Remacle survole ce premier maratrail

PREMIÈRE ÉDITION DU MARATRAIL

Olivier Remacle (Montzen) n’a accepté aucune comparaison alors qu’un duo verviétois fait main basse sur le 21 km

En dépit d’une participation assez timide, la 1re édition du « Maratrail » a tenu toutes ses promesses. Avec, en prime, pas mal de régionaux en évidence. Et on remet ça l’an prochain !

Les « festivités » verviétoises débutaient dès samedi matin... à Theux où sont situées les installations de Maison Bois. Via un (double) trail qui en était à sa 1re édition. « On est un peu déçu par le nombre de partants (175), mais on est persuadé qu’il y en aura beaucoup plus l’année prochaine vu la réaction de l’ensemble des actuels participants », assurent les organisateurs. 

Sur le 21 km (123 classés), Samuel Duquenne n’acceptait aucune comparaison avec la concurrence et l’emportait avec plus de 7 minutes d’avance sur son dauphin, Christophe Grifgnée. Où quand un Stembertois damait le pion à un Verviétois... « En fait, je suis originaire de Tournai mais, voici maintenant trois ans, que je me suis établi à Stembert », confie un vainqueur à peine essoufflé, « Je suis plutôt un spécialiste du triathlon. C’est ainsi que je suis kiné à mi-temps au sein de cette fédération et le reste comme indépendant. Je dois d’abord féliciter les promoteurs de ce trail car le parcours était vraiment nickel. Le passage des gués n’était pas trop difficile. En revanche, les bosses s’avéraient particulièrement gratinées. C’est simple, on devait sans cesse relancer la machine. Sans oublier la traversée de somptueux paysages. Je ne participerai pas au jogging de dimanche car, dès ce soir, je pars en vacances à Majorque. » Grifgnée, pour sa part, ne pouvait pas, lui non plus, masquer sa légitime satisfaction : « Je suis très étonné par ma 2e place. C’est tout simplement mon premier podium en seniors dans cette dis- cipline. Je ne pouvais espérer mieux car Samuel était au-dessus du lot et n’a donc pas volé son succès. Je me suis vite retrouvé seul derrière lui et j’ai essayé de gérer ma fin de course », explique le (longiligne) responsable aux barrages d’Eupen et de La Gileppe. La 1re dame est Sandrine Ledent qui est arrivée 17 e en 2h12.10. 

Sur le 42 bornes (39 classés), on assistait à une impressionnante démonstration de cette vieille connaissance d’Olivier Remacle. À l’arrivée, son avance sur Frederik Rassaerts, son poursuivant immédiat, se chiffrait à près de 25 minutes ! En réalité, l’Aubelois affichait d’emblée ses intentions et prenait un malin plaisir à creuser l’écart par rapport au reste du peloton des trailers. « Comme toujours sur les longues distances, je suis parti assez pru- demment puis j’ai accéléré le rythme au fil des kilomètres : c’est ce qui m’a permis de faire la différence », explique l’ancien footballeur du plateau de Herve qui a réussi sa reconversion. La première dame, Nadine Etienne, a franchi la ligne d’arrivée après 5h44.20, en 31e position. 

MICHEL CHRISTIANE (dans LA MEUSE VERVIERS du 20 juin 2016)

Les commentaires sont fermés.