n’étaient pas de la partie. Mal- gré notre invitation, ils ne sont pas venus mais, je pense qu’on doit davantage aller à leur rencontre », ajoute Josiane Belleflamme qui espère que les jeunes pourront s’impliquer dans les différents projets mener par la commune.

« Au cours des discussions, les directions d’écoles ont révélé la dépendance aux écrans et la fragilité des parents face aux réseaux sociaux et aux jeux vidéos. Les jeunes ont, eux, eu leur attention particulièrement attirée par les 3 actions proposées par A.V.A.T et qui visent à une consommation d’alcool modérée», se souvient l’échevine. Le groupe de travail se réunira prochainement pour réfléchir et décider des actions qui seront poursuivies. Quelques pistes sont à explorer comme la sensibilisation et l’aide aux parents pour tout ce qui concerne l’utilisation d’internet ou encore le développement d’une approche différente pour rencontrer les jeunes qui se rencontrent dans les villages, mais en dehors des structures.

Le groupe de travail devrait se réunir une fois tous les deux mois.

F.P. Dans L MEUSE VERVIERS du 31 mai 2016 

Les commentaires sont fermés.